Titre : Avoir confiance

Droits d'auteur : J'ai fait un rêve, je rêvais que je détenais tous les droits d'auteur de Gilmore Girls et que je pouvais faire ce que je voulais de mon couple préféré et que je vivais dans une grande maison en or avec des fenêtres en or, un système d'air climatisé en or et une piscine en or. À mon réveil, je me suis rendu compte que j'étais toujours dans mon sous-sol humide, mais étant la pièce la plus soutenable de la maison parce que trop chaud ailleurs alors que je dois toujours 350$ à mes parents pour la réparation de ma voiture. Bref, je ne détiens pas les droits d'auteurs de GG. Comme le dirait Céline Dion : Ce n'était qu'un rêve.

Couple : Luke et Lorelai

Ligne du temps : Pendant et après la fameuse 'rant' de Luke de l'épisode 'A house is not a home'. (dans le fond, post saison 5)

Note d'Auteur : Ce n'est vraiment pas ce que j'espère qui va arriver dans la saison 6! OOOOOh que non, si ce n'était que moi, Luke dirait oui tout de suite, la ferait tourner dans ses bras et partirait se marier avec elle à Las Végas, mais là, où serait le drame?

NA2 : Cette histoire risque d'être un peu triste, mais ne vous en faites pas, je suis trop « quétaine » pour que ça finisse mal!

---------------------

Chapitre 1 : Veux-tu m'épouser?

Écouter Luke parler ce soir-là la faucha comme un train à grande vitesse. Lorelai venait soudainement d'avoir une révélation. Ce n'était pas le genre de révélation comme dans la Bible où une auréole serait apparue autour de la tête de Luke et où un chœur de chant se seraient mis à chanter 'Alleluia' derrière Lorelai alors que des anges qui jouent de ces petites harpes se seraient mis à voler laissant entendre dans la pièce une douce mélodie qui vous font penser que vous êtes au paradis. Non, ce n'était pas ce genre de révélation. C'était plutôt le genre de révélation comme dans les dessins animés où des dizaines de flèches éclairées et scintillantes pointaient vers le même endroit qui était l'objet de la révélation. Dans le cas de Lorelai, ces flèches étaient pointées vers Luke et à l'intérieur de ces flèches était écrit 'C'est le bon'.

Avoir une révélation, c'est clairement épuisant. Alors que Lorelai essayait se remettre sur pied et de savourer le fruit de sa révélation, elle écoutait Luke pendant sa looooongue tirade à propos de toutes les façons où elle et lui pourraient convaincre Rory de retourner à l'école. Elle n'écoutait plus parler Luke depuis un bout temps, mais quand elle entendit le mot kidnapping, elle ne put s'empêcher de sourire. Luke avait cet effet sur elle.

Luke continuait de rager contre le fait que Rory ait quitté Yale quand il s'aperçut que l'expression sur le visage de Lorelai avait changé. Il était terriblement en colère contre la tournure des événements. Rory ne pouvait pas quitter Yale. C'était son rêve. Il ne valait la peine de quitter sa mère et ses rêves pour cet espèce d'imbécile épris de lui-même qui lui avait mis dans la tête qu'elle ne serait pas une bonne journaliste. Il était certain qu'elle était sur le point de devenir une des meilleures journalistes que le monde ait connu et ce n'était certainement pas ce gars qui allait lui faire écrouler son rêve. Il continuait donc sa tirade quand il avait vu l'air béat sur le visage de Lorelai. La seule chose qui lui était venu en tête de dire était :

« Quoi? »

« Luke, veux-tu m'épouser?

« Quoi?

« Veux-tu… euhm… veux-tu… m'épouser? Murmura-t-elle en regardant ses chaussures.

« Quoi?

« J'ai dit veux-tu m'épouser?

« Quoi… euhm… Pourquoi?

« Wow! Ce n'est vraiment pas la réponse à laquelle je m'attendais, répondit Lorelai en gardant les yeux fixés à ses souliers

« Lorelai, soupira Luke d'un ton découragé.

« Luke, dit-elle en levant les yeux pour rencontrer les siens. Luke, je suis sincère, je veux t'épouser, je suis… je suis amoureuse de toi ».

Un silence lourd envahit le vide restaurant. De son côté, Lorelai sentait qu'elle ne pouvait plus rien ajouter de plus que ce que Luke avait déjà entendu. Quant à Luke, son esprit était complètement bloqué. Il y avait tant de chose qui lui venait à l'esprit pendant cet instant précis qu'il lui était impossible de réfléchir. Elle lui avait dit qu'elle l'aimait, elle lui avait demandé de l'épouser, il y avait les enfants, la maison, l'offre d'emploi.

