Auteur : kokoroyume

Disclaimer : Chaque personnage de X est la propriété exclusive des Clamp

Note de l'auteur : Voilà ! Suite du Dernier Sakurazukamori ! Encore merci à tous ceux qui me laissent des reviews et des comm ou bien me lisent simplement ! J'espère que ce premier chapitre vous plaira, bonne lecture : )

Espérance

Chapitre 1

Il l'attendait, tranquillement installé dans ce petit parc au coeur du Campus Clamp. Le vent était doux et son esprit vagabondait une fois encore vers ses souvenirs de jeunesse. Une époque où il avait été si heureux.

Il se sentait parfois coupable de ne penser par moments qu'à lui et si peu aux autres. Lorsqu'il voyait Kamui qui surmontait des épreuves bien plus pénibles, il ne s'accordait aucun droit de se plaindre. Cet adolescent avait tant subi ces dernières semaines, bien plus que lui-même n'aurait jamais pu en supporter.

Durant un temps le leader des dragons du ciel s'était renfermer sur lui-même. Mais qui n'en aurait pas fait autant en voyant son meilleur ami tuer celle qu'il aimait devant ces yeux ? Il l'avait ramené dans ce monde, lui révélant sa situation, si peu comparable il était vrai, lui faisant comprendre toute l'importance de ses souhaits.

Kamui avait repris le dessus et lui était plus que jamais reconnaissant de l'avoir libérer de son mutisme. L'adolescent osait parfois lui poser l'une ou l'autre question sur sa vie, évitant avec tact de lui parler de la désillusion qu'il avait subi, occultant ses périodes de souffrance et de désespoir, et il n'avait pu lui cacher son immense affection pour sa soeur.

Kamui avait pour l'instant besoin de lui, il était son confident et il se sentait apparemment plus proche de lui que des autres dragons du ciel.

C'était aussi vrai pour lui.

Même si d'une certaine façon, il avait, tout comme Kamui, accordé sa confiance à l'ensemble des sceaux. Ils avaient tous un don qui les avait fait souffrir à un moment ou à un autre de leur vie ; ils étaient uniques et si semblable à lui dans un sens.

- Subaru !

L'adolescent le rejoint rapidement, ses cahiers dans les bras.

Subaru lui sourit et ils échangèrent quelques mots avant de se mettre au travail.

Bien qu'il ait abandonné ses études depuis longtemps, ces rencontres semblaient tenir à coeur à Kamui et il les lui accordait de bon gré.

- Je crois que cette réponse est fausse. Relis l'énoncé, tu comprendras.

Kamui s'exécuta et corrigea selon ce qui lui semblait être exact.

- Oui, c'est tout à fait ça.

- Il n'est vraiment pas très doué, se plaignit-il à peine.

- C'est Sorata qui t'as aidé à résoudre celui-ci ?

- Euh... oui, il insiste toujours pour m'aider lorsqu'il me voit travailler alors...

- Tu n'as pas voulu lui refuser ça ? Je comprends, avec son caractère ce n'est pas très évident, confirma l'exorciste avec amusement.

Ils échangèrent un sourire complice puis reprirent leurs exercices.

Subaru appréciait les sceaux, chacun brillant par leurs qualités.

Le moine de Koya, qui n'avait pas sa langue dans sa poche, trouvait toujours les mots pour détendre l'atmosphère et parvenait souvent à réconforter Kamui. Il entretenait une relation qu'il n'était pas certain de comprendre avec Arashi, la prêtresse d'Isé. Cette dernière pouvait sembler froide au premier abord mais il s'agissait simplement d'une jeune femme responsable qui s'inquiétait plus pour les autres qu'elle ne voulait le laisser paraître. La plus jeune des dragons du ciel s'appelait Yuzuriha Nekoi et était en permanence en compagnie de son inugami, Inuki. Elle était toujours pleine d'énergie et Kamui semblait l'apprécier pour sa joie de vivre. Les derniers membres de leur groupe étaient aussi les plus âgés. Leur calme impressionnait un peu Subaru mais si l'un était toujours empli de douceur, l'autre pouvait devenir aussi ardente que son élément. Seiishiro Aoki était un maître du vent et Karen une pyrokinésiste.

Les sceaux avaient tous un pouvoir qui les rendait particulièrement puissant et la capacité de créer des kekkaïs. Lui aussi en avait la faculté.

Les kekkaïs.

Ils devaient servir à protéger, protéger les êtres auxquels ils tenaient.

Kamui n'y parvenait pas encore mais l'exorciste était persuadé qu'il en aurait bientôt la possibilité.

- Shiro !

Segawa venait le chercher comme chaque midi.

Il salua Subaru et il en fit de même.

C'est un peu à contre coeur que Kamui le quitta mais déjà cet étudiant si enthousiaste accaparait son attention. Il les regarda s'éloigner et sourit satisfait de voir qu'il parvenait toujours à se faire des amis malgré les tragédies qu'il avait vécu.

Il songea à sa soeur.

Elle avait éssayé de faire en sorte qu'il soit plus ouvert mais n'y était pas parvenue, le temps passant le rendant chaque jour plus solitaire. Il n'était plus allé la voir depuis longtemps.

Il releva une jambe sur le banc qu'il occupait, entoura son genou de ses bras et y posa sa tête.

Depuis qu'il l'avait revu, oui, depuis lors il n'avait plus donné de nouvelles à Hokuto.

Le Nakano Sunplaza. C'était là qu'il s'étaient retouvés après toutes ces années.

Flash-back

Le bâtiment est en flammes et il est là, seul à ne pas se soucier de cet évènement. Mais rien de très étonnant, c'est lui qui en est responsable.

Le kekkaï est brisé.

