(Rires) Personne n'a eu la bonne réponse au défi! (alors ne vous en faites pas si je n'en parle pas dans vos réponses respectives…)

Merci à Mys (Bienvenue dans mon petit univers étrange! Ta review était très confuse (rires) mais merci pour tous ces beaux compliments, ça me fait chaud au cœur), Altiru (tu es entièrement pardonné. Tu m'écris à chaque chapitre, tu ne peux pas savoir comme je suis heureuse de voir que tu me suis semaine après semaine!), Lems (Orokasa, ta beta? Wahou, elle va être en béton ta fic alors (rires) et petite tricheuse, regarder mes réponses aux autres…(en fait, j'étais hilare sur mon plancher. –gros sourire-) Je n'ai pas lu Torn (Sasuke m'énerve trop ces temps-ci…), et merci beaucoup pour tes encouragement à propos du roman. Il m'en faudra, je me sens complètement vide ces temps-ci. Bonne chance pour le fanart, et reviens vite à Hong Kong (gros sourire)), Shihodo (je crois que nous serons encore dans cette fic en septembre…je m'étire trop (snif). Bien sûr tu m'écrire à mon adresse courriel, et pas de panique on aura bientôt un beau chapitre sur les ébats de Itachi et Hinata –rires-) Merenwen (c'est plutôt confus, mais oui on le découvre…et merci pour le compliement ça m'a fait chaud au cœur!), Khajihyah (merci pour ton soutien Khaj, ça m'a fait vraiment plaisir! Et pour ton rôle…fonce voir, je crois que tu quand même l'aimer. –rires- J'ai pensé te tuer en cours de route, puis j'ai laissé tomber….-fou rire-) Yuliel (MERCI pour le beau compliment, ça m'a fait très plaisir. Bienvenue parmi nous et bonne lecture!), safaros29 (haha, merci beaucoup! –rires- Va vite voir la réponse au défi, tu va te mordre les doigts tellement c'était simple…(court se cacher)) Kestrel (on a une part de l'histoire de Keï, mais rassure-toi si tu l'aimes il y en aura encore beaucoup sur lui. Et pour Hinata qui se jette sur Itachi, OUI c'était du tout prévu…évidemment…-rires-) Dawn-law (Bienvenue! Et merci beaucoup!) Tashiya (snif snif je fais ce que peux! –rires- Merci pour le soutien, j'y pense de plus en plus à écrire un « vrai » roman –comme si le Pacte était pas déjà assez long! -) aki-kun (on aura bientôt plus de sexy Itachi. Et tout va s'expliquer, tiens bon!), Nadramon (effectivement, j'aime moins Sasuke, il est fade comme perso je trouve…comment j'écris ça sans remords? –rires- Parce le côté obscur de la force est beaucoup plus intéressant à creuser, voilà pourquoi! Et bonnes vacances!), Elenthya (oui, c'est moche être malade en vacances…et tiens bon pour le suspense, tout s'éclaire petit à petit! –rires-), Kaorulabelle (bons essais, mais la vérité est plus simple –rires-), Rahjna (je m'excuse! Je ne savais pas que c'était toi…(gros pleurs…pardon! Pardon!...-se met à genoux-) alors ces questions : effectivement son mal de tête n'a rien de normal, oui le fœtus pourrait les détruire en absorbant toute leur énergie, qui a tué Keï est révélé ici, et ce sont les ninjas de Suna qui ont lancé le shuriken sur Hinata. Ai-je oublié quelque chose?), Princesse d'Argent (merci pour le soutien! Comment les ninjas de Suna sont morts n'est pas révélé ici, mais ça s'en vient. Et bonnes vacances!), Nami Himura (j'ai trop ri en lisant ta review! Oui, les Uchiwa sont bizarres…c'est pour ça qu'on les aime! –rires-) et Orokasa (Hinata n'est pas faible, mais les forces agissantes jouent contre elle (lire Itachi et Keï). Et oh mon dieu le fou rire devant la réinterprétation d'Aladdin! Aladdin ça serait Naruto, et Abu ce serait le chien de Kiba, peut-être? –rires- Hinata n'a pas perdu un cheveu (elle a baissé la tête, c'est tout) et comment les ninjas de Suna sont morts moi-même je ne sais pas encore, c'est pour ça que j'ai coupé avant…-oui shame on me- (rires) Il se peut que je me sois trompée dans l'orthographe de Rasegan (tous ces mots japonais, je m'y perds…snif snif), merci pour tous ces renseignements sur le roman, je vais voir avec quelle idée je peux venir…(je ferai sans doute un sondage de toute façon…), ma mailing list s'en vient bientôt aussi (moi aussi j'ai hâte!), et oui je fais attention au soleil…j'y suis même allergique! Ça me démange quand je m'y expose…mais stop j'écris ma vie là…-rires)


