Voilà la petite idée qui m'ai venu ce matin en tête ! Dites-moi ce que vous en pensez !

Prologue

- Je veux juste voir le monde extérieur, soupira Lily alors que les domestiques de sa maison venaient de lui apporter des dizaines de robes avec une lettre.
Sa sœur Pétunia vivait la même chose que Lily mais n'était pas aussi excitée de voir la vie au dehors.

- Je ne veux pas me marier, reprit Lily en relisant la lettre, et surtout pas avec ce Lucius Malefoy.

Lily Evans était une sang pur et une très riche fille de la ville. Ses parents les Evans, les personnes les plus respectées dans le monde de la sorcellerie avaient des règles plutôt clair dans l'éducation de leur enfant.

Les deux filles n'avaient jamais été à l'école, elles étudiaient à la maison durant trois heures. Le reste du temps, elles apprenaient à être une bonne femme : c'est à dire faire la cuisine, le ménage, tricoter, s'habiller convenablement.

Mais Lily détestait cela, elle n'aimait pas être réveillée à 6h00 pour se faire belle alors qu'elle aimait faire la grasse matinée et être naturel. Le tricot n'était pas pour elle, chaque fois que les femmes se réunissaient pour le faire, Lily feignait toujours d'avoir mal aux doigts ou trouvait une excuse bidon pour ne pas le faire. Et lorsqu'il s'agissait de bal ou de fête les soirs, elle refusait d'y aller mais comme ses parents la forçaient, elles faisaient en sorte qu'on la vire du bal. La seule chose où Lily assistait avec beaucoup de joie c'était les cours. Elle aurait pu passer son temps à écouter ce que son professeur disait. Bien sûr, les deux filles avaient rarement eut le loisir d'utiliser la baguette, car leur gouvernante assistait également aux cours.

Pourtant Lily aurait tant voulu passer son temps à apprendre mais voilà que tout tombait à l'eau à cause de cette foutue lettre. Ses parents avaient décidés de la marier et sa vie allait se résumer en : avoir des enfants et les occuper, faire la cuisine, se faire belle et préparer les bals.

Tous ses rêves venaient de se briser en un rien de temps. Ses rêves ou son rêve ? Elle n'en avait qu'un : voir le monde extérieur. Mais comment le voir si on est enfermé dans cette maison ?

Elle jeta un coup d'œil à sa sœur qui refaisait sa coiffure. Cela ne dérangeait pas Pétunia, elle aimait la vie qu'elle vivait, pas elle. Alors pourquoi c'est elle qu'on mariait alors qu'elle n'avait 17 ans et sa sœur 18 ? Et puis elle ne se rappelle pas l'avoir déjà vu ce Lucius Malefoy.

Lily jeta les robes par terre et s'allongea dans son lit.

Lily se leva à 4h00 du matin. Elle avait eu une idée. Si personne ne voulait la comprendre alors elle n'en ferait qu'à sa tête. Elle avait décidé de fuir et voir le monde extérieur.

Elle se vêtit de la plus simple robe qu'elle soit et laissa ses cheveux lâchés. Elle n'emporta rien et sortit de sa chambre. Elle descendit à pas de loup les marches de l'escalier et arrivée en bas, elle essaya de sortir.

Au bout de quelques minutes enfin, elle se retrouva à la rue et s'empêcha de pousser un cri de joie.

Aussitôt elle se transforma en chat (Lily étant une animagus) et erra dehors.

James se réveilla tôt ce matin-là, il était 8h30 et il allait bientôt prendre le train pour Poudlard, la célèbre école de sorcellerie de Poudlard. Ses amis et lui y étaient depuis 6 ans et là ils allaient entamer leurs 7ème année.

L'année allait s'annoncer géniale car il avait appris la veille qu'il était préfet en chef. Lorsque ses parents l'avaient su, ils avaient été très heureux de l'apprendre.

Lorsqu'il eut prit son petit déjeuner, ses parents l'accompagnèrent à la gare.

Lily arriva dans uns sorte d'endroit ou des grandes voitures roulaient (1). Elle fut abasourdie et voyait des milliers de personnes qui marchaient. Jamais elle n'avait pensé qu'il y aurait tant de monde.

James tirait son chariot sans regarder où il allait.

Lily, toujours sous sa forme de chat était tellement émerveillée qu'elle ne voyait pas qu'un chariot allait lui rentrer dedans.

James poussa plus fort pour entrer dans la barrière quand il vit qu'un chat roux allait se faire écraser par le chariot d'un autre garçon.

- Attention, cria t-il, ne bouge plus.

Le chariot s'arrêta aussitôt, et le chat bondit et recula. James s'approcha doucement du chat qui venait d'avoir la peur de sa vie et le prit dans ses bras.

- Tu ne sais pas qu'on est le 1er septembre, tout le monde retourne en cours. Si je n'aurais pas été là, tu serais mort.
Le chat regarda James.

- Bon maintenant sauve-toi avant que quelqu'un d'autre t'écrase.

Mais dès que James le posa par terre, le chat resta à ses côtés.

- Allez va t-en, je suis sûre que tu es un chat perdu et bientôt ton maître te retrouvera.

Mais le chat se contenta de caresser les chaussures de James avec son dos.

James fronça les sourcils et le prit une nouvelle fois.

- Qu'est ce que tu veux ?

Le chat ne se fit pas prier, se dégagea des grands bras de James pour sauter sur le chariot et s'asseoir confortablement.

- Tu veux venir avec moi ?

Le chat, ne pouvant pas répondre, s'installa.

A ce moment-là les amis de James arrivèrent.

- Alors Cornedrue, lui dit Sirius, tu es préfet en chef cette année ?
- Et bien oui.
- J'étais sûr que tu le serais, T'es le meilleur. Mais avec le Quiddicth ça va être dur pour toi.
- Et Remus, il est où ?
- Il doit arriver normalement, on y va ?

Peter, Sirius et James traversèrent la barrière et hissèrent leurs bagages et se trouvèrent un compartiment.

Leurs bagages déposés, James s'installa avec le chat sur ses genoux.

- Tu l'as eu où ce chat ? demanda Sirius.
- Je l'ai trouvé dans la gare, il n'a pas voulu me quitter alors je l'ai prit avec moi.

James caressa le chat un peu affectueusement tandis que Lily sentait des vibrations dans son corps, jamais elle n'avait été caressé de cette manière, c'était si agréable et si doux. Elle ferma les yeux tandis que les doigts de James se baladait sur toute sa fourrure.

(1) Lily n'est pas sensée savoir où elle se trouve car elle n'y connaît rien !

Alors?

Ah oui et si vous avez une idée du nom que James pourrait lui donner (un nom de chat) bah n'hésitez pas, moi je ne trouve pas!