Disclaimer : Viktor Krum et Hermione Granger ne m'appartiennent pas, et sont la creation de J.K. Rowling, mais je ne peux m'empecher de rever a leur histoire et a vouloir en dire plus que livre et film reunis. Pardonnez cette faiblesse, qui de toute facon ne me fait pas gagner une mornille.

Chapitre 7

Pairing :Viktor/Hermione

Genre: Romance

Rating : T ou PG13

Les rues etaient animees, clubs, bars, et cinemas attiraient encore leur lot de clients, et les lumieres des enseignes se refletaient sur les trottoirs humides.

Hermione et Viktor marchaient cote a cote, sans se presser, profitant autant que possible de cette soiree. Le repas avait ete bon, et l'ambiance du restaurant intime et invitant au reve a la fois. Hermione avait un pincement au coeur en considerant tous ces Moldus insouciants, riant, s'amusant sans se douter du danger qui les guettait, sans connaitre la guerre secrete qui se deroulait en ce moment meme. Les recents attentats dans le metro ont ete mis sur le compte de fanatiques religieux. Ils etaient bien commis par des fanatiques au service d'un gourou psychopathe, mais pas ceux que les Moldus imaginaient. Aucune mesure de securite aux frontieres et dans les aeroports ne pourrait empecher le soudain transplanage d'une horde de Mangemorts en plein centre-ville.

Hermione se rapprocha un peu plus de Viktor, qui le remarqua et lui tendit son bras en souriant. Ils n'avaient pas tres envie de se separer tout de suite, et avaient pris un detour pour retourner a l'hotel ou logeait le sorcier. Mais malgre tout, ils avaient fini par y arriver.

Tenant les mains d'Hermione, Viktor se preparait en entrer dans le hall du petit hotel. Ils etaient dans une petite rue tranquille, un peu a l'ecart. Ils se regardaient, sans se decider a se quitter.

Comment jouer la comedie apres tout ? Ils avaient l'un de l'autre des souvenirs tres intimes, et delicieux. Hermione avait change, bien-sur. Comment ne pas l'etre entre quinze et dix-huit ans ? Ses cheveux epais avaient pousse et tombaient a present sur ses reins. Ses formes etaient plus marquees, et elle avait grandi, tout simplement. Viktor se sentit un peu gene d'avoir partage les plaisirs avec la si jeune fille qu'elle etait, presque une enfant. Il attrapa une meche de ses cheveux bruns et la fit jouer entre ses doigts, puis effleura sa joue. Hermione le regardait faire, se laissait faire. Mais elle n'avait plus la timidite d'avant, elle leva la main vers le visage de Viktor et l'attira vers elle, posant un baiser sur ses levres. Ce n'aurait pu etre qu'un simple baiser d'au revoir, juste en souvenir du temps ou ils etaient amants, mais Viktor se saisit a nouveau des levres de la jeune femme, pour l'embrasser tout a fait. La chaleur envahit a nouveau le ventre d'Hermione, comme avant. Il passa un bras derriere son dos, et la poussa doucement contre le mur, sa main la caressait au niveau de la taille, et au creux des reins, sans toutefois oser descendre plus bas. Elle, repondait avidement en se collant a lui, en passant ses doigts dans ses cheveux, en caressant sa nuque.

Pourtant Viktor se recula, et contempla le visage d'Hermione, etonnee de cette interruption, d'un air hesitant. Au point ou ils etaient, il n'y avait que deux choix. Et il n'osait pas proposer ouvertement ce qui le tentait le plus. Comment allait-elle le prendre ? Il craignait de passer pour un goujat qui l'avait juste invitee ce soir la pour coucher avec elle.

Hermione reprenait doucement son souffle, et levant son visage, lisait dans les prunelles noires l'hesitation et la gene. Il cherchait ses mots a l'evidence. Lesquels ?

« Desole Hermione, je crois qu'il vaut mieux s'arreter la. Mais c'etait tres agreable. » ?

Rentrer toute seule ?Hermione ne voulait meme pas y penser.

Pour que ces mots ne soient jamais prononces, elle prit donc la main de Viktor et l'entraina a sa suite vers l'entree de l'hotel, tout en lui glissant un clin d'oeil.

Clin d'oeil a l'excellente serie de Jean M. Auel, Les Enfants de la Terre.