Disclaimer : Pas à moi , on aura compris . Sauf l'intrigue bien sûr .

Rated : T , peut-être M pour certains actes et descriptions .

Mot de l'auteur : Voilà .. Ce chapitre est le dernier de I'm Still Here . Je suis désolée d'avoir mi autant de temps alors que j'avais commencé la fic sur un rythme régulier . Mais plus d'envie , plus trop de motivation , ce qui se passe dans ce chapitre me rappelant peut-être trop inconsciemment des évènements récents un peu difficiles ... Et finalement , hier , je m'y suis mise , tout est sorti tout seul , il y a longtemps que je n'avais pas été aussi contente de moi !

Merci à tous ceux qui m'ont lue et suivie , en espérant de pas vous décevoir sur ce dernier chapitre . Je m'arrête ici car après je risque de tomber dans le slash et c'est justement ce que je ne veux pas faire avec cette fic , c'était mon défi . Ca me fait un peu bizarre que ça se termine à vrai dire !

Merci encore , et de toute façon j'enchaîne sur une slash , cette fois , Vulneris Anima . Bisousmes à tous !

PS : Ce chapitre m'a grandement été inspiré par l'ambiance de la chanson d'Evanescence "My Immortal" . Si vous pouvez l'écouter en même temps ... Mais en règle général , l'ambiance d'Evanescence , la violence et la mélancolie qui en découle , à mon sens , au delà des paroles , correspond assez à Draco .


Chapitre 12 : My Immortal

Draco avait passé tout le chemin du retour à tourner et retourner dans sa tête la façon d'aborder les amis de Harry . Il n'avait ni envie ni besoin de faire leur connaissance , lui . Il avait accepté Harry , soit , mais il n'avait pas signé pour toute la clique . Il n'avait pas envie de partager . Depuis qu'il guérissait , il se rendait compte peu à peu que si tout avait changé entre le Survivant et lui , il éprouvait toujours la même aversion envers les Gryffondors , les autres élèves … Peut-être même plus , avec ce qu'il avait subi .

Sa nervosité était telle qu'il meurtrissait sans s'en rendre compte les doigts de Harry , serrant de toute ses forces alors qu'ils marchaient en silence . Mais ce n'était pas un silence gêné ; plutôt un silence qu'on apprécie , jouissant simplement de la présence de l'autre à ses côtés . C'était aussi à ça qu'il risquait de dire au revoir s'il n'avait plus l'exclusivité du Gryffondor , et il n'en avait pas envie , pas du tout . Il s'émerveillait encore des émotions agréables que pouvait susciter simplement la sensation d'une autre peau contre la sienne , d'un simple contact , de la chaleur humaine . Il avait tout découvert avec lui , alors que durant toute ces années il avait fui tout contact physique comme la peste , sans pouvoir se l'expliquer . Il ne comprenait simplement pas que c'était juste qu'il n'avait pas été habitué à ça enfant , et que ce n'était pas une chose naturelle pour lui . Et pourtant à présent , il appréciait le simple effleurement de sa main , son corps maladroitement collé au sien quand ils dormaient . Et là dedans , aucune ambiguïté , aucune trace de désir qui rendait ces sensations plus uniques encore . Il rattrapait simplement le temps perdu de son enfance .

Alors qu'ils arrivèrent près des portes de la Grande Salle , Harry se retourna vers lui , plongeant son regard de jade dans les yeux perle avec détermination .

« Tu es sûr que tu es d'accord ? »

Draco roula des yeux .

« On dirait une poule qui s'inquiète pour son poussin . T'inquiètes pas pour moi , Potter . »

Harry lui lança un sourire mi-amusé , mi-moqueur .

« C'est juste que … c'est un peu devenu une habitude . »

Devant l'air interloqué que lui renvoya Draco , il se reprit vite :

« Non , je veux dire … Oh , puis laisse tomber . »

Il baissa les yeux sur leurs deux mains encore jointes , s'apercevant qu'il caressait machinalement le dos de sa main blanche . Draco eut un sourire amusé , un peu triste aussi . Ses lèvres s'entrouvrirent à peine .

« Merci … »

Comme s'il attendait ce signal , Harry lâcha doucement sa main .

« C'est pas encore fini … »

« Je sais . »

Sans plus attendre , le Survivant entra dans la Salle , se dirigeant avec nervosité vers la table des rouge et or . Il n'osait pas se retourner vers Draco , de crainte de perdre sa belle assurance et de rencontrer le visage décomposé du Serpentard . Draco avait raison , il était devenu beaucoup trop … sensible , quant à lui .

