Résumé : SG1 accueille un nouveau membre…

Rating : K+

Avertissement : Stargate SG1 est la propriété exclusive de la MGM (j'aurais pas les moyens de payer ses acteurs ), par conséquent je n'ai pas touché le moindre petit euro pour avoir écrit cette fiction (quel dommage pour mon petit porte-monnaie ! ). Son seul but est de divertir les fans de la série.

Note : C'est ma première fiction, j'espère qu'elle plaira. Je suis ouverte à tous les commentaires, donc n'hésitez pas !

Si vous voulez utiliser le personnage de Lana McEnzie, prière de me demander l'autorisation. Merci !

Je tiens à remercier Craby pour ses commentaires.

Cette fanfiction et toutes celles qui vont suivre ont déjà été publiées sur d'autres sites sous le pseudo "caro"

BONNE LECTURE

………………………………………………………………………………………………….

Comme avant chacun de leur départ en mission, le colonel Jack O'Neill, le major Samantha Carter et le jaffa Teal'c se rendirent dans une salle au niveau-18. Dans cette salle se trouvait le corps sans vie du docteur Daniel Jackson. Le corps n'avait pas été enterré car de faible signe d'activité cérébrale était encore visible sur les moniteurs. Malheureusement, un jour, il n'y eut plus d'activité et le docteur Frasier en présence de tout le personnel de la base s'apprêtait à débrancher tous les appareils. Au même moment, un être de lumière leur apparut et leur demanda de tout laisser en état. Le général Hammond ne voulant pas se laisser dicter des ordres prit la parole pour interroger cette étrange créature :

-Qui êtes-vous et que faîtes-vous dans ma base ?

-Je suis Oma Dessala. Je viens pour aider le docteur Jackson à terminer son voyage spirituel.

-Je me souviens, vous êtes la chose étrange…

-Être de lumière mon colonel !

-Peu importe Carter ! Je disais, la chose qui a réduit en poussière toute une armée de Goa'uld.

-Oui c'est bien moi.

-Les Goa'ulds ne vous suffisaient plus. Il faut maintenant que vous vous attaquiez aux membres de MON équipe !

-Colonel vous allez trop loin ! Cet être vous a sauvé la vie quand vous étiez sur Kèb. Vous avez une drôle de manière de la remercier.

-M'en fous ! Tout ce que je vois c'est que cette chose va s'emparer de Daniel et que nous n'allons plus jamais le revoir.

-Je suis d'accord avec O'Neill.

-Teal'c, voyons !

-Moi Oma Dessala m'engage à aider votre ami à terminer son voyage spirituel et à ramener son esprit par la suite.

Avant qu'un membre du SGC n'ait pu dire un mot, une forme lumineuse s'éleva du corps du docteur Jackson, rejoignit celle d'Oma Dessala et les deux êtres disparurent.

Un autre problème venait de se poser. Janet ne pouvait pas garder un «cadavre » à l'infirmerie. De plus, même si Oma Dessala avait dit la vérité, à savoir qu'elle allait revenir, le corps de Daniel Jackson allait commencer à entrer en décomposition. Le laisser brancher aux divers appareils n'allait pas changer cette triste réalité. Teal'c prit donc la parole et suggéra d'emprunter un caisson de cryogénie aux Asgards pour conserver le corps du docteur Jackson. O'Neill entra donc en contact avec son ami Thor qui se fit un plaisir de lui prêter le caisson en question.

C'est ainsi que le docteur Daniel Jackson repose dans son caisson au niveau –18 depuis quatre mois.

Comme avant chacun de leur départ en mission, le colonel Jack O'Neill, le major Samantha Carter et le jaffa Teal'c se rendirent dans une salle au niveau-18. Dans cette salle se trouvait le corps sans vie du docteur Daniel Jackson. Ils voulaient lui dire au revoir et surtout reprendre courage. Leurs explorations ne les passionnaient plus autant. L'enthousiasme de Daniel leur manquait et puis travailler à trois, ce n'était pas la même chose.

Au moment où ils s'apprêtaient à rejoindre la salle d'embarquement le général Hammond les fit appeler dans son bureau. Jack se demandait ce qui se passait. D'habitude le général ne les faisait pas venir dans son bureau juste avant leur départ. Quelque chose ne devait pas tourner rond. Pour en avoir le cœur net, tous les trois se rendirent dans le bureau de Hammond.

-Général ?

-Asseyez vous tous les trois. J'ai décidé de retarder votre mission sur PZN243.

-Pourquoi ? Carter, Teal'c et moi-même étions prêts à partir. Nous avions même promis à Daniel de lui rapporter un papier avec plein d'inscriptions bizarres.

-Colonel ! s'il vous plaît, laissez- moi finir de parler ! Nous avons de gros problème avec le Pentagone. Tous se demandent pourquoi l'équipe SG1 n'est plus composée que deux trois personnes et…

-C'est vrai, c'est une question vitale…

-Colonel, laissons le général nous expliquer de quoi il retourne et vous pourrez vous exprimer par la suite.

-Merci major. Donc le président m'a demandé où était le docteur Jackson. J'ai répondu qu'il était sur Abydos avec sa belle-famille. J'ai ensuite dit qu'un alien nommé Jonas Quinn avait été engagé pour le remplacer et comme vous le savez, il a été tué sur P14V2N lors de votre bataille contre Shiva. J'ai encore ajouté que vous vous en sortiez bien à trois et que par conséquent je ne trouvais pas utile de le remplacer.

-Mon général, je ne vois pas où est le problème ? Vous êtes le seul à décide de la composition des équipes.

-Le problème c'est que le Pentagone a réussi à convaincre le président qu'une équipe devait être constitué de quatre membres. Les gens du NID ont choisi un remplaçant, mais comme je m'entends très bien avec le président, il m'a laissé carte blanche pour choisir le nouveau membre de SG1. Sergent Bauer faites entrer notre visiteur.

Le visiteur en question était une visiteuse. Elle avait le teint mat, des yeux sombres et de longs cheveux noirs. De plus elle était grande et svelte. Même Teal'c montra sa stupéfaction en levant ses deux sourcils en même temps. Et devant le regard éberlué de SG1, la visiteuse prit la parole :

-Bonjour, SG1, Monsieur. Le général m'a beaucoup parler de vous et de votre travail. Je suis Lana McEnzie. J'ai un doctorat d'histoire et je me débrouille très bien en ce qui concerne toutes les langues existantes et ayant existées. Je tiens tout de suite à ajouter que je maîtrise tous les sports d'art martiaux. Quant à mon âge, si vous voulez le connaître, il faudra regarder mon dossier.

-Enchantée, je suis le major Samantha Carter, astrophysicienne. Je suis contente de vous avoir parmi nous.

-Moi c'est Jack O'Neill, colonel dans l'armée de l'air. Et, contrairement au major, je ne suis pas très content de vous avoir sur les bras. À propos quel est votre grade ?

-Je suis un civil colonel !

-Moi je suis Teal'c et viens de Chulak. Enchanté. Veuillez m'excuser, il faut que j'aille faire mon kel-nu-rim. J'ai besoin de méditer sur ce qui vient de se produire.

Teal'c sortit en inclinant la tête, tandis que le major emmena Lana McEnzie faire le tour de la base. De son côté, le colonel se rendit dans ses quartiers et frappa son sac de sable de toutes ses forces. Il refusait d'admettre que quelqu'un remplace Daniel.

-Les gens du Pentagone ne se rendent pas compte de leur bêtise. Un civil, une femme de surcroît. Ce n'est pas possible. J'ai déjà eu du mal à accepter Daniel et maintenant je dois me coltiner cette jeune femme ! Je suis prêt à parier qu'elle aura peur de se casser un ongle en maniant nos armes. Et en plus elle a osé me répondre. Même Daniel n'a jamais osé faire ça. Je crois que je vais vraiment bien m'entendre avec notre nouvelle amie. Au moindre faux-pas je n'hésiterai pas à la faire partir, même s'il me faut supplier le général.

Pendant ce temps, Carter faisait visiter la base au nouveau membre de SG1. Elle lui montra les vestiaires, l'armurerie, la salle d'embarquement, la salle de briefing, la salle de sport, l'infirmerie et pour finir ses quartiers dans la base. À la fin de la visite, Lana demanda pourquoi elles n'étaient pas allées au niveau –18.

-Major, vous m'avez fait visiter toute la base. Je vous en remercie. Cependant j'aimerai savoir pourquoi nous ne sommes pas allées au niveau –18.

Carter ne savait pas quoi répondre et préféra changer de sujet.

-J'espère que vous allez vous plaire ici. Surtout ne vous en faites pas pour le colonel. Il lui faudra du temps, mais vous verrez, il vous acceptera tôt ou tard.

-Non je ne pense pas. Tiens nous arrivons près des bureaux.

-Oui, je vais en profiter pour vous montrer le vôtre.

-Merci major, mais ce n'est pas la peine, les soldats viennent de changer la plaque.

-Professeur Lana McEnzie. Donc ils vous ont attribué ce bureau. Je pensais qu'on allait vous en donner un autre.

-Pourquoi ?

-Pour rien. Je pensais à voix haute. (Sam regarda sa montre. ) Il faut que je vous laisse. Si vous avez besoin de moi je suis dans mon laboratoire.

Dans son bureau, le général Hammond priait pour que tout se passe bien. S'il avait eu le choix, il aurait attendu encore un peu. Mais le pentagone avait fait pression sur le président et pour couronner le tout le NID s'en était mêlé. Donc il n'avait pas trop eu le choix. Pour limiter les dégâts, il avait engagé la fille de sa sœur. Lana était une jeune femme capable qui saura bien se faire accepter, mais il avait surtout peur de la réaction du colonel O' Neill. Depuis la disparition de Daniel il n'était plus le même. D'ailleurs toute l'équipe SG1 était différente. Il avait donc décidé de suspendre leur mission jusqu'à ce qu'un début de complicité ne naisse. Il était prêt à leur accorder le temps nécessaire, mais ce fut sans compter sur l'intervention du Pentagone. Il était totalement impossible que les missions de SG1 soient annulées pour cause de tension au sein de l'équipe. Maintenir ce projet demandait beaucoup d'argent, beaucoup trop au goût du NID. Par conséquent, le général Hammond n'eut pas d'autre choix que celui de renvoyer SG1 au travail après avoir obtenu une semaine de délai.

