Disclaimer : Rien ne m'appartient, tout est à JKR ou à Naia sauf la traduction


Chapitre 10 : Le début d'un changement.


Harry saisit le cou du dragon. Il était peut-être présent seulement en forme d'esprit, mais cela semblait suffisamment réel pour lui.

~ Je dois respirer tu sais. ~

« Vraiment ? Je pensais que tu étais simplement un esprit ? »

~ Arrêtes de déformer mes mots, nous nous approchons de la Porte. J'espère que tu as réussi ta part. ~

« Oui, arrête de t'inquiéter ! »

~ Je serais inquiet pour moi si j'arrêtais de m'inquiéter lorsque tu es concerné !~

Harry leva les yeux au ciel.

Soudainement, il se sentit tourner avant de tomber en morceaux. Ce n'était pas douloureux, mais simplement étrange.

Petit à petit, il redevint à nouveau entier, et regarda autour de lui.

Il ne savait vraiment pas à quoi allait ressembler ce lieu. La vision commune du Paradis était un endroit débordant de paix, avec un environnement magnifique, un lieu de paix et d'abondance ne semblait pas bon.

~ Est-ce que tu aimes ? ~

Harry ne répondit pas, occupé à regarder autour de lui.

Ce n'était pas ce qu'il s'était imaginé.

Tout cet endroit semblait être fait de nuages qui changeaient de formes, de couleurs… La lumière semblait tracer des routes brillantes sous leurs pieds.

~ Je prends ça pour un oui. ~

« C'est… Je ne sais même pas comment dire cela ! »

~ Stupéfiant ? Magnifique ? Incroyable ? À couper le souffle ? Ou devrais-je dire… ~

« J'ai compris ! J'ai compris ! Merci ! Maintenant, que devons-nous faire ? »

~ Et bien, je pense que comme c'est ta première fois ici, tu seras capable d'y rester à peu près une heure. ~

Pause.

« Que veux-tu dire par 'A peu près une heure' ? »

~ Ne le sais-tu pas ? ~

« Je ne sais pas quoi ? »

~ Être dans le plan de l'esprit te vide. Tu dois maintenir ton lien avec la réalité avec ton énergie. Mais tu seras capable de venir plus longtemps avec de l'entraînement. Il y avait aussi une différence de temps : pour chaque minute passée ici, deux passent dans ton plan. ~

« Très bien, je pense que j'ai compris. Maintenant retournons à notre problème, que faisons-nous ? »

~ Et bien, tu ne veux voir personne ? ~

/ ARXEREN ! /

Harry et son gardien se tournèrent et virent un homme s'approcher.

Le gardien grogna.

~ Pas lui encore ! ~

Harry leva un sourcil.

« Pourquoi ai-je l'impression que je veux pas savoir … »

/ Arxeren, mon vieux copain ! Ça fait des siècles !/ dit l'homme, tapant le cou du dragon. / Tu t'es trouvé une autre personne à surveiller ? /

~ Salut aussi Karzan. ~ répondit le gardien sèchement.

Ne semblant pas avoir entendu le ton froid de la réponse, l'homme continua à parler.

/ Je dois dire que celui-là t'a donné une meilleure silhouette, même si j'aimais aussi le singe, en particulier lorsque tu as essayé de me prouver que tu pouvais imiter Tarzan, et que tu es tombé à plat sur le sol…/

Harry étouffa son rire, sachant parfaitement que son gardien n'aimerait pas le voir rire de lui.

Arxeren se tourna vers Harry.

~ Harry ? ~

« Oui. » Harry essayait désespérément de couvrir son amusement.

~ Je pense qu'il y a des gens qui t'attendent par là-bas. ~ fit-il remarquer, tout en montrant quelque chose derrière lui avec sa tête.

« Cela ne vous dérange pas si je reste là ? »

~ Non, Karkan et moi devons parler de plusieurs choses…~ dit-il, jetant un regard desséché à l'homme qui ne le remarqua pas.

Harry partit rapidement, sachant qu'il ne serait pas capable de se retenir plus longtemps.

Il s'éloigna mais s'arrêta d'un coup lorsqu'il vit les personnes qui l'attendaient.

Ses parents…

Harry les fixa, complètement figé. Bien sûr, il avait attendu ce moment pendant si longtemps, mais maintenant qu'il était là, il ne savait pas quoi faire. Une partie de lui voulait courir vers eux et les étreindre, et une autre voulait pleurer. Il y eut un long silence.

« Maman ? Papa ? »

Les visages de ses parents parurent soulagés, mais portèrent un sourire triste.

« Harry… »

C'était le moment. Harry craqua. Il sentit des larmes silencieuses couler sur ses joues, et il baissa les yeux.

Soudainement, une paire de bras l'étreignit et une main passa dans ses cheveux. Il entendit la douce voix calmante de sa mère, lui murmurant des mots réconfortants.

Il se reposa sur elle et enfuit sa tête dans son épaule.

Il pleura.

Quelque chose qu'il n'avait pas fait depuis qu'il était arrivé ici, mais cela semblait maintenant naturel. Tout ce qu'il avait gardé s'échappa.