Et pourtant , s'il s'était retourné à ce moment là , il aurait vu que Draco n'avait rien d'un enfant apeuré . Au contraire , comme s'il était enfin libéré d'un énorme poids , il avançait avec détermination , le visage impassible et l'air fier . Il commençait enfin à voir une lueur au bout du tunnel , comme si ce dernier instant partagé avec Harry avait été un déclic .

« Salut les gars » lâcha Harry avec une certaine angoisse .

Draco guetta les réactions des autres quant à son arrivée . Harry les avait prévenu , mais ce n'était quand même pas tout les jours qu'on avait à accueillir son meilleur ennemi à bras ouvert . Il ne s'attendait pas à un miracle . Si Hermione ne dit rien et lui lança un regard franc , Ginny eut un sourire plus que forcé et détourna finalement la tête , tapotant nerveusement la table du bout des doigts . Quant à Ron , il se leva d'un bond , poings serrés . Harry eut un éclair de peur en voyant la réaction de son ami mais Ron ne dit rien . La mâchoire crispé , il se contentait de fixer Draco qui ne put s'empêcher de lui envoyer un rictus moqueur . Les vieilles habitudes …

Un silence plus que tendu s'était installé , et le regard de Harry allait des uns à l'autre , en mordillant sa lèvre inférieur . Nul ne savait à qui c'était de commencer , même si Harry supposa que c'était à lui de rompre le silence . Mais il n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche que MacGonagall entra comme une furie dans la Grande Salle , suivie de près par Lupin , Tonks et Mrs Pomfresh .

« Mr Malfoy ! Vous voilà ! »

Draco se tourna vivement , un étau d'appréhension enserrant automatiquement son estomac , un mauvais pressentiment grandissant instantanément en lui . Les autres s'étaient aussi tournés vers la directrice qui paraissait bouleversée .

« Mr Malfoy … » Draco sentit l'étau se serrer un peu plus , douloureusement . « Il vient d'y avoir un attentat . Au Manoir , chez vous . Nous ne … »

« NON ! »

« Mr Malfoy ! »

Mais Draco ne l'écoutait pas . Il bouscula sans ménagement la petite troupe d'adultes et se rua vers la Salle des Professeurs , la plus proche d'ici . Il n'entendait plus ni les cris , ni les pas qui tentaient vainement de le rattraper ; seule comptait la peur qui grandissait en lui , l'empêchant plus de respirer que sa course folle , des visions cauchemardesques se bousculant tellement dans son esprit qu'elles ne lui apparaissaient que dans un brouillard diffus où quelques images horribles seulement étaient visibles . Dans un violent état second , il ouvrit en grand la Salle déserte , se précipitant vers la cheminée , renversant le pot de poudre de Cheminette lorsqu'il se saisit d'une poignée . Il prononça le nom du Manoir avec empressement et se sentit disparaître .

Il prit à peine conscience qu'il était projeté violement sur le sol , son visage s'écrasant sur des débris de pierre , lui ouvrant une profonde entaille sur la joue . Sonné par cette arrivée , il resta quelques secondes étendu au sol , reprenant son souffle , ne comprenant pas pourquoi le terminal du voyage avait été aussi brutal . Alors qu'il était allongé à plat ventre , les yeux brouillés par les larmes causées par la poussière , ses doigts grattèrent machinalement le sol . Il fronça les sourcils en rencontrant des gravas au lieu du tapis épais habituellement placé devant la cheminée du Manoir . Il se força donc à se relever , ignorant la douleur qui irradiait sa joue . Il se frotta les yeux de sa manche pour en enlever la poussière , toussa , et un cri s'échappa de sa gorge .

Il ne pouvait simplement pas croire ce qu'il avait sous les yeux . Un champs de ruines . Des ruines , de cendres et de fumée . Le Manoir n'était plus . Ses fondations résistaient à peine , tel un exosquelette éventré . Le ciel aussi gris et pâle que ses yeux écarquillés se trouvait au dessus de lui , en lieu et place des trois étages qui s'y élevaient jadis . Il comprit à peine pourquoi son arrivée avait été aussi brutale , la cheminée se résumant désormais à deux colonnes de marbre effritées . Il trébucha , mal assuré , trop choqué d'abord pour se secouer devant la vision apocalyptique qui se dressait devant lui .