Au bout de cette semaine, Carter et Teal'c commencèrent à se faire à la présence de Lana McEnzie. Seul le colonel refusait de lui donner une chance de prouver sa valeur.

Tous les quatre furent convoqués d'urgence par le général. Il leur avait trouvé une petite mission à accomplir. Se rendre sur P3Z943 pour vérifier la mine de Naquada. Deux heures après l'annonce de leur mission suivie d'un briefing encore plus long que d'habitude, SG1 se trouvait dans la salle d'embarquement. Carter réglait ses appareils de mesure, Teal'c était impassible comme toujours, O'Neill ronchonnait dans sa barbe et Lana guettait l'arrivée de son oncle dans la salle de contrôle. Soudain, elle sursauta à cause d'un bruit étrange et d'une voix disant :

-Chevron 1 enclenché ………. Chevron 7 enclenché.

À peine la voix s'était-elle tue qu'une chose semblant être de l'eau apparut dans le grand cercle. La pauvre Lana jeta un regard interrogateur à son oncle qui venait de faire son entrée dans la salle de commande. Et, comme à son habitude, il dit quelques mots :

-Bonne chance SG1. C'est une mission de routine, tâchez donc de rentrer entier.

A quoi le colonel répondit :

-Comme d'habitude général !

Il fit un salut militaire et passa à travers la Porte des Etoiles. Il fut suivi par le reste de son équipe. Quand il vit Lana passer la Porte, il ouvrit de grands yeux.

-Quelque chose ne va pas colonel O'Neill. Vous vous sentez mal ?

-Non, je suis juste étonné qu'on n'ait pas eu besoin de vous pousser pour que vous veniez nous rejoindre.

Après ce bref échange, le trajet pour se rendre à la mine put commencer. Tout se passait bien. Jack observait la nouvelle, prêt à la critiquer à son moindre faux-pas. Mais à son grand étonnement, elle attendait qu'on lui dise quoi faire. Les membres de SG1 pensaient que Lana McEnzie était vraiment différente de Daniel. Elle ne courait pas dans tous les sens à la recherche de trace de civilisations, elle ne tombait pas tous les dix mètres et elle les appelait par leur grade, sauf Teal'c qu'elle appelait par son nom. Elle avait l'attitude d'un vrai militaire. Grâce à ça, elle monta légèrement dans l'estime du colonel.

Après trois heures de marche, l'équipe SG1 arriva sans encombre à l'entrée de la mine. C'était une mine à ciel ouvert. Son entrée était symbolisée par deux grands piliers recouverts de hiéroglyphes. Le major Carter fut la première à entrer. Elle déballa tous ses appareils de mesure et commença à contrôler la pureté du Naquada. Teal'c, de son côté, surveillait les alentours. Le colonel tournait autour du major et Lana était en admiration devant les piliers de l'entrée ; quand soudain son sourire se transforma en grimace. Elle avait compris le sens des inscriptions. Cette mine était maudite et quiquonque tentait de l'exploiter aurait la malédiction de Râ sur le dos. Lana décida d'en parler à Teal'c.

-Teal'c cette mine est maudite par Râ. Il faut que nous partions sur le champs.

-Ne vous inquiétez pas Râ est mort depuis plus de cinq ans.

-Mais…

Comme Teal'c n'allait rien faire, Lana alla voir le colonel.

-Colonel, puis-je vous parler un instant ?

-Bien sûr, que se passe-t'il ?

-C'est au sujet de cette mine, elle est maudite par Râ et j'ai peur que nous ayons des ennuis si nous restons.

-Je vous ai vu parler avec Teal'c. que vous a-t-il dit ?

-Râ est mort, je ne dois pas m'inquiéter.

-Il a raison, maintenant retournez travailler.

Lana retourna près des piliers et se jura qu'elle tirerait cette affaire au clair avec son oncle.

De retour au SGC, Lana McEnzie alla se plaindre auprès de son oncle.

-Général, désolée de vous déranger. Il faut que je vous parle.

-Je vous écoute McEnzie.

-J'ai déchiffré des inscriptions sur P3Z943. Elles parlaient d'un Goa'uld nommé Râ. J'ai tenté de prévenir mon équipe, mais personne n'a voulu m'écouter.

-Pourquoi ?

-Selon le colonel et Teal'c ce Goa'uld serait mort depuis plusieurs années et…

-Avez-vous lu les rapports de mission qui sont dans votre bureau ? Non ? Je vous conseille vivement de les lire. Je ne tolèrerai plus les erreurs de ce genre. Vous pouvez disposer.

-Encore une question, général. Pourquoi n'ai-je pas accès au niveau –18 ?

Le général ne répondit pas. Il se contenta de montrer la porte du doigt. Devant la mine sombre de son oncle, Lana n'insista pas. Quand elle sortit du bureau de Hammond, elle se rendit dans son propre bureau pour lire ces fameux dossiers. Après une semaine passée à la base, c'était la toute première fois qu'elle mettait les pieds dans cette pièce.

La pièce était bien rangée, les dossiers classés par ordre alphabétique, les objets bien protégés derrière une vitrine. Il y avait aussi un tableau avec un texte dont la traduction était écrite en dessous. Malheureusement, elle n'était pas terminée. Sur le bureau, il y avait un dictionnaire de grec ouvert à la lettre pi, une paire de lunette et une photo. Lana prit la photo et la regarda. Elle y vit le colonel, le major, Teal'c et un jeune homme. Vu sa tête il devait être un intellectuel. Lana décida de sortir la photo de son cadre pour voir s'il n'y avait pas une inscription derrière. Il y en avait une qui disait : « En souvenir de la première mission de SG1 sur Abydos. ». Lana s'attendait à tout sauf à ça. Elle avait espéré trouver le nom de l'inconnu. Elle rangea la photo avec un soupir et se mit au travail.

Pendant ce temps, le général Hammond avait convoqué le reste de SG1. Il voulait leur parler de la discussion qu'il avait eu avec sa nièce.

-Merci d'être venu aussi vite SG1. J'ai quelques mots à vous dire.

-Mais faîtes général, seulement dépêcher vous car je ne veux pas rater le début des Feux de l'Amour. Paul a enfin retrouvé son père et…

-Colonel !

-Oui, je sais. Je me tais.

-Lana est venue me parler à votre retour de P3Z943. Elle se plaint que vous ne tenez pas compte de ce qu'elle dit.

-Si c'est au sujet de Râ, Teal'c lui a dit qu'il était mort et que par conséquent il n'y avait rien à craindre.

-C'est vrai Teal'c ?

-Affirmatif !

Le colonel voulut se lever pour regarder sa série télé préféré, mais le général lui fit un signe lui demandant de rester encore assis.

-Ce n'est pas tout, je n'ai pas été très honnête avec vous. Lana McEnzie est la fille de ma sœur. C'était la seule à arriver à la cheville du docteur Jackson. De plus, elle connaît l'existence de la base depuis longtemps. J'avais auditionné plusieurs historiens et c'était la seule à ne pas avoir voulu savoir pourquoi le travail proposé était top secret.

-Vous l'avez donc fait entrer par piston.

-Exact colonel. Cependant je n'avais pas tellement le choix. Vu le court délai accordé c'était elle ou un agent du NID.

-Vous avez bien général.

-Elle m'a également demandé pourquoi vous ne l'avez pas menée au niveau –18. rassurez-vous, je ne lui ai rien dit. Je vous laisse lui en parler quand vous penserez que le moment est venu. ( Le général jeta un regard à ses trois meilleurs éléments.) Mais elle n'est pas stupide. Elle risque de trouver la solution toute seule. Passons à autre chose, comment s'est-elle comportée sur le terrain colonel ?

-Et bien mon général, il n'y a rien à dire. Elle a tenu le rythme et pas une fois elle ne s'est pas éloignée. Elle est différente de Daniel. Par contre je ne crois pas qu'elle soit capable d'utiliser un pistolet ou un M16 ou un P90. Autrement, je pense que c'est une bonne recrue pour Sg1.

-Merci colonel, vous pouvez disposer.

À la sortie de cette réunion, Teal'c alla faire son kel-nu-rim, Carter bichonner son réacteur et O'Neill sortit de la base pour acheter des articles de pêche en vue de la prochaine permission qu'il passera dans le Minnesota. Et Lana ? Et bien Lana épluchait un à un les dossiers. Elle cherchait de quoi épater le reste de l'équipe et l'identité du jeune homme de la photo. Elle tentait également de terminer la traduction qui se trouvait sur le tableau.

Deux jours plus tard, elle avait lu plus de la moitié des dossiers et pas la moindre trace de l'inconnu. Mais Lana se sentait maintenant prête à faire partie intégrante de l'équipe SG1. Pour cela elle était prête à tout. Elle voulait que Jack O'Neill la considère comme quelqu'un de capable et pas comme le fardeau qu'elle avait l'impression d'être. Elle se concentra dons plus que jamais sur la traduction inachevée. C'était difficile car la personne l'ayant commencée avait un très bon niveau en Mayas. Etait-ce l'homme de la photo ? Elle en était presque sûre à 100. À ce moment, elle comprit qu'elle aura beaucoup de mal à prendre sa place. Elle se préparait donc à chercher un livre sur les Mayas quand une alarme retentit à travers toute la base. Lana se précipita donc sans la salle de contrôle où se trouvaient déjà SG1 et son oncle le général Hammond.

Des soldats étaient en position de tir dans la salle d'embarquement. L'iris était fermé et tout le personnel présent dans la salle de contrôle attendait avec impatience et inquiétude la fin de l'alerte. Après cinq minutes d'attente, un code d'identification leur parvint. C'était la Tok'ra. Le général ordonna donc l'ouverture de l'iris et Jacob Carter franchit la porte. Le major se précipita à sa rencontre, suivie de Teal'c toujours impassible, de Jack faisant la tête et de Lana au côté du général. Après les salutations, le général convia Jacob et SG1 à se rendre dans la salle de briefing. Une fois la porte close, la discussion put commencer :

-Jacob, avant que tu ne nous indiques la raison de ta venue, laisse-moi te présenter Lana McEnzie, le nouveau membre de SG1. Elle s'occupe de tout ce qui a trait aux langues et aux civilisations.