A-t-elle juste dit qu'elle m'aimait? Et la maison? Mais l'offre d'emploi? Elle veut m'épouser, mais Rory?

« Luke, je sais… je sais que tu n'es peut-être pas prêt à entendre tout ça, mais je t'aime. Tu le sais ça. Même si je ne te l'ai pas dit avant, même si on est tout les deux trop bornés pour s'avouer ce qu'on ressent l'un pour l'autre, je suis à peu près certaine que tu ressens la même chose pour moi que ce que je ressens pour toi… Luke? Demanda-t-elle en levant les yeux pour rencontrer les siens, Luke, je t'aime, je t'aime plus que j'ai aimé n'importe qui d'autre sur Terre, Rory mise à part. Luke, veux-tu m'épouser? »

Luke n'eut d'autres choix. La seule chose qu'il put faire après cette déclaration était de se jeter à genoux devant elle, de glisser… ou plutôt catapulter ses mains autour de sa taille et projeter sa bouche sur la sienne pour l'embrasser avec la totalité de l'amour et de la passion qu'il ressentait pour elle.

Lorelai fut surprise par le baiser de Luke, mais elle y répondit immédiatement en partie parce qu'elle adorait l'embrasser, de sentir ses lèvres écrasées contre les siennes, leurs langues se caressant; en partie parce que ce baiser répondait à ses questions… enfin c'est ce qu'elle croyait.

Quand leurs souffles manquèrent, ils se séparèrent et Luke et Lorelai continuèrent à se fixer, le front collé, la respiration ardue. Lorelai sortit un de ses typiques sourires et resserra ses mains autour des épaules de Luke alors que Luke prenait une grande inspiration pour reprendre la parole.

« Je t'aime », murmura-t-il si doucement que Lorelai ne l'entendit qu'à peine. Elle sourit et avança ses lèvres vers celles de Luke pour les caresser doucement, sensuellement. Toutefois, bientôt, l'intensité du baiser commença à s'accroître et ils furent obligés à nouveau de se séparer pour reprendre leur souffle. Cette fois, ce fut au tour de Lorelai de briser le silence :

« J'imagine que ça veut dire oui », chuchota-t-elle en souriant tristement en caressant la joue de son amoureux.

Néanmoins, la réponse de Luke ne fut pas instantanée. Il se recula légèrement, prit les mains de Lorelai qui étaient toujours sur ses épaules dans les siennes, inspira profondément et regarda dans ses yeux.

« Non

« Luke?

« Lorelai, je ne peux pas t'épouser maintenant.

« Je ne parle pas de maintenant, je parle de dans quelques mois, après qu'on ait pris le temps de planifier, de l'annoncer à cette stupide ville et à ces fous qui me servent de famille, le temps d'emménager ensemble, de parler à savoir ce qu'on attend de l'autre en tant qu'époux. Je veux qu'on prenne encore plus le temps pour mieux apprendre à se connaître. Luke…

« Lorelai, le coupa-t-il. Lorelai, je veux t'épouser, mais on ne peut pas se fiancer dans cette situation. On ne peut pas se fiancer alors qu'il y a à peine cinq minutes, tu avais de la difficulté à ne pas t'effondrer.

« Luke…

« Lorelai, c'est à mon tour de parler. Je veux… je veux pouvoir te demander en mariage alors qu'on n'aura aucun autre souci que le fait qu'il n'y ait plus de nourriture dans le réfrigérateur ou qu'un gnome de Babette ait encore disparu. Je veux… je veux pouvoir d'inviter dans un de ces grands restaurants chics de New-York que tu aimes tant ou t'acheter 2000 marguerites jaunes ou même inventer des marguerites bleues pour toi. Je veux pouvoir te demander en mariage dans une maison que je viens d'acheter pour toi et pour nos enfants.

'Et pour les enfants alors?' Les paroles que Luke avait prononcées plus tôt dans la journée à l'auberge venait de lui remonter dans la tête. Luke avait parler d'enfants il y quelques heures et elle n'avait jamais compris qu'en fait il parlait de LEURS enfants, à elle et à lui. Ensembles.

« Parles-tu hypothétiquement? »

Luke baissa les yeux, lâcha ses mains et retourna vers le comptoir où il appuya ses paumes contre la surface lisse en regardant vers le bas comme s'il avait honte d'avouer ce qu'il était sur le point d'avouer.

