Silver Past

4


Il le regarda dormir un moment puis sortit de la pièce, il fallait qu'il s'éloigne, par ce qu'il savait, que si Kakashi se réveillait tout serait beaucoup plus difficile, parce qu'il ne pourrait plus, non il ne pourrait plus, en rester là ! Il s'arrêta devant le mémorial du village, et déposa une fleur dessus. Le nom de la mère d'Hatake sous les yeux, l'homme aux cheveux blancs soupira. Il alla s'installer sous un arbre quelques mètres plus loin, afin de penser à elle et ce qu'il s'apprêtait à faire à ce qu'elle avait laissé derrière elle, derrière eux. C'était la deuxième fois qu'il pleurait, cette femme lui manquait, oui, terriblement, et ce qu'il était en train de faire à son fils, lui était insupportable.

- Pardonne-moi ! Ton fils est tellement…"

Tsunade s'approcha de lui et le prit dans ses bras.

-Tu le savais ?"
- Hum…"
- Qu'es-ce que je dois faire ?"
- Et lui ?"
- Il sait maintenant !"
- Que veux-tu faire ? Que veut faire Jiraya ?"
- Il veut rester avec lui ! Il veut prendre soin de lui !"
- Et son père ?"
- Il veut s'éloigner ! Comment je peux faire ça avec mon propre fils ! Le fils de la seule femme que je n'ai jamais aimé !"
- Jiraya ? Que veux Kakashi ?"
- Tu le sais très bien !"
- Et pourtant il sait que tu es son père !"
- Hum ! Mais…"
- Vous êtes tous les deux au courant, vous êtes grands, majeurs… Et vous êtes consentant tout les deux, non?"
- Mais…"
- Tu crois qu'elle te détesterait pour ça ? Si tu l'aimes, je pense qu'elle sera heureuse que tu prennes soin de lui. Kakashi en a besoin, tu sais ?"

Kakashi ouvrit les yeux, l'appartement était vide, il s'en doutait ! Soupirant, il se leva et se dirigea vers la salle de bain, ses yeux se fixèrent sur le jet d'eau brûlant, pendant que son cerveau se noyait de questions, de doutes, de peur, de pleurs et de cris. Aimer son père ? Était-ce mal ? Était-ce ce qu'il voulait vraiment ? Son crâne tomba contre le carrelage de la douche. Jiraiya passa la porte de l'appartement entendant de l'eau couleur, il se dirigea vers la salle d'eau. Son regard tomba sur un corps recroquevillé qui gisait sous un jet d'eau bouillante. Se tenant les genoux comme un enfant, Hatake semblait ailleurs, il grelottait comme de froid alors que la vapeur d'eau était étouffante. Jiraiya le releva, puis l'essuya, Kakashi ne semblait pas réagir, il fixa le sharingan, et regarda autour de lui ; un miroir ornait la salle de bain. Un violent frisson le parcourut, à l'idée que l'argenté ait pu se faire quelque chose d'aussi fou. Il l'allongea sur le lit et commença à lui parler au creux de l'oreille. Kakashi continuait de pleurer, Jiraya dut lui serrer fortement les poignets afin qu'il ne se fasse pas de mal en se débattant puis fit une série de signes avec sa main libre, qu'il glissa ensuite sur le visage de l'argenté qui se détendit aussi tôt.

- Doko ?"
- Bakana ! Qui t'as demandé de t'auto hypnotisé, je ne sais pas quoi, avec ton sharingan ! T'es pas malade ?"
- Hm…"
- Ne me dit pas que tu ne t'en ai pas rendu compte ! Qu'as-tu vu ?"
- Des choses que j'avais oublié : Toi, Yondaime, ma mère, Naruto…"

Jiraya n'ajouta rien, un blanc s'installa entre eux, Kakashi le trouva pesant, mais avait peur de le rompre. Finalement c'est Jiraiya qui le troubla en posant un baiser sur les lèvres d'Hatake, passant ses bras autour de son corps. La surprise passée, Kakashi accentua la baiser et se pressa contre lui. Le baiser devint alors plus intense, plus fort, plus profond, il entrouvrit la bouche et laissa Jiraiya lentement l'envahir. Il sentit les mains du senin lui caresser les épaules et s'insinuer de plus en plus bas, pour s'arrêter sur ses cuisses. Jiraiya le poussa en arrière entre les draps, il l'observa s'allonger sur lui et venir lui dévorer le cou.