-Elle remplace donc le doc.…

Jacob ne finit pas sa phrase après avoir vu le regard sombre du colonel.

-Elle remplace la personne qui a démissionné ?

-Non Jacob. Personne n'a démissionné. Mais si tu nous disais ce qui t'amène.

-Pas la peine, général, les Tok'ra ont de nouveau besoin de notre aide pour botter les fesses à un de ces maudits serpents.

-Colonel ! Vous ne pouvez pas vous taire ?

-Laisse-le Georges. Il a raison. Apophis est de nouveau parmi les vivants. Il a prévu de coloniser Odessa, la planète sur laquelle nous nous trouvons.

-Papa, vous ne pouvez pas abandonner votre base et aller sur une autre planète ?

-Tout seul c'est impossible. Son vaisseau-mère est entré en orbite peu de temps après que je suis sorti de la base.

-Jacob tu nous demandes donc de mettre sur pied une mission de sauvetage ?

-Oui.

-On va de nouveau en baver et comme d'habitude, on ne recevra rien en échange de notre aide, pas même un petit merci.

-Les hauts conseillers ont mis au point une nouvelle technologie. Ils pensent le partager avec vous.

-De quoi s'agit-il ?

-Comment dire, elle pourrait vous être utile pour régler votre petit problème de cryogénie. Cependant si elle tombait dans les mains des Goa'ulds elle deviendrait une arme redoutable .

-Général quand partons-nous ?

-SG1 préparez-vous à partir dans une demie heure. Rompez !

La demie heure passa à la vitesse de l'éclair. Il ne restait plus qu'un quart d'heure avant le début de leur mission. Et comme avant chacun de leur départ, ils se rendirent au niveau –18. Mais cette fois-ci, ils firent attention de ne pas être suivis par Lana. Elle était bien gentille, mais ils ne voulaient pas partager leur secret avec elle, du moins pas pour le moment. Ils s'assurèrent donc qu'elle était encore dans les vestiaires pour monter. Mais Lana se doutait de quelque chose et les suivit à distance. Cela ne l'avança pas à grand chose, il lui fallait une carte spéciale pour pénétrer dans les différentes salles du niveau –18. Dépitée, elle fit marche arrière et se rendit dans la salle d'embarquement. Cinq minutes plus tard, le colonel, le major et Teal'c firent acte de présence et après avoir attendu quelques minutes, SG1 passa la Porte des Etoiles en compagnie de Jacob.

Odessa était comme toutes les planètes Tok'ra, recouverte de sable. Dans le ciel, un vaisseau mère ayant la forme d'une pyramide était en vol stationnaire. Ils avaient à peine franchi la porte qu'ils se firent téléporter dans la base secrète des Tok'ras. Le chef des hauts conseillers leur expliqua ce qu'il attendait d'eux.

-Amis Tau'ris, nous avons besoin de votre aide pour évacuer notre planète.

-Vous ne pouvez pas le faire tout seul ?

-Malheureusement non. La plupart des habitants de cette base sont déjà partis sur notre nouvelle planète. L'arrivée d'Apophis a bouleversé nos plans. Ils ne peuvent pas revenir nous aider car tout notre stock d'armes se trouve encore ici.

-Je comprends. Et il y a cette technologie que les Goa'ulds ne doivent pas réussir à obtenir.

-Alors vous nous aidez ?

-Nous sommes venus pour ça. Montrez nous ce que nous devons faire.

Les trois quarts des habitants étaient déjà partis quand les gardes d'Apophis se rendirent compte d'une activité au niveau de la Porte des Etoiles. Teal'c fut le premier à se rendre compte de l'approche des jaffas du Goa'uld. Lana s'en rendit également compte et courut mettre le colonel et le major au courant.

-Colonel, major ! Venez vite !

-Que se passe-t-il ?

-Des jaffas approchent, nous avons besoin de renfort.

-OK nous arrivons. Continuez le processus d'évacuation.

Lana réussit tant bien que mal à faire partir le reste des habitants. Il restait juste un centenaire contenant des avancées technologiques. La pauvre Lana se retrouvait toute seule avec cette caisse. Elle tenta de faire passer la boîte par la Porte mais elle était trop lourde. En désespoir de cause, elle sortit son arme prête à défendre la caisse. Au même moment un jaffa d'Apophis s'approcha d'elle en brandissant son arme. Lana lui tira dessus, mais cela ne servit à rien. Elle commençait vraiment à avoir peur quand Teal'c vint l'aider et tua le jaffa. Mais d'autres jaffas arrivèrent au pas de course. Ils étaient tellement nombreux que Teal'c dut appeler le colonel et le major à l'aide.

-O'Neill venez nous aider nous sommes débordés.

-Nous arrivons. Terminer.

Quand ils arrivèrent à leur rescousse des tirs fusaient de tous les coins. Jack repéra en premier ses équipiers et dégomma les jaffas qui étaient devant lui. De son côté Carter attaqua par les côtés. C'était un véritable massacre. Lana, qui n'avait qu'un pistolet automatique, soulagea un cadavre de sa lance et fit feu. Elle était la première étonnée à savoir manier aussi ce genre d'armes. Après plusieurs dizaines de minutes, le combat arriva à son terme. Tous les jaffas étaient étendus sur le sol. Jack était à côté d'un cadavre et appuyait son P90 sur la tête du mort. Lana avait une lance Goa'uld en main et souriait à Teal'c. les jaffas étaient morts et SG1 n'avait pas à se plaindre : quelques égratignures et ecchymoses, mais le docteur Frasier allait remédier à ça très vite. C'est ainsi que SG1 passa la Porte avec la caisse tok'ra.

Deux heures plus tard, dans la salle de briefing, après le passage réglementaire à l'infirmerie. Le général avait convoqué SG1 pour comprendre ce qui s'était passé sur Odessa et aussi pour savoir si sa nièce avait été à la hauteur de la situation, car bien que convaincu d'avoir fait le bon choix, il avait peur que des tensions de plus en plus fortes. Le major commença à raconter ce qui s'était produit :

-À notre arrivée, nous fûmes directement téléportés dans la base Tok'ra. En ce lieu, le haut conseiller nous a expliqué ce qu'il attendait de nous. Il voulait juste que nous les aidions à passer la Porte pour rejoindre leur planète d'accueil.

-Mais ne pouvaient-ils pas évacuer tout seul ?

-Malheureusement non, général. Les guerriers Tok'ra étaient déjà partis laissant le stock d'armes sur Odessa les faire revenir aurait été suicidaire. Désarmés ils auraient fait une cible facile pour les jaffas d'Apophis. Peu de temps avant la fin de l'évacuation nous nous sommes faits repérer, nous nous sommes battus. La suite, vous la connaissez.

-Merci major. Quelqu'un a-t-il quelque chose à ajouter ?

-Moi !

-Colonel je vous écoute.

-Ce que le major ne vous a pas dit c'est que McEnzie s'est bien défendue et elle a descendu plusieurs jaffas avec une lance Goa'uld. C'était vraiment étonnant. Je n'avais jamais vu ça. Elle se sert mieux de cette arme que de nos pistolets. J'ai même remarqué que de l'étonnement était visible sur le visage de Teal'c. Mon général, cela veut tout dire.

-Si c'est tout, vous pouvez aller vaquer à vos occupations.

Chacun était allé dans leur quartier, sauf Lana. Elle était allée dans son bureau pour continuer la lecture des dossiers. Elle avait aussi obtenu les rapports des missions de SG1 avant son arrivée. Elle cherchait surtout l'identité de la personne de la photo. Elle était en pleine lecture quand une idée lui vint. Elle décida de la mettre immédiatement en application. Elle alla dans les vestiaires des femmes et subtilisa une carte magnétique dans la poche d'un pantalon. Lana se dirigea vers l'ascenseur de la base et entra le numéro de l'étage qui l'intéressait. Quand elle l'atteignit, elle décida d'explorer toutes les salles. Dans chacune d'elle, il y avait des objets étranges, des vêtements d'homme et plusieurs paires de lunette identiques à celle qu'elle avait trouvée dans son bureau. Il lui restait une salle à explorer. Quand elle ouvrit la porte, elle vit une chose étrange au milieu de la pièce. C'était comme un cercueil de verre. Il y avait un homme dedans. Et, à sa grande surprise c'était l'homme de la photo. Sous cet étrange objet, il y avait une plaque avec une inscription gravée : « En mémoire d'un membre de SG1 et de notre meilleur ami sans lequel nous n'aurions pas pu revenir de plusieurs de nos missions. Daniel nous t'aimons, tu nous manques, reviens-nous vite. »

Lana n'en revenait pas. Ils conservaient un cadavre dans la base et dans un niveau que tout le monde pouvait pénétrer. Tous ? Non ! Lana était la seule à ne pas y avoir accès. Mais cela venait de changer. Elle connaissait maintenant le secret de SG1. Il ne lui restait plus qu'à découvrir pourquoi personne ne lui en a fait part. Elle savait ce qui était arrivé à Jonas Quinn. Son oncle lui en avait parlé peu de temps après qu'elle eut accepté de le remplacer. Elle savait également que quelqu'un travaillait avec SG1 avant l'arrivée de Jonas. Elle venait de trouver cette personne. Elle ne comprenait pas pourquoi ils conservaient ce Daniel dans un cercueil et pourquoi ils n'avaient pas fait la même chose avec Jonas. Elle était bien décidée à découvrir la raison de ce mystère.

Après avoir passé une bonne heure dans cette salle à réfléchir, Lana décida de regagner son bureau et de continuer son travail. Au moment où elle s'approchait de l'ascenseur, elle se rendit compte qu'il montait. Elle ne pouvait pas courir le risque de se faire découvrir par un membre la base et surtout pas par SG1 et son oncle. Elle courut donc se réfugier dans une des salles qui donnait sur la salle au cercueil. Grand bien lui en prit car c'était le major Carter qui venait de sortir de l'ascenseur. Elle alla directement voir le cercueil. Elle prit une chaise et s'assit au niveau du visage de Daniel. Peu de temps après, elle fut rejointe par le docteur Frasier qui s'assit juste en face de Samantha. Sam voulait discuter avec Janet de la technique mise au point par les Tok'ras. Elle avait donc demandé à Janet de venir la rejoindre au niveau –18.