« J'avais… j'avais prévu de t'y faire ma demande… et de te donner la maison comme cadeau de fiançailles.

« Tu m'as, commença-t-elle avant de ravaler la boule qu'elle avait dans sa gorge, tu m'as acheter une maison? » Sa voix était brisée par les pleurs qui voulaient s'échapper, mais était en même temps remplie d'espoir. Luke était toujours dos à elle et refusait toujours de la regarder; toutefois, il fit oui de la tête.

« Tu m'as acheter une maison! Se chuchota-t-elle. Quelle maison?

« J'avais acheté la maison du vieux Twickam.

« Le musée?

« L'ancien musée… mais ce n'est plus grave.

« Comment?

« J'ai reculé.

« Quoi?

« J'ai reculé, dit-il en se retournant pour recommencer dans une nouvelle tirade. J'étais tellement… tellement frustré après que tu m'aies dit que tu ruminais toujours avec l'idée de vendre l'auberge et de prendre un poste qui t'amènerait à voyager à l'étranger. J'étais… j'étais en colère. Je ne peux pas… c'est frustrant que de voir tout ce que tu as fait pendant des semaines comme travailler main dans la main avec Taylor pour le convaincre de te vendre à toi la maison, se rendre compte que Kirk a accumulé assez d'argent pour acheter la moitié de Star Hollow, confronter 7 hommes nus dans un sauna pour les convaincre de me vendre la maison.

« Cochon, rit-elle.

« Seigneur, répondit-il, je vais être traumatisé pour le reste de mes jours. Tout ça pour que, juste après que j'aie terminé de signer les papiers, je me rende compte que tu voulais plus que moi, plus que ma stupide demande en mariage, plus que Star Hollow ou la maison du vieux Twickam.

« Qu'est-ce qui t'a dit que je voulais plus que tout ça?

« Tu ruminais!

« Penses-tu vraiment que je voulais vendre l'auberge? Demanda-t-elle alors que Luke baissait les yeux de honte en restant silencieux. Penses-tu vraiment que j'aurais vendu ce dont je rêvais depuis 20 ans! Penses-tu vraiment que j'aurais fait une croix sur mon auberge, sur Rory, sur Star Hollow, sur toi, alors que tu comptes tellement pour moi? Continua-t-elle déçue et en pleurs.

« Alors pourquoi est-ce que tu ruminais?

« Je ruminais… je ruminais parce que c'est vraiment bien, tu sais, d'avoir quelqu'un qui veut tellement s'associer avec toi qu'il t'envoie… des paniers-cadeaux et qui te harcèle pratiquement au téléphone. C'est bien de sentir que quelqu'un estime ton travail à ce point, mais jamais… jamais je n'aurais vendu l'auberge! Mais qui t'as mis dans la tête que je n'étais pas assez bonne pour toi ou Star Hollow, et ne dis pas ma mère sinon, je pense que je vais te renier!

« Dean.

« Quoi?

« C'est Dean, d'accord? Il a dit ces trucs à propos de toi et de Rory… que des gars comme nous, on ne faisait que vous retarder dans la vie. Et je me suis dit : je ne veux pas la retarder, je ne veux pas la garder prisonnière de Star Hollow!

« Luke, Dean est un garçon malheureux. Il a perdu sa femme et Rory et il ne sait pas ce qu'il dit! Tu ne me retarderais jamais! J'avance avec toi, Luke, j'ai avancé tellement avec toi ».

À ces paroles, Lorelai se leva et prit Luke dans ses bras dans une énorme accolade. Lorelai, pour la première fois depuis qu'elle s'était levée ce matin-là, se sentait en sécurité, se sentait entre bonnes mains.

« Luke, chuchota-t-elle contre son cou.

« Lorelai, ne me demande plus de t'épouser! Je te l'ai dit, je te demanderai quand je sentirai que le bon temps sera venu.

« Pourquoi?

« Parce que, je veux pouvoir battre cet autre idiot et t'acheter 2000 marguerites jaunes au lieu de seulement 1000!

« Je n'ai pas besoin de marguerites jaunes, temps que je suis avec toi »

Luke resserra ses bras autour de Lorelai et embrassa sa tempe.

« Retournons à la maison », dit-il avant de fermer les lumières du resto, de prendre la main de son amoureuse et de la mener hors du restaurant qui avait été jusqu'à présent sa vie.

À suivre