Disclaimer : Ils sont à Tokita/Yadate/Tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints.

Rating : K+

Remerciements

A Meanne77 pour m'avoir prêté gracieusement son histoire « la faim justifie les moyens » qui m'a inspiré celle-ci.

A Tenshimizu, en cherchant une idée pour elle, l'inspiration m'est venue et comme entre-temps, elle avait trouvé son idée, j'ai pu concrétiser la mienne.

Il y a des histoires que l'on lit et qui laisse une trace dans le cerveau. Le petit chef d'œuvre de Meanne77 en fait partie. Et ce n'est pas la seule d'elle qui m'a ému ou amusé. J'adore « Ritournelle », « clair-obscur », « rencontre » font partie de mes préférées.


La fève est dure à avaler


Tout a commencé ce satané 6 janvier où Duo avec l'aide de Quatre a voulu fêter les rois et réussi à rassembler les G-Boys autour de la table et de la galette.

Ce jour là, Heero n'avait pas voulu donner satisfaction au natté, ni être la victime de ses quolibets et taquineries qui auraient immanquablement suivis. Encore moins devoir faire un choix parmi ses compagnons d'arme pour le choix de la reine. Il aurait dû montrer qu'il n'était pas une machine de guerre, il aurait dû donner une arme contre lui. Enlever le masque qui le protégeait autant lui, que les autres.

Les autres qui ne doivent pas affronter ainsi les souffrances qu'il transporte derrière lui. Et bien sûr, il se cache derrière son impassibilité pour ne pas montrer qu'il n'est pas si fort que ça. Oui, ses modifications lui ont apporté une force physique colossale. Cependant, J a oublié qu'il aurait dû travailler également sur son mental pour le renforcer. Son Mad a cru que le physique suffirait.

En avalant la fève, il n'avait pas mesuré toute l'importance de ses actes. Ni la colère de Quatre, toute à fait justifiée. Ni le mal qu'il faisait à Duo. C'est certain que Maxwell a fini par revenir en fin de journée avec un masque de bonheur. Néanmoins, Heero a bien constaté que les yeux améthyste étaient éteints, il y avait même une petite blessure profonde qui y était clairement marquée. C'est cette petite plaie qui a poussé Heero à lui amener la couronne durant la nuit.

Cependant Duo n'en a pas fait allusion le lendemain. Pourtant si le châtain avait demandé au matin qui lui avait amené la couronne, il aurait avoué son méfait. Il savait très bien à ce moment précis que Maxwell n'aurait plus cherché à savoir ses motivations. Et lui aurait pu reprendre le cours de sa vie en ne pensant plus jamais à cette petite histoire.

Voilà seulement Duo n'agit jamais comme on le voudrait. Et Heero reste là avec sa culpabilité grandissante. Surtout qu'il voit que la blessure ne s'est pas refermée chez le pilote 02.

Yuy n'est pas persuadé que les autres pilotes l'ont remarqué. Peut-être Quatre grâce à son don, mais certainement pas les autres. Pour eux, 02 est à nouveau le gai luron qui vous change les idées après les missions, pas toujours comme on le voudrait, mais le résultat est là. On peut se coucher l'esprit serein.

La vie semble continuer de la même manière entre les missions, les infiltrations, les corvées repas en alternances pour tout le monde, sauf pour Heero et Duo.

Maxwell masque sa peine en taquinant Wufei, en travaillant à l'entretien des Gundams avec Trowa. En ayant des longues discutions de fin de soirée avec Quatre. En répondant parfaitement, même s'il a des pieds de plombs, aux attentes d'Heero en mission.

Yuy se creuse l'esprit et se morfond de constater qu'une si petite chose peut blesser aussi profondément celui qu'il estime comme le plus fort. Si sa force physique est certainement au-dessus de la normale. Celle de Duo n'est pas loin derrière et sans modification. Maxwell est presque aussi souple que Trowa. Et mentalement, le natté les surpasse tous. Alors comment a-t-il pu le blesser par un simple geste qui semble anodin pour tout le monde ?