-Janet, vous savez pourquoi je vous ai demandé de me rejoindre. J'aimerais savoir si cette technologie Tok'ra pourrait ressusciter Daniel.

-En théorie cela serait possible. Mais même là je suis sceptique. Ressusciter une personne serait bien, mais nous ne savons pas quels seront les effets secondaires de cette technologie. Il se peut que Daniel vive mais qu'il soit condamné à rester cloué dans un lit ou pire qu'il vive mais relié à des appareils médicaux.

-Il y a donc une possibilité même infime que Daniel revive et reprenne sa place au sein de SG1. Notez que je n'ai rien contre Lana, mais Daniel connaît mieux que quiconque les langues anciennes et aliennes.

-Oui, il y a une toute petite possibilité. Mais vous souvenez-vous de la mission pendant laquelle Daniel fit plusieurs séjours dans un sarcophage Goa'uld ?

-Bien sûr, Jack avait même dû le frapper pour le faire revenir à la raison.

-Et bien, ses séjours dans le sarcophage risque de faire échouer l'expérience. J'ai bien peur que nous devons faire confiance à Oma Dessala. Samantha, il faut que je retourne au labo. Si vous voulez, je parlerais au colonel et à Teal'c.

-Merci Janet, vous êtes vraiment une amie. Écoutez, je vais encore rester un peu. Je vous rejoindrai quand vous irez parler au général.

Janet se leva, rangea la chaise et sortit de la pièce. Samantha était maintenant toute seule avec Daniel. Elle n'avait plus le même air confiant que quand elle était venue dans la pièce. Elle était abattue et des larmes coulaient le long de ses joues. Lana, la voyant, se demanda ce qu'elle devait faire. D'un côté elle voulait aller consoler le major et de l'autre elle avait peur de sa réaction face à sa présence à ce niveau de la base. Malgré tout, Lana décida d'aller la consoler et au moment où elle s'apprêtait à sortir de sa cachette, elle entendit le major parler et resta donc là où elle était. Elle voulait savoir ce que Sam allait dire. Elle tendit l'oreille et voici ce qu'elle entendit :

« Daniel pourquoi nous avez-vous abandonné ? Nous avons besoin de vous, j'ai besoin de vous. Vous n'auriez jamais dû rester sur cette planète. C'est moi qui aurais dû me faire irradier, pas vous. Je m'en veux tellement. Depuis votre accident, j'ai du mal à dormir. Vous savez Hammond vous a fait remplacer par sa nièce Lana. Je suis sûre que vous vous entendriez bien avec elle. Jack a des difficultés à l'accepter, mais je sais qu'au fond lui il l'aime bien. Daniel si vous m'entendez, demandez à Oma Dessala de vous ramener vite. »

Le major déposa un baiser sur le cercueil et sortit de la salle. De son côté, Lana avait les larmes aux yeux. En quelques minutes, elle avait appris beaucoup de chose sur SG1 et sur la mentalité des personnes de cette base. Les êtres humains sont plus importants que les technologies à découvrir. Elle décida également d'attendre que l'équipe lui parle de Daniel. Elle refusait maintenant de les blesser ou de réveiller en eux de mauvais souvenirs. Elle sortit de la salle et alla redéposer la carte magnétique dans les vestiaires. Puis elle se rendit dans son bureau et elle mit tout son cœur pour terminer la traduction.

Pendant ce temps, le major Carter était dans le bureau du général avec le docteur Frasier.

-Général, il faut que nous vous parlions du docteur Jackson et de la technologie Tok'ra.

-Je vous écoute.

-Général nous avons fait quelques tests. Nous ne sommes pas sûr de l'efficacité de cette technologie.

-Soyez plus clair major.

-Nous ne connaissons pas les possibles effets secondaires.

-Ce qui veut dire ?

Samantha passa sa main dans les cheveux et regarda Janet qui prit à son tour la parole.

-Si l'expérience fonctionne, il se peut que tout se passe bien. Malheureusement le docteur Jackson pourrait revivre et mais devrait rester à la base à cause de disfonctionnements organiques. Mais dans le pire des cas, il devra rester brancher à un respirateur et il ne pourra plus jamais faire un seul mouvement. Passez moi l'expression, mais il sera un vrai légume.

Janet sortit de sa mallette un dossier qu'elle tendit au général.

-Dans ce dossier, vous trouverez de plus amples détails sur qui attend le docteur Jackson en cas d'une résurrection ratée.

Hammond prit le dossier et le feuilleta. Au bout de quelques minutes, il reprit la parole :

-Au vue de ce que j'ai pu lire, il serait criminel d'effectuer cette expérience alors que rien ne nous garantit un heureux dénouement. Je refuse donc l'utilisation de cette technologie.

Les autres membres de SG1 furent du même avis que le général. Ils tenaient trop à Daniel pour lui infliger une vie de légume si jamais l'expérience échouait. Lana, elle, ne fut pas consultée et, au grand étonnement du colonel, elle ne se mit pas en colère et ne demanda pas d'explication.

Deux mois plus tard, Lana fut convoquée par le colonel O'Neill. La pauvre avait peur. Elle ne savait pas pourquoi le colonel l'avait fait demander. Quand elle arriva dans ses quartiers, elle eut la surprise de voir tous les membres de SG1 réunis. Jack souriait et serra la main de Lana avec beaucoup de chaleur. En même temps, il fit un clin d'œil à Teal'c et au major. Ces derniers s'écartèrent, découvrant ainsi une table bien garnie. O'Neill lâcha McEnzie et la fit pivoter sur elle-même. Quand elle vit la table, elle poussa un cri de surprise. Sam s'approcha d'elle et lui donna une enveloppe. Lana l'ouvrit et découvrit une carte lui donnant accès à toutes les salles de la base sans exception. Teal'c se contenta de sourire et d'incliner la tête. Jack déboucha une bouteille de champagne et lui souhaita la bienvenue en tant que membre de SG1. Lana venait de se faire accepter par le colonel. Toutes les missions avaient porté leur fruit et sa patience venait d'être récompensée.

Quelques jours plus tard, Lana décida de refaire le tour de la base toute seule. Quand elle arriva devant l'ascenseur, elle hésita à composer le numéro 18 sur le cadran digital. Au même moment, le major et le colonel entrèrent dedans et composèrent le numéro 18. Arrivés à destination, Sam et Jack sortirent. Ils échangèrent un regard et le colonel invita Lana à les suivre. Ils entrèrent dans la pièce au cercueil. Jack alla chercher trois chaises et les disposa autour de l'objet. Le colonel venait de décider que Lana avait le droit de connaître l'histoire de SG1.

-Lana, je sais que vous vous demandez pourquoi vous n'avez pas pu accéder à ce niveau. Nous avions peur de devoir tout vous raconter et ainsi devoir replonger dans le passé.

-Colonel, je vous comprends. Je ne demande rien. Si vous ne voulez pas en parler n'en parler pas.

-Il faut que nous vous en parlions. Il n'y a jamais eu de secret entre les membres de SG1, pas même entre le général et nous. Carter, s'il vous plaît, commencez.

-Bien, mon colonel. Vous connaissez l'histoire de la Porte et de la base. Au départ SG1 était constitué de Teal'c, du colonel, du docteur Daniel Jackson et de moi-même. Nous avons accompli plusieurs missions ensemble. Daniel nous a rejoint car son épouse fut kidnappée par Apophis. Malheureusement, nous n'avons pas pu la sauver. Malgré cela il est resté avec nous. Il voulait venger sa femme et retrouver le fils qu'elle avait eu avec ce Goa'uld. Un jour, avant de partir en mission, il m'a dit qu'il sentait que quelque chose de grave allait lui arriver. Je n'ai pas voulu le croire et nous sommes partis en mission. ( Sam effleura la main du colonel.) Colonel continuez.

-Nous sommes partis sur une planète composée de trois nations rivales qui ne cherchaient qu'à se détruire mutuellement. (Les yeux de Jack étaient emplis de colère.) La nation que nous avons rencontrée possédait du naquadria. Vous en avez entendu parler dans les rapports. Avec cette chose, les habitants avaient fabriqué une bombe, pire que notre bombe atomique. Daniel a tenté de les convaincre que cette bombe allait tous les anéantir mais ils n'ont rien voulu savoir… ( La voix du colonel se brisa, il ne pouvait plus continuer.)

-Nous avons dû rentrer à la base et Daniel avait décidé de rester pour essayer encore de les convaincre. Pendant notre absence, un accident eut lieu dans le laboratoire et Daniel se fit mortellement irradier. On l'a ramené avec nous et Oma Dessala l'a emmené avec elle pour un voyage spirituel. Depuis nous attendons son retour. C'est pour ça qu'il se trouve dans ce caisson cryogénique. Avant chaque départ en mission, nous allons le saluer. Et la technologie tok'ra ne va nous servir à rien à cause des sarcophages Goa'uld. Voilà vous connaissez toute l'histoire.

-Merci de m'avoir tout raconté. Je comprends pourquoi vous n'avez pas voulu m'en parler plus tôt. C'était donc lui qui est sur la photo qui est sur mon bureau.

-Oui, mais c'était son bureau. Le général n'a pas voulu faire aménager une autre pièce et ainsi déplacer les objets car le Pentagone ignore tout de cette affaire et il ne doit jamais rien savoir de ça.

Après cette petite discussion, le major et le colonel partirent laissant Lana digérer ce qu'elle venait d'apprendre.

Ce même jour, Lana décida de terminer la traduction maya. Cela faisait plusieurs mois qu'elle butait sur un bout de phrase. Elle ne comprenait pas et même Teal'c ne put pas l'aider. Même ses anciens professeurs ne lui furent d'aucune aide. Elle se demandait si ce fameux Daniel aurait pu la terminer et même temps, elle maudissait sa stupidité. Elle qui avait toujours la meilleure en langues anciennes avait des problèmes avec du maya. Elle décida de continuer et de laisser ce bout de phrase pour plus tard. Peut-être que la solution apparaîtra toute seule.

