Ca y est, je me lance dans l'écriture d'une histoire en plusieurs chapitres ! (il m'a fallut plus d'un an, mais on y est ! lol)

Cette histoire a été écrite en réponse au défi de Rajhna (salut à toi ! ;p ).

Disclaimer : Si tout était à moi, je pense que ça se saurait… Donc pas besoin de le préciser :D (et pour ceux qui ne sont pas sortis de chez eux depuis de nombreuses années, tout appartient à JK Rowling, notre mère à tous !lol)

Résumé : Je me souviens de la douleur.Je me souviens du goût du sang. Je me souviens de Voldemort. Mais je ne me souviens plus de moi…

NdA : Merci à Souiz (ma grande sœur que j'aime très fort) pour avoir relut ce chapitre !

Prologue : Amnésie

Le calme.

Des bruits de pas tout près. Pourquoi n'arrive-t-il pas à ouvrir les yeux ?

Les pas s'éloignent.

Le silence.

Des voix étouffées. Il ne distingue pas les mots, mais peu importe, il est bien. Un doux rayon de soleil vient se poser sur son visage.

La chaleur.

Une porte qui s'ouvre. Les bruits de pas reviennent, mais il y a plusieurs personnes cette fois-ci.

Des raclements de chaise sur le sol. Il fronce les sourcils, il a mal à la tête.

« Chut, tu vas le réveiller… »

Des chuchotements.

« C'est la première fois que je t'entend dire ça, Patmol…

-Ouai, surtout que d'habitude tu te gêne pas pour réveiller tout le monde !

-Eh, Queudvert, la prochaine fois je te laisse arriver en retard en cours !

-Puis de toute manières ça fait une semaine qu'il est dans le coma, et la rentrée c'est dans cinq jours, alors faudrait peut-être qu'il se réveille, justement !

-c'est vrai que l'infirmière nous a certifié que ça ne durerais que quelques jours, et il est toujours endormi… »

Les voix s'arrêtent. Sa main se ressert sur du tissu. C'est une sensation à la fois rêche et douce.

« Dites, c'est moi ou il vient de bouger ?

-Quoi ! »

Les bruits de pas recommencent et s'arrêtent tout près de lui. Une odeur de chocolat lui emplit les narines.

« James… »

Il sent des regards sur lui. Il essaie d'ouvrir les yeux, mais ses paupières sont si lourdes… Il parvient néanmoins à percevoir un trait de lumière blanche.

C'est éblouissant. Il referme les yeux.

« Aha ! j'avais raison ! »

A en croire le rythme que font les pas de la personne se trouvant près de lui, elle est en train de danser.

« Dis, pour quelqu'un qui voulait pas le réveiller y a à peine cinq minutes, tu fais beaucoup de bruit je trouve…

-Mais mon p'tit Lunard… Il est déjà réveillé !

-Il a bougé les paupières, c'est tout…

Il veut voir qui se trouve autour de lui… Un effort… Il ouvre entièrement les yeux.

Au début tout lui apparaît flou, puis il arrive à distinguer trois têtes, et ensuite trois visages tournés vers lui, l'air ébahi. C'est le garçon aux cheveux noirs à côté de lui parle le premier.

-T'es réveillé Cornedrue ! Comment tu te sens ?

Ces trois garçons semblent le connaître… Mais une chose est sûre, lui il ne les a jamais vu.

-euh… Vous êtes qui ?

La joie qui se lisait sur leurs visages est vite remplacée par un mélange d'incrédulité et d'incompréhension.

-T'es sérieux, James ? Tu ne sais plus qui nous sommes ? Répond franchement, parce que si c'est une blague, c'est la plus mauvaise que t'ait jamais faite !

C'est le garçon châtain de l'autre côté de son lit qui vient de l'interroger. Tous semblent attendre avec appréhension sa réponse et… Attendez ! Il l'a appelé James ! Il sent un grand poids s'échapper de ses épaules avant de se mettre à rire.

-Ouf ! tu nous a fait peur ! On croyait vraiment que t'étais devenu amnésique !

-mwahahahaha ! moi aussi ! mais c'est juste que vous vous êtes trompés de chambre ! Je ne m'appelle pas James ! mon prénom c'est….

