Auteur: DLT

Disclamer: Tout appartient à JKR pour notre plus grand bonheur (puisque l'on a l'histoire) et pour notre plus grand malheur (puisque c'est pa à nous)

Rating: on va mettre R même si je sais pas trop se que ça veux dire. si quelqu'un peut m'expliquer, se serait gentil.

Genre: romance

Avertissement: Attention cette fic met en avant des relationHOMOSEXUELS donc homophobes s'abstenir de nous prendre la fête merci. Pour les autres, prière de prendre un seau et des serpillière car si vous innonder le clavier vous ne pourrez plus rewiever.

Pairing: Drarry bien sûr

Résumé: Drago est amoureux de Harry. Seul Hermione le sait. ils vont cocter un plan d'attaque pour le séduire.

Comment conquérir l'homme de ses rêves ?

Acte 1 :

La phase 1 : Séduction.

Partie 1 : Il faut l'intéresser.

Drago regardait son assiette avec obstination tout en écoutant son ami Blaise parlait avec animation aux autres Serpentard. Chose nouvelle pour lui, il se sentait sur le point de hurler de rage. Il n'avait qu'une envie : tuer tous ses amis, uns par uns. Non d'abords il les torturerait un peu, juste pour entendre le son de leurs hurlements. Puis il les tuerait, amplement satisfait.

- Je n'en reviens pas. Qui aurait cru cela ? Disait Blaise.

- C'est vrai, Harry Potter, le Dom Juan de Poudlard. Si Collin n'avait pas prit la photos en cachette, nous n'aurions jamais rien sût. Fit Marcus goguenard.

- C'est suite à cela que tout le monde s'est mis à parler. Il parait qu'il l'a même fait avec des hommes. Souffla Crabbe en rougissant.

Blaise le regarda ahurit puis tout le monde jeta un regard vers la table des Gryffondor mais Potter n'était pas encore descendu déjeuner.

Drago rebaissa les yeux vers son assiette, des envies de meurtre toujours présente dans son cœur. Il n'avait pas vraiment faim et se que disait ses amis le déranger et lui ôter l'envie de manger.

Soudain, Pansy Parkinson apparut, rouge, essoufflée et complètement échevelée, à la porte. Elle accourut à sa table, un sourire béat aux lèvres, les yeux rêveurs, elle s'assit à la table, près de Drago et soupira.

- Où étais-tu ? Demanda Blaise.

- Avec Potter. Souffla Pansy en rougissant un peu plus.

- Quoi ? S'étrangla Marcus avec son verre de jus d'orange.

- Pansy sourit largement d'une manière très niaise. (Genre Tohru Honda dans Fruits Basket)

- C'est un dieu. Fit-elle en s'étirant langoureusement.

- Tu… tu as… avec Potter… tu as… ?

- Exactement mon cher Blaise et crois moi, ce mec est… à tomber bon sang jamais je n'aurais cru cela de lui. Comme quoi, tuer Vous-savez-qui l'a libérer de… toute ses inhibitions. Gloussa Pansy avec un grand sourire.

Tous ouvrir la bouche en grand, stupéfait.

- Pourquoi as-tu… fais cela ? Demanda Blaise stupéfait par son comportement.

- J'avais entendu dire qu'il faisait l'amour comme un dieu et je voulais savoir si c'était vrai.

-Et ? Demanda Crabbe en se rapprochant.

- J'ai été amplement satisfaite. Soupira Pansy, le regard pétillant.

Tous soupirèrent à l'unisson sans s'en rendre compte.

- Est-ce vrai qu'il est bi ? Demanda Goyle d'un ton avide.

- Et bien oui. Fit Pansy avec un léger froncement de sourcil. Cela ne le dérange pas, il dit que peut importe le sexe tant qu'il y a du plaisir. Ce qui est triste c'est que ces partenaires ne durent pas. Comme il ne m'a rien dit, je ne pense pas que l'on recommencera nos petits… jeux.

- Petits jeux ? Répéta Blaise.

Pansy rosit puis murmura :

- C'est un vrai dieu.

Elle détourna la tête et son regard s'illumina. Harry venait d'entrer. Tous les regards se portèrent vers lui. Drago voulait tous les tuer mais il comprenait leur admiration. Depuis la mort du Lord, le jeune Gryffondor avait changé. Ses cheveux avaient poussés, jusqu'au épaules et il les nouaient en une queue de cheval. Il ne portait plus ses lunettes ce qui permettait à tous de rencontrer son regard émeraude si… si profonds, lumineux. Mais aussi dur que de la pierre depuis le combat. Il portait des tenues sexy comme ses pantalons en cuir, d'un noir intense. Ses couleurs étaient désormais le noir, le blanc ou le rouge.

Séducteur, il souriait tout le temps, surtout à ceux qui espéraient s'attirer ses faveurs d'une nuit, parfois deux mais rarement plus. Mais Drago avait remarqué que son attitude était étrange. En effet, il était… froid sans le montrer. Ironique mais charmeur. Oui, Harry avait changé.