Quoi qu'une partie de la réponse, Quatre l'a apportée dans sa colère. La solitude au milieu des gens qu'il aime et surtout avoir l'impression de ne pas compter pour ses proches. Cela semble bizarre, cependant Heero le comprend très bien. C'est la raison pour laquelle il porte également un masque taciturne. Il ne tient pas à ce qu'on l'approche. Il ne veut pas s'attacher aux autres pour souffrir de la séparation comme avec Odin.

Et voilà que lui, Heero sans s'en rendre compte s'est laissé surprendre par les autres pilotes. Qu'il est torturé psychologiquement parce qu'il a fait mal moralement à Duo qu'il considère secrètement bien plus qu'un simple partenaire de guerre.

Comment pourrait-il se racheter ? Cela commence à le travailler de plus en plus. Une solution, lui est apportée par un journal laissé à l'abandon dans le salon par Trowa. Après l'avoir tenu quelques minutes en main, il se rend directement sur son portable afin de faire des cherches sur cette fête qui lui est complètement étrangère.

µµµ

Une ombre circule dans le salon alors que tout le monde est au lit. Après avoir tout disposé, elle remonte à la chambre qu'elle partage avec 02 dans cette cache. Duo étant toujours le dernier levé, il aura le temps de prévenir ses compagnons avant l'arrivée du natté.

Quand les autres sont mis au courant, Heero commence à secouer une cloche qu'il a achetée au magasin en faisant ses courses hier. La réaction ne se fait pas attendre. Duo, en tenue de nuit apparaît au-dessus des escaliers.

-« Les cloches sont passées. Duo, tu viens ramasser les œufs ? » Hurle Quatre.

Le châtain dévale les escaliers et s'arrête devant la porte du salon. De là où il est, il voit des lapins, des poules, des œufs en chocolats qui sont disposés un peu partout dans la pièce.

-« Waaaaaaaaaaaa, je vais pas les ramasser tout seul, c'est pas drôle » lâche Maxwell.

Quatre qui ne veut pas voir disparaître la bonne humeur de Duo se propose directement.

-« Allez Wu wu, s'il te plaît qu'on se dépense ensemble autrement qu'en faisant du sport, s'il te plaît. »

-« D'accord, Maxwell »

De toute façon, sous ses airs indifférents et ses colères contre le natté, il a une grande affection pour lui. Il a fini par estimer énormément le jeune homme pour sa force morale.

-« Tro-Tro ? » Insiste le natté en mettant sa tête de côté.

-« S'il te plaît Trowa. » Rajoute Quatre en lui souriant.

En regardant le blond dans les yeux, Barton prend un des petits plats que tient le jeune homme pour les distribuer.

-« Heero, tu veux bien ? » Demande Duo en s'approchant de lui timidement.

-« Non, je sais où ils sont tous cachés. » Avoue le brun.

L'étincelle qui manque depuis des mois dans les yeux améthyste se met à y briller.

-« C'est parti ! » Crie Duo en se précipitant dans le salon.

Quatre n'est pas en reste, il court aussi dans la pièce tout en ramassant le plus d'œufs possible. Wufei le port de tête plus noble s'amuse à piquer les œufs que Duo convoite et les prend juste devant son nez. Trowa joue les équilibristes afin de récupérer les œufs cachés sur les hauteurs, au-dessus des armoires et des lustres.

Heero, dans l'encadrement de la porte, regarde ses amis participer aux ramassages. Il prend certainement autant de plaisir qu'eux à les voir faire.

-« Il n'y en a plus. » Crie Duo après avoir fait rapidement le tour de la pièce en regardant partout.

Après que son regard ait fait le tour de la pièce, Heero dit d'une voix posée.

-« Ils en restent trois. »

Trowa vient se mettre à côté du pilote du Wing afin de regarder Quatre chercher à quatre pattes les derniers œufs.

Duo passe à côté du métis, il en profite pour lui déposer un baiser sur la joue, avant de repartir à la recherche des trois derniers.