- Qu'es-ce qu'il y a ? Tu me sembles nerveux…"
- Heu… je…"
- Je ne vais pas te manger !"

Il ne devait pas lui dire, il ne devait pas lui faire comprendre, Kakashi était perdu, il n'était jamais allé aussi loin avec une femme, ni même avec un homme, il ne savait pas comment s'y prendre, mais si Jiraiya savait, il s'arrêterait sûrement et Kakashi ne le désirait pas…

- Quoi ?"
- Heu… rien !"

Le regard de Jiraya se fit suspicieux…

- Ne me dit pas que… Hatake !"
- Je te demande pardon…"
- Mais attend !"

Kakashi se dégagea de ses bras et se mit en position fœtale. il n'avait jamais laissé personne toucher son cœur, personne n'avait jamais été intime avec lui. A part Obito, avec qui il avait appris bien des choses. Cependant, Obito était mort jeune et ce n'était pas avec ses amours inaccessible que l'argenté aurait pu s'essayer à quoi que se soit. Il avait fini par penser que son corps, comme son coeur était devenu d'une frigidité à toute éppreuve.

- Hatake ? Est-ce que cela change quelque chose pour toi ?"
- Non…"
- Bon, allez viens, viens ici ! Tu seras bientôt un homme, mon fils !"

Disant ça, l'ainé se mit à rire nerveusement, tout ça était quand même dingue, mais il ne pouvait pas nier ce qu'il ressentait pour le jounin, pour sa beauté qui faisait échos à la seule femme qu'il avait aimé, pour sa fragilité qui le faisait sourire intérieurement. Jiraya plaqua son torse contre le dos du jeune homme, et le caressa de plus belle. Ses mains glissaient avec beaucoup de plaisir sur le torse du ninja, puis ses cuisses, le faisant pousser des gémissement presque inaudible. Kakashi se sentit partir étrangement loin, son corps prit initiative tout seul, il surprit sa main, prendre celle de Jiraiya et la conduire un peu plus bas, entre ses jambes. L'homme caressa son membre avec attention, sa langue coula dans le cou d'Hatake et lui lécha tendrement le lobe de l'oreille avant d'y enfoncer ses dents. Le senin retourna Hatake et l'allongea, il retint à peine un petit sourire, en pensant à l'inexpérience de celui-ci. Il se demandait pourquoi Kakashi n'avait jamais goûter à ça…

- Pourquoi ?"
- Je ne sais pas… Je n'en ai jamais eut envie. Personne ne connait réellement ce qu'il y a en moi. Et je me fiche d'être le fils d'un traitre, ou même l'assassin d'anbu que tout le monde regarde du coin de l'oeil. Je me fou de tout ça !"

Jiraya sourit, il reconnaissait bien son fils dans cette façon de parler, dans cette façon d'être de se fiche de tout au fond, de n'être qu'une image loin de la réalité et d'être aussi sombre qu'un être comme Orochimaru. Il n'y avait qu'un pas à franchir, que des gens comme lui ou son fils ne franchirait jamais, tout du moins tant que leur visage idiot serait de sortie.