Tout comme lui. Refusant de devenir un partisan du Lord, son père l'avait renié mais comme il était mort à la fin de la guerre, sa mère lui avait demandé de revenir. Ils avaient tous les deux changés depuis la mort du tyrannique et insatisfait chef de famille. Sa mère était plus douce qu'avant, plus démonstrative. Lui avait put arrêtait de jouer la petites réplique bien docile et bien conforme de son père.

Tous les étudiant de Poudlard l'avait remarqués. Même Potter mais ce dernier semblait s'en ficher. Ils ne se querellaient plus pour un oui ou pour un non. Mais Drago en était attristé. Bien avant la mort du Lord, il s'en était aperçut mais avait tout fait pour le cacher à lui et à son père.

Si ils avaient sût il se serrait moquait de lui et son père l'aurait tout simplement tuer. Seul Hermione Granger l'avait remarquée et l'avait plus d'une fois consolé. Mais n'avait rien dit car il l'avait supplié, pour Harry et lui. Si son amour pour le célèbre Harry Potter avait été découvert, son père les aurait tout de suite tués.

Quand Harry était partis au combat, Drago n'était pas sortit de sa chambre. Cela avait duré une semaine. Pendant sept jours, il avait prié puis quand une clameur avait retenti, il s'était précipité à la fenêtre et avait vu Harry revenir au château, le sourire aux lèvres malgré ses blessures. Drago s'était effondré. Deux heures plus tard Hermione était venue le voire et l'avait pris dans ses bras pour le consoler.

Elle l'avait encouragé à descendre profiter de la fête et il l'avait suivit. Tout le monde féliciter Harry qui souriait. Mais quand leur regard se rencontrèrent, Drago sentit un choc puissant dans on cœur. Il n'aimait pas ce regard. Ce n'était plus Harry. Qu'était-il arrivé à celui qu'il aimait plus que tout ?

Le Survivant s'était approché de lui et s'était arrêté juste devant lui, il lui avait alors dit tout bas d'une voix grave que Drago trouva d'une sensualité folle :

- Je suis désolé mais j'ai été obligé de le tuer. C'était lui ou moi mais je tenais à te dire qu'il n'a pas souffert.

Drago avait fermé les yeux sentant venir les larmes. Quel idiot. Il pensait vraiment qu'il s'était inquièter pour son père ? S'était n'importe quoi ! Il avait ouvert les yeux et le regardé en disant fermement :

- Je n'en n'ai rien à faire ! Je préfère que ce soit lui plutôt que toi ! Félicitations, tu as réussit tu vas enfin pouvoir être tranquille.

Il avait voulu partir, les larmes aux bords des yeux mais Harry l'avait retenu par le bras.

- Merci, Drago. Avait-il murmuré en le lâchant.

Puis ils s'étaient quittés. Depuis ce jour là, ils ne s'était plus parlé et Harry avait commencé à accumuler les conquêtes aussi bien féminines que masculines. Drago avait alors sombré dans le désespoir le plus total, ne se confiant qu'à Hermione qui lui conseiller d'attendre.

Selon elle, Harry avait besoin de décompresser. La guerre et la mort du seigneur des ténèbres l'avait perturbée plus que de raison. C'était le contre coup de la guerre et Harry avait besoin de cela. Il voulait se sentir vivant même si ce n'était que temporaire. Drago comprenait le besoin du jeune homme. Mais il aurait voulut qu'il se sente vivant grâce à son amour à lui.

Il avait demandé à Hermione comment il pouvait faire pour se rapprocher de lui.

Flash back :

Hermione se mordillait la lèvre, en pleine réflexion tandis que Drago sentait son cœur battre à toute vitesse.

- Je pense que…

Elle lui jeta un coup d'œil, embarrassé.

- Quoi ? A quoi as-tu pensée ? Avait t-il demandé, nerveux.

Elle rougit mais dit fermement :

- Il faut que tu sois un de ses amants.

Abasourdit, il la fixa sans mots dire avant de s'écrier :

- Ça jamais ! Je préfère mourir plutôt que de n'être qu'une de ses conquêtes parmi tant d'autres.

- Mais Drago… si tu arrives à faire en sorte qu'Harry devienne… ton petit ami à défaut d'être un amant… c'est ce que tu seras. Sauf que tu auras réussit à la garder contrairement aux autres.

Drago soupira en baissant la tête.

- Malheureusement, il y a des paramètres à prendre en compte.

Elle sortit une feuille et prit un stylo.

- Tu vas voire, c'est facile.

Plan d'attaque pour conquérir Harry.

Phase 1 : Séduction.

Faire que Harry soit intéressé.

Montrer que tu es intéressé.

Le séduire : tu dois te montrer comme tu es avec moi maintenant : drôle, gentil, timide…

Refuse un peu de coucher avec lui : prenez votre temps. Mais ne le pousse pas trop loin.

Elle le fixa un moment en s'interrompant :

- C'est bien ce que tu veux, n'est-ce pas ?

- Je ne veux pas coucher avec, je veux lui faire l'amour.