Quatre se sent super bien, il est noyé par le bonheur que ressentent ses compagnons de guerre. Il y a le bonheur pur pour Wufei et Trowa. Il y a également la culpabilité en voie d'extinction pour Heero. Celui de Duo de ne pas être si incompris que ça en fin de compte. En passant près de Yuy, suivant l'exemple du natté, il embrasse le métis sur la joue aussi.

Wufei vient de s'arrêter au milieu de la pièce, il regarde dans la direction du pilote 01. Un d'un pas déterminé, il commence à avancer vers lui. Le regard du métis se durcit, il ne va pas venir également l'embrasser sur la joue. Ce serait plus qu'il ne peut en supporter, déjà que Quatre l'a pris par surprise. Même ce regard glacial n'empêche pas le Chinois d'avancer, quand il se trouve juste en face du brun, Chang lève la main. Heero s'écrase contre le chambranle.

-« Plus que deux ! » Dit-il en prenant un œuf au-dessus du chambranle.

-« Non, toujours trois, j'ai oublié celui-là. » Rétorque Heero.

Le regard de Duo se pose sur le brun.

-« Tu ne l'as pas oublié, tu ne l'as pas vu. Il était au-dessus de toi, tu n'as pas une vision à 180°, Heero ! » S'indigne le châtain.

-« Trowa, cria Quatre. Là dans le spot, c'est moi qui l'ai vu, il est à moi. »

Barton quitte le mur, un micro sourire accroché à ses lèvres. Il escalade la table et la chaise que Quatre vient de déposer dessus. Agilement, il prend l'œuf que convoite le blond.

-« Merci ! » Lâche Winner qui ôte l'emballage et mange directement l'œuf, un sourire de bonheur et de plaisir sur les lèvres alors qu'il a les yeux pétillants.

-« Je peux ? » Demande Trowa en avançant sa main vers le plat de Quatre.

Ce dernier sort un œuf qu'il déballe et qu'il porte à la bouche du pilote 03.

-« Continue de distraire Quatre, Trowa, j'aurai les deux derniers » lâche Duo en passant près d'eux.

Il vient se mettre à côté d'Heero.

-« Tu ne cherches plus ? » S'étonne ce dernier.

-« Si mais si tu les as vus d'ici, je vais regarder sans courir partout, pour une fois, répond Duo. Tu en veux un, il est très bon ce chocolat. »

-« Hn, les mange pas tous, mission demain. »

-« Je sais » dit Duo en lui tendant un lapin après lui avoir mis un œuf blanc en main.

-« Plus que un Maxwell » dit Wufei en prenant un sur un cadre.

-« Le dernier fait des étincelles » dit Heero à l'oreille du natté.

-« Rhooo, tu triches » murmure Duo.

-« Non, mission à préparer »

Duo commence à regarder la pièce en réfléchissant aux paroles d'Heero. Dans un premier temps, il a un peu râlé qu'il lui facilite la tâche. Néanmoins, il se rend bien compte que le brun a déjà pris pas mal de temps afin de lui faire plaisir et lui faire oublier son acte de la galette des rois.

C'est la seule raison valable qui vient directement à l'esprit du natté qui expliquerait que Heero perde du temps à ce genre de choses de lui-même. Il a quelque chose à se faire pardonner. Et au lieu de simplement venir lui dire, il a imaginé ça. Comme quoi, il n'est pas si insensible que ça le glaçon Yuy.

Peut-être aussi qu'il ne sait pas qu'il l'a percé à jour. C'est vrai qu'au début il a vraiment été peiné par l'acte qu'avait réalisé l'un de ses compagnons pour ne pas devoir devenir roi. Seulement, le simple fait qu'il ait trouvé la couronne, il su également que le coupable s'en voulait, mais ne savait pas comment lui montrer.

Et pour ne pas être capable de venir lui dire, ça ne pouvait être que Trowa ou Heero. Et a force d'observer ses deux coéquipiers, il a pu se rendre compte que seul le métis n'a pas l'air d'aller bien, d'être normal depuis ce jour-là.

