Tout d'abord ceci est un slash et il y'aura des lemons donc les homophobes: demi-tour, les prudes: dehors, et tous ceux que ça gêne encore : Ciao!

Ensuite, c'est mon couple préféré, Harry et Draco et cette fic ne prend pas en compte le tome 6. Cette fic est classé dans les "romances" donc y'aura pas d'action, c'est pas la peine d'en demander.

Coucou vous tous qui restez malgré mes avertissements, j'espère que cette fic vous plaira, c'est mon premier slash alors n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez... Bonne lecture...

N'oublions pas de préciser cependant que rien n'est à moi, à mon plus grand desespoir...

Eeyore


Ce qu'il vit dans les yeux verts l'inquiéta soudain.

« La prochaine fois Malfoy… »

La voix était dure, tranchante, les yeux d'Harry brillaient sous la cicatrice et sa baguette pointée sur le cou de Draco ne tremblait pas dans sa main. Les élèves de première années qui venaient de surgir dans ce couloir se hâtèrent de passer derrière eux, les regardant le moins possible pour ne pas s'attirer les foudres d'un survivant apparemment très énervé.

« C'est bon Potter, ils sont tous partis. Mais dis-moi, tu joues superbement bien la comédie », lui dit Draco, la voix suave et son éternel sourire sarcastique au coin des lèvres.

« Depuis que je te fréquente je suis devenu très fort à ce jeu-là », répondit Harry en vérifiant une dernière fois que le couloir était vide avant de se coller à Draco.

« Alors on en était où ? » demanda-t-il en le regardant dans les yeux.

Leurs yeux s'affrontèrent, vert profond contre gris acier. Ils fléchirent en même temps et se jetèrent l'un sur l'autre. Leur bouche se trouvèrent tout naturellement alors que leurs mains retrouvaient leur place sur le corps de l'autre. Alors que de nouvelles voix se faisaient entendre dans les couloirs adjacents, Draco chercha la poignée de la porte contre laquelle ils étaient appuyés et la tourna. Ils basculèrent tous les deux dans la pièce et le blond en profita pour inverser les rôles.

« Je crois que tu es en mauvaise posture Potter. »

Draco tenait fermement les poignets d'Harry contre le mur de pierre et avait passé une jambe entre les siennes pour l'empêcher de se dérober.

« D'ailleurs si je ne te connaissais pas je finirais par croire que tu le fais exprès. »

Un sourire apparut sur les lèvres du brun, en réponse au désir qu'il lisait dans les yeux de Draco.

« C'est vrai que j'ai la fâcheuse habitude de toujours me retrouver dans ce genre de situation dès que tu es dans les parages… »

« Et ça n'est pas pour me déplaire », murmura Draco en s'approchant délicatement de ses lèvres sans lâcher son regard.

Toujours en le regardant dans les yeux, il fit courir sa langue sur les lèvres d'Harry qui frémit sous la caresses, et dont la langue mutine ne tarda pas à rejoindre sa consoeur. Débuta alors un combat des plus sensuels, auquel les mains de Draco adhérèrent très vite, laissant à Harry le loisir d'en faire autant. Les mains du blond enserrèrent sa taille pour le coller un peu plus contre lui. Harry s'était frayé un chemin sous la robe et le pull de Draco et promenait ses mains sur son dos.

Des jours qu'ils en étaient là. Des jours qu'ils en étaient réduits à des étreintes passionnées dans des salles de classe abandonnées et des couloirs déserts. Mais ils ne savaient encore pas pourquoi ils en étaient arrivés là. Une chose était sûre : ils se voulaient. Ils en venaient à penser qu'ils s'étaient toujours voulus. Ils se voulaient mais ne s'aimaient pas. Ils ne se haïssaient plus mais s'obligeaient à le faire croire aux autres. Il n'y avait pas d'amour entre eux, juste du désir. Oh oui, ils se désiraient ! Mais il ne pouvait pas y avoir d'amour entre eux. Comment un Malefoy pourrait-il tomber aussi bas au point d'aimer le Survivant ? Comment Harry Potter pourrait-il éprouver des sentiments pour un fils de mangemort ? Non bien sûr ils ne s'aimaient pas.

