Hello tout le monde !

Je profite d'un petit moment où je peux avoir mon ordi pour mettre en ligne ma toute première fic : la traduction d'un one-shot de Daylyn. Et je profite de ce moment pour faire une annonce. Comme vous l'aurez sûrement je suis toute nouvelle en ligne et je recherche une betâ. Si vous êtes intéressé faites le moi savoir !


Disclamer : Rien à moi ! Tout à Rowling et Daylyn pour l'histoire.


A Cry in the dark


Draco Malfoy rôdait dans la Forêt Interdite, seul.

Ses gènes de vampires étaient activés pour la chasse. Draco sut que bientôt sa faim serait insatiable, sa faim de sang serait intense. Il recherchait quelqu'un pour l'avoir, le posséder. Pour tuer.

Et il entendit. Un cri dans l'obscurité. Un cri empli de douleurs et de tourments purs, de désespoir. Draco reconnut ce cri : il l'avait entendu avant. Il sut à qui cette âme appartenait, cette âme souhaitant ardemment la mort.

Draco se déplaça vers ce cri, ses pas étaient silencieux. A la lisière de la Forêt Interdite, sous la lumière blanche de la lune, il vit sa proie, au bord du lac. Harry Potter.

Harry était assis, sans énergie, regardant le clapotis de l'eau. Draco s'approcha silencieusement.

« Tu pensais te noyer, Potter ? » demanda-t-il, se tenant juste derrière lui. « Comme c'est terriblement mélodramatique ! »

Harry sursauta, sa baguette à la main.

« Malfoy » dit-il, ses yeux s'écarquillant sous la surprise alors qu'il reconnaissait son interlocuteur.

Une distance raisonnable séparait le sorcier du vampire. Le silence entre eux était palpable.

« Tu m'as effrayé » dit Harry, se détournant du regard du vampire et abaissant sa baguette.

« Je t'effraye encore » demanda Draco, « il me semble que je t'ais toujours effrayé, dehors au clair de lune »

« C'est une autre vie, un autre temps. C'est….. différent maintenant » répliqua Harry en regardant droit dans les yeux argentés de Draco, dans lesquels brillait un éclat surnaturel.

« Oui ça l'est » acquiesça Draco, « nous ne sommes plus si jeunes….. si innocents »

Harry secoua la tête, signe d'une douleur évidente dans ses yeux vert hantés.

Draco se déplaça jusqu'à ce que la distance entre lui et le sorcier ne soit qu'infime. Draco leva sa main vers le visage du sorcier et du bout de ses doigts caressa sa cicatrice

« Te rappelles-tu de cette nuit, Harry ? »chuchota Draco, « quand je t'es découvert ici pleurant sous le clair de lune, c'était une nuit comme celle-ci, n'est-ce pas ? »

Draco se pencha légèrement en avant, et embrassa la mâchoire du jeune homme.

Harry ferma les yeux et lâcha un « oui » dans un chuchotement. Il pouvait sentir le souffle de Draco sur son visage. Il frissonna.

« Te rappelles-tu ton étonnement face au goût de notre premier baiser. » Le vampire embrassa doucement le coin de la bouche du sorcier. « Comment ce baiser a rapidement attisé notre passion ? Comment nous avons passé la nuit à faire l'amour, seulement des êtres déchirés par la lumière cruelle de l'obscurité ?»

« Oui » répondit Harry en sanglotant.

« Te rappelles-tu comment nous nous sommes tenus l'un à l'autre face au désespoir, sachant qu'il n'y aurait rien que nous pourrions faire pour refouler ce qui venait : rien pour empêcher ses temps noirs d'arriver ? » demanda Draco en embrassant délicatement le visage de Harry. « Deux anciens ennemis, s'accrochant désespérément entre eux la nuit » souffla Draco à l'oreille du brun.

Harry gémit faiblement.

« Tu respires, encore le désespoir n'est-ce pas ? » chuchota Draco, son souffle faisant frissonner Harry. « Mais ce soir, il est plus mauvais non ? »

« Oh Dieu oui ! » pleura Harry

« Laisse moi t'aider encore Harry » murmura Draco, embrassant du bas vers le haut la mâchoire d'Harry. « Soulageons la douleur de chacun comme nous l'avons fait cette nuit-là. »

Harry pouvait sentir les lèvres de Draco embrassant ses joues, ses yeux, sa cicatrice. Il sentit ses lèvres contre les siennes et trembla tandis qu'il ouvrait sa bouche en réponse.