Cependant le temps passant, Duo se sent aussi coupable qu'Heero, de son attitude ce jour là et ne pas savoir comment sortir de ce marasme.

Maxwell secoue la tête, c'est à l'œuf près de quelque chose qui fait des étincelles qu'il doit penser. Il sent le regard de Yuy sur lui. Ca doit aussi être le meilleur moyen qu'il a trouvé pour ne pas trahir involontairement le lieu où il est caché.

Une autre chose traverse l'esprit du natté. Pourquoi tient-il absolument qu'il trouve le dernier ? Dans la cuisine, il aurait su où chercher mais ici. Etincelles, son regard passa sur toutes les lampes, puis les interrupteurs. Duo quitte le mur près d'Heero et regarde dans les prises.

Derrière le pouf (1), le natté trouve le dernier œuf avec un papier doré remplis de couronnes. Quand Maxwell relève le regard, Yuy a quitté la pièce. Le natté le cherche pour le trouver en train de prendre son café dans la cuisine.

Maxwell s'y installe également pour prendre son déjeuner, il voit le métis partir vers l'étage pour se mettre surement derrière son ordinateur afin de préparer la mission de demain.

Duo lui déballe l'œuf en faisant bien attention à ne pas déchirer le papier aluminium doré. Il le lise convenablement avant de le déposer sur la table. Il casse en beaucoup de morceaux l'œuf en chocolat au lait et l'étale sur une tartine beurrée. Il savoure son petit déjeuner, il sait qu'après il devra faire son entraînement pour garder la forme.

Après celui-ci le natté se rend dans sa chambre, il a envie d'une bonne douche. Heero travaille toujours sur la mission. Sur la table de nuit de 01, le lapin trône. Duo dépose son papier alu sur son lit, avant de partir sous la douche.

A son retour, Yuy est sorti de la chambre. Le châtain en profite pour sortir son sac de voyage d'en dessous du lit. Il prend la Bible du Père Maxwell et s'assied sur sa couche. A travers son tee-shirt il caresse la croix qui a appartenu à Sœur Hélène. Il ouvre le Saint Livre et déplie la couronne qui s'y trouve depuis le 7 janvier. Il la contemple un instant avant de la replier pour la remettre dans la Bible avec un petit sourire. Il choisit une autre page et y glisse le papier Alu.

-« Heero no ouja » (2) dit-il tendrement en refermant sa Bible.

Au moment où Duo veut remettre son sac en place sous le lit, quelque chose attire son attention. Il relève la tête pour trouver Heero qui le regarde de l'encadrement de la porte. Le métis lui sourit avant de se décider à entrer dans la chambre afin de se remettre derrière son ordinateur.

Avec la culpabilité qui grandissait dans le cœur du brun, il n'avait pas encore trouvé le courage de dire au natté qu'il était important pour lui.

Maintenant que toutes les tensions se sont envolées, Heero sent que les choses vont changer, elles ont déjà commencé à changer. Il voit bien que le châtain est beaucoup plus serein et qu'il est redevenu celui qu'il a toujours été.

Duo se lève pour quitter la pièce afin de le laisser travailler, arrivé à la porte, il se retourne.

-« Heero ? »

-« Hn »

-« C'est une impression ou tu me suis du regard quand je quitte une pièce ? » Demande innocemment Maxwell.

Heero ne s'attendait du tout à ce genre de question. Il bloque sa respiration avant de répondre.

-« Ce n'est pas une impression. »

-« Merci. » Dit-il avant de disparaitre.

Heero cligne plusieurs fois des paupières en regardant la porte vide. Décidément, Duo n'agit vraiment comme personne. C'est vrai qu'il peut être énervant parfois. Mais une chose est certaine c'est qu'il est devenu nécessaire à son équilibre. Il lui fait réaliser pleinement qu'il est un humain et qu'il y aura une vie après la guerre.

OWARI


(1) et pas la pouffe

(2) Heero mon roi, mon souverain