Le peuple Tourbillon

9


Baralai soupira, s'installant dans un compartiment du Clesius. L'androïde l'avait collé pendant toute la remontée, apparemment il avait adopté le petit moine. Il regarda le robot humain et essaya de lui redonner une touche un peu plus fraîche. Quelques coups de mains dans la crinière mise n'importe comment, un petit décrassage de la peau…. Haaa. C'était tout de même mieux ! Il lui tendit un bref sourire et s'amusa à le détailler sous toutes les coutures. Il était mignon, enfin pour une boite de conserve ! Dommage que sa peau avait été arrachée à quelques endroits et qu'il parlait qu'en Al Behd !

- Dit… Baralai ! »

La machine le regarda presque dubitativement. Oui, Baralai s'amusait de l'expression de son visage. Les Al Behd avaient vraiment été des génies !

- Baralai ! Aller c'est facile »
- Ba… ra… lai… »

Wa ! Le blondinet ricana et sauta sur la machine. Apparemment il pouvait répéter tout ce qu'il lui disait ? C'était génial !

- Hum… je dérange ? »
- Non ! »
- Ba… ra… lai ! »
- Il sait dire mon nom ! »

Gippal regarda l'androïde avec de gros yeux. Il pouvait stocker de nouveau mots ? Et bien, il se demandait quelle capacité de mémoire il avait. Il aurait même été tenté de le disséquer. Mais aurait-il été capable de le remettre en état après ? Ça aurait été presque un meurtre. Il ne méritait pas ça. Depuis le temps qu'il survivait là-dessous.

- Tu viens avec nous alors ? »
- Hum… on repasse au campement chercher Shin-Ra, il va sûrement nous aider… surtout avec son détecteur de vidéosphères… »

Gippal n'était pas très convainquant, mais après ce qu'il avait expérimenté… ça l'avait vachement refroidi…
Il n'ajouta rien, regardant obstinément le robot qui répétait sans arrêt le nom de l'argenté.

- Gippal ? »

Blappa entra dans le compartiment et fixa son leader tout en affichant un petit pli entre ses deux sourcils. Il avait quoi l'humanoïde à beugler le nom de Baralai comme ça ? Hein ? Il envoya un regard noir à la machine qui s'arrêta immédiatement.

- Shin-Ra vient d'examiner la sphère… elle aurait plus de 4000 ans presque 5000 ! »

Cinq milles ? Et bien !
Enfin, il ne dit rien de plus jusqu'à ce que les moteurs s'arrêtent brusquement et qu'un petit bonhomme ne vienne vers eux en courrant !

- Gippal ! Y'a une méga sphère comme celle que vous venez de trouver à deux pas d'ici, autant aller la chercher avant de fouiller aux coordonnées que tu m'as donné ! »

Le blond acquiesça et attrapant Baralai il alla dans la salle de pilotage, l'androïde les suivant et ne les quittant pas de ses yeux robotiques.

- Où ça Frangin ! »
- Je sais même pas ce que ça peut être, ce truc… c'est au dessus du mont Gagazet, à son sommet ! Apparement… y'a un truc, attendez je descends lentement le vaisseaux ! »

Au dessus du mont Gagazet ? En effet, une fois la couche des nuages disparue, il trônait tout en haut du mont, une sorte de… temple ou quelque chose du genre… Gippal l'observa longuement et sentit un étrange frisson naître au creux de ses reins. Il n'aimait pas cet endroit ! Il ne voulait pas y aller. Ça lui rappelait… la mort. La mort de quelqu'un. Sans qu'il ne sache vraiment… qui c'était ! Il n'était même pas sûr que ce sentiment fût réel. Pas sûr du tout. Comment savoir s'il ne refaisait pas un trip chelou comme avec Blappa ?

- Je… vous laisse visiter… je me sens pas bien… »

Le blondinet alla directement dans la cabine de repos et s'alitât. Il était pâle…. D'ailleurs Baralai se tâta de rester au près de l'Al Behd, pourtant, il s'engagea avec les autres, laissant à Frangin le soin de garder un œil sur son amour qui n'était enfin plus un secret.

