Résumé: petite histoire pré et pendant Micheal, point de vue de Rodney.

Disclamer: Stargate ne m'appartient pas, les perso non plus, cette histoire est écrite uniquement pour le plaisir etc…

J'essayais d'écrire une team fic mais mes vieux démons reviennent et je n'arrive pas à la finir. Pour l'instant voilà un petit texte pour m'amuser, sur McKay evidemment.. et un peu de réflexion sur Carson et Elisabeth parce que quand j'ai vu Michael ma réaction pendant la moitié de l'épisode c'était: mais comment peuvent-ils faire ça! Particulièrement quand Carson ment honteusement à Michael l'air de rien.


Froid, tellement froid.

Mourir noyé ! Alors qu'il y a des aliens vampires là dehors. Vivre en génie et mourir stupidement.

Garder la tête hors de l'eau !

Froid.

Où est Sam ? Ah oui ! Fragment de mon imagination.

Respirer. Respirer. Sheppard va venir. Avec Radek. Deux mots à lui dire celui-là.

Sens plus mes doigts. Froid. Respirer.

Ils vont venir. Ils vont venir. Faites qu'ils viennent. Peux plus.

Froid. Plus d'air. Plus d'air. PLUS D'AIR !

Ils ne viennent pas. Ils me laissent mourir.

RESPIRE !

Le docteur Rodney McKay, génie auto-proclamé, réussit enfin a retrouver comment respirer. Il pris une longue inspiration. Urgente. Salvatrice. Et du même coup se réveilla.

Couvert de sueur, emmêlé dans ses couvertures, les mains agrippées aux bords de son lit.

Encore un cauchemar. Un stupide cauchemar.

Carson avait beau dire, ses somnifères n'arrangeaient rien. Ils rendaient juste le réveil plus difficile.

Rodney se tourna péniblement vers son réveil. 5h00 du matin. Il considéra l'idée de se recoucher. Mais non. Depuis quelques temps, son lit était devenu un endroit des plus inhospitalier. Autant se lever.


Débarquer à 5h00 du matin au mess n'était pas extraordinaire pour le chef scientifique d'Atlantis. D'ailleurs ça lui permettait un vrai choix de nourriture. A cette heure les cuisines commençaient seulement à remplir les présentoirs. Quoiqu'il demande, il y en avait toujours en stock. Ce matin il remplit son plateau d'un assortiment de gelée, d'un flacon de sirop d'érable "made in Canada", de pancakes, et de trois tasses de café.

En s'asseyant seul à l'une des tables de la cantine quasiment vide, il s'interrogea. Directement après l'accident du Jumper, il avait eu des cauchemars, et des insomnies, mais tout était rentré dans l'ordre. Pourquoi cela revenait soudainement ?

Il savoura le goût familier du sirop d'érable et se détendit enfin. La tension qui nouait ses épaules disparut.

Hier Sheppard, Teyla, Ronon et l'équipe six étaient parti chasser du Wraith. Le but ? Ramener à Carson un wraith vivant pour ses petites expérimentations.

Sacré Carson. Incapable de faire voler un Jumper ou d'utiliser une arme des Anciens sans prendre des airs de jeune fille effarouchée. Par contre, jouer avec les gènes des autres semblait ne lui poser aucun problème. Enfin presque. Bon d'accord Elisabeth lui avait légèrement forcé la main. Pas tant que ça. Elle lui avait décrocher un de ses regards impérieux et l'hésitant docteur s'était résigné. Après tout il savait bien qu'il faudrait tester son travail un jour…

Voilà bien une chose que lui, Rodney McKay, ne pourrait pas faire. Jouer avec des bombes nucléaires, réparer une babiole hight tech vieille de 10 000 ans, pas de problème.

Les humains ? Une autre paire de manche. Déjà interagir avec eux…

Entre les pancakes et les gelées, Rodney se demanda comment son équipe s'en sortait. Il n'était pas parti avec eux. Beaucoup trop de chose à faire dans la cité depuis le petit show de Phoebus- Elizabeth. Bien sur, il y avait d'autre personne capable de s'en occuper, à commencer par Radek. Mais Rodney préférait être présent, au cas ou. D'ailleurs Atlantis est plus confortable qu'une planète infestée de wraith non ?

Le colonel aurait pu l'emmener malgré tout, on est jamais trop prudent. Bon depuis Ford, Rodney avait une petite aversion pour ce genre de mission stupide, mais quand même, il aurait dût y aller. Sheppard n'avait pas été de cet avis. Okkay il avait oublié de se présenter à une ou deux séances d'entraînement. Bon plus d'accord. Particulièrement celle avec Ronon. Mais il était civil, pas militaire! Et puis il avait bien autre chose à faire.

Il fit distraitement tourner le reste de gelée dans son bol.

Pourquoi ne l'avait-il pas emmené !

En avalant le fond de sa troisième tasse de café, Rodney prit une résolution. La prochaine fois, il ne resterait pas derrière. Et cette fois se serait Sheppard qui lui demanderait de venir(1). Il allait travailler son coté militaire. Après tout Sam y arrivait bien elle.


(1) bah oui vous avez pas trouvé marrant comment Rodney se comporte dans Coup d'Etat?

TBC