Pourquoi Sakura-dans-son-fort-intérieur ne devrait jamais être laissée en liberté

Raison n° 364
« Comme ça ? »
Gaara plaça une main dans le creux de son coude, et remonta l'avant-bras devant lui, l'autre main fermée en un poing.
« OUAIS, comme ça ! »
Le Kazekage de Suna fronça ses (inexistants) sourcils.
« C'est… une coutume étrange. »
« Putain non, c'est un moyen infaillible d'exprimer ta jubilation intérieure ! Ça fait un bien fou. »
« … Ça ressemble un peu à la prise du Sarcophage de Sable… »
« Tu veux dire ta technique qui consiste à chopper les gens avec ton sable, et à les presser comme des citrons ? »
« Oui. »
« YES, c'est la classe. Bon, ben t'as qu'a penser à ça quand tu fais le geste, ça viendra plus facilement… »
« Ho… Et je dois tuer des gens à chaque fois que j'exprime ma jubilation intérieure alors ? »
« Hé, ho, non ! T'es sensé être un Gentil maintenant, alors gaffe ! » Sa voix mourut, et elle sembla se plonger dans un débat intérieur d'une intensité suspecte. « Quoique… Pourquoi pas, mais seulement si c'est ce putain de pervers de Serpent d'Orochimaru, ou cette raclure de Kabuto alors… Ou n'importe quel ninja du Son en fait ! –sauf Sasuke-kun, évidemment-, et puis… Tu peux le faire sur Naruto s'il essaie encore d'aller regarder dans le bain de fille, ce sera bien fait pour sa tronche… Et puis éventuellement Ino-truie, si elle… »
Gaara cligna lentement des yeux, une fois. Qu'avait dit Lee et Naruto déjà ? Quelque chose comme « Si tu as besoin de conseils va voir Sakura-chan, c'est la fille la plus sensible que je connaisse », non ?

Peut-être que le mot n'avait pas la même signification ici qu'a Suna alors.

---

Raison n° 45

« Tsunade-sama, comment faites-vous ? S'il vous plait, je veux apprendre ! »
L'Hokage releva le nez de ses parchemins et fixa son élève qui se tenait de l'autre côté de l'imposant bureau.
« Apprendre quoi Sakura ? »
« J'ai parlé avec le vieux pervers, il m'a dit que vous n'étiez pas comme ça avant… »
« Vraiment ? »
Elle ne savait pas ce que Jiraya avait bien pu raconter, mais une chose était sure : l'Ermite aux Grenouilles allait souffrir. Longuement.
« Vraiment. Vous devez me l'enseigner sensei, c'est une question de vie ou de mort ! »
Tsunade fronça les sourcils. Cette conversation prenait un tour étrange, et la lueur dans l'œil de sa disciple était… inquiétant.
« Quoi ? »
L'expression qui apparu soudain sur le visage de Sakura et le genjutu de flammes diaboliques (c'était forcément un genjutsu) qui nimba la jeune fille firent frémirent l'Hokage.
« Vos seins… Dites-le-moi Tsunade-sama… Dites-moi quel jutsu vous utilisez, et Sasuke sera enfin MIEN ! »

---

Raison n° 594767

« Sakura, déesse de mon cœur ! Acceptes-tu de sortir avec moi ? »
La jeune femme paru hésitante un instant, et son doux regard passa sur lui comme si elle le détaillait des pieds à la tête.
« Ok, » dit elle finalement.
Des étoiles apparurent dans les yeux de Lee, et un arc-en-ciel doublé d'un flamboyant coucher de soleil se profila à l'horizon.
« Mais ce sera seulement sexuel. »
Lee s'immobilisa en plein milieu de sa démonstration de Joie Suprême, un poing Victorieux a demi-levé. Derrière, le soleil couchant sembla soudain hésiter, et la vague naissante interrompit sa formation.
Un tic nerveux agita sa paupière gauche. Le jeune homme était comme foudroyé, avec figée sur le visage l'expression de choc profond de celui dont les conviction fondamentales viennent d'être balayées, presque comme si Gai-sensei venait de décider de changer la couleur de ses tuniques pour du rayé violet et orange, avec du vert pomme pour les guêtres.
Mais pas tout à fait. En fait son expression était très exactement du genre « ma-Douce-et-Pure-Sakura-chan-vient-enfin-d'accepter-de-répondre-a-mon-Eternel-et-Indéstructible-Amour-mais-seulement-si-c'est-juste-sexuel… »
«Et il va falloir que tu changes de coupe, et que tu te rases les sourcils. »

Alors le Fauve d'Azure de Konoha laissa échapper un glapissement aigu fort peu distingué, qui se transforma en hurlement d'horreur lorsqu'il prit la fuite à toute vitesse.
« Maître Gaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Un démon a pris possession de Sakura-chaaaan ! »
Une fois qu'elle fut seule, un sourire béat apparu sur le visage de la jeune femme.
« Ce sera purement sexuel… Bordel ouais, excellent, j'avais toujours rêvé de dire ça ! »

---

Tout a commencé avec ceci : http/img. /albums /v319 /stripedpetunia /sakugaa.gif un gif créé par Asuka Kureru... (virez les espaces dans l'adresse si vous voulez aller jeter un oeil...) Ensuite l'idée a lentement commencé a me ronger le cerveau, et puis j'avais envie d'écrire un peut de gai pour changer...

Y'en a probablement plusa venir, parce que Sakura-en-son-fort-intérieur en liberté a un attrait certain :D

JE crois que les males de la team 7 vons souffrire.

Et merci pour toutes les reviewx du chapitre précendent.