- Il a quoi d'après toi ? »

Blappa haussa les épaules, il ne voulait pas être obligé de raconter l'épisode peu glorieux de leur ébat quelque peu insolite. Parce que, ça se faisait pas, et qu'il n'avait pas spécialement l'envie d'y repenser. Pourtant tout au fond, Blappa ressentait cette chose lui aussi. Ce malaise…
Le joueur de blitz passa devant, testant le terrain, les pierres, avant que Loumnik ne passe juste derrière lui, aidant le moinillon avec précaution.
L'androïde, lui, avait choisi la facilité, et flottait allégrement des les airs, narguant quelque peu les trois explorateurs.

- Depuis quand il sait voler ce truc ! Il m'étonnera toujours ! »

Le dit truc se mit à rêpéter la phrase, intélligent peut-être, mais il avait la facheuse manie de tout rêpeter comme un perroquet, sans jamais savoir s'arrêter, ce qui lui valu à nouveau le regard noir de Blappa !

- Wa ! C'est pas vraiment un temple comme on l'entend, mais c'est un beau… château… heu…. Si on peut employer ce terme ! »

Loumnik, comme à son habitude détecta les possibles pièges, avant d'entrer dans les ruines et d'aller dans la salle la plus profonde de la batisse.

- ça doit être la vidéosphère dont Shin-Ra parlait ! »

Blappa attrapa la boule d'énergie et fixa les alentours. Il connaissait, il connaissait cet endroit ! Il était venu, ici ! Avec qui ? Quand ? Il se sentait si triste… si… triste… sa main se posa sur un faux mur et ouvrit une porte scrète. Comment il pouvait savoir ça ? Ses actes lui faisaient peur…

- Blappa ? T'as touché quoi ? »
- J'en sais rien… je… c'est comme si, je savais déjà qu'elle était là… »

Le blond essaya de franchir la porte à deux reprises mais resta à la même place, sans bouger, incapable de poser le pied derrière cette ligne. Il sentait la mort. Cette pièce était… remplie de sang, d'âmes et de férolucioles.
Baralai s'approcha curieusement et pénétra dans la pièce, avant d'en ressortir et d'aller dans un coin pour vomir ces tripes.

Loumnik entra à son tour, regardant avec aberration et peur mêlées le spectacle qui s'offrait à lui. Des squelettes, par centaines, des monceaux d'ossements, du sang séché, un autel, sûrement qui servait à des sacrifices, et là, au milieu de ce mausolée, un corps, entourée d'une sorte de cristal. Une momie plus exactement, portant le sceau d'Yevon.
Sinistre… Le robot regarda le corps embaumé et caressa le cristal avec… une certaine tristesse. Le connaissait-il ?

- Hey ? Tu sais qui c'est ? »

Le tas de ferraille s'éloigna et retourna vers Baralai essayant de le rassurer.

- Mort être fils de Yevon… sacrifié pour que grand Vegnagun détruise Ceh et Al Behd. Sacrifié pour que Yevon règne en maître sur tout Spira… »

Loumnik traduisit immédiatement les dires de l'androïde. Le fils d'Yevon ? Baralai faillit s'étouffer. Il ne savait pas ! Jamais il avait entendu dire… que Yu Yevon… Un petit éclair de lucidité le frappa et il attrapa Blappa pour le tourner vers lui.

- Ils l'appellent Yevon, non ? Jamais ils ont employé le Yu ? »

En effet… Blappa referma la porte rapidement, reprennant racine avec la terre ferme et quitta cette tombe géante sans aucun regret. Oui, Yevon, jamais de Yu Yevon… était-ce le même ?
Une fois de retour sur le Clesisus Shin-Ra connecta la vidéosphère au moniteur principal, alors que Gippal se décidait à les rejoindre le visage encore grave.

