L'histoire et de moi mais les personnages ne sont pas de moi!voilà je vous laisse découvrir l'histoire!Mais ne vous inquiètez pas je continue mon autre fic a toi pour toujours bisous( je veux pleins de reviews lol)

Bonjour Amanda,

J'ai besoin de parler à quelqu'un, de tout ce qui me tracasse car je viens de quitter Poudlard en urgence, je suis tellement triste je sais que je peux te parler à toi car tu es ma grande soeur tu me comprends parfaitement. Ma peur me prend le ventre au fur et à mesure que l'avion décolle loin du pays que j'ai tant affectionnée où j'y ai vécue pendant plus de 18 ans. Ma peur se décuple n'ayant pas pu divulguer mon secret à mes amis qui ne l'auraient pas compris. Je sens que mon cœur va s'arrêter si nous n'arrivons pas rapidement. Et aussi je lui en veux à lui oui, à mon ennemi je lui en veux de ne pas m'avoir ouvert son cœur pendant que le miens saignait abondamment j'entends encore ses mots criant et ricanant comme des échos dans ma tête : "espèce de sang de bourbe, A regarder le rat de bibliothèque vient de sortir de son trou tu aurais dût y rester tu nous donne envie de vomir, Miss je sais tout, Miss sainte ni touche…"

Je le déteste tellement mais je sais aussi que je l'aime à la folie encore plus que je le hais. Au début de l'année dernière nous avons partagé un appartement car étant tous les deux des préfets en chefs nous étions obligés de cohabités ensemble, pour donner l'exemple. Tu vas me trouvais dingue après ce que je viens de dire sur lui mais je rêvais de lui, oui de lui mon pire ennemi je le voyais torse nu contre ma poitrine m'embrassant férocement en me susurrent des mots doux. Mais je savais que ce n'étaient qu'illusion pourquoi voudrait-il d'une fille comme moi je savais que j'avais beaucoup changé pendant les vacances j'étais plus féminine je savais que je plaisais à Ron mais je l'aimais comme un frère mais bon revenons à nos moutons sachant qu'il peut avoir n'importe laquelle dans son lit, enfin quand il le faisait pas sur le lit mais dans un canapé pour lui son lit était sacrée. Je suis déjà allé voir dans sa chambre un jour, car il m'avait piqué un livre qu'il me fallait absolument. Donc j'ai regardé autour de moi on voyait bien que c'était la chambre d'un Serpentard mais se qui m'avait fait sourire c'était que son lit était bien fait au millimètre près ! Je suis sortie de là avant qu'il ne revienne car s'il m'aurait vu dans sa chambre il aurait pété un plomb. Mais un samedi soir, mon rêve se réalisa j'étais tranquillement entrain de dévorer mon livre près de la cheminée quand un beau blond arriva commença à s'asseoir sur le canapé devant moi et à m'observer. Nerveusement je me mordille la lèvre inférieure comme à mon habitude c'est la que tout à commencer il s'approche de moi je lève la tête devant lui et il me captura mes lèvres, il m'embrassa avec une telle passion et une telle douceur que je ne l'imaginais pas. Il me souleva avec ses bras musclés par le quiddich par les fesses pour que je sois un peu plus haute que lui. Tout se passa rapidement nous nous sommes retrouvés nues sur des draps de soie, il ne restait simplement qu'un seul drap qui couvrait simplement les belles fesses dur de mon amant ses jambes apparaissaient tandis que les miennes était entourés contre sa taille pour qu'il puisse aller le plus loin possible en moi il me disait des mots d'amour dans le creux de mon oreille. Je le regardais faire il était tellement beau quand il était en action, ses cheveux mouillé venaient chatouiller ma peau dorée ses yeux étaient encrés dans les miens tandis qu'une pellicule de sueur suave nous collait à la peau. Et je me suis endormie dans ses bras, ce matin là, je n'osais pas ouvrir les yeux je ne voulais pas voir une place vide preuve qu'il aurait déserté le lit. Car il faisait ça avec les autres filles il les prenait (c'est dit vulgairement mais c'est ainsi il n'avait pas de sentiments) et il partait dans le parc se promener comme s'il n'avait rien fait tandis que les pauvres filles pleuraient à chaudes larmes d'avoir étaient simplement qu'un objet.

Mais deux bras puissant contre ma taille me fit comprendre qu'il était là, avec moi sur ce lit ! Et là je me suis rappelé que c'était SON lit. Tous pleins de question se bousculer dans ma tête m'aimait-il vraiment ? Pendant ce temps celui-ci avait déjà commençait à me faire des baisers dans le cou jusqu'à remonter à mes lèvres pour me réveiller en douceur. Je commençais à papillonner des cils pour faire croirent que j'allais tout juste me réveiller. Il commença à me chuchotai à l'oreille réveille toi ma douce et il m'embrassa, je répondit à son baiser comme si ma vie en dépendait. "Ainsi je suis sa douce, je n'en reviens pas je dois rêver ce n'est pas possible !" Son sourire s'agrandit quand il entendit ce que je pensais avoir dit dans ma tête mais que je prononça dans un murmure. On s'était mis d'un commun accord que nous allions gardait notre relation secrète. 3 mois après Harry et Ron se doutaient de quelques choses ils m'ont dit qu'ils trouvaient que Malfoy avait l'air d'être particulièrement heureux depuis 2,3 mois. Je souriais de l'intérieure mais de l'extérieure j'étais totalement sérieuse car il ne fallait pas qu'ils soient au courant. Le soir je rejoignais mon Serpent adoré, nous parlions de tout et ensuite nous nous faisions des câlins qui parfois terminés dans sa chambre car on préférait le week end nous avions ensuite le samedi et le dimanche pour récupérer enfin pas toujours car quelque fois on le faisait toute la journée ou sinon toute la nuit. On s'aimait comme des fous, il était ma drogue. 2 mois après je me sentais bizarre j'avais des nausées je vomissais souvent.

Alors je suis allais voir madame pomfrest celle-ci me fit une prise de sang et j'allais avoir le résultat par courier car l'infirmière était débordée en ce moment. Le lendemain matin j'eus l'examen, j'ai su que j'étais enceinte de 5mois c'était même indiqué le jour et le moment un samedi et dans la nuit. Je n'en revenais pas, j'aillais être mère ! J'étais tellement heureuse mais au fond de moi j'avais aussi peur, car drago ne m'avait jamais dit qu'il m'aimait, nous n'avons jamais parlés de mariage d'enfants enfin c'est lui plutôt qui fuyait ce sujet pour qu'elle raison je n'en sais rien mon dieu comment annonçait à Drago. Le soir arriva vite celui-ci l'attendait il avait une mine grave cela présageait rien de bon. En me voyant, il se leva et se blotti contre moi, je lui dis drago j'ai quelque chose à t'annoncer il releva sa tête et je plongeais mes yeux dans les siens ils avaient l'air d'avoir étaient blessés son regard étaient tellement triste. Il me répondit oui moi aussi j'ai quelque chose à te dire d'une voix mal assurée et triste. Je voulais savoir ce qu'il lui arrivait donc je lui dis qu'il n'avait cas commençais en premier alors il m'annonça une terrible nouvelle "j'ai reçu une lettre de mon père et je dois me marier dans deux mois mais je ne veux pas être sans…" il fut couper par moi au bord des larmes

bisous arwenajane

si vous voulez la suite vous savez ce qui faut faire...REVIEWS