Crossover Tokyo Babylon/Tsubasa Reservoir Chronicle

Disclaimer : la plupart des personnages apparaissant dans cette fic sont l'entière propriété des Clamp ( Pff... c'est toujours aussi dur à accepter )

Note : Cette fanfic se déroule dans un AU (univers alternatif) donc certains personnages seront ooc --'

Note 2 : Gomenasai ! Je suis désolée pour le second chapitre très très tardif --'
Je compte bien terminé terminer toutes mes fics Clamp que j'ai entreprise mais en ce moment je n'écris plus beaucoup sur Clamp...
En tous cas encore un grand merci à toutes pour vos reviews : )
J'espère que ce chapitre vous plaira, bonne lecture !

Intervention

Chapitre 2 : Mefiance

Ils semblaient hésiter mais le blond prit, assez rapidement d'ailleurs, la décision pour eux.

- Très bien, nous vous suivons. Merci.

Il s'approcha d'eux et esquissa un sourire.

- Après tout, nous ne connaissons rien de ce monde, un guide nous serait utile !

- Eh ! Attends un peu toi ! lâcha l'homme bâtit comme un puissant guerrier.

- Tu es d'accord Shaolan ? continua-t-il en l'ignorant.

- Euh, oui, bien sûr.

Il les rejoint à son tour, la jeune fille dans les bras, leur lançant toujours un regard étrange, et sur lui en particulier.

Ils finirent par tous les suivre et, peu à peu, il sentit monter en eux une méfiance supplémentaire envers Subaru qui continuait pourtant à leur sourire. Rapidement, comme pour briser cette atmosphère tendue, celui qui, il l'apprit à ce moment-là, se nommait Fye fit les présentations et les remercia encore une fois.

Kurogane ne semblait pas vraiment du même avis que son compagnon mais s'abstint de tout commentaire.

Pourtant, il ne put se retenir lorsque Subaru posa une question pertinente et que Fye lui répondit en toute sincérité.

- Pourrais-je savoir d'où vous venez ?

Le blond avait échangé un regard avec Shaolan.

- Bien sûr. Nous venons d'un autre monde. Nous voyageons entre les dimensions pour être exact.

- Eh ! Le magicien ! Tu crois pas que t'en fais un peu trop là ? Nous ne savons même pas qui ils… sont…

Un froid tomba entre eux puis ils continuèrent à avancer dans le silence.

Seishiro restait perplexe devant la réponse, et également la méfiance un peu excessive de l'autre homme, mais il devait admettre que la façon dont ils leur étaient apparus, leurs étranges vêtements même, et surtout les pouvoirs qui se dégageaient d'eux, le laissaient songeur.

oooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Ils arrivèrent enfin devant ce qu'il assimila à une clinique ; le vétérinaire ouvrit la porte et s'écarta.

- Je vous en prie, entrez.

Ils passèrent tous dans la salle d'attente, Seishiro fermant la marche.

- J'arrive tout de suite.

Le vétérinaire les quitta et ils se retrouvèrent seul avec Subaru. Il leur sourit une fois encore mais, excepté Fye, les autres gardaient une expression fermée.

- Ainsi donc vous voyagez entre les dimensions ? Je n'aurais pas cru cela possible. Mais, après tout, nous ne connaissons pas les limites de l'univers.

L'adolescent s'accouda négligemment au comptoir qui les séparait d'eux.

- Vous ne semblez pas apprécier ma présence, ajouta-t-il amusé.

- Le devrions-nous ? répondit le magicien exprimant par là même la pensée de ses compagnons mais sans pour autant changer d'expression.

Le sourire de l'adolescent s'accentua et Kurogane le fixait à présent avec un regard empli d'agressivité à peine contenue.

- Voilà, j'ai de quoi désinfecter votre blessure !

Seishiro venait de les rejoindre, une trousse à pharmacie entre les mains.

- Ah ! Peut-être voudriez-vous allonger votre amie quelque part ? s'inquiéta-t-il soudain en la voyant toujours dans les bras de Shaolan.

Sa bienveillance étonna un instant l'adolescent.

- M… merci. Je crois que je vais simplement installer la princesse sur ce canapé, dit-il en indiquant celui qui se trouvait la plus à sa portée.

- La princesse ? répéta-t-il, son ton dévoilant un mélange entre l'étonnement et l'incrédulité.

- Seishiro, comment va ton bras ? lui demanda au même moment Subaru avec inquiétude.

