Samson et les ninjas…

« Du thé Naruto-san ? Sasuke-san ? »
Depuis son poste accroupi contre un mur, les yeux rivés sur le miroir de poche calé entre ses genoux, Naruto secoua la tête de manière négative. Près de la fenêtre Sasuke en fit autant, jetant par principe un coup d'œil méfiant à la servante et passant en revue tous les points qu'un ennemi sous technique de transformation aurait pu négliger en prenant son apparence. Ce n'était pas de la paranoïa contrairement à ce qu'affirmait l'idiot, juste du simple bon sens.
La langue à demi tirée en signe d'intense concentration, Naruto fit passer le kunaï près de son oreille, et trancha une mèche trop longue qui faisait un épi. Lui avait une version tout à fait personnelle du bon sens, et ne l'utilisait de toute manière que rarement.

« Ça ne va ressembler à rien Naruto-san, » murmura O-kana en serrant sa tasse de thé entre ses mains frêles. « Vous devriez laisser Takara vous aider. »
« Quoi, il y a un problème ? J'ai toujours fait comme ça, » protesta le jeune homme, vaguement offensé par l'insinuation que sa masse capillaire n'était pas traitée correctement.
« Et ça se voit, » rit Takara en s'agenouillant à ses côtés. « Laisse-moi faire et tu vas voir… Faire ça au kunai… Vraiment, ces ninjas… »
« Je ne vois pas le problème, » s'entêta Naruto qui n'avait pas l'air outre mesure enthousiasme par l'idée de laisser quelqu'un toucher à ses cheveux. « Tous les ninjas que je connais font ça, Y'a qu'a voir Kakashi-sensei pour s'en convaincre… et même Sasuke le fait ! » ajouta-il en pointant un doigt accusateur en direction de la fenêtre.Traître.
Ledit Sasuke haussa un sourcil, puis sourit froidement.
« Je suis à peu près certain que Hyuuga Neji va chez le coiffeur, » fit il remarquer avec un poil de perfidie dans la voix –il ne s'entendait pas outre mesure avec Hyuuga Neji.
« Oui, mais ça ne compte pas, » rétorqua Naruto comme si c'était l'évidence même. « Neji a des cheveux de fille. »
« Neji… Vous voulez parler du ninja aux cheveux longs que nous avons croisé le jour du départ de Konoha ? Celui qui était habillé en blanc ? Encore heureux qu'il prenne soin d'une telle chevelure… » Takara sourit d'un air rêveur en tirant des ciseaux d'une petite trousse attachée à sa taille. Naruto paru vaguement inquiet et Sasuke dû convenir intérieurement que c'était une vision plutôt inquiétante. « J'ai rarement vu un homme avec de si beaux cheveux. Ils donnaient envie de glisser les mains dedans pour voir s'ils sont aussi doux qu'ils en ont l'air… N'est-ce pas O-kana ? »
La gravité de la question était telle que Sasuke consentit à échanger un regard horrifié avec l'idiot blond.
Erk. Si O-kana s'y mettait aussi c'était la Fin.

La jeune femme enceinte rit doucement.
« Il était effectivement très séduisant, si on est attiré par le genre distant et la grâce aristocratique, » convint-elle en jetant en coin un regard amusé à Sasuke qui était –il faut bien l'avouer- lui aussi un pratiquant chevronné de la grâce aristocratique et de la distance.
« Peut-être, » s'obstina Naruto (qui ne connaissait pas les mots "grâce" ou "aristocratique", et ne pratiquait la distance qu'en cas de risque mortel ou de danger manifeste.) « Mais il a quand même des cheveux de fille donc ça ne compte pas. Tous les autres ninjas –les mecs je veux dire, hein, pas les kunoïchis,- se coupent les cheveux au kunai… C'est comme… Je sais pas moi, une règle. »
Le sens de la logique de Naruto l'avait toujours laissé vaguement stupéfait. Il traitait l'illogisme avec une telle certitude qu'il parvenait presque à convaincre ses interlocuteurs de la justesse de ses élucubrations. C'était un phénomène inexplicable et qui passionnerait certainement des scientifiques, songea Sasuke en envisageant –non pas pour la première fois- de vendre Naruto à un labo histoire d'en être débarrassé une bonne fois pour toute.
« C'est la mère de Shikamaru qui lui coupe les cheveux, » informa-t-il finalement, toujours callé dans l'embrasure de la fenêtre. « Et la première fois que Sakura s'est coupé les cheveux elle l'a fait au kunai alors que c'est une kunoïchi. »
Une expression trahie envahit un instant le visage ouvert de Naruto.
« Toi ! T'es de quel côté espèce de lâcheur ?! Et comment tu sais ça d'abord ? T'étais dans les choux quand c'est arrivé… »
« Toi aussi je te signale… Mais ce n'est pas le sujet. Le sujet c'est que tes arguments ne tiennent pas la route, voilà tout. »
Takara sortit un peigne du même sac, puis une seconde paire de ciseaux. Naruto blêmit visiblement, et se tortilla de manière impuissante.
« Traître ! »