- Je serais le premier alors, tu ne trouves pas ça déroutant ?"
- Nan…"
- Se dire que le première fois, sera avec son propre p…"
- En fait, pour être franc, ça fait longtemps que j'y pense, que je rêve que tu sois là où tu es maintenant… C'est idiot non ? Je n'étais qu'un gamin, et je te voulais déjà Jiraiya… J'avais l'impression que je ne t'atteindrais jamais, alors j'ai progressé comme un malade, je voulais que tu me regardes. Je voulais être aussi fort que lui, mon père spirituel. Quand j'ai eut mon titre de jounin, tu es venu me féliciter, et rien au monde, n'aurait pu me faire, plus plaisir, à part que tu m'embrasses. Oui, j'aurai bien voulu !"
- Kakashi tu es toujours sûr de toi ? Parce qu'après ce sera trop tard…"

Hatake lui fit un signe de la tête, Jiraiya se leva et se déshabilla nerveusement. Il inspira fortement, comme pour se donner du courage, il il rejoignit le jounin dans les draps.

- Quoi ? Quelque chose ne va pas Hatake ?"
- Tout va très bien;Je voulais juste… Reprends ton apparence, je t'en prie. Je me fiche que tu es cinquante ans, je veux être avec toi, avec le vrai toi, celui d'aujourd'hui…"

Jiraiya trouva la requête déroutante, il le fixa un moment et vit dans ses yeux, une passion débordante, une détermination…

- Je reste comme ça, je ne veux pas être ton père ce soir…"

Après avoir vu le sourire d'Hatake, le jounin attrapa son bassin, le suréleva lentement, puis le pénétra. Il observa le regard de Kakashi pendant tout le temps de leur étreinte qui évoquait au fur et à mesure la passion que les deux hommes entretenaient l'un pour l'autre. Ils s'arrêtèrent au petit matin, mort de fatigue. Jiraiya rentra chez lui quelques heures de sommeil plus tard, et Kakashi partit rejoindre ses élèves dans l'après-midi. Cette nuit serait leur deuxième secret, l'un comme l'autre allait continuer leur vie, sans se soucier de tout ça… Peut-être…

- Yo, Kakashi !"
- Gaï ?"
- Alors ? Tu lui as dit ?"
- Hum !"
- Géant, comment ça se passe ?"
- Je ne sais pas vraiment… Peut-être que c'est déjà fini…"
- A cause de l'âge ?"
- En partie… Enfin il n'y a pas que ça… lui et moi… Gaï, j'ai suivi ton conseil, je t'en remercie, je lui ai dit, il m'a accordé une nuit, une seule…"
- Quoi ?"
- Ben…"
- Comment as-tu osé ?"
- Hein ?"
- Tu as couché avec lui ?"
- Oui…"
- Kakashi senseï !"
- Yo Sasuke, Naruto, Sakura ! Comment vous allez aujourd'hui ? "
- Et vous ?"
- En pleine forme !"
- Kakashi ce n'est qu'un gosse, on ne peut pas faire ça à un gosse, pas encore ! C'est pas très moral tout ça !"
- De quoi tu parles ?"
- De toi et Sasuke !"
- Hein ? Sasuke ?"
- Hé ! Gros sourcil senior, c'est quoi cette histoire avec Sasuke ? Sasuke qu'es-ce qui se passe ?"
- J'en sais rien !"
- Sasuke n'a rien à voir là-dedans ! Gaï tu croyais…"
- C'est pas Sasuke ? C'est quand même pas Naruto !"
- Heyyyyyyyy pourquoi moi ? C'est quoi vos histoires ?"
- Des trucs de grandes personnes, Naruto…"
- Yo !"
- Ho, ero senin ! C'est quoi ce sourire ?"

Jiraiya envoya un long regard en direction de Kakashi, que Gaï, interpréta au plus vite.

- Ho non, ne me dit pas que…"
- Ben si…"
- Hey mais c'est quoi vos histoires, on veut savoir !"
- Je ne pense pas que tu veilles savoir Naruto, je ne pense pas…"
- Allez Sasuke ! Dis-moiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !"


Et voilà la fin… bon c'est clair ça paye pas de mine, c'est décidé je me casse… !


2004-2005