Subaru ne peut empêcher la tristesse de l'envahir en pensant à toutes les victimes que cet acte à encore engendré.

Il le rejoint enfin.

Il n'a pas changé, seules ses lunettes noires masquent à présent ses yeux.

Il est heureux de le revoir mais il ne le montre pas. Les souvenirs liés à ce jour décisif n'ont jamais quitté ses pensées. Le fait qu'il soit le Sakurazukamori, un assassin, le fait souffrir pourtant, pas plus que ce jour-là, il ne parvient à le haïr.

L'homme ne semblait pas s'attendre à sa présence en ces lieux.

Mais déjà il ôte ses lunettes et lui sourit.

Il a le même regard. Empli de douceur et de bienvaillance alors qu'il pourrait tuer dans l'instant.

- Bonjour Subaru.

Il allume lentement une cigarette lui souriant toujours puis s'approche de lui.

Arrivé à quelques centimètre de l'exorciste, il pose doucement sa main sur sa joue.

-Tu es toujours aussi beau.

Le sourire s'accentue. Subaru le repousse et s'écarte de lui. Un instant la colère l'envahit. Seishiro s'amuse encore avec lui.

- Je n'ai cessé de te chercher.

Son ton est déterminé.

- Pourquoi ? lui demande l'assassin.

Le jeune exorciste se concentre alors et dresse son kekkaï . C'est la seule chose qu'il y a à faire.

- Pour réaliser mon souhait.

Le Sakurazukamori lui sourit toujours et expose les raisons apparentes de leur prochain combat.

- L'avenir de la Terre n'est pour moi que secondaire.

Il dit ses mots malgré lui, il sait qu'il les pense même s'ils sont égoïstes.

Seishiro semble étonné et leur affrontement commence.

Subaru finit par l'immobilser dans un sort puissant mais il reste toujours aussi calme.

-Ton souhait est-il de me tuer ? Moi qui t'ai trahi et qui suis ton opposé, l'ennemi juré de ton clan...

L'assassin semble toujours s'amuser de ses réactions. Il est sans doute temps qu'ils règlent leurs comptes.

-Tu connais parfaitement mon souhait.

Seishiro paraît perplexe un instant.

- C'est peut-être vrai, effectivement.

Il sourit inlassablement.

- J'aimerais jouer encore un peu avec toi mais j'ai quelque chose d'autre à faire après.

Il psalmodie quelques mots et peu à peu se libère de son sort. Subaru tente de toutes ses forces de le retenir mais c'est inutile. Déjà le coup du Sakurazukamori l'atteint et ce dernier s'en sort indemne, alors que lui est obligé de posé genou à terre, blessé.

Seishiro s'approche de lui et le jeune exorciste tente dans un effort de plus de le retenir.

Pourtant, il l'arrête encore, emprisonnant son poignet et passant un doigt ensanglanté sur son visage.

- Au... revoir.

Il disparaît, se désagrégeant en pétales rosées de fleurs de cerisier.

Subaru n'y est pas encore parvenu. Leur prochaine rencontre, il se le promet, sonnera le glas de leur dernier affrontement.

Il quittait le Campus Clamp pour se rendre au lieu de son prochain travail.

Avant que la situation ne se dégrade, dès le retour de Kamui à Tokyo en fait, Hokuto avait été rappelée à Kyoto par leur grand-mère. Subaru l'avait convaincue d'y retourner, lui assurant qu'il accomplirait mieux son devoir de dragon du ciel s'il la savait en sécurité. Même si, à ce moment là, Seishiro était en fait sa seule préoccupation fait qui avait un peu changé depuis qu'il connaissait les sceaux.

Mais, depuis son affrontement, il n'avait plus contacté la jeune femme alors que cette dernière ne cessait de lui laisser des messages sur son répondeur.

Il était vrai, que depuis la destruction du Nakano Sunplaza, les évènements s'étaient enchaînés rapidement. Sa rencontre avec les sceaux, l'éveil de « Kamui », le repli sur lui même de leur Kamui. Mais cela n'était que veines excuses. Elle savait qu'il allait bien de par les nouvelles qu'il donnait à leur ancien chef de clan pourtant il ne pouvait se décider à lui parler en personne.

Hokuto comprendrait tout de suite.

Sa tristesse qui ressurgissait plus que jamais, les doutes qui s'insinuaient en lui, peut-être même son souhait...

Subaru ne voulait pas lui causer plus d'inquiétude. Car bientôt peut-être ...

Subaru venait de rentrer dans son appartement. Cela faisait plusieurs jours qu'il n'y avait plus eu une seule apparition des dragons de la terre, pas plus que de Seishiro malheureusement. Cela ne l'empêchait pas d'à peu près bien s'entendre avec les sceaux et Kamui semblait aller mieux.

Il ôta sa longue veste rouge(1) puis s'assit épuisé dans le grand sofa qui occupait son salon.

L'exorciste venait à peine de s'y installer qu'il ressentit un puissant pouvoir au coeur de la ville. Un dragon de la terre !

Il attrapa sa veste et quitta rapidement les lieux.

A suivre...


(1) voir tranche volume 16(?), quelqu'un aurait-il déjà vu une image autre de Subaru avec cette veste rouge ?


Chapitre pas très long, gomen --'

Je voulais que Subaru paraissent plus ouvert (évènements précédent obligent) mais je ne suis pas certaine d'y être arrivée --'

Je ne sais vraiment pas si cette fanfic sera longue ou pas mais j'ai déjà pas mal d'idées (pour notre chère Hokuto entre autre : ) ). De plus je nepourrais rien promettre pour la régularité de publication -- '.

N'hésitez pas à me donner votre avis sur ce début :°) !