Il était seul dans ce paysage de désolation , et il se moquait bien de savoir si des Mangemorts n'étaient pas loin . L'image fugace de sa mère traversa soudain son esprit . Il sursauta violemment face à son souvenir . Où était-elle ? Il se mit à courir en regardant fébrilement les décombres autour de lui , sans s'apercevoir qu'un nuage de poussière indiquait que quelqu'un l'avait rejoint par la cheminée .

« Mère ? »

Il cherchait dans tous les sens , tel un enfant perdu , une envie de vomir lui cisaillant la gorge désagréablement sous la peur .

« MERE ? REPONDEZ ! »

Ses hurlements résonnaient d'un écho lugubre dans le vide qu'était devenue la maison de son enfance .

« MAMAN ! »

§

Harry se redressa avec peine alors que les autres lui faisaient suite . Lorsqu'il avait imaginé le Manoir Malfoy , il avait toujours vu une faste demeure , plus somptueuse qu'aucune autre . Il n'aurait apparemment jamais le loisir de voir si sa vision était juste . Ses amis eurent le même regard d'incrédulité . Il savait que chacun se remémorait le même état de désolation dans lequel le terrain de camping , lors de la Coupe du Monde de Quidditch à laquelle ils avaient assistés , s'était retrouvé suite à l'attaque des Mangemorts . Il dégaina sa baguette dans un éclair de lucidité , et releva les yeux vivement . Il sentit Hermione lui agripper le bras .

« C'est pareil … Sa Marque . »

Harry hocha la tête , ignorant le picotement soudain de sa cicatrice . La rage et la fureur montaient en lui plus que n'importe quand ces derniers jours . Il sentait en lui une véritable haine , ses doigts se crispant douloureusement autour de sa baguette tandis que sa respiration se faisait plus saccader . Il s'en voulait de ressentir à ce point l'envie de meurtre , mais il ne pouvait pas s'en empêcher . Il savait depuis un certain temps qu'il ne serait en paix qu'après l'avoir tué de ses propres mains . Il était prêt à courir le risque de devenir un assassin , après avoir vu les ravages que le Lord Noir infligeait les uns après les autres , non seulement à lui , mais aux gens qu'il aimait . Sa famille périssait peu à peu pour lui , et il ne pouvait le supporter d'avantage . L'attaque faite à Draco aujourd'hui était un échelon de plus sur l'échelle de sa haine , qui atteignait ce soir son apogée . Il ne pouvait croire que le Serpentard , qu'il avait tant aidé , celui qu'il avait aidé à guérir , se voyait porter un coup fatal et traître au moment où il commençait à aller mieux . Le lien qui l'unissait désormais à lui le rendait encore plus réceptif à cette attaque .

Un cri le coupa net dans ses réflexions . Il tourna vivement la tête et se précipita vers sa source .

§

Draco avait l'impression que sa gorge allait exploser . Il savait que sa mère était là , quelque part , et il avait envie de la retrouver , tout en en ayant peur . Le masque de froideur et de politesse était tombé , comme si le fait de l'appeler d'un simple « maman » la ramènerait plus rapidement vers lui . Mais c'était juste le cri désespéré d'un enfant .

Il se figea soudain , buttant sur une robe bleue foncée brûlée à plusieurs endroits . Il ne réalisa tout d'abord pas , observant dans un état second , comme un simple spectateur le corps étendu à ses pieds . Même si elle était visage contre terre , il ne pouvait pas se tromper sur la victime . Par sur sa robe , ni ses cheveux blonds , autrefois si soyeux , réduits à une masse emmêlée et filandreuse . Une odeur pestilentielle de chair brûlée s'échappait du cadavre , mais il se laissa tomber à genoux sans y prêter attention .

« Maman ? »

Les mains tremblantes au dessus du corps qu'il n'osait pas toucher , il eut un pauvre sourire crispé contrastant avec ses yeux écarquillés d'horreur et son visage devenu presque aussi pâle que la peau du cadavre .

« Maman , tu vas te relever , hein ? Réveille toi. C'est juste un … C'est pas possible ? »

Il plaqua ses mains avec un peu trop de forces subitement sur le bras de Narcissa .

« C'est pas drôle ! Relèves toi ! »

Il la secoua brutalement , sa mâchoire se crispant , sans se rendre compte que des larmes de désespoirs coulaient désormais sur ses joues sales , ne les essuyant même pas quand leur sel s'infiltra dans l'entaille vive de sa joue .