Le lendemain, tout SG1 fut convoqué en salle de briefing. Le général avait une mission à leur confier : aller sur P3K123.

-Asseyez vous. Voici votre nouvelle mission. Vous allez vous rendre sur P3K123. La sonde a détecté des habitations ainsi qu'un immense bâtiment.…

-Nous allons partir pour visiter un bâtiment. Et zut !

-Qu'y a t il, colonel ?

-J'ai oublié de programmer mon magnétoscope pour les Feux de l'Amour !

-Colonel, l'heure n'est pas à la plaisanterie ! Avant que vous ne m'interrompiez j'allais vous dire qu'il y a également une mine de naquadria sur cette planète.

-Notre mission consiste donc à négocier l'exploitation de cette mine ?

-Vous avez tout compris major.

-J'aimerais que vous jetiez un coup d'œil à ce bâtiment. Peut-être y trouverez-vous des indices nous aidant dans la lutte nous opposant aux Goa'ulds.

Le général se leva et ouvrit la porte de la salle de briefing.

-Départ dans une heure. Rompez.

Ce fut en équipe unie que les quatre membres de SG1 se rendirent au niveau –18 pour dire au revoir à Daniel. Une fois cette formalité accomplie, ils se rendirent dans la salle d'embarquement, où une Porte ouverte les attendait.

De l'autre côté de la porte, un spectacle d'une grande beauté les attendait. Il y avait une immensité couverte de verdure avec dans le fond une forêt de genre équatoriale. À gauche de la porte il y avait une rivière dont l'eau était aussi claire que le cristal et, à droite, l'équipe pouvait voir de vastes champs de maïs. Mais le plus impressionnant était l'immense bâtiment qu'ils pouvaient voir. Il se trouvait dans la forêt et dominait les arbres les plus hauts de plusieurs mètres. Même le colonel fut impressionné par cette construction, il poussa un OH d'admiration. Teal'c, lui, se contenta de lever un sourcil. Le major et Lana, elles, ne tenaient plus en place. Elles voulaient faire leurs mesures, examiner leurs précieux cailloux et saouler Jack avec des théories qui le rendaient totalement fou. Mais avant tout il fallait décider par où commencer : la mine de naquadria ou le temple. Le colonel ne savait pas quoi choisir car, de chaque côté, il entendrait des théories toutes plus farfelues les unes que les autres. Il demanda conseil à Teal'c qui prit pour une fois la décision finale.

Après une heure marche, SG1 se retrouva devant le temple. Il était encore plus impressionnant de près que de loin. Le temple était en parfait état, aucune végétation ne poussait sur ses flancs. Lana commença à en faire le tour avec Teal'c, mais vite elle abandonna son idée. Le temple était vraiment gigantesque. De leur côté, le major et le colonel inspectaient la forêt devant le temple car quelque chose inquiétait le major. La sonde avait montré des habitations et durant tout leur trajet, ils n'ont rencontré aucun être vivant, humain ou animal. De retour devant l'entrée, Lana commença à examiner le porche. Elle y lut des inscriptions mayas et des mots de sanskrits. Des dessins mayas et indous étaient mélangés. Elle ne comprenait pas le pourquoi de ce mélange. Sur Terre, les deux peuples vivaient à des milliers de kilomètres les uns des autres.

-Teal'c avez-vous déjà vu un tel mélange d'inscriptions et de dessins ?

-Non.

-Connaissez-vous des Goa'ulds qui se sont alliés pour conquérir une planète ?

-Les Goa'ulds ne s'entraident que très rarement. Par contre un Goa'uld peut attaquer une planète contrôlée par un de ses congénères.

-Merci.

Le colonel, voyant Teal'c et Lana discuter, pensait que les fouilles archéologiques étaient terminées. Pour s'en assurer il décida d'aller leur parler.

-Alors, vous savez qui nous a construit ce joli petit bâtiment ?

-Malheureusement non, colonel. Il y a un tel mélange tant dans les dessins que dans les inscriptions que je ne peux pas m'avancer sans voir l'intérieur.

-Bien Teal'c qu'en pensez-vous ?

-McEnzie a raison.

-Colonel, puis-je aller à l'intérieur ?

-…

-Colonel !

- Heu… Oui, mais le major, Teal'c et moi-même passons devant.

-A vos ordres...

Le colonel lui donna son approbation et la précédant, il entra dans le temple, le reste de SG1 sur les talons. L'intérieur était encore plus surprenant que l'extérieur. Il y avait des dorures partout, des sculptures et des dessins, mais aucune trace d'un Dieu.

Après deux heures passées à explorer le temple, Jack décida qu'il était temps de retourner à la Porte des Etoiles pou faire leur rapport au général. Il voulait avant de quitter cette planète faire plaisir au major et donc faire un petit tour du côté de la mine de naquadria. Ils sortirent du temple et quelle ne fut pas leur surprise quand ils virent une dizaine de jaffa pointer leur lance sur eux. Sam, Jack et Teal'c dégainèrent rapidement leur arme et firent feu sur les jaffas qui ripostèrent immédiatement. Lana était paralysée par la peur. Elle tentait tant bien que mal de les aider, mais elle n'y arrivait pas. Jack, voyant sa détresse, lui cria de courir vers la Porte et de rentrer à la base afin de revenir avec de l'aide. Il fallut quelques secondes à Lana pour obéir. Elle courut aussi qu'elle put. Deux jaffas la suivaient et tentaient de l'abattre. En une demi-heure, elle fut à la Porte, composa le code, passa le vortex et se retrouva dans la base. De leur côté, le reste de SG1 était en grande difficulté. Dès qu'ils tuaient un jaffa, un autre venait le remplacer, si bien qu'au bout d'un moment SG1 fut à court de munitions et après avoir tenté de résister ils se rendirent aux jaffas qui les firent entrer dans le temple.

À la base, le général commençait à s'inquiéter. SG1 aurait déjà avoir fait son rapport. Il quitta son bureau pour se rendre dans la salle de contrôle quand une alarme retentit à travers toute la base. En l'entendant, il s'y précipita. Quand il arriva, le sergent Bauer prit la parole :

-Arrivée de visiteurs, mon général !

-Avez-vous un code sergent ?

-C'est le code de SG1 suivi du code d'alerte maximale.

-Ouvrez l'iris et appelez l'infirmerie ! Que tous les soldats en salle d'embarquement se préparent à tirer à mon ordre !

Au moment où l'iris s'est ouvert, Lana passa la Porte et cria de le refermer immédiatement. Le général suivit l'ordre de sa nièce et courut la rejoindre juste à temps pour qu'elle s'effondre dans ses bras. Au même instant, Janet et toute une flopée de médecin arrivèrent. Ils installèrent Lana sur un brancard et l'emmenèrent à l'infirmerie, laissant le général se poser plusieurs millions de questions.

Deux heures plus tard, le général eut l'autorisation de Janet pour venir à l'infirmerie. Elle lui annonça sur le champ qu'elle était en état de choc et qu'elle pleurait sans arrêt. Elle lui remit également son caméscope numérique ainsi que son bloc note. Elle lui conseilla de ne pas la brusquer. Après ces quelques recommandations, Georges Hammond entra dans l'infirmerie et s'assit au bord du lit. Quelques minutes plus tard, Lana reprit connaissance et voyant son oncle, elle commença à parler à tort et à travers :

-Temple, SG1, jaffas, danger, retourner P3K123.

-Calme toi ma puce. Bois un verre d'eau et raconte-moi ce qui s'est passé sur P3K123.

-Nous sommes allés visiter le temple. À notre sortie, une armée de jaffa nous attendait. Le colonel m'a renvoyée ici pour chercher de l'aide.

-Tu sais ce qu'est devenu SG1 ?

-Je crois qu'ils sont prisonniers. C'est de ma faute. Si j'avais pu traduire les textes, ils seraient peut-être là avec nous. Tonton, je ne suis pas digne de travailler dans ta base.

-Ne dis pas ça !

-Si, je suis une nullité. Si seulement le docteur Daniel Jackson avait été là !

Sur ce, elle éclata en sanglots. Le général tenta de la consoler, en vain. Résigné, il quitta l'infirmerie et alla visionner ce que sa nièce avait filmé.

Pendant ce temps sur P3K123, Jack, Sam et Teal'c étaient enchaînés dans une pièce totalement obscure. Ils entendaient les jaffas parler entre eux.

-Dol'mac notre déesse va être fière de nous.

-C'est vrai depuis tout ce temps elle pourra enfin venger la mort de son époux.

Dans leur cellule, Jack interrogea Teal'c.

-Teal'c vous avez entendu ?

-Oui.

-A votre avis, c'est qui ce Goa'uld ?

-Je n'en ai aucune idée. Plusieurs faux dieux peuvent correspondre. Je vais y réfléchir.

De son côté, le major se tenait la tête. Elle priait car elle avait peur, peur de mourir sans avoir fondé une famille, peur pour Lana, peur de la réaction du général si quelque chose venait à arriver à sa nièce. Cependant ce n'était pas la première fois que SG1 se soit capturé, mais cette fois-ci, elle avait le sentiment que rien n'allait pouvoir les sauver. Il y avait bien sûre Lana, mais l'équipe ne savait pas si elle avait réussi à atteindre la Porte vivante. Une chose était sûre, si elle avait été prise vivante, elle serait là avec eux entrain d'attendre. Toutes ces pensées se bousculaient dans la tête de Sam et elle n'arrivait pas à les chasser.

Dans son bureau, le général visionnait ce que Lana avait filmé. Le temple était vraiment beau. Le général cherchait le moindre indice ayant pu les mettre en garde. Il avait remarqué que sa nièce avait fait des gros plans de toutes les inscriptions et il n'avait pas besoin d'être historiens pour se rendre compte qu'il y avait deux écritures différentes sur les murs du temple. Les dessins frappèrent également le général. Il en avait vu beaucoup lors des exposés d'avant mission du docteur Jackson et aucune ne correspondait à ce qu'il avait déjà vu.