Le baiser s'approfondit et la langue d'Harry pénétra doucement dans la bouche de Draco, ayant passée la barrière que constituaient ses dents, avant de rencontrer celle du blond et d'entamer un ballet érotique. Harry sentit les canines pointues de Draco et se recula précipitamment.

« Non ! » pleura-t-il.

Draco sourit et réduisit au minimum la distance entre eux deux. Il atteignit le visage de Harry pour le frotter une fois de plus.

« J'ai vraiment vécu cette nuit-là, faisant l'amour avec toi, ici sous les étoiles. C'était la dernière nuit que j'étais humain. »

« Draco, non » implora Harry. Draco se pencha en avant et le ré embrassa.

« Stop » chuchota Harry, une fois le baiser finit.

« Te rappelles-tu de notre promesse de nous retrouver ici ? » Draco mit ses mains sous le menton de Harry pour le redresser, le forçant à le regarder dans les yeux.

« Après que tout soit fini, nous devions nous retrouver ici de nouveau. » Draco doucement l'embrassa. « Et nous sommes ici, alors accomplissons cette promesse. »

« Que dis-tu de notre promesse de s'aider à survivre ? » demanda Harry d'une voix amère où l'on percevait une lamentation. Il ferma brusquement ses yeux.

« Nous avons malheureusement échoué à celle-ci n'est-ce pas ? »

« Cela dépend » répondit Draco, ses doigts caressant maintenant le cou de Harry, caressant sa veine jugulaire. « Je vis toujours » chuchota-t-il à l'oreille du brun. « Mais je suis seul Harry. Nous pourrions encore nous aider, tu sais. »

« Je n'ai pas besoin de ton aide » répondit Harry en se dégageant.

Le blond sourit : « Oh vraiment ? » demanda-t-il « Alors pourquoi Le-Garçon Qui-A-Survécu organise-t-il son suicide dans l'obscurité ? »

Harry se recula encore et répliqua : « Je ne vois pas de quoi tu parles Malfoy ! »

Draco se rapprocha une fois de plus. Harry semblait prudent et déterminé à garder ses distances. Draco chuchota à son oreille : « Je peux sentir tes pensées qui tourbillonnent, je peux goûter ton désespoir, ta culpabilité. »

Harry se figea, haletant tandis que Draco continuait à respirer contre son oreille.

« Ma culpabilité ? » demanda Harry.

« Oh oui ! Ta culpabilité ! » répondit Draco. « Je peux la sentir Harry. »

Draco se déplaça derrière Harry et doucement inclina sa tête sur un côté.

« Tu te sens comme si tu avais tué quelqu'un que tu n'aimais pas. » continua Draco, ses lèvres embrassant avec délicatesse le cou du sorcier brun.

« Oui » sanglota Harry, « Tous. Je les ai tous tués ! »

Le vampire sentit les battements accrus du cœur de Harry, son souffle instable. Draco aurait presque pu goûter son sang. Sa faim s'accrut. Il voulait Harry. Il avait besoin de lui. Draco désirait ardemment Harry pour combler sa solitude. Il le désirait ardemment pour le consommer, pour consommer sa vie, son sang, son amour, son âme.

La langue de Draco parcourut légèrement le cou de Harry, jusqu'au lobe de son oreille, sentant le pouls.

« Tu n'as tué personne Harry, ce n'était pas de ta faute ! » indiqua Draco, suçant son oreille.

« Je les ai tous tués ! » sanglota Harry. « Ils sont tous morts à cause de moi ! Mes parents, Sirius, Cédric, Hermione, certains Weasley, Dumbledore, Snape également. » Harry tourna sa tête pour le regarder « Même toi Draco, même toi ! »

Draco tourna la tête de Harry dans l'autre sens et suça légèrement son cou. Un dessin de sang…. Encore. Juste prévoir le moment. Le vampire sentit son désir de sang augmenter. Draco sut que son désir le submergerait bientôt. Harry pleurnicha.