« RELEVES TOI ! MAMAN ! RELEVE TOIIIIII ! »

Ses hurlements hystériques ne faisaient qu'accompagner inconsciemment ses gestes . Il secouait le corps de plus en plus fort , et dans un mouvement plus brutal qu'un autre , il le retourna subitement .

Le visage de Narcissa Malfoy , autrefois si beau , était désormais émacié , ses traits fins s'étant figés pour toujours dans une expression de douleur difficilement descriptible . Ses pupilles avaient roulés hors de leurs orbites , laissant place à deux globes d'un blanc éteint , et sa peau était brûlée en plusieurs endroits , découvrant même la chair à vif sur ses pommettes et quelques endroits de son cou et de son front .

Draco lâcha aussitôt le cadavre comme s'il était devenu brûlant , son souffle se bloquant dans une inspiration brève , ses larmes s'arrêtant aussi brusquement qu'elles étaient venues . La nausée grandissait dans sa gorge et pourtant il n'arrivait pas à détourner le regard de ce corps qui avait été autrefois sa mère . Il ne pouvait se détacher de cette vision cauchemardesque , comme envoûté par un mauvais sort .

« …Maman ? »

Incrédule , avec des gestes seconds , il s'assit en tailleur , attrapant délicatement le corps froid et déjà un peu raide de Narcissa autant que ses mains tremblantes le lui permettaient . Il n'y avait pas que ses mains , d'ailleurs . Tout son corps était secoué de spasmes violents . Sa gorge se serra douloureusement alors que les larmes revenaient . Il serra les mâchoires si fort qu'il s'en mordit violement la joue , mais indifférent au goût du sang , il laissait doucement les sanglots sortir , au risque de s'étouffer s'il les retenait trop .

« Maman … »

Les mains crispées , il resserra sa prise autour du corps , enfonçant ses ongles dans la chair morte .

« Maman … ouh … Ma … »

Il ne pouvait plus aligner trois syllabes , et la détresse qui s'installait en lui le rendait fou de douleur plus qu'il n'aurait jamais pu l'imaginer . Il avait mal , et cette douleur le rendait fou , complètement fou . Il rejeta soudain violement la tête en arrière en hurlant de toutes ses forces .

Son cri résonna dans le silence jusqu'à ce que sa voix se brise , s'étranglant dans un sanglot plus fort encore que les autres . Toussant , il enfouit le visage contre la chevelure abîmée , et se laissa complètement aller . Les hurlements et les sanglots se confondaient alors qu'il se balançait d'avant en arrière , serrant le cadavre contre lui , répétant inlassablement son nom entrecoupé par ses suffocations , comme un rituel vain pour la ramener à la vie .

§

Harry aperçut la silhouette de Draco qui lui tournait le dos , au milieu des décombres . Le cri qu'il avait entendu lui avait glacé le sang , et il accéléra sa course , suivi de Ginny , Ron et Hermione . Il stoppa brusquement , les autres manquant lui tomber dessus . Draco tenait quelque chose dans ses bras , et ce quelque chose avait la tête rejetée en arrière . Une tête cadavérique qui les fixait de ses yeux blancs éteints . Narcissa Malfoy .

Aussitôt , Harry détourna violement la tête en criant , fermant les yeux avec force sous le choc . Hermione plaqua les deux mains sur sa bouche , Ron devint plus blanc qu'un lavabo et Ginny s'éloigna de quelques mètres avant de vomir . Ron partit aussitôt l'aider , et Harry et Hermione restèrent seuls face à Draco . Pétrifiés d'horreur , ni l'un ni l'autre n'osait bouger , fixant Draco qui sanglotait nerveusement , le visage enfouit contre le corps .

Harry avait l'impression d'être dans un songe , avec cette sensation cotonneuse qui annihilait tous ses sens . Il avait l'impression de revivre la mort de Cédric , se revoyant lui , penché sur le cadavre , incapable de le lâcher ni même d'y croire . Il revivait la scène avec la même intensité , mais cette fois en tant que spectateur , une boule dérangeante dans l'estomac . Cédric était mort d'un Avada Kedavra . Narcissa avait visiblement bien plus souffert , décédant d'une longue torture du sortilège Doloris , à en juger par l'inhumanité de ses traits déformés par la douleur . Et Harry était comme hypnotisé par Draco . Draco qui pleurait , qui hurlait sa rage et son désarroi , alors que lui n'en avait simplement pas été capable . Lui se contentait à chaque fois de rester en état de choc , incapable de réagir de la moindre façon que ce soit . Cette différence de réaction plus que tout autre chose le bouleversait .