Pendant ce temps, Lana se remettait doucement de ses émotions. Elle était convaincue que Daniel Jackson aurait pu l'aider, mais il n'était plus et son oncle refusait d'utiliser la technologie tok'ra pour le faire revenir. Au même moment, elle se rendit compte qu'un des textes qu'elle avait filmé était le même que celui qui se trouvait sur le tableau de son bureau. Elle demanda la permission de se lever, mais elle lui fut refuser. Elle attendit la nuit pour sortir de l'infirmerie et elle alla s'enfermer dans son bureau. Elle alluma une lampe de bureau et partit à la recherche de son caméscope. Elle le trouva sur une étagère remplie par les cassettes qu'elle n'avait pas encore visionnées. Elle le prit et le brancha à son ordinateur. Elle voulait visionner la visite pour voir si rien ne lui avait échappé. Elle regardait le film pour la deuxième fois et rien, rien du tout, il n'y avait rien qui laissait présager ce qui s'était produit. Cependant une chose l'avait frappée : les jaffas n'avaient pas de marques sur le front et leurs armures ne correspondaient pas aux armures que les jaffas portaient habituellement. Au bout de trois heures, elle s'endormit.

Le lendemain matin, elle se réveilla à l'infirmerie. Son oncle était assis à côté d'elle. Il avait l'air d'être mécontent.

-Ne vous mettez pas en colère, je peux tout expliquer.

-Je vous écoute.

-Je veux aider SG1 à s'en sortir. C'est de ma faute s'ils sont prisonniers. Je ne trouverai pas la paix tant qu'ils ne seront pas sains et sauf dans la base. Par pitié laissez-moi retravailler.

Le général secoua la tête. Il était désolé pour sa nièce et voulait faire quelque chose pour l'aider. Il décida d'aller parler au docteur Frasier.

-Docteur, Lana pourrais-t-elle travailler une à deux heures sur sa traduction ?

-Je ne pense pas, elle est encore très faible.

-J'ai peur que si elle ne bouge pas elle ne devienne folle.

-Bon, je suis d'accord de la laisser sortir une heure par jour.

Le général alla porter cette bonne nouvelle à sa nièce.

-Lana, vous avez l'autorisation de sortir une heure par jour de l'infirmerie.

-Merci tonton ! Excusez-moi, merci général.

La première fois qu'elle profita de cette autorisation, elle se rendit au niveau –18 pour jeter un œil dans les affaires du docteur Jackson. Elle fouilla tous les cartons et ne trouva rien. En désespoir de cause, elle alla s'asseoir à côté du caisson et laissa sa tristesse éclater. Elle se maudissait à voix haute et s'accusait d'être la responsable de la capture de SG1.

-Je suis une nullité, je suis bonne à rien. Tout est de ma faute. Si je n'avais pas voulu entrer dans ce maudit temple, nous serions là à côté de vous Daniel, espérant votre retour. Je ne suis pas à la hauteur, je ne vaux rein. Georges aurait mieux fait de me laisser travailler dans mon musée. SG1 comptait sur moi et je les ai laissés tomber. Vous devez être en colère de voir qu'on vous à remplacer par la pire imbécile que le monde ait jamais portée. Si seulement je pouvais…

Sa voix se brisa, mais néanmoins elle continua de se plaindre.

-Je donnerais n'importe quoi pour retourner en arrière. En plus d'être une piètre historienne, je suis aussi nulle comme soldat. Si j'avais pu utiliser mon arme, ils seraient là avec moi. Pourquoi suis-je si nulle ? Mon Dieu dîtes-moi pourquoi moi ? pourquoi m'imposez-vous ça ? Qu'ai-je fait ? Je n'ai rien fait, c'est là le problème.

Elle était tellement occupée à se lamenter qu'elle n'entendît pas Janet s'asseoir à côté d'elle. Cette dernière brisa le flot incessant de lamentations en prenant la parole.

-Décidément, je ne suis pas digne de travailler dans cette base. Je ne suis qu'une pauvre…

-Lana cessez de vous torturer ! Ce qui est fait est fait. On ne change pas le passé, mais on peut faire évoluer le futur.

-Je sais bien. Mais je ne trouve pas la solution. De plus le général a envoyé une sonde et la Porte est surveillée par toute une armée de jaffas. Et de mon côté, je n'avance pas j'aurais besoin d'aide et la seule personne en étant capable est là dans ce caisson. S'il vous plaît Janet, tentez de convaincre le général d'utiliser la technologie tok'ra. C'est le seul moyen de sauver SG1.

-Je vais refaire des analyses et, selon les résultats, je ferai pression sur le général. Maintenant suivez-moi. Vous devez vous reposer.

Pendant de temps sur P3K123. Jack, Sam et Teal'c étaient encore enchaînés. Les gardes leur apportaient juste leur nourriture et s'en allaient sans desserrer les lèvres. Ils n'avaient pas encore fait la connaissance du Goa'uld à l'origine de cette attaque. La seule chose dont ils étaient sûrs était que la tête de serpent était une femme. Cela réduisait de beaucoup le clan des Goa'ulds déjà connus des Terriens. Samantha proposa de les passer en revue.

-Ce n'est pas Isis. On a trouvé son corps totalement dessécher.

-Hathor est également morte. Major que pensez-vous de Nirti ?

-Cela me semble peu probable. Elle a signé le traité des Asgards De plus le Goa'uld en question veut venger la mort de son époux ? Teal'c avez-vous une idée ?

-Non.

-Amonhet !

-Quelqu'un a parlé de saumonette ? Ça fait longtemps que je n'en ai plus mangé.

-Colonel soyez sérieux ! Amonhet est l'épouse d'Apophis et Apophis est mort.

-Mon petit major, vous oubliez un détail, on a eu à faire à ce monstre sur Odessa et Amonhet est morte. Vous avez oublié que c'était Sharé la femme de Daniel.

-Vous avez raison. Je repensais à toutes les Goa'ulds que nous connaissons et son nom m'est venu tout bêtement à l'esprit.

C'est ainsi qu'à court d'idée, ils mirent à penser à un moyen de s'évader.

Le général était face à un cas de conscience. Les analyses faites par Janet démontraient que la technologie tok'ra avait autant de chance d'aboutir que d'échouer. De plus, Lana insistait pour avoir de l'aide. Elle n'arrivait pas à faire la traduction maya. Elle voulait l'aide d'un de ses anciens professeurs, mais il ne pouvait pas l'autoriser sans risquer de rendre le projet Stargate public. Bien sûr il voulait sauver SG1 et il savait que le temps pressait. Personne ne savait à quel Goa'uld ils avaient à faire. Il demanda cependant un complément d'analyses et des simulations sur ordinateurs. Le sergent Bauer sortit du bureau et courut transmettre les ordres de son supérieur. Le docteur Frasier se fit un plaisir de compléter ses analyses et elle lança également des simulations sur ordinateurs. Elle demanda aussi à un des auxiliaires de faire une rapide étude sur les chances de réussite histoire d'avoir plus de poids.

Après avoir quitté l'infirmerie, le sergent se rendit chez Lana pour lui faire part des décisions de son oncle. En les entendant cette dernière entra dans une colère noire. À croire que son oncle n'accordait aucune importance au sort de SG1 ! Les analyses supplémentaires allaient prendre du temps et du temps ils n'en avaient pas ou alors vraiment peu. Ce qui la mit encore plus en colère fut l'interdiction d'avoir recours à de l'aide extérieure. Et bien tant pis, Lana allait fouiller les affaires du docteur Jackson en espérant trouver ses fameux cahiers. Elle mit son projet à exécution et ne trouva rien. Pourtant elle savait qu'ils n'avaient pas été détruits.

Deux heures plus tard, Janet se présenta dans le bureau du général avec deux dossiers et plusieurs CD Rom. Elle demanda que Lana soit convoquée. Le général accéda à sa demande. Dix minutes plus tard la réunion commença.

-Alors docteur qu'avez-vous à nous montrer ?

-J'ai fait tout ce que vous m'avez demandé. J'ai mis toute l'équipe médicale sur le problème ce qui explique pourquoi nous avons déjà les résultats.

-Je vous écoute.

-D'après mes premières analyses, le docteur Jackson avait peu de chance de revivre à cause du sarcophage. Mais par la suite, j'ai réfléchi à la fonction première de cet objet. Il servait à guérir les hôtes et donc à les maintenir en vie. Donc il y avait des chances que l'expérience réussisse ou qu'elle échoue. Peu de temps après la visite du sergent, je suis allée faire une prise de sang au docteur et je l'ai comparé au mien. Aucun élément étranger ne se trouve dans son sang. J'ai aussi fait des études de probabilité, vous en avez chacun un exemplaire dans les dossiers posés devant vous.

Janet mit en route son ordinateur portable et une série de graphique s'afficha sur l'écran géant de la salle de briefing. Elle voulut expliquer ce qu'ils représentaient quand le général l'interrompit.

-Je vous avais également demandé des simulations docteur. Et vous n'en parlez pas. Sans elles je refuse de revoir ma position.

-J'allais y venir. Les graphiques représentent les chances de réussite et d'échec de l'expérience. Nous avons fait comme vous l'avez demandé des simulations sur ordinateur. La technologie tok'ra consiste à un envoi massif de particules. Ces particules sont composées d'atomes de naquada, naquadria et d'autres atomes inconnus sur Terre. Je me suis rendue compte en manipulant ce « canon » à particule que l'on pouvait paramétrer la quantité d'atome de chaque élément. Nous avons donc essayé toutes les combinaisons et une d'entre elles devrait nous permettre de ramener Daniel à la vie. Dans toute cette histoire, il y a une chose qui me réjouit. Il n'aura pas à subir de chirurgie esthétique, le caisson des Asgards a réparé tous les dommages internes et externes. Si vous m'en donnez la permission, je vais régler l'appareil et demander que l'on apporte le caisson à l'infirmerie.

-Docteur, je n'ai pas encore pris ma décision. Je vous la ferai savoir dans une heure. Rompez ! Lana reste encore un peu. Tu as pu avancer dans la traduction ?