- Vous avez trouvé quoi ? »
- Que des morts… »

Il ne savait pourquoi, mais il le savait. C'était sûrement pour ça qu'il n'avait pas pu y aller avec eux. Il serra la main de Baralai et s'approcha de l'écran, sentant son cœur battre à un rythme effréné. Ce qu'il allait voir… allait bouleverser sa vie à tout jamais. Il le ressentait ! Il savait ! Mais il ne pouvait s'empêcher de… regarder… de…

- Vidéosphère 2 »

Un plan de l'intérieur du mosolé, et un bruit de pleure. Gippal eut un haut le cœur… mais qu'es-ce qu'ils avaient faits ! Pourquoi avait-il fallu qu'ils tombent sur ces sphères !

- Comment tu as pu oser ! Oser le tuer ! Ton fils, ton propre fils ! Que les gens regardent, qu'ils regardent ce que le grand Yevon sait faire ! A part utiliser les races que tu as créé pour satisfaire tes propres ambitions, es-tu un dieu ! Es-tu le dieu sauveur que tu prétends être ! Regardez, ouvrez les yeux ! Regardez ce qu'il a osé faire à son fils ! A celui que j'aime… Va en enfer Yevon ! »

La sphére vola dans les airs, retombant au près d'un jeune homme pâle aux cheveux argentés. L'Al Behd dénommé Blappa lui ferma les yeux et pria pour que l'âme du défunt repose en paix, puis, il le porta sur l'autel et prépara un rituel d'alchimie pour l'embaumer et l'enfermer dans un cercueil d'énergie.
Ce corps… l'autre Al Behd lui retira son pendentif, cette chose bleutée que Baralai avait eut du mal à voir dans l'autre vidéosphère. Il demanda à Shin-Ra de faire pause et zoomer sur l'objet. Sans aucun doute… Il sortit le sien de sa poche et fixa l'écran.

- C'est le même pendentif… c'est… moi ? ça peut pas être moi, hein ? »

Un silence… Blappa avait bien son homonyme, Gippal aussi… alors pourquoi pas Baralai ? Ça se tenait, m'enfin, un peu ! Tout du moins autant que possible dans cette histoire !

La vidéosphère continua à rendre ses images…

- Blappa ? Pourquoi ? Pourquoi il a fallau qu'il prenne la vie de son fils, pas lui… pas lui… mais qu'es-ce que je vais faire sans lui, moi ? »
- Pardonne-moi mon frère, mais pense plutôt à ce que l'on va pouvoir faire face à Vegnagun… tous les robots de Bevelle et Vegnagun sont lancés contre les infidèles. Il ne restera bientôt plus de peuples libres. Tous seront opprimés jusqu'au dernier. Ceh n'a pas la puissance requise pour combattre l'élu baigné du sang du pur. On pourra lui envoyer toute notre escadrille… nous n'y arriverons jamais. La guerre Oméga prédite pas les Ronso va naître. Tout les peuples libres vont devoir se battre pour avoir le droit de vivre… je te donne dix minutes pour le pleurer… pardonne-moi mon frère, mais… le temps presse… »
- Je sais… Blappa… J'aurai tellement voulu arriver à temps… »
- Hey regarde ce qu'il y a là ! »

L'autre blond tourna le regard et attrapa une vidéosphère. Il la caressa et se dirigea vers Blappa.

- C'est lui… il… a pris le temps de me laisser un dernier message… »
- Pardon… pardonne-moi pour ce que je vais être obligé de faire. Il ne m'a pas laissé le choix ! C'est mon père, pourquoi il… pourquoi ? Yevon est un monstre, et je n'ai pas voulu te croire quand tu m'as averti. J'ai entendu des choses, le soir, dans les sous sol de Bevelle. Je n'ai pas tout compris, mais… tu dois le savoir… Aifyr a été tué par Yevon. Il protège une vielle tablette… j'ai eut du mal à la traduire, parce que… ce n'est pas une langue de Spira… Mais son sang coule en moi, alors j'ai réussi à la déchiffrer. A comprendre… Il y a dix milles ans, trois choses, choses car je ne saurais dire exactement ce que c'est, partirent d'une étoile. Leur guerre puissante ayant anéanti leur monde. Ces trois choses, cherchant à savoir qui serrait le plus fort naviguent de monde en monde. De galaxie en galaxie, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un. Un seul, proclamé dieu vivant, absorbant le pouvoir des autres et plongeant l'univers dans le chaos. Cette race a pratiquement été décimée, par une autre encore plus puissante. Il n'en reste plus que trois. Trois frères… Ils se battirent et c'est Ayfir qui gagna la première bataille, enfermant le cadet des frères. L'ainé était trop puissant, alors Aifyr dû se tuer lui-même pour créer une arme destructrice… Ceh qui enferma Yevon dans les entrailles de la terre. Là où il fut rempli de haine et de violence. Il se jura de tuer tout ceux qui oserait se dresser sur son chemin, afin qu'il devienne le tout puissant. Si jamais il parvient à trouver mon oncle… et qu'il le tue… Imagine qu'il devienne deux fois plus puissant… je… je t'aime ! Je crois qu'il approche… Père… qu'es-ce que… NAN ! »