Un Pacte avec le Diable

Chapitre 15

Journal de Nanako Hyuuga, 12 novembre

Papa m'a annoncé ce matin que j'allais épouser Keichi Uchiwa.

Honnêtement, je ne sais pas trop comment réagir…Je veux dire, Keichi est un très bon parti, bien sûr (il est quand même le capitaine des ANBU!) mais…je ne comprends pas je crois. Je veux dire…qu'est-ce qu'il me trouve? On ne s'est pas vus depuis l'école, et là son mépris pour mes faiblesses était presque palpable…Oh la honte quand je repense à la fois qu'on nous a mis en équipe…

Attends, je te raconte. Une mission de routine, en groupe de deux. Un lézard était rentré sous mes vêtements, j'ai hurlé à la mort…il était tellement furax j'ai cru que j'allais carboniser sur place. Au lieu de ça il m'a dit de rentrer à la maison pour y cacher mon incompétence.

Ça fait rire, maintenant. Dans le temps, j'étais restée au lit pendant une semaine, mortifiée.

Il y a bien fallu que je sorte, tu t'imagines…le lézard mort sur mon pupitre, je parie mes bijoux en perle que c'était lui. Rien que pour me foutre la honte une deuxième fois…

Remarque, ce type était froid comme un congélateur, pas moyen de savoir ce qu'il pensait. J'espère qu'il a changé un peu…J'aimerais un gentil mari aimant.

Qu'est-ce que je dis là? Je devrais être en extase qu'il me marrie. Toutes les filles lui courent après. Pourquoi il me marrie, c'est secondaire après tout…je suis sûre que si je fais des efforts, il verra qu'on sera très bien tous les deux, non?

Journal de Nanako Hyuuga, 15 novembre

Je crois que j'ai eu le coup de foudre…Je me sens encore…tellement toute drôle…

Il était juste…TELLEMENT PARFAIIIIIIT! IAAAAAHHH!

Je te raconte. Je devais rencontrer Keichi et mon père aujourd'hui (demain c'est le mariage, alors…) mais quand je suis rentrée dans la salle…c'est comme si mes yeux avaient été éblouis par un feu céleste! (ne ries pas! C'est vrai!) Il était tellement beau, dans son uniforme d'ANBU…du coup j'ai trébuché sur mon kimono et je me suis étalée comme un âne boiteux sur les tatamis.

J'en pleurais. Mes rêves d'amour parfait, en fumée, parce que je suis si nulle que je n'arrive même pas à marcher…

C'est là que j'ai senti deux mains grandes et fortes me relever gentiment, et que j'ai croisé SON regard.

Rouge…tellement beau! J'étais complètement envoûtée. Une frange fournie, des cheveux longs, un visage sculpté dans la perfection…

Je crois que je devais baver un peu (en plus d'être décoiffée, mon maquillage ruiné par mes larmes et mon kimono tout croche) parce que je l'ai entendu rire et senti deux doigts sous mon menton pousser ma mâchoire vers le haut.

Évidemment, Papa s'est tout de suite mis à m'engueuler, mais je ne l'entendais plus. J'ai hoché stupidement à toutes ses suggestions, les yeux glués sur mon futur mari, le cœur battant à cent à l'heure devant le pétillement dans ses prunelles.

Ensuite, c'est le meilleur bout…Papa m'a renvoyé à ma chambre (pour ce que ça change, de toute façon il prenait toutes les décisions) et il est surgi devant moi! OUI!

J'étais paralysée. Il m'a adossé contre le mur dans l'ombre et… m'a volé un baiser! (j'ai pas d'expérience mais je jure qu'il embrasse comme un dieu!) et ensuite il a murmuré à mon oreille…sa voix rauque iaaah…mes genoux lâchaient, j'ai dû me rattraper à lui (il a encore ri, c'était magnifique).