-Malheureusement non, il y a un bout de phrase qui me bloque et sans lui je ne comprends pas le sens du texte. J'ai cherché dans le bureau et au niveau –18 les cahiers du docteur Jackson, mais je n'ai rien trouvé. Je pensais qu'ils auraient pu m'aider.

-Personne ne sait où se trouvent ces cahiers. Daniel les cachait pour que personne ne puisse les trouver en cas d'invasion alienne.

-Je retourne dans mon bureau. Fais-moi signe quand tu auras pris ta décision.

Lana retourna dans son bureau et tenta de se concentrer une fois de plus sur sa traduction. De son côté, Janet avait donné des ordres et le caisson avait été transféré en salle d'isolement. Il ne lui manquait plus que l'accord du général pour commencer. Tout comme Lana, elle espérait que son supérieur change d'avis. Elle voulait revoir Sam, le colonel et surtout Teal'c. Elle ne savait pas pourquoi mais elle était attirée par lui.

Une demi-heure plus tard, le sergent Bauer se présenta à l'entrée du bureau de Lana. Il venait lui dire de se rendre en salle d'isolement sur ordre du général. Lana le suivit et quand ils arrivèrent dans cette salle, elle eut la bonne surprise de trouver le caisson au milieu de la pièce. Le général s'y trouvait également et il parlait avec le docteur Frasier. Cependant Lana avait peur, peur que son oncle ne refuse, peur de perdre ses nouveaux amis. La voyant, le général et le médecin vinrent lui parler. À la fin de leur discussion, Lana avait un grand sourire sur les lèvres, le général avait accepté de tenter l'expérience. Janet s'approcha du caisson, demanda qu'il soit ouvert et après ouverture mit en place le canon à particule et attendit le signal du général. Après un léger instant d'hésitation, le général lui fit un signe de la tête à la suite duquel elle mit l'appareil en route.

Pendant ce temps sur P3K123. Plusieurs jours venaient de s'écouler depuis leur capture et SG1 n'avait toujours pas fait connaissance avec le Goa'uld qui les avait capturés. Jack commençait sérieusement à se demander si quelqu'un allait venir les sauver. Avec Teal'c et le major, ils avaient tenté trois fois de s'échapper, mais à chaque fois cela s'était soldé par un échec. Les jaffas les rattrapaient toujours et ils n'avaient même pas réussi à sortir du temple. Lors de leur troisième tentative, ils furent arrêtés à cinq mètres de la cellule et le jaffa qui les stoppa était beaucoup moins commode que les autres. Il leur annonça la venue imminente de leur maîtresse.

Une semaine venait de passer. Teal'c sortit de son kel-nu-rim plutôt brusquement. Un vaisseau venait de se poser et d'après le bruit, il avait dû atterrir au sommet du temple. Jack et Sam furent également réveillés par le bruit. Le colonel jubilait enfin il allait pouvoir voir la tête du serpent qui lui vaut ce séjour dans un hôtel cinq étoiles. Le major de son côté était plutôt inquiète. D'habitude, les Goa'ulds se précipitaient quand ils avaient capturé, mais ce Goa'uld a pris son temps, à croire qu'il n'avait pas peur de les voir s'enfuir.

Une heure plus tard, des jaffas armés jusqu'aux dents se présentèrent dans leur cachot. Sans plus de cérémonie, ils ligotèrent chaque membre de SG1. Ces derniers ne tentèrent même pas de leur fausser compagnie. S'en suivit un long trajet à travers le temple. Il était encore plus vaste que ce qu'ils avaient pensé. Après cinq minutes de marche, ils arrivèrent dans une grande salle. Une femme était assise sur un trône en or. Elle était vêtue à l'indienne et ses yeux noirs étaient emplis de haine. L'atmosphère dans cette salle était très tendue. Le colonel tenta de plaisanter, mais au moment où il s'apprêta à ouvrir la bouche, un jaffa le frappa. Le choc fut si violent que Jack partit en arrière. Ce même jaffa allait s'en prendre aux deux autres membres de SG1 quand la Goa'uld lui fit signe de s'arrêter. Elle se leva et marcha vers les prisonniers et planta son regard dans leurs yeux. Puis elle regagna son siège et prit la parole :

-Qui êtes-vous pour oser profaner mon temple ?

-Nous sommes des explorateurs venus de la Tau'ri.

-La Tau'ri ? donc c'est vous qui avez tué mon époux, le Goa'uld Shiva. Vous allez regretter d'avoir lever la main sur lui. Ma vengeance sera terrible.

-Pardon mais qui êtes-vous ?

-Impudent ! Je suis Kali, j'ai le pouvoir de détruire le temps. Mon peuple me craint et vous allez apprendre à faire de même. Jaffas ramenez les dans leur cellule et ne laissez plus s'échapper. S'ils y parviennent, vous mourrez.

Les jaffas les firent regagner leur cellule aux pas de course. Ils ne voulaient pas mécontenter leur maîtresse. Jack pensait qu'elle ferait un très beau couple avec Sokar. Elle était toute aussi folle que lui, et puis pourquoi ce jaffa l'avait frappé. Il n'avait encore rien dit.

Sur Terre, les choses ne se passaient pas comme prévu. Janet avait bombardé le corps du docteur Jackson plusieurs fois et aucun résultat. Elle changea les paramètres de la machine et elle recommença l'opération, mais toujours aucun résultat. Le tracé de ses fonctions vitales restait désespérément plat sur tous les appareils. Le général refusa de lui donner une troisième chance. Cependant, il autorisa le personnel de l'infirmerie à garder le caisson en salle d'isolement. Lana était au bord des larmes, son dernier espoir de retrouver SG1 vivant venait de tomber à l'eau.

Il était minuit passé, Lana était toujours en salle d'isolement. Elle fixait le mur. Son oncle entra et la frôla. Lana s'effraya et se retourna brusquement, laissant voir ses yeux rougis et gonflés par la douleur et le manque de sommeil. Elle était dans un tel état de détresse qu'elle se jeta dans les bras du général et y pleura jusqu'à endormissement. Le général n'eut d'autre choix que de la porter dans ses quartiers et de la mettre au lit. Lui aussi était déçu par leur échec, mais il avait l'intention de faire venir un Tok'ra pour refaire un test.

Pendant la nuit, un souffle d'air parcouru la base de Cheyenne Mountain. Cette brise s'engouffra dans toutes les salles de la base comme si elle était à la recherche de quelque chose. Au bout d'un moment, il n'y eut plus un souffle dans la base, le temps venait de s'arrêter. Deux formes lumineuses étaient en salle d'isolement et discutaient :

-Daniel, pourquoi m'a-tu fait venir ici ?

-Oma, voyez la souffrance de mes amis. Ils sont prisonniers d'un Goa'uld et la personne me remplaçant a besoin de mon aide. J'ai entendu ses appels au secours. Je veux l'aider.

-Daniel, si tu arrêtes ton voyage spirituel maintenant, tu ne pourras plus jamais le reprendre. De plus s'il t'arrivait à nouveaux le même accident, je ne pourrais plus rien faire pour toi.

-Mes amis sont plus importants pour moi que ma propre vie. J'ai pris conscience que sans eux ma vie n'a aucun sens. Oma s'il te plaît laisse moi partir.

-Soit Daniel mais n'oublie pas, je ne pourrais plus rien faire pour toi en cas de problèmes. Réfléchis tu peux encore changer d'avis.

-C'est tout réfléchi, renvoie- moi d'où je viens.

Oma Dessala s'envola et le deuxième être de lumière pénétra dans le corps sans vie du docteur Jackson. Les appareils auxquels il était branché se mirent soudain en route.

Le lendemain matin, le docteur Frasier se présenta à l'infirmerie pour réinitialiser le canon à particules. Cependant elle n'était pas la première. Lana était déjà là, une lance Goa'uld à la main. Elle voulait détruire cet objet, il ne les avait pas aidés et elle doutait plus que tout de son efficacité. Janet arriva juste à temps pour l'en empêcher. Elle lui confia que le général avait décidé d'avoir recours à la Tok'ra pour refaire un essai et que donc tout espoir n'était pas perdu. Cela suffit pour convaincre Lana qui baissa son arme.

Au même moment un sifflement aigu se fit entendre à travers toute la base. Il provenait de la salle d'isolement. Quelqu'un venait de monter le volume des appareils médicaux. Janet accompagné de Lana s'y précipita. Il n'y avait personne. La pièce était vide, il y avait juste le caisson ouvert. L'arrivée des deux femmes fut suivie de près par celle du général et de quelques soldats tous bien armés. Après avoir le feu vert de son supérieur, le docteur entra dans la salle et coupa le son des divers appareils. Mais quelle ne fut pas sa surprise quand elle vit la poitrine du « mort » se soulever régulièrement. De plus les divers appareils indiquaient le bon fonctionnement des organes vitaux.

Janet ordonna donc son transfert en salle de réveil. Personne ne comprenait ce qui venait de se produire. L'appareil tok'ra était sensé donner des effets immédiats. Cependant, personne ne se posa trop de questions. Ils étaient trop heureux que Daniel soit de nouveau parmi eux. Lana était tellement bouleversée qu'elle s'évanouit dans les bras de son oncle.

Deux heures plus tard, le docteur Daniel Jackson se réveilla. Tout le personnel de la base était réuni et pleurait le retour d'un de leur ami. Le pauvre docteur ne savait pas ce qui lui arrivait et sa tête commençait à tourner car tout le monde lui parlait en même temps. C'est à ce moment que Janet arriva et fit sortir tout le monde de son infirmerie. Elle avait des examens à pratiquer. Une demi-heure plus tard, les résultats furent sur le bureau du général Hammond qui décida de limiter les visites aux malades. Seuls Lana, le docteur et lui-même étaient autorisés à le voir. Lana décida d'installer son tableau noir dans l'infirmerie pour pouvoir lui demander de l'aide plus facilement. Cela lui évitait ainsi de devoir traverser toute la base.