Une désagréable impression envahit Shaolan tandis qu'il posait Sakura avec délicatesse. Il observait toujours cet adolescent aux yeux verts. Son comportement, aussi étrange que cela pouvait paraître, sembla un instant s'apparenter à de la pure manipulation. Il se reprit. Il n'était guère plus âgé que lui.

Il devait se tromper.

Shaolan croisa le regard de ses compagnons qui restaient sur leurs gardes.

Ou peut-être pas.

- Ce n'est pas très grave, je m'en occuperai après avoir soigné sa blessure.

Le lycéen lui offrit un nouveau sourire apparemment empli de douceur avant qu'il ne s'installe auprès de lui.

Le vétérinaire commença part effacer les traces de sang sur son visage, à la recherche d'écorchures éventuelles, avant de lui appliquer quelques pansements. Puis il s'attaqua à sa jambe, écartant le tissu déchiré.

- Ce n'est pas très profond, assura-t-il. Mais comment vous êtes-vous écorché de la sorte ?

Shaolan repensa un instant aux créatures couvertes d'épines qu'ils avaient rencontrés lors de leur précédent voyage. Des « Shire wa » , selon les propres dires des habitants, les porteurs de mort, en voie de disparition mais extrêmement dangereux. Elles étaient d'une agressivité peu commune et, bien sûr, c'étaient elles qui avaient eu la plume en leur possession, cette même plume qui les avait rendus plus enragés encore.

- En récupérant une chose très précieuse, répondit-il enfin.

L'homme acquiesça, comprenant sans doute qu'il n'en saurait pas plus, et se remit à la tâche.

L'adolescent l'observait tandis qu'il s'appliquait calmement à bander sa jambe. Le voir si différent était assez étrange mais cela lui rappelait la patience avec laquelle « son » Seishiro lui avait appris à se battre.

- Quelque chose ne va pas ? Cela vous fait encore souffrir ? l'interrogea le vétérinaire qui avait terminé.

- Non. Excusez-moi. Vous ressemblez simplement à quelqu'un que je connais.

- Shaolan ?

La princesse venait d'ouvrir les yeux.

- Sakura a bien dormi ? l'interrogea Mokona qui s'était posé sur ses genoux.

- Oui, merci Moko-chan, répondit-elle en souriant.

Elle croisa le regard de Subaru, et sembla ressentir la même méfiance que chacun d'eux à son égard, puis celui de Seishiro, à qui elle sourit chaleureusement, avant de revenir sur ses compagnons.

- Où sommes-nous ?

- Dans la clinique de Seishiro-sama, Sakura-chan, répondit le magicien. En ce qui concerne le lieu… Comment se nomme cette ville ?

- Tokyo. Vous êtes au Japon, répondit Seishiro avec une petite hésitation dans la voix.

- Encore un Japon très différent du mien, lâcha Kurogane brisant un instant son mutisme.

- Savez-vous où nous pourrions trouver une auberge ou un hôtel, Seishiro-sama ?

Il observa un instant le blond qui venait de l'interroger.

- … Excusez-moi de vous poser la question mais, avez-vous de quoi payer l'hôtel ?

Il eut un silence pour seule réponse.

Qu'auraient-ils pu répondre ? Ce monde leur était totalement inconnu et, au vu de son développement, ne devait sans doute pas régler ses affaires par du simple troc. Ils avaient donc plutôt intérêt à trouver un travail au plus tôt le temps de récupérer la plume.

Mais, avant que Shaolan ne se décide à poser une nouvelle question, le vétérinaire prit de nouveau la parole.

- Vous êtes simplement de passage ici si j'ai bien compris alors, si cela vous arrange, la porte de mon appartement vous est ouverte, j'ai des pièces inoccupées.

--------------------------------------------------------

- J'y crois pas, marmonna le guerrier.

- Kuro-chan, ne boude pas, nous devions bien nous loger quelque part.

- Et pourquoi chez Lui !

- Parce qu'il nous l'a proposé, répondit innocemment Fye.

Kurogane se retint de lui faire ravaler cette réponse des plus stupides d'une manière des plus violentes au moment où Shaolan intervint.

- Je ne crois pas que nous courions un risque avec lui. C'est plutôt de ce Subaru dont nous devrions nous méfier.

- Le problème, répondit malgré lui le guerrier bien qu'il savait qu'ils l'avaient tous compris, c'est que ce gamin semble tenir à rester à proximité de notre hôte.

- Tant que nous restons prudent, je doute qu'il tente quoi que ce soit, ajouta pourtant le magicien avec bien plus de sérieux.

- Mouais. Dépêchons-nous de retrouver cette plume et quittons ce monde. Il ne me plaît pas, conclut Kurogane.