Est-ce que j'ose ou pas?...Oh…Pourquoi pas personne ne lira mon journal de toute façon…Tu sais ce qu'il m'a chuchoté?

De ne pas…enfin…d'avoir une robe de mariée…facile à enlever, oui, quoi, sinon il allait la « déchirer dans sa passion ».

Oh la la, je rougis juste d'y repenser.

Je vais faire de beaux rêves…Vivement demain!

Journal de Nanako Uchiwa, 17 novembre

Je suis maintenant une Uchiwa! J'y crois pas!

Mais attends, pas de précipitations. Hier, le mariage s'est déroulé à merveille. Remarque, je ne savais pas trop ce qu'était pour moi le mariage parfait, mais celui-là il était très bien (le meilleur bout, bien entendu, étant celui où il m'a embrassé devant tout le monde…encore une chance qu'il me tenait bien, je me serais effondrée de bonheur). C'est Rinne qui a attrapé le bouquet, elle était très heureuse (et moi aussi. Yoishi va peut-être enfin se rendre compte qu'elle l'aime…).

Mais enfin. Après la danse, Keichi a soudainement annoncé qu'il était « très fatigué » (ça a beaucoup fait rire ses copains d'ANBU, je ne sais pas trop pourquoi…après la journée qu'on a eu, il avait bien le droit d'être fatigué, non? J'ai posé la question à Keichi, mais il a juste ri et m'a dit que j'étais adorable. Je comprends pas tout, mais enfin il était heureux alors moi aussi.) Ensuite il m'a prise dans ses bras jusqu'à notre nouvelle maison (c'est une belle maison, offerte par Papa. Je ne l'ai pas encore toute vue) jusque dans la chambre à coucher.

Et là…il a ôté tous ses vêtements! Tout de suite! Comme ça! J'avais les yeux ronds comme des billes, je me suis mise les mains devant (enfin je regardais quand même un peu…mais rien qu'un tout petit peu, là.) Keichi, lui, il riait, pas méchamment je crois, je devais avoir l'air gourde…Il s'est approché et m'a prise dans ses bras, puis il s'est mis à m'embrasser derrière l'oreille. C'était agréable, j'ai passé les bras autour de son cou (mon mari sent très bon) et on a continué comme ça jusqu'à cinq heures du matin (j'étais morte de sommeil. Lui, c'est clair qu'il a menti, il n'était pas fatigué du tout.)

J'ai dit à Keichi avant de dormir que je l'aimais déjà beaucoup. Il m'a dit que lui aussi, de ne pas pleurer pour ça voyons (je pleurais de joie. Les contes de fées existent, même pour moi!) et de dormir parce que j'en avais bien besoin.

Je suis tellement contente.

Journal de Nanako Uchiwa, 27 décembre

J'ai hâte que Keichi revienne de son expédition d'ANBU. Je m'ennuie et je m'inquiète pour lui (et j'ai hâte qu'il revienne! J'ai une nouvelle formidable à lui annoncer, il va être tellement content!) JE SUIS ENCEINTE! OUI! Moi je voulais des enfants bien sûr, quand il m'a dit que lui aussi « et le plus tôt possible » ça m'a rendu encore plus heureuse…

En attendant je l'ai dit à Papa et à Rinne aussi. Papa était extatique (ça m'étonnait un peu, il dit toujours que les enfants l'irritent…mais qui sait il deviendra peut-être un grand-papa gâteux, hihi ça serait drôle) et Rinne aussi, mais elle avait l'air mal à l'aise aussi. Quand je lui ai demandé pourquoi elle m'a juste dit qu'elle trouvait Keichi très bizarre.

C'est vrai que Keichi n'est pas un garçon typique, mais il m'a expliqué pourquoi et plus le temps passe plus je le comprends. Lui c'est un grand génie, alors forcément les autres lui semblent un peu « ternes » (ce sont ses mots). J'ai eu peur d'être terne moi aussi, mais il m'a dit que non moi c'était différent et de ne pas m'en faire.

Faut dire que je m'applique aussi pour être une parfaite femme de maison aussi. Keichi aime bien ma salade de carottes, alors je vais lui en faire pour ce soir s'il rentre.