Il n'entendit pas les pas précipités ni les cris des adultes qui les avaient rejoints . Un peu plus tard , Harry remercia le ciel que ce ne fut pas des Mangemorts car ils se seraient fait tuer avant même de réagir . Mais ce n'était que des membres de l'ordre du Phoenix . Comme dans un demi-rêve , il vit Lupin se précipiter vers Draco , alors que quatre autres membres criaient des directives et patrouillaient autour du périmètre à la recherche d'éventuels Mangemorts .

« Lâches-la , Draco , maintenant » dit Remus d'une voix douce , posant sa main sur le bras de Draco .

« ME TOUCHEZ PAS ! » hurla le jeune homme d'une voix hystérique , repoussant le loup-garou d'un coup violent .

Alors qu'il assistait à la scène sans trop encore la réaliser , Harry sursauta quand une main épaisse s'abattit brutalement sur son épaule . Maugrey Fol-Œil le secoua d'un air bourru , ce qui eut pour effet de le réveiller .

« Vas-y , Potter . Tu es le seul à pouvoir le raisonner . »

Il hocha gravement la tête en déglutissant pendant que Lupin tentait de persuader Draco qui hurlait et donnait des coups au hasard , renforçant sa prise sur le cadavre comme un chat sauvage farouche défend sa proie .

Harry s'approcha doucement . Lupin s'était relevé , secouant la tête dans un air de pitié et de désarmement face à la situation . Il s'écarta pour laisser Harry passer , alors que Draco fixait un point invisible devant lui , le regard fou , la mâchoire crispée .

« Non … non … »

Harry s'agenouilla près de lui et posa doucement sa main sur la sienne .

« Lâche … C'est fini maintenant … »

Draco respira bruyamment , mais ne le repoussa pas . Il lui écarta doucement la main , attrapant la seconde qu'il dégagea avec plus de peine mais sans que Draco ne résiste . Il laissa Maugrey dégager un peu le cadavre , lui refermant les yeux au passage , et aida Draco à se relever . Le blond s'agrippait à ses bras et se mit debout en tremblant , complètement guidé dans ses mouvements par Harry .

Celui-ci n'osait pas faire de gestes brusques dans la crainte de faire rebasculer le Serpentard dans une crise d'hystérie . Il se contenta donc de garder une prise ferme et rassurante sur ses bras , alors que deux membres de l'ordre se précipitaient pour enrouler le cadavre dans une étoffe , et l'emmener . Ils la soulevèrent , et c'est à ce moment là que Draco sembla se réanimer . Il s'élança en avant , échappant à l'emprise de Harry qui n'eut pas le temps de le rattraper . Lupin l'intercepta heureusement au passage , et Harry se demanda où il puisa la force de retenir le jeune homme qui se débattait avec violence .

« LACHEZ MOI ! LACHEZ MOI , MERDE ! J'AI AUTANT DE RAISONS QUE TOI DE LE TUER , MAINTENANT ! TU M'ENTENDS ? J'AI AUTANT DE RAISONS QUE TOI ! »

Harry sursauta . Il savait que le « toi » lui était destiné . Il comprenait la rage qui envahissait Draco et se revit encore . Sirius venait de disparaître derrière le rideau , il hurlait , se débattait , et Lupin le retenait . Un pli amer tordit sa bouche en réalisant à quel point le Serpentard lui était proche , désormais .

§

Ils étaient rentrés au château après que Remus ait lancé un sort d'anesthésie sur Draco , le reconduisant ainsi sans danger à Hogwarts . Harry s'était chargé de le ramener seul à la chambre , leur chambre , insistant auprès des autres pour rester seul avec le Serpentard . Un peu plus longtemps . Lorsqu'il l'avait posé sur le lit , il avait entrepris de nettoyer l'entaille profonde que Draco s'était fait au visage , et lorsque sa main était descendue pour défaire sa chemise sale , il avait constaté avec horreur que celle-ci était redevenue poisseuse de sang . Les mains fébriles , il avait nettoyé à nouveau la plaie béante sur la poitrine du Serpentard , et lorsque le résultat avait été propre , il avait crispé ses doigts sur les draps , sa tête retombant lourdement contre le ventre de Draco , alors que tous les muscles de son dos étaient tendus douloureusement . Il avait serré les dents si fort qu'il en avait mal . Il avait revu aujourd'hui des scènes trop douloureuses sur lesquelles il n'avait pas encore versé assez de larmes , et il n'y arrivait pas plus maintenant , alors qu'il l'aurait voulu . Mais tout restait bloqué , il était simplement suffocant et agité de spasmes , mais incapable d'évacuer . Il s'était endormi , épuisé , obnubilé par le fait que Draco avait su pleurer , lui . Il aurait tout donner pour pouvoir le faire aussi .