Suivant Sakura et Mokona qui interrogeaient quelques passant, ils reprirent leur route malgré l'immensité de la ville et le manque d'intérêt visible que portaient les habitants à leurs questions.

oooooooooooooooooooooooooooooooooooo

- Est-ce bien prudent Seishiro ?

- C'est de la pure inconscience ! Subaru tu dois le convaincre !

Les jumeaux n'appréciaient guère sa décision, l'un arborant une expression inquiète et l'autre indignée. Pourtant, ils s'activaient déjà à préparer les chambres de ses hôtes.

- Ils ne sont pas mauvais, se défendit Seishiro. Cela peut se lire dans leur regard.

- Je persiste à dire que tu es trop confiant Sei ! déclara la jeune femme en déposant une pile de couverture sur un futon.

- Hokuto, ce n'est pas important après tout. Et puis, cette facilité à accorder sa confiance aux autres est aussi une chose que j'aime en lui. Cela fait parti de son charme.

Il aida le vétérinaire à déplier un nouveau futon et lui sourit comme toujours.

- J'… J'espère qu'ils trouveront l'adresse, dit-il pour changer de conversation.

Le regard de la jeune Sumeragi se posa sur lui.

- Selon la description que vous m'en avez faite, commença-t-elle songeuse, ces personnes sont toutes assez jeunes… est-ce qu'elles te plaisent Sei ?

- Oui, elles me sont sympathiques, répondit-il plus vite qu'il n'aurait dû la connaissant.

- Ah ! Je le savais ! explosa-t-elle.

Elle croisa les bras en secouant légèrement la tête.

- Petit frère, tu devrais faire attention où elles seraient capables de te voler son cœur !

- Mais ce n'est pas…

- C'est vrai Seishiro, elles vont te voler à moi ? intervint le jeune homme avec appréhension et déception.

- Non, non, pas du tout, répliqua aussitôt le vétérinaire.

- Avouerais-tu donc que tu m'appartiens ?

L'adolescent avait totalement changé d'expression en s'approchant de lui et s'était emparé de sa main qu'il avait délicatement posé sur sa joue.

- Mes sentiments seraient donc réciproques ? ajouta-t-il d'une voix charmeuse telle que l'on s'imaginerait jamais sortir d'une bouche si jeune.

Cette fois, sa main frêle s'était posée sur sa poitrine et ses yeux émeraudes ne lâchaient plus les siens. Si proche de lui, il lui paraissait plus attirant que jamais.

- Je…

Il allait poursuivre lorsque l'on frappa à la porte de l'appartement.

- Ah non ! Pourquoi maintenant ! s'exclama Hokuto.

Seishiro s'écarta en douceur de son jeune compagnon.

- Ce doit être eux, dit-il en croisant le regard profond, et séducteur, de l'adolescent et en s'y soustrayant aussi vite.

Il quitta la chambre puis se dirigea vers l'entrée.

- Mais qu'est-ce que j'allais faire… ? murmura-t-il.

A l'instant, tous les sentiments confus qu'il éprouvait pour Subaru, car oui, en vivant presque une année entière si proche d'une personne attachée à ce point à son bien être, il ressentait beaucoup de choses pour lui, avaient failli se clarifier. Ou bien peut-être simplement se transformer en quelque chose qu'il ne souhaitait pas, de bêtement trop… physique ?

L'emprise que l'adolescent pouvait avoir sur lui devenait de plus en plus forte. Il finirait par lui céder, il n'en doutait plus.

Il chassa toutes ces pensées qui l'assaillaient de plus en plus souvent pour accueillir ses invités.

La rencontre entre les Sumeragi et les nouveaux arrivant fut plutôt froide.

Excepté Fye qui gardait le sourire, ses compagnons se montrèrent assez réservés voir même réticents à rester en leur présence. Même la jeune Sakura au regard si doux ne semblait pas à l'aise face à eux.

Le vétérinaire ne comprenait d'ailleurs pas qu'elle était la cause de cette tension.

Devant une telle situation, les jumeaux finirent par prendre congé poliment, en lui promettant de passer le voir le lendemain, et le laissèrent avec ses invités.

Seishiro n'était pas de nature indiscrète mais ces réactions, plus que de le laisser perplexe, commençaient à l'inquiéter et il était bien décider à en comprendre la raison.

A suivre...

Je ne sais pas quand la suite arrivera mais j'essaierai de faire au plus vite ; )

Prochain chapitre : quelques brides du passé de Sei et des explications sur son rôle actuel...