Journal de Nanako Uchiwa, 28 décembre

Keichi est rentré hier soir. Il était furieux. Il cassait tout dans la maison, j'avais très peur. Je me suis mise dans un coin et j'ai attendu. Quand il s'est arrêté, j'ai commencé à ramasser sans rien dire. Il m'a dit que j'avais pas besoin de faire ça, mais j'ai continué, je lui ai dit que ça serait dommage qu'il se blesse un pied dans la vitre alors qu'il vient de rentrer. Ensuite je lui apporté la salade pour qu'il mange un peu et je suis restée là bêtement pour qu'il m'explique (ce qu'il fait d'habitude).

Au début je ne comprenais pas trop, mais sa mission aurait failli se solder par un échec parce que Tetsu (son bras droit) n'a pas voulu aller seul exécuter je ne sais plus qui pour un « prétexte stupide » et lui a dû se taper le boulot de deux personnes en deux fois moins de temps, et qu'enfin bref son équipe était composée d'imbéciles.

J'ai réfléchi et je lui ai dit que Tetsu était chanceux d'avoir un chef aussi gentil que lui et il a ri très fort. Ensuite je lui ai dit que j'étais enceinte et il débordait de joie. Il m'a fait tourbillonner dans ses bras et m'a dit que le garçon (il était sûr que ce serait un garçon) s'appellerait Keï. Je trouvais ça joli alors j'ai dit oui.

Journal de Nanako Uchiwa, 29 décembre

Rinne est entré sans frapper aujourd'hui pour me dire qu'on avait retrouvé Tetsu mort durant la nuit. Je lui ai dit de baisser le ton parce que Keichi dormait encore, et puis après un peu de réflexion que c'était bien fait pour Tetsu, s'il n'était pas aussi incompétent il ne serait pas mort.

Rinne m'a regardé bizarre, et ensuite ses yeux se sont écarquillés de peur, alors j'ai regardé derrière moi et j'ai vu Keichi. Il n'avait vraiment pas l'air content. Rinne a marmonné quelque chose et elle est partie très vite après. J'étais un peu perplexe. En plus Keichi a dit ensuite qu'il aimerait bien que je ne vois plus Rinne, qu'elle ne pouvait pas le comprendre comme moi je le comprenais et qu'elle viendrait sans doute l'accuser de tous les crimes, en plus de ne pas être un bon mari pour moi.

J'étais dévastée. J'ai couru vers lui et je l'ai embrassé (une première. D'habitude c'est toujours lui qui m'embrasse). Il avait l'air aussi surpris aussi, et encore plus quand j'ai commencé à candidement lui raconter que bien sûr, au début aussi j'avais des doutes, mais que maintenant j'étais persuadée que nous serions très heureux loin des imbéciles comme Tetsu qui réussissent à se faire tuer alors que leur capitaine a fait tout le travail pour eux.

Il était hilare, puis son regard a changé (celui qui me donne des frissons, je sais toujours qu'il va devenir très très passionné) et la porte a sonné dix fois mais ni lui ni moi ne nous sommes déplacés.

J'aime mon mari.

Journal de Nanako Uchiwa, 2 février

Keichi avait bien raison. Dès qu'il est reparti en mission, Rinne est venu me voir en me disant que Keichi était dangeureux, qu' il avait une mauvaise influence sur moi et que je ferais mieux de le quitter, qu'elle était très inquiète ces temps-ci.

Je l'ai chassée de la maison et j'ai pleuré. Pourquoi personne ne comprend mon mari?

Puis Papa est venu à la maison me dire de ne pas m'en faire, que lui il aimait beaucoup Keichi et qu'il croyait sincèrement que nous formions un beau couple, et qu'il espérait avoir beaucoup de petits enfants (je lui ai dit que oui, il avait l'air très heureux), que Rinne était simplement émotive parce que Yoishi ne la regardait toujours pas et qu'elle jalousait mon bonheur. Puis il m'a demandé si ça allait car j'étais très pâle.

C'est vrai que je suis souvent fatiguée ces temps-ci. Il faudrait que j'aille voir un médecin, mais Papa a dit qu'il se chargeait d'envoyer le médecin particulier des Hyuugas pour m'ausculter.

C'est gentil de sa part. Je suis vraiment fatiguée.