Mince. Il arrête de rire aussi sec. Quel est son prénom au fait ?

L'angoisse.

-Oh non… Dites-moi… dites-moi qui je suis ?

Les trois garçons ont à leur tour cessé de rire. Ils se regardent, et c'est enfin le plus petit d'entre eux, à côté de celui aux cheveux bruns, qui lui répond.

-Eh bien tu es, euh… c'est vraiment pas banal comme situation..

Les deux autres lui lance un regard noir.

-Oui, oui, bon… tu es James Potter, et tu rentre en septième année à Poudlard dans cinq jours…

-J'ai donc dix-sept ans…

Il regarde ses mains. James Potter.

-Et vous, qui êtes-vous ?

Le garçon aux cheveux noirs se gratte la tête, l'air embarrassé.

-Eh bien, je suis Sirius Black, et voici Remus Lupin et Peter Pettigrow.

-Mais… vous avez employé des noms bizarres, tout à l'heure…

-Ah ? tu étais déjà réveillé ?

Ils se sourient.

-Eh bien, c'est parce que nous sommes les maraudeurs !

Il avait dit cela comme si cette simple phrase (quoique James ignorait le sens du terme maraudeur) suffisait à tout expliquer. Ce n'est que lorsque Sirius vit la tête de James qu'il se rendit compte que pour ce dernier, son explication avait autant de sens que si il lui avait dit que tout était dû au fait que les fourmis vivent en colonies.

-Ok… vas-y Remus, explique-lui…

-Bien. Alors… euh…pour commencer, il faut que tu saches que Sirius, Peter et toi êtes des animagi. Sirius se transforme en chien, Peter en rat, et toi en cerf ; d'où vos surnoms respectifs : Patmol, Queudvert et Cornedrue.

-Je suppose qu'on l'a pas fait légalement tout ça…

Ses interlocuteurs échangèrent un regard qui en disait long sur leurs préoccupations en ce qui concernait la loi…

-Euh… non, en effet.

Cette histoire était étrange… Pourquoi aurait-il pris le risque d'être envoyé à Azkaban en devenant un animagus non-déclaré ? Et puis…

-Mais toi ? Tu n'en est pas un ? Je veux dire, tu as un surnom toi aussi, non ?

Alors là, ça devenait franchement bizarre. Les trois garçons venaient d'échanger un regard plein de questions muettes et de sous-entendus…

-Eh bien, euh… mon surnom est Lunard mais…

Là, il y avait franchement quelque chose qu'on lui cachait.

-Mais quoi ? D'où il te vient ?

-Bah en fait, je suis… je suis un loup-garou.

Quoi ? Ce n'était que ça ? Enfin… Ce n'était pas une nouvelle très banale (même pas banale du tout), et ce devait être très dur pour Remus, mais il s'était attendu à quelque chose de bien pire…

-Oh…Et c'est pour ça qu'on est des animagi non déclarés je suppose ?

-Euh, oui, vous restez avec moi à chaque pleine lune…

Tous se turent. James tentait de faire le tri dans ses questions… Il en avait tant à poser !

-Pourquoi suis-je ici ?

Ca y est. Encore un regard bizarre, mais beaucoup plus grave. Il avait la désagréable impression d'avoir lâché une mini-bombe à retardement… Après un silence, Peter lui répondit.

-Tu…Il y a eu une attaque de Mangemorts.

A son regard interrogatif, il ajouta :

-Les serviteurs de Vold…enfin, Tu-sais-qui. Tu te souviens de lui ?

Il acquiesça d'un mouvement de tête. Oh oui… Etrangement, il se souvenait parfaitement bien de ce mage noir, Voldemort…

-Eh bien, c'est suite à cette attaque que tu t'es retrouvé ici…

-Mais où est-ce que c'était ? Il y a eut d'autres blessés ?

Il vit avec horreur de l'eau emplir les yeux de Sirius, tandis que celui-ci lui répondait d'une voix étranglée.