« Ne vous inquiétez pas Sasuke-kun. » sourit O-kana par-dessus son bol de thé. (Etait-ce la lumière, ou y avait-il réellement une lueur malicieuse dans ses yeux noirs ? Sasuke pria très brièvement pour que ce soit la lumière.) « Puisqu'il est à présent prouvé que les ninjas ne sont pas forcés de se couper les cheveux au kunai, je suis certaine que Takara-san se fera un plaisir de s'occuper des vôtres dès qu'elle en aura fini avec Naruto. »
Takara sourit en même temps que Naruto -mais de manière bien moins féroce- et Sasuke envisagea un instant de prendre la fuite par la fenêtre.
« Et ce ne sera pas du luxe. On dirait un derrière de canard en train de pêcher dans la vase. »
Un derrière de- quoi ?
« Un derrière de- quoi ? Mes cheveux sont très bien et personne n'y touche, » protesta Sasuke dont l'impassibilité se désagrégeait sous l'air de celui qui se sait pris au piège. Il était censé protéger O-kana…
Et puis de toute manière un Uchiha ne fuyait pas devant une civile, même si cette dernière était armée de ciseaux et en avait après ses cheveux. Mais d'un autre côté il était justement inenvisageable de laisser quiconque armé de ciseaux s'approcher de lui. Ou de ses cheveux.
Dilemme…
« HAHA ! » triompha Naruto avec un manque atterrant de discrétion. Et ça voulait devenir Hokage… Non mais vraiment… « Un cul de canard… c'est vrai en plus… Sasuke a les cheveux en cul de canard, Sasuke a les cheveux en cul de canard… »
C'en était trop.

Au final personne n'eut les cheveux coupés : Sasuke entreprit de faire taire Naruto en guise de diversion, et ledit Naruto (le lâche !) sauta avec enthousiasme sur l'occasion de s'éloigner de Takara-san et de ses ciseaux, et alla se réfugier de l'autre côté de la pièce, derrière la barrière moralement infranchissable que constituait O-kana. L'affrontement s'acheva sur un fragile statu quo que la servante préféra ne pas rompre, (et l'aura meurtrière qu'émettait Sasuke constituait il faut l'avouer un excellent argument. C'était rassurant de se rendre compte que certaines personnes possédaient encore un minimum de sens commun.)

Par contre, il eut beau mettre toute la force destructrice possible dans ses regards menaçants envers le blond, absolument rien ne parvint à dissuader Naruto de chantonner "cul de canard" entre ses dents à intervalle régulier quand il était certain que seul son équipier brun pouvait l'entendre.
Crétin.


note : Un délire capilaire gratuit issu d'un premier jet du début du prochain chapitre de Clair Obscur -mais qui, comme vous pouvez vous en rendre compte, n'a visiblement rien a voir avec la fic originale mis à part les présences d'O-kana et Takara.
Samson est un personnage mythologique qui tirait sa force de ses cheveux et qui a été trahi par son amante, qui a révélé sa faiblesse. Du coup ses ennemis lui ont coupé les cheveux pendant qu'il dormait et ont pu l'assassiner en paix.
Le chapitre 11 de Clair Obscur devrait être là incessament sous peu, et pour ceux que ça interesse j'ai posté sur mon lj un dessin qui pourrait illustrer une scène de Requiem, mon drabble sur la mort de Naruto.

Et comme d'hab n'hésitez pas à reviewer, ça me fait toujours un plaisir fou.