Lettre de Nanako Uchiwa à Keichi Uchiwa, 1er mars

Mon cher Keichi,

Tu m'as demandé de t'écrire aussitôt que j'avais des nouvelles pour le bébé alors voilà je t'écris. Khajihyah, le médecin personnel de Papa, est venu me voir (elle est très gentille, je l'aime beaucoup). Elle dit que le bébé se porte bien, mais pas moi, selon ce que j'ai compris notre petit ange aspire plus d'énergie que je suis capable de lui en donner, alors mon corps lui donne le calcium de mes os et l'énergie de mes muscles etc. Elle m'a donné des suppléments à prendre trois fois par jour, mais elle a dit que je finirais peut-être ma grossesse à l'hôpital. Je ne veux pas.

J'ai hâte que tu reviennes. Personne ne vient me voir, ils se sentent tous mal après. Ça me fait de la peine, j'ai l'impression que c'est juste un prétexte pour ne pas me voir.

Je t'aime,

Nanako

Lettre de Keichi Uchiwa à Nanako Uchiwa, 5 mars

Ma Nanako,

Je vais vite revenir. Prends tes suppléments et repose-toi. Arrête de voir ces cons qui te fatiguent encore plus et te rendent malheureuse.

J'arrive bientôt,

Keichi

Journal de Nanako Uchiwa, 20 mars

Je suis fatiguée. Et j'ai tellement mal. Mais je suis contente.

Keichi est revenu hier. Je me suis sentie tellement mieux rien que d'être avec lui. Il a collé son oreille contre mon ventre et il disait qu'il entendait Keï à l'intérieur.

C'est drôle, mon ventre est de plus en plus gros, mais moi je suis de plus en plus maigre. Ça m'a fait pleurer, Keichi m'a demandé pourquoi et quand je lui ai dit qu'il cesserait sans doute de me trouver belle à ce rythme-là il a ri doucement et m'a dit d'arrêter de me tracasser pour rien.

Il a tellement heureux pour ce bébé que je n'ai pas osé lui dire que le docteur Khajihyah m'avait suggéré l'avortement hier. Elle dit que c'est dangereux pour ma santé, mais je m'en fiche. Je veux cet enfant aussi. Et puis Papa était contre lui aussi.

Là Keichi dort. Pauvre chéri. Il devait être très fatigué lui aussi.

Notes personnelles de Eiji Hyuuga, 25 mars

C'est incroyable. Ma fille est rendue un squelette et cette maudite expérience en elle n'arrête pas de grandir. Heureusement elle est trop lente pour comprendre ce qui se passe réellement et n'écoute que son Keichi chéri et moi.

Je soupçonne quand même Keichi de vouloir se retourner contre moi. J'aurais peut-être dû proposer mon idée à un autre Uchiwa plus malléable et moins ambitieux, mais c'est vrai qu'en tout point il est parfait…il est même capable de supporter Nanako des heures durant! Des fois, je me demande s'il ne l'aime pas réellement. Ça serait le comble. L'assassin surdoué et la pauvre cruche.

Journal de Nanako Uchiwa, 17 avril

Keichi est toujours fatigué ces temps-ci. Je lui ai dit que le grand air lui manquait, qu'il devrait retourner en mission pour se changer les idées, mais il ne veut rien entendre. Il marmonne toujours quelque chose à propos de « ce salaud en profiterait pour tuer sa fille » et de « elle a besoin d'énergie, il va la faire crever ». Il dort à peine. Et je me sens de plus en plus mal. Des fois Keichi me réveille la nuit parce que je gémis de douleur dans mon sommeil, alors il me prend dans ses bras et ça va mieux.

La docteure est folle. Je n'ai besoin de rien d'autre que Keichi. J'accoucherai bientôt d'un beau garçon et nous serons très heureux!

D'ailleurs, Keichi ne veut plus la voir. Quand elle a parlé d'avortement devant lui, il est devenu fou de rage et a encore cassé des choses dans la maison. Il est revenu me voir après. Il me caressait les cheveux en disant que nous serons très heureux, une famille supérieure ou je ne sais pas quoi, une race nouvelle de ninja, plus forte que tous les imbéciles grouillant dehors. Il n'avait pas l'air très bien. Mais ensuite il m'a embrassé et j'étais très heureuse. Keichi me rend tellement heureuse. Depuis que je suis avec lui, ma vie est un conte de fées.

Je lui ai dit aussi. Il s'est mis à pleurer, je ne sais pas pourquoi.

Je donnerai ce bébé à mon mari même s'il faut que j'en meure.