Le blond lentement suça le cou de Harry jusqu'à son oreille. « Tu ne m'as pas tué » riposta-t-il. « Le Lord Noir m'a changé. Il est celui qui a introduit les vampires dans la seconde guerre. »

« Non, tu ne comprends pas ! » soutint Harry « Si ce n'était pas pour moi, tu n'aurais pas été blessé, je t'ai aimé et cet amour t'a marqué pour la mort ! »

« Je ne suis pas mort. » Draco mordit le dessin de sang sur le lobe de l'oreille du sorcier le faisant pleurnicher. « J'ai juste tout perdu. » Le vampire suça et Harry haleta. « Je suis seul Harry. Ma famille est partie, mes amis sont morts. Comme toi, je n'ai plus rien ! » Draco retira sa bouche loin du sang d'Harry. « Rien, excepté toi ! »

Sa bouche dériva vers le bas du cou du brun, et se blottit contre sa jugulaire. Harry gémit doucement. « Tu es mort, Draco »indiqua Harry « Tu n'es pas vivant. Tu es un vampire. Un tueur ! »

Draco sourit dans le cou de Harry « Ah, alors basé sur tout ce que tu viens de dire, je suis un tueur comme toi ! »

« Non » cria Harry en essayant de s'écarter. Draco le tenait fermement. « Non » répéta Harry « j'étais forcé de tuer Voldemort, j'étais forcé…. Les autres sont morts à cause de cela. »

« Et je suis forcé de tuer…. En tant que vampire » indiqua Draco « Je suis forcé de tuer pour survivre, comme toi » La langue du vampire s'était déplacée au dos du cou du sorcier, suçant lentement. « Tu as survécu Harry, tu as tué pour survivre ! »

Harry pleura simplement.

Draco tourna Harry pour qu'il lui fasse face et embrassa les larmes qui coulaient sur son visage

« Je sais que tu veux mourir Harry. Tu veux que cette douleur finisse. Ainsi soit-il. Rejoins moi et ta mort peut devenir notre vie. »

« Pas comme cela » plaida Harry « Pas comme tueurs. »

« Tueurs ? » hurla Draco « Tu es un tueur. Tu l'as dit toi-même. Chaque être que tu as aimé est mort à cause de toi. Tout ce que tu touches est détruit. Regarde ce que je suis devenu à cause de toi ! »

Le souffle de Harry se figea « Je n'ai pas voulu que tu deviennes un vampire » sanglota Harry « Tues moi si tu veux mais ne me transformes pas en monstre. »

« Un monstre ? » répondit Draco « Tu ne seras jamais un monstre Harry. Tu es beau. Et mon cadeau te donnera la vie. Il nous donnera la vie…. Ensemble. »

Draco pouvait sentir Harry trembler « Ensemble ? »

Le vampire sentit sa convoitise pour le sang devenir irrésistible. Il sut qu'il allait avoir Harry. Draco amena sa bouche de nouveau au cou d'Harry, ses canines pointues sorties. « Je ne te perdrais pas encore Harry ! »

Draco le mordit et but son sang lui enlevant sa vie.

« Draco non ! » pleura Harry en se retirant dans un mouvement brusque, deux jets de sang coulant le long de son cou.

« Non ! » chuchota-t-il d'une voix cassée.

« Tu ne comprends pas Potter ! » Grogna Draco, son besoin de sang devenait urgent. « Je t'aurais ce soir. Je ne veux plus le nier ! »

Draco s'était précipité avec force sur Harry, qui eu à peine le temps de lever ses bras en signe de défense, que déjà il heurtait le sol.

Douleur. La douleur aigue et tranchante compressa la poitrine du jeune vampire. Draco frissonna de douleur et baissa les yeux sur la distance qui les séparait pour voir que... la baguette en houx de Harry était plantée dans la poitrine du blond. Un pieu en bois parfait perçant un cœur isolé brisé.

Les yeux gris choqués rencontrèrent les yeux verts terrifiés. Pendant un moment qui se voulait infini, leurs regards s'imbriquèrent l'un à l'autre. Ils s'envoyaient et recevaient les sentiments, les pensées, les craintes et la souffrance de l'autre. Le vent souffla, la vie s'en alla, la fin était arrivée.

Et alors que l'obscurité submergeait Draco, ce dernier entendit Harry murmurer « Je suis désolé. » mais ne sut rien de plus.

FIN…

Voilà c'est fini !

Qu'est-ce que vous en avez pensez ?

Miss Zabini.