Depuis que Daniel était de nouveau parmi les vivants, l'espoir semblait renaître au sein de la base. Au bout d'un jour, il marchait et accomplissait quelques menues tâches. Il aidait surtout Lana à avancer dans la traduction des textes. Il eut même l'autorisation de retourner dans son bureau. Il fut très étonné car rien n'avait été changé. Depuis qu'il était là, la traduction avançait Lana fut la première étonnée par l'étendue de ses connaissances.

-Daniel comment faîtes-vous pour retenir tous les sens d'un seul mot ?

-C'est la passion pour les langues mortes et vivantes ainsi que pour les civilisations. Quant à votre début de traduction, il était excellent. Cependant, vous n'avez pas pris en compte l'ancienneté du texte. C'est une variété de maya que peu de personne connaît. Il est possible de le traduire comme le maya « moderne » mais les phrases n'ont ni queue ni tête. Si mes souvenirs sont bons, nous allons découvrir l'identité du Goa'uld qui a enlevé mes amis.

-Merci d'être revenu nous aider.

Deux jours plus tard, la traduction fut achevée. Elle racontait l'histoire du Goa'uld Ah Puch dieu maya de la mort puis continuait avec l'annexion de son monde par Kali déesse de la destruction temporelle. Ils savaient maintenant à qui ils avaient à faire. Le général put donc commencer à organiser une mission de sauvetage. Quelques heures plus tard, toutes les équipes SG disponibles étaient en salle d'embarquement. Lana les accompagnait. Seul Daniel restait à la base sur ordre du docteur Frasier.

Sur P3K123, l'ambiance n'était pas au beau fixe. Kali n'était vraiment pas de bonne humeur. Elle venait d'apprendre qu'une des personne ayant pénétré dans son temple n'avait pas été capturée. Le pauvre jaffa lui en ayant fait part se retrouva cloué au mur et torturé. Cependant, une chose avait éclairé sa journée, elle connaissait l'identité de ses prisonniers. Elle pensait les livrer aux grands maîtres en échange d'une place, mais d'un autre côté elle aurait bien aimé les tuer de ses propres mains pour venger la mort de son époux.

Après un quart d'heure de réflexion, elle fit venir les prisonniers. Il était question de leur misérable vie et ils pouvaient bien donner leur avis même si elle n'allait pas en tenir compte. Quand ils arrivèrent, elle était assise sur son trône et portait un sari orange. Elle avait l'air encore plus mauvaise que lors de leur première rencontre. À deux mètres du trône, les jaffas les forcèrent à s'agenouiller. Kali se leva et prit la parole.

-Pour la dernière fois, où est la quatrième personne qui a osé profaner mon temple ?

-Vous ne le saurez jamais et d'ailleurs si elle avait été vivante elle serait venue nous sauver depuis longtemps. Vos jaffas ont du la tuer et vous le cacher.

Kali entra alors dans une colère noire, arracha un zat des mains de son prima et tira sur le pauvre colonel.

-Reprenons, vous ne voulez toujours rien me dire ? Tant pis ! je crois que je vais vous livrer aux grands maîtres. Ils seront heureux de pouvoir vous tuer. Et ainsi je gagnerai ma place parmi eux.

-Vous rêvez !

-Tais-toi Sholva !

-Il a raison pour que vous ayez une place, il faut que l'un d'entre eux meure.

-Mon mari, le grand Shiva est mort, il était un grand maître. En vous livrant je me venge et je le venge. Dans quelques minutes, la grande Kali va vous mener vers votre destin…

-Vous n'êtes pas un peu mégalo sur les bords ?

Cette remarque valut à Jack un coup de lance entre les omoplates. Le major poussa un cri en voyant le colonel tomber par terre. Seul Teal'c gardait son apparence impassible, mais au fond de lui, la colère montait. Kali avait fait un signe à son prima. Ce dernier resserra les cordes que SG1 avaient au poignet, puis avec deux autres jaffas, il les ramena dans leur cellule.

Pendant ce temps, Lana et toutes les équipes disponibles venaient de passer la Porte des Etoiles. Ils furent accueillis par les jaffas qui montaient la garde. Les terriens, plus nombreux, en vinrent facilement à bout. S'en suivit la traversée de la forêt. Lana était en tête et guidait les militaires. Pour cette opération, elle avait obtenu l'autorisation de s'armer d'une lance jaffa. Les quelques jaffas qu'ils y rencontrèrent furent vite éliminés. Malheureusement, devant le temple, les choses se corsèrent. Une multitude de jaffas gardaient l'entrée. Il fallait créer une diversion pour entrer à l'intérieur. Les membres de SG4 et SG12 se proposèrent et sortirent de derrière les arbres. La réaction des jaffas ne se fit pas attendre. Ils firent feu sur les Terriens. Pendant ce temps, deux autres équipes SG plaçaient des charges de C4 autour du temple et les autres se ruèrent à l'intérieur.

Lana menait le reste des équipes. Ils avançaient, prêts à faire feu en cas de danger. Ce temple était un véritable labyrinthe. Lana était heureuse que le docteur Jackson lui ait prêté un plan de temple. Tout en avançant, elle cherchait un moyen de le remercier, quand soudain, elle entendit des voix se dirigeant dans leur direction. C'était les jaffas de Kali. Lana et son équipe eurent juste le temps de se cacher dans les renfoncements du mur. Une fois le danger écarté, ils continuèrent leur route, espérant tomber sur la prison du temple. Leur longue marche fut bientôt récompensée. En effet, il y avait de plus en plus de jaffas qui patrouillaient. Il devenait également de plus en plus difficile à se cacher. Il leur fallait une diversion. Il y avait juste un problème, les charges de C4 ne pouvaient être utilisé sans risquer de blesser les humains présents dans le temple. Des soldats décidèrent de se sacrifier et coururent dans la direction des jaffas. Ces derniers en les voyant les prirent en chasse. Lana et le reste de son équipe en profitèrent pour continuer leur exploration. Ils arrivèrent dans la salle du trône.

Lana était émerveillée par la beauté de cette pièce. On y voyait clairement l'influence de Kali. Mais le temps n'était plus à la contemplation des lieux. En effet un bruit de pas se faisait entendre et se rapprochait très rapidement. Lana et son équipe eurent juste le temps de se cacher. Kali venait d'entrer dans la pièce suivie par une armée de jaffas. Elle s'assit sur son trône et ordonna qu'on lui amène les prisonniers. Lana avait fait signe à son équipe de ne pas bouger et de n'intervenir qu'à son signal. La Goa'uld avait l'air très en colère. Elle savait que son temple était attaqué.

Un court instant plus tard, Jack, Sam et Teal'c furent amenés devant Kali. Elle se leva et ses yeux se mirent à briller de haine.

-Qui ose attaquer mon temple ? je sais que vous le savez misérables créatures !

Aucun des trois ne répondit. .

-Vous allez parler, je vous le jure. Je suis prête à vous faire mourir à petit feu et à vous ressusciter aussi longtemps que je n'ai pas obtenu de réponse satisfaisante.

-Si vous tenez vraiment à le savoir ce sont des Pokémons.

La remarque du colonel permit à l'équipe d'afficher un sourire ravi. Ce qui eut le don d'irriter Kali encore plus et leur valut un bon coup de lance dans l'arrière de leurs genoux. De son côté, Lana enrageait. Elle ne pouvait rien tenter pour le moment. Il y avait trop de gardes.

Kali faisait les cent pas dans la pièce, les prisonniers toujours à porter de sa colère. Elle ne savait plus que faire. Soit elle s'enfuyait ou elle partait en prenant les prisonniers avec elle. Dans le premier cas, elle perdait sa chance de rejoindre les grands maîtres, ce qui lui fit préférer la seconde option. Elle fit attacher les prisonniers et laissa un jaffa à chaque issue. Le Goa'uld partit avec son prima préparer leur vaisseau.

Lana profita de cette occasion pour passer à l'attaque. Elle attendit quelques minutes et quand elle fut sûre que Kali ne revenait pas, elle lança l'attaque. Cependant il leur fallut plusieurs minutes pour venir à bout des jaffas. Pendant que les militaires se battaient, Lana en profita pour libérer ses compagnons. Une fois l'équipe complète se débarrasser des Jaffas fut une formalité. Il ne restait plus qu'à quitter le temple. Malheureusement, à quelques mètres de la sortie, ils furent pris en chasse par Kali et quelques jaffas. Malgré leurs blessures et leurs crampes, les soldats forcèrent l'allure et réussirent à sortir intacts du temple. Au moment de leur sortie, Lana lança un appel radio. Peu de temps après plusieurs détonations retentirent. L'entrée du temple se boucha juste devant la Goa'uld.

Pendant ce temps, le général commençait à se faire du souci. Le docteur Frasier était déjà en salle d'embarquement avec toute son équipe médicale et les soldats étaient en position de tirs. Daniel était avec le général dans la salle de contrôle. Quand tout-à-coup :

-Ouverture de la porte mon général !

-Soldats préparez- vous à tirer. Sergent fermez l'iris.

-Nous recevons un code, c'est celui de SG1 !

-Ouvrez l'iris !

L'iris fut ouverte et ce fut une équipe pleurant de joie qui passa le vortex. Jack, Sam et Teal'c furent conduits à l'infirmerie . quelques heures plus tard, SG1 était dans la salle de briefing. Ils expliquaient au général le déroulement de la mission de sauvetage. Ce fut Lana qui parla la plus grande partie du temps terminant son discours en disant que Kali était coincée dans son temple et qu'elle ne pourra pas s'en sortir. Au moment où elle se rassit quelqu'un toqua à la porte. Le général donna la permission d'entrer. Daniel Jackson entra et souhaita la bienvenue à ses amis et coéquipiers.

-Bonjour tout le monde, ça fait du bien de vous revoir vivant.

-Daniel !

-Oui, c'est moi !

-Comment…

-Sam, c'est Oma qui m'a ramené. Je lui ai un peu forcé la main. A propos je vous ai manqué ?

-Bien sûr Daniel Jackson !

-Bon, nous voilà tous réunis, prêts pour de nouvelles aventures.

-Général vous n'avez pas une petite mission à nous confier ?

-Non, colonel, mais je vous donne une permission d'une semaine.

SG1 venait de retrouver son membre manquant. L'équipe venait de renaître.

To be continued…