Journal de Nanako Uchiwa, 20 mai

Je suis à l'hôpital. J'ai mal partout. Je respire mal. Keichi a l'air malade lui aussi, je m'inquiète. Des fois je sais que je délire, parce que quand je reviens à moi Keichi est au bord des larmes. Et puis il n'arrête pas de s'excuser aussi, il dit que ça sera bientôt fini, et quoiqu'il advienne il restera avec moi.

C'est vrai qu'il n'y a personne dans ma chambre sauf lui. Même mon père ne vient plus. Keichi et lui ont eu un violent argument, je ne me souviens plus de quoi, mais je sais que Keichi avait raison. Papa en veut à notre petit Keï à naître, et Keichi lui a dit que ce serait lui ou personne qui veillerait sur son fils, et pas « un vieux cinglé qui veut créer des monstres ». J'ai pas tout compris. Mais ça devient difficile de me concentrer, de toute façon.

Mon ventre fait mal. Keichi dit que je vais peut-être accoucher plus tôt, que ce n'est pas grave, qu'un bébé de 6 mois survivrait sans problème.

Notes personnelles de Eiji Hyuuga, 22 mai

Tout ce travail pour rien. C'est navrant.

L'expérience est un échec. Ou plutôt, grâce à mon cher gendre, c'est un échec complet.

Malgré que Keichi ait fermé la porte, on a pu suivre le cours des opérations grâce à la bande vidéo. Nanako est morte quelques instants avant que Keï naisse, et quand cette masse informe est née, son père lui a tordu le coup tout de suite. Il m'a écrit une note qu'il a déposé sur le comptoir, a dit à ma fille qu'il l'aimait puis s'est suicidé.

Le corps de Keï a disparu, je ne peux même pas tirer des conclusions à propos de son cadavre. Quel gâchis.

Je vais devoir étouffer l'affaire.

Note de Keichi Uchiwa à Eiji Hyuuga

Difformité dûe à un manque de chakra.

Reviendra.


Assise devant le tombeau ouvert (et vide) de Keï Uchiwa, Sakura pleurait comme une fontaine. Naruto, accroupie près d'elle, la consolait maladroitement. Le plan d'Itachi apparaissait maintenant en lettres lumineuses dans son esprit, et cette vision infernale le rendait malade de dégoût.

« Arrête de pleurer, Sakura. Faut qu'on aille chercher Hinata. »

Sakura releva la tête. Devant l'air déterminé de Naruto, elle sourit faiblement.

« Nous arriverons trop tard, Naruto, tu le sais ça? »

« Oui. Tant pis. Tu m'expliqueras le reste en chemin, y'a des trucs que je pige pas. »


Un Pacte avec le Diable

Chapitre 15-Fin

Beaucoup d'émotions dans ce chapitre, ça m'a vidé. Les personnages sont un peu flous, mais c'est voulu. En gros ce qu'il faut retenir, c'est que Nanako est lente et naïve, Eiji est un super salaud, et Keichi (une réussite ce perso, je l'aime énormément) est un assassin surdoué dévoré d'ambition qui considère les autres comme des insectes…mais qui finalement aimera Nanako pour sa simplicité, justement. S'il y a assez de demandes, j'écrirai un peu plus sur eux (sinon c'est pas essentiel à l'histoire).

Note de GemmerJe vais ronchonner un peu, là. Premièrement, mon hit counter s'emballe comme un fou, alors que je reçois de moins en moins de commentaires. Je ne fais pas ma diva, rassurez-vous, mais j'aimerais rappeler que j'écris des histoires d'abord pour partager mon imagination avec les lecteurs, et non pas pour satisfaire mon ego. Donc, si vous aimez ce que vous lisez, de grâce, laissez-moi un petit mot! (rires)

Ensuite, une de mes histoires sur un autre compte a été fermée par parce qu'il y avait des réponses aux lecteurs. Moi, je considère ces réponses comme étant la moindre des choses (puisque vous prenez le temps de m'écrire!) mais il se peut fort bien que le Pacte disparaisse sans crier gare parce qu'un petit malin m'aura dénoncé ou que les vigiles de tombent par hasard sur cette fic. J'espère que non. J'en ferais une attaque.

Ceci dit, bonne semaine. Je ne peux pas promettre la date de sortie du prochain chapitre, mais ça risque de tourner autour de 7 jours encore. Encore une fois, on se réfère à ma bio pour se tenir au courant (rires).

Défi au lecteur (un facile, cette fois) : Quel est le plan d'Itachi, finalement?