Genre : Humour ?
Disclamer : Ces titis persos ne m'appartiennent pas... heureusement pour eux !

Bon voici quelques petits délires (4 logiquement) assez courts qui me sont passés par la tête (mais alors vraiment débiles - -') et c'est notre joyeuse troupe qui en fait les frais.
(premiers essais sur Saiyuki... sans commentaires...)

Délire 1 : Ca devait arriver...

- Harayetta.
- Eh le saru, tu peux pas changer de refrain ?
- Mais.
- T'es vraiment qu'un estomac sur pattes !
- Et toi qu'un sale ero kappa !
Les réponses cinglantes volaient encore entre l'adolescent et le demi-youkai. Tandis que la jeep filait à travers les plaines désertiques, le moine assis à l'avant tentait de garder son calme.
- Retire ça tout de suite !
Un nouveau cri du saru.
- Pourquoi ? C'est la vérité, t'es.
Sa patience était à bout.
- URU... entama Sanzo. Uru...sei, termina-t-il dans un souffle.
Un long silence s'installa.
- Sanzo ? L'interrogation inquiète de l'ancien humain.
- Sanzo, ça va ? demanda à son tour Goku.
- Ah ! J'y crois pas ! déclara soudain Gojyo au bord des larmes tant il tentait de rester un minimum sérieux. Notre cher moine dépravé a fini par perdre sa voix ! A force de vouloir.
Il s'apprêtait à en rajouter lorsqu'il entendit un déclic familier.
- Ma ma, intervint Hakkai qui ne pouvait s'empêcher de sourire de la situation.
- Tshh, laissa échapper le moine en rangeant son flingue sabban.
Le demi-sang essayait de contenir son fou rire au prix de grands efforts.
- Tu es certain que ça ira Sanzo ? s'inquiéta encore Goku.
- ... oui, c'est bon ... , parvint-il à entendre malgré la faiblesse de la voix.
C'en était trop pour Gojyo. Il explosa littérallement de rire ne parvenant plus à se contrôler.
C'était la goutte d'eau. L'humeur déjà désastreuse du moine vira au rouge et en quelques instants le demi-sang se retrouva assomé par les coups de baffeur répétés.
- Nee Gojyo ? T'es toujours vivant ? demanda Goku en frappant légèrement sur le front de ce dernier.
- Ha, ha, ha ! Ne t'inquiète pas Goku, ce n'est pas grand chose. Quoi que cette fois tu y sois peut-être allé un peu fort, non Sanzo ? dit Hakkai qui souriait toujours en observant le comportement de ses compagnons.
Sanzo ne prit pas la peine de lui répondre.
« Ils m'auront vraiment tout fait ceux-là » pensa le moine moyennement calmé par la leçon qu'il avait donné au demi-youkai « Vraiment, faire une extinction de voix à cause de ces deux baka ! Stupide ! »

Fin

Sanzo : C'est quoi cette histoire !
Kokoro : Bah, c'est pas bien de crier.
Sanzo : Ah oui ? (Il prépare son flingue et... tire sur moi )
Kokoro : EEEEH ! ARRÊÊÊTE !
Sanzo : Tu disais ?

Euh, voilà la fin de ce... euh... truc... Un autre peut-être bientôt... ( qui c'est qui a hurlé « non »?)