HELP ME, MUDBLOOD !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Disclaimer : Est-ce encore utile de préciser que je ne suis pas Jo Rowling ? ;)

A/N : Voilà le début d'un bout de fic Dray/Mione que j'avais commencé à écrire il y a quelques mois ! Entre mes révisions de grammaire et de littérature anglaise (BOUH la fac !) je me suis amusée à relire ce que j'avais écrit et après un peu de peaufinage, je vous poste le chapitre 1 ! J'essayerai de vous poster les suites régulièrement, mes exams finissent dans 10 jours de toute façon ;)

Voilà donc « Help Me, Mudblood ! » (« Aide-moi, Sang-de-Bourbe ! » pour les non anglicistes lol, ça sonne décidemment mieux en anglais, non ?)

Sur ce, trêve de bavardage et bonne lecture à tous ! R&R

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

¤¤¤

1

Un visiteur inattendu

Dans le monde des sorciers, la guerre faisait rage. La gravité de la situation empirait de jour en jour, surtout maintenant que Dumbledore n'était pas là pour rassurer la population. De plus en plus de sorciers étaient trouvés morts chez eux et le ministère était complètement dépassé. Harry était parti à la recherche des Horcruxes avec Ron et quant à Hermione, elle était partie à l'étranger pour les vacances. Ses parents, au courant de ce qui se passait dans « l'autre monde » avaient décidé d'éloigner le plus possible leur fille de l'Angleterre et même de l'Europe où le conflit s'agrandissait. Les Granger avaient donc programmé leurs vacances au Canada pour trois semaines mais Hermione, trop inquiète pour le monde de la sorcellerie et ses amis qui évidemment oubliaient de lui écrire – surtout Ron – avait fait des mains et des pieds pour pouvoir abréger son séjour. A force de gémissements et de supplications, ses parents finirent par céder et lui permirent de rentrer au bout de dix jours, avec la condition de la rejoindre dès le lendemain, le temps de régler les formalités de voyage. La jeune fille, tout heureuse d'avoir réussi à les persuader, monta immédiatement faire ses bagages pour rentrer en Angleterre. Pattenrond qui dormait sur son lit fut brusquement éjecté et miaula de rage lorsque Hermione souleva la couette pour récupérer son oreiller.

-Ne t'en fait pas, nous rentrons à la maison, chuchota-t-elle en le prenant dans ses bras.

Une fois arrivée à l'aéroport avec ses parents, Hermione alla faire enregistrer ses bagages et à peine deux heures plus tard, elle devait embarquer.

-Au revoir, dit-elle d'une voix tremblante à ses parents devant la salle d'embarquement. Prenez soin de vous et appelez-moi ce soir.

Elle se sentait un peu coupable de laisser ainsi ses parents Moldus, sachant que si un Mangemort les attaquait, ils ne pourraient pas se défendre.

-Bon voyage, ma chérie ! lui dit sa mère en larmes en la serrant contre elle. Nous te rejoignons dans deux jours, d'ici là, fait attention à toi, promis, chérie ?

Sa mère, Judith Granger, avait toujours été une femme stricte et sérieuse, au contraire de Mrs Weasley qui était aussi douce que maternelle, mais là, elle semblait vraiment avoir peur de perdre sa fille par les temps qui courraient et s'adoucissait…

-Au revoir, Hermione, fit son père en l'embrassant. Sois prudente, ma petite sorcière.

Hermione sourit de ce surnom que lui donnait son père dès qu'elle était entrée à Poudlard. Embrassant une dernière fois ses parents, Hermione entra dans la salle d'embarquement, attendant l'arrivée de son vol.

Une fois dans le ciel de l'Atlantique, les pensées d'Hermione voyagèrent vers ses amis. Harry et Ron. Avaient-ils avancé dans leur quête ? Comment allaient-ils ? Que faisaient-ils ? Elle se rassura en songeant que de toute façon, le mariage de Bill et Fleur était dans quelques jours et qu'ils avaient promis de venir. Ainsi, elle pourrait enfin avoir de leurs nouvelles et se joindre à eux pour la recherche des Horcruxes…

Plusieurs heures plus tard, l'avion finit par atterrir à l'aéroport de Londres. Hermione attrapa Pattenrond, alla récupérer ses bagages et se dirigea vers la sortie avec l'intention de prendre un taxi.

Une fois chez elle, Hermione ouvrit le pavillon de sa maison et se dirigea vers la porte d'entrée.

« Tiens, c'est bizarre… J'aurai pourtant juré que papa avait fermé la grille avant de partir » songea-t-elle avant de hausser les épaules et d'entrer.

Hermione s'enferma à l'intérieur, libéra Pattenrond qui se mit à courir joyeusement et laissa négligemment tomber ses bagages sur le sol, se disant qu'elle les rangerait une fois qu'elle serait reposée et qu'elle n'aurait plus ces sept heures d'avion dans les pieds.

Seule dans la grande maison, elle se dit qu'elle allait un peu se détendre avant de continuer ses révisions pour les ASPIC, même si elle n'était pas sûre qu'ils aient lieu un jour. Elle but un jus de fruit et monta les grands escaliers de marbres jusqu'à la salle de bain.

Elle laissa tomber ses vêtements sales du voyage et entra sous la douche. Quelques minutes plus tard, elle en sortit et commença à se sécher.

Soudain, elle entendit Pattenrond miauler bruyamment depuis sa chambre, c'était une longue plainte craintive, il paraissait effarouché. Hermione fronça les sourcils. Ce n'était pas dans les habitudes de son chat que d'agir ainsi. Elle s'enroula rapidement dans une serviette-éponge et se dirigea vers sa chambre, espérant que Patterond avait seulement très faim. Mais ne voulant pas courir de risque, elle saisit tout de même au passage sa baguette magique qu'elle serra dans sa main humide.

Les plaintes redoublaient et le cœur d'Hermione s'accéléra. Lorsqu'elle ouvrit en grand la porte de sa chambre, elle laissa échapper un soupir de soulagement. Il n'y avait rien ni personne, sinon Pattenrond qui continuer de miauler comme une âme en peine devant sa penderie.

-Allons, qu'est-ce que tu as ? soupira Hermione en se dirigeant vers lui.

Mais lorsqu'elle ouvrit son placard, elle eut l'impression que son cœur se soulevait dans sa gorge et laissa échapper un hoquet de stupeur. Les yeux écarquillés, elle contempla avec ahurissement le spectacle qui s'offrait à elle : quelqu'un était accroupi à l'intérieur de son placard, occupé à jeter ses vêtements pour les remplacer par d'autres, des robes de sorciers masculin. Son effroi s'agrandit lorsqu'elle aperçut l'écusson de Serpentard sur l'une des robes et là, elle le reconnut… ces cheveux blonds et fins… cette posture hautaine, ce nez plissé, ces yeux bleu glacés…

-Ma… Malefoy ! s'écria-t-elle en reculant vivement. Non… que…

-Oh, ça c'est la meilleure ! s'exclama ce dernier en levant les yeux au ciel. La seule fois où je vais dans une maison Moldue, il faut que je tombe sur celle de la Sang-de-Bourbe Granger !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Alors, comment avez-vous trouvé ce début ? Quel que soit votre avis, laissez-moi votre commentaire, j'adore les reviews ! ;)

Suite au chapitre 2…