Hermione lui jeta un petit regard triste devant sa mine désabusée.

- Harry ne veut pas de sentiments Drago… pas maintenant en tout cas.

Phase 2 : Resserrer les mailles du filet.

Ne surtout pas montrer de sentiment !

- Le second problème c'est qu'il refuse de rester trop longtemps avec la même personne.

Essayer de faire en sorte que votre aventure ne dure plus d'une nuit mais ne le pousse pas. Si il refuse, accepte et vois plus tard.

- Tu savais aussi qu'il… enfin… il ne veut pas que ses amants reste avec lui pour dormir.

- Oui, je sais. Murmura Drago d'une voix faible.

- Je sais ce que tu ressens mais tu vas y arriver, j'ai confiance en toi.

Ne te montre pas trop collant, tu lui obéis.

Ne soit pas trop entreprenant car il veut diriger sa vie

Sois patient.

Ne te montre pas jaloux.

Drago lui demanda alors :

- Pourquoi tu mets cela ?

- Et bien… tu sais que Harry aime fureter à droite et à gauche… il ne supporte pas la jalousie.

Ne te plains pas, il ne supporte pas.

Evite de pleurer car avec lui cela risque de ne pas marcher.

Pas de chantage.

Et surtout pas de scène !

- Oui, il n'y a rien de plus facile. Avait soupiré Drago.

- Oui, je sais. Compatit Hermione avec un sourire triste. Mais cela devrait marcher.

Fin du flash

Cela s'était passé hier et Drago n'avait rien entreprit. En revanche, lorsqu'ils n'étaient pas obligés de porter leurs robes de sorcier, il portait des tenues moldues très sexy. Deux fois, il avait sentit le regard de Harry sur lui mais lorsqu'il le regardait, Harry détournait le regard. Il en avait parlé à la jeune gryffondor mais elle lui avait dit que c'était bien car cela signifiait qu'il commençait à s'interroger.

Drago se sentait fébrile mais il se raidit d'un coup en entendant Blaise dire qu'il aimerait bien une partie de jambes en l'air avec le survivant. Son sang ne fit qu'un tour et il se retint de dire quoi que ce soit. En revanche, il se redressa d'un bond et jeta un regard torve à son ami avant de quitter la Grande Salle. D'ici une demie heure, ils avaient potion en commun avec les gryffondor. Cela réjouissait un peu Drago bien qu'il ne sache qu'il ne pourrait même pas lui parler.

Oui, c'était cela qui l'ennuyer : être si prêt de lui mais en même temps, si loin. Il ne pouvait pas lui parler mais il réussissait néanmoins à le regarder sans se faire prendre. C'était une réussite. Frustré, il s'appuya contre le mur du couloir menant aux cours de potion et se laissa glisser. Il mit sa tête sur ses genoux et ferma les yeux.

- Cela ne va pas Malefoy ?

- Drago sursauta au son de cette voix si connue qui faisait battre son cœur et dévisagea Harry.

- Mais si… tout va bien… ne t'inquiète pas. Balbutia Drago en se maudissant.

Harry haussa les sourcils surprit puis s'accroupit prêt de lui.

- Je t'ai vu partir comme une furie, tu étais très pâle, tu l'es toujours d'ailleurs.

Drago toussa puis répondit :

- Ce n'est rien, merci de t'inquiéter mais je n'en vaux pas la peine.

Sa voix s'était brisée et il rebaissa la tête, perdu. Ce n'était pas ce qu'il fallait faire. Il devait l'intéresser. Pourtant, si il était là… peut-être que…

- Mais qu'est-ce que tu racontes ? Tu es humain Drago, même si je le découvre cette année, plaisanta t-il gentiment. C'est normal que je m'inquiète non ?

- Le chevalier Potter doit sauver les âmes en détresse, c'est cela ? Se moqua gentiment le serpent.

Harry pouffa puis dit, une étrange lueur dans les yeux :

- Tu as reprit des couleurs.

Il se leva et le fit se lever. Gardant sa main dans la sienne, il lui sourit et l'attira brusquement mais doucement à lui pour poser ses lèvres sur les siennes. Drago écarquilla les yeux de surprise. Ce n'était pas prévu ! Cela allait trop vite… mais cela voulait dire qu'il était intéressé.

Il n'eut pas le temps de savourer ce baiser qui ne dura que quelques secondes. Harry se retira et lui sourit en disant :

- Je te préfère ainsi.

Il lui caressa doucement la joue puis tourna le dos en disant :

- Bien, je te retrouve tout à l'heure en cours, j'ai oublié quelque chose.

Drago le regarda partir puis s'écroula par terre en touchant ses lèvres.

- Oh mon dieu… murmura t-il.

Harry décida de continuer le chemin après avoir entendu le murmure de Drago et avoir vu son geste. Le sourire aux lèvres, il songea qu'il avait trouvé sa future proie.

A suivre…

DLT regarde timidement par dessus sa couette: vous aimez? Pas du tout? Dite moi si je dois arrêter toute de suite. J'attend vos réactions. pardon pour les fautes.