-C'était chez toi, et ils ont… ta mère est…morte…

Sur le coup il ne comprit pas… Non… ça ne pouvait pas être vrai… Puis, des larmes provenant de tout son corps remontèrent malgré lui jusqu'à ses yeux, et ce ne fut que lorsqu'elles s'échappèrent qu'il réalisa enfin… Sa mère était morte. Il ne pourrait plus jamais lui parler, plus jamais sentir son parfum si particulier…Un mélange de fleurs et d'épices… Et il ne pourrait plus jamais la voir…

C'est alors qu'une autre réalité vint le frapper de plein fouet… la voir… Il ne se souvenait plus d'elle. Aucun souvenirs de son visage, de son nom… Juste cette odeur.

-Je… je ne m'en souviens pas ! Pourquoi ? Qu'est-ce qu'ils m'ont fait ?

Il voulait se lever les retrouver et tous les massacrer un par un, mais des mains l'agrippèrent et le rassirent de force.

-Lâchez-moi ! Ils m'ont pris ma mémoire et ma mère ! Je ne me souviens même plus de ma propre mère !

Les larmes qui coulaient sur son visage avaient à présent un goût amer, des larmes de rage…Il était trop en colère pour se soucier de faire mal ou non aux garçons qui le retenait. Tout ce qu'il voulait, c'était sortir !

-Peter ! Va chercher une infirmière, ou un médicomage, mais dépêche !

Il vit à peine Peter sortir en vitesse lorsqu'il fut pris d'une sérieuse envie de vomir.

-Faut que j'aille aux toilettes !

Voyant qu'ils étaient sceptiques, il haussa le ton.

-Je vais vomir ! Bougez-vous !

Ils se poussèrent brusquement, et il courut pour atteindre les toilettes. Lorsqu'il y fut, il put enfin recracher tout le dégoût que lui inspirait les serviteurs de Voldemort, et surtout le dégoût qui venait de lui-même ; de ne plus se rappeler de sa mère…

Il se passa ensuite de l'eau sur le visage, et s'observa dans le miroir. Des cheveux noirs pas très ordonnés, des yeux marrons… C'était donc lui James Potter ?

oO0Y0Oo

Quand il revint dans la chambre, il y avait une infirmière avec le reste des maraudeurs et, en retrait, un homme. Il avait les même cheveux que lui et paraissait partagé entre la joie et la tristesse. Il s'avança et sembla hésiter avant de prendre la parole.

-James, je suis, eh bien… je suis ton père… (NdA : Que la force soit avec toi ! mdr !)

James ne répondit rien. Il observa cet homme aux cernes immenses, au regard triste et fatigué. Cet homme qui avait perdu sa femme, et qui devait à présent affronter la mémoire de son fils. Son père…

-Je sais que tu ne te rappelles pas de moi, mais… crois-moi… S'il-te-plait…

Il y avait tant de détresse dans sa voix que James ne put s'empêcher de serrer dans ses bras cet homme à la voix douloureuse, dont chaque mot semblait être le dernier souffle… James se dit alors que, quoiqu'il advienne, il ne rendrait pas son père plus triste qu'il ne l'était déjà.

Se détachant de son étreinte il lui sourit.

-Tu sais, vu notre ressemblance plus que frappante, je pense que j'aurais du mal à ne pas te croire…Papa…

Un sourire apparut alors sur le visage de son père.

-Je suis désolée, Mr Potter, mais je dois administrer quelque soins à votre fils, de façon à ce qu'il puisse rentrer chez vous au plus tôt.

-Oh ! Oui, évidemment. Vas-y, James, nous t'attendrons dans le couloirs.

James les regarda partir. Même s'il ne se souvenais pas d'eux, il savait qu'il les aimait, et qu'il avait toute confiance en eux.

-Tenez, buvez ça Mr Potter…

oO0Y0Oo

Et Voilà !

Je sais, il est pas très gai ce chapitre, mais ce n'est que le prologue ! (et vous conviendrez que c'est pas très joyeux non plus, comme histoire…Et, bien que l'idée de tout dévoiler à James par un Sirius déguisé en vahiné m'ait traversé l'esprit, je me suis dit que certains n'allaient pas trouver ça crédible…)

Donc, que les critiques soient bonnes ou mauvaises, je vous demanderait juste une tite review siouplait ! ;p

Bisous à tous !