Lorsque Draco s'était éveillé le lendemain , Harry le regardait , les traits tirés par la fatigue et la douleur . Draco lui avait lancé un regard vide .

« C'était un cauchemar ? »

« Non . »

Le ton était plus dur qu'il ne l'aurait voulu , mais il était à bout de nerfs , hanté par une unique pensée , et apeuré par la force qu'avait cette pensée . Draco n'avait pas bronché quant à son ton ; Harry était venu s'asseoir sur le lit , sans un mot .

« C'était un cauchemar . »

Draco avait répété ça comme une affirmation à laquelle il ne croyait pas le moins du monde .

« C'était un cauchemar , hein ? DIS LE ! »

Il criait comme si la folie le gagnait à nouveau peu à peu . Il agrippa la chemise de Harry qui le laissa faire en fermant les yeux .

« DIS LE MOI , QUE C'EST PAS VRAI ! HEIN ! DIS LE ! Dis … le … »

Il cessa de le secouer , et laissa sa tête glisser contre le torse du brun dans une étrange torpeur . Le regard éteint , les mains toujours crispées avec force sur la chemise de Harry , il laissa ses yeux se perdre dans le vague . Un calme morbide avait envahi la pièce . Harry se sentait vide aussi , les bras ballants le long du corps . Ce n'est que quand Draco lâcha un gémissement presque inaudible qu'il réagit .

Il referma ses bras autour du blond , qui ne bougea pas . Ils furent incapables de dire combien de temps ils restèrent ainsi . Harry passait des doigts tremblants le long des traits de Draco , caressant ses cheveux , effleurant sa nuque , explorant chaque courbe de son visage . Et Draco le laissait faire . Chacun se rassurait ainsi de la présence de l'autre , comme pour s'accrocher encore à l'idée qu'ils étaient en vie. Épuisés par leurs émotions , ils glissèrent dans un sommeil comateux sans s'en rendre compte .

§

Plusieurs jours avaient passés depuis l'attaque du Manoir Malfoy . Draco restait enfermé dans un mutisme inquiétant , le visage fermé sur la même expression de douleur et de détermination . Il avait bizarrement pris conscience assez rapidement de la situation , et sa blessure à la poitrine s'était à nouveau refermée , à la grande surprise de Harry , comme si le Serpentard avait pris un peu de lui face à ce genre de situation .

Harry tournait en rond , multipliant les allers-retours entre l'école et Square Grimmauld , l'esprit cependant encore trop embrouillé par la haine pour trouver une solution rationnelle . Il s'inquiétait pour Draco mais ne voulait pas le brusquer . Porter à la fois la santé mentale qu'il jugeait fragile du Serpentard ainsi que des envies de meurtres sur les épaules menaçait de le rendre fou .

Ce fut donc épuisé qu'il se rendit à la chambre un soir où le soleil irradiait le château d'une atmosphère rouge , comme les prémices de la bataille qui l'attendait . Il se figea brutalement sur le pas de la porte . La chambre était vide . Il referma doucement la porte en bois derrière lui , se dirigeant vers la salle de bains , lâchant malgré lui un soupir de soulagement aussitôt chassé par le mauvais pressentiment qui le saisit .

Draco se tenait là , vêtu simplement d'un pantalon . Sa blessure sur la poitrine n'était plus qu'une grande cicatrice brunâtre . Un calme effrayant se lisait sur son visage , et le regard de Harry fut attiré par l'éclair fugace qu'un rayon de soleil fit naître sur un objet que Draco tenait à la main . Une longue pointe d'argent , au bout de laquelle gouttaient des perles rouges . Harry sursauta à la vue du sang et son regard remonta un peu . Draco prit les devants et s'approcha lentement vers lui , l'air toujours aussi calme . Harry fut presque effrayé de sa détermination et de la froideur de son regard . Draco tendit le bras sous son visage . Son regard rencontra durement celui de Harry et chassa aussitôt toutes ses craintes . Il comprenait . Draco deviendrait un assassin , et il n'en avait pas peur .

« Je vais le tuer , Harry . »

Sur son poignet blanc , les lignes autrefois noires de la Marque luisaient d'une lueur écarlate .