Des cris, supplications et autres hurlements qui laissèrent l'Al Behd blond au bord des larmes… Il mit le pendentif à son cou, rangeant la sphère dans sa poche et il quitta la salle.

- Vous avez entendu… ? Yevon… nous te laisserons jamais accomplir ton destin chaotique… jamais ! »

La sphère s'arrêta, alors que Blappa courrait derrière son frère…

Baralai baissa les yeux, il s'était entendu mourir, c'était… un frisson le parcouru. Alors Yevon était un extraspirien ? Il n'en revenait pas… Son regard se posa sur l'androïde qui regardait avec de grands yeux crétinisants Gippal, qui serrait son poing aussi fort qu'il le pouvait.

- Il t'as tué… »
- Oui, enfin, non, pas moi, un autre moi ! Un vieux moi ! Mon précepteur m'a dit que Yu Yevon avait donné l'immortalité aux élus. Les chimères sont une forme de cette immortalité, les priants, peut-être que la… réincarnation est un des ses cadeaux aux… »
- Ne parle plus jamais de lui en ma présence, Baralai ! Cette ordure… »

La main de Blappa se posa sur son épaule et il expliqua le raisonnement de Baralai. Car encore une fois, ils l'avaient apellé Yevon, et non Yu Yevon. Et leur Yevon utilisait Sin pour les punir, par Vegnagun ! Bon il était vrai, aucun d'entre eux ne savait ce qu'était Vegnagun… et le truc du sacrifice s'apparentait avec Sin. Pourtant… Un truc n'allait pas !

- Yu Yevon a interdit les machines, il disait que c'était ce qui allait nous perdre, il était basé sur Zanarkhand ! Pas Bevelle ! Bevelle était une ville de machine, puissante et destructrice, et Yu Yevon a invoqué Sin pour la détruire et reconstruire une nouvelle Bevelle ! Non ? Ce n'est pas ce qu'on trouve dans le Grand Livre d'Yevon ? Donc je te repose la question Gippal qu'es-ce qui cloche dans cette histoire ? »
- Leur Yvon est un maniaque du robot… »
- Hum… en effet… Yevon a dû être celui qui a organisé la première Bevelle… c'est le seul moyen que je trouve pour garder cette histoire à peu près cohérente. »
- Alors… Yu Yevon… serait… le cadet dont je parle, enfin il parle ? »
- Je n'en sais rien… pour l'instant, trouvons les autres sphères ! »

Blappa regarda Shin-Ra redonnant les coordonnées du sanctuaire de fer d'où les Al Behd avaient été libérés, la quatrième sphères les attendaient, et avec de la chance, ils comprendraient tout, avec de la chance. Il fixa la sphère une dernière fois, pourquoi son frère, enfin le frère de son autre lui, lui semblait famillier... Cet air, un peu desinvolte, mais ce regard qui brille d'une haine flamboyante. Il connaissait ce regard, lui, ou l'autre lui, il ne savait plus trop... Il regarda Gippal... et fit une grimace... le regard... ce regard... N'étant pas à cent pour cent sûr de sa découverte il ne dit rien, retournant à son poste sans broncher.
C'était pas le moment de dire ce genre de chose à son leader, il était assez blême comme ça...


Désolé pour cette longue attente, j'espère qu'il vous plaira, aller encore quelque chapitres avant de vous livrer les réponses à toutes vos questions! mwahahahaha