D'un commun accord, ils avaient décidé de ne se retrouver que dans des endroits neutres, ils ne voulaient pas perdre le contrôle et pour ça il ne fallait pas se risquer à faire l'amour dans le dortoir des Gryffondors ou la chambre du préfet des Serpentards. Ils se retrouvaient donc là où ils ne risquaient rien, dans des endroits qui ne signifiaient rien pour eux, ça aurait été trop dangereux autrement.

La main de Draco se perdit dans les cheveux noirs alors que ses lèvres s'aventuraient dans le cou d'Harry.

« ça m'a manqué » souffla le blond sur la peau brune.

Sans très bien savoir comment ils se retrouvèrent torses nus, leurs mains jouant sur leur peau, leur arrachant soupirs et gémissements. Celles d'Harry se dirigèrent vers la ceinture du pantalon de Draco, traçant un sillon brûlant sur le ventre plat. Quand elles passèrent sur le sexe du blond, celui-ci poussa un grognement rauque en s'attaquant au pantalon d'Harry.

Harry prit enfin le sexe de son amant sans sa main, et commença un lent va-et-vient alors que sa langue jouait dans sone cou et que ses dents marquaient ses épaules. Ils sentit très vite les mains de Draco sur ses fesses tandis que son pantalon et son boxer glissait à terre.

Gémissant il se colla contre son amant pour que celui-ci puisse le caresser à loisir. Lentement les doigts avides du blond se frayèrent un chemin vers l'anus d'Harry, qui gémit en les sentant d'introduire en lui. Sa réaction fut immédiate et Draco gémit contre son oreille.

« Arrête ! Je ne vais pas pouvoir me retenir plus longtemps… »

Suspendant son geste Harry releva la tête pour le regarder dans les yeux.

« Alors prends-moi maintenant », dit-il dans un souffle.

Sans un mot Draco le retourna et s'introduisit en lui d'un puissant coup de rein. Le survivant gémit en plaquant ses mains contre le mur devant lui alors que Draco embrassait sa nuque en s'enfonçant en lui, encore et encore. Les mains du blond étaient posées sur ses hanches, mais ça ne lui suffisait pas. D'une main il alla chercher la main de Draco pour la poser sur son sexe. Répondant à l'invitation le blond commença à masturber son compagnon alors qu'il sentait le plaisir monter par vagues. Il jouit enfin en lui alors qu'Harry se répandait dans sa main.

Ils restèrent collés ainsi haletants, le corps en sueur. Enfin Harry murmura un sort de nettoyage et Draco se retira. Ils se rhabillèrent en silence.

« Tu fais quoi ce soir ? »

La question posée par Harry lui arracha un sourire. Faire l'amour le détendait toujours et les rares sourires francs qu'il esquissait étaient alors magnifiques. Mais ça ne durerait pas, en sortant d'ici il retrouverait le masque d'arrogance qui lui allait si bien.

« Déjà pressé de me revoir ? »

« Comme si ça n'était pas réciproque ! » lâcha Harry en levant les yeux au plafond. Mais le sourire qu'il arborait ne trompa pas Draco.

« Je fais ma ronde de 21 heures à 23 heures… » annonça-t-il d'un air entendu.

« Alors je trouverais bien un bêtise à faire sur ton chemin. » dit-il avec un clin d'œil, puis il se retourna et sortit de la pièce laissant Draco seul, les mains dans les poches, un petit sourire au coin des lèvres.


Alors?

Allez ne torturez pas "l'auteure" plus longtemps et faites lui part de vos commentaires (qu'ils soient positifs ou négatifs) en appuyant sur le petit bouton en bas à gauche.

Merci à tous et passez de bonnes fêtes de fin d'année...

Eeyore