Une fois qu'il fut calmé, il ne bougea pas. Il était maintenant dans les bras de son père, et cela paraissait naturel.

« Nous sommes désolés, Harry… »

Cela le surprit, pourquoi seraient-ils désolés ?

Il se dégagea, regardant de près ses parents.

« Quoi ?! »

« Nous sommes désolés, » répéta sa mère.

« Pourquoi ? Vous n'avez pas à vous excuser. »

Lily secoua sa tête.

« Pour t'avoir laissé, pour la vie que tu as dû vivre, pour ne pas avoir été là lorsque tu avais besoin de nous… »

Harry les fixa.

« Ce n'est pas votre faute… »

« Alors arrête de te blâmer pour ma mort, » interrompit une nouvelle voix.

Harry se retourna pour se retrouver face à face avec Cedric.

Il était exactement comme dans ses souvenirs.

« C…Cedric ? » bégaya Harry.

« Harry, je ne t'en veux pas. »

« Mais, c'est ma… Je suis responsable ! »

« Arrêtes ça ! Tu ne le savais pas ! Tout ce que tu as fait c'était être juste, et je ne peux pas t'en vouloir pour ça. En plus, tu as respecté mon souhait et tu as rapporté mon corps, c'est tout ce que je demandais… »

Harry regardait le garçon plus âgé comme s'il était complètement fou.

« En te blâmant, tu joues au jeu de Tu-Sais-Qui. Il veut que tu te sentes coupable, il veut te briser, te faire craquer. »

« Et il a réussi, » murmura Harry.

« En partie, tu n'étais pas seulement motivé par ce qui s'est passé l'an dernier mais aussi par ta situation… actuelle, » répondit Cedric.

« Peu importe… »

Cedric l'approcha.

« Regardes-moi. Promets-moi que tu vas arrêter de t'en vouloir. »

Harry le regarda attentivement.

« J'essayerai, » fut sa seule réponse, mais Cedric sembla satisfait.

« Merci, Harry. Je te laisse maintenant, tu dois avoir des choses à dire avec tes parents… »

Harry eut un petit sourire et le regarda partir avant de se tourner vers ses parents.

Il se tint devant eux, se sentant un peu bizarre. Sentant son malaise, ils marchèrent vers lui, s'arrêtant devant lui.

Son père sourit.

« Alors, tu suis mes traces dans l'équipe de Quidditch ? »

Cela brisa la glace, et rapidement, ils parlèrent. Harry écouta attentivement leurs histoires. Comment ils s'étaient rencontrés, leur temps à Hogwarts, de petites anecdotes sur les professeurs, ou sur les étudiants, tel que la fois où Sirius avait perdu un pari et qu'il avait dû s'habiller en dame du Moyen-Age pour une journée, ou quand Snape avait fait exploser l'un de ses chaudrons durant un cours de potions, couvrant la salle de classe d'une substance verte, parce qu'il s'était trompé sur deux ingrédients.

Ils étaient tellement dans l'histoire de Lily, dans laquelle sa sœur avait pour la première fois décidé de mettre du maquillage, finissant par ressembler à un clown, qu'ils ne virent pas Arxeren arriver.

~ Harry ? Il est temps de partir. ~

Harry se mordit la lèvre, et regarda ses parents.

Lily étreignit son fils.

« Souviens-toi que nous avons toujours un œil sur toi, nous t'aimons plus que tout. » Puis avec un dernier mouvement, elle se dégagea. Son père prit sa place.

« Nous sommes si fiers de toi. Tu es devenu une bonne personne, Harry. Ne laisse jamais quelqu'un te convaincre du contraire, ou te dévaloriser. »

Harry baissa les yeux. Il pouvait pratiquement entendre les mots. « Comme tu l'as fait pour le moment. » suspendu dans les airs.

« Comprends-moi bien Harry. » ajouta James. « Je suis vraiment fier de ce que tu as fait, mais tu ne devrais pas laisser les gens te pousser… »

« J'essayerai, papa. »

Le sourire de James éclaira son visage.

« Merci Harry. »

~ Harry ? Nous devons partir maintenant ~

Ses parents le prirent dans leurs bras une dernière fois, lui rappelant de revenir bientôt, et qu'ils seraient toujours avec lui.

Harry et Arxeren revinrent au premier plan.

« Arxeren ? »

~ Oui ? ~

« Suis-je capable d'accéder au plan de l'esprit sans toi ? »

~ Bien sûr ! Tu ne pensais pas que je t'amènerai toujours ! Maintenant que tu es lié au plan, tout ce que tu auras à faire c'est d'invoquer un Pagat. Il t'emmènera au second plan. ~

« Un quoi ? »

~ Un Pagat. Ce sont des messagers, et ils peuvent emporter des gens du plan de l'esprit vers celui de l'âme si la personne est liée. Tu as juste à dire « Semreh » et l'un d'entre eux viendra. ~

Harry sourit.

« Merci beaucoup. »

~ De rien. ~

« Maintenant, c'était qui ce gars ? »

~ Karzan ? ~

« Oui, il semblait bien te connaître… »

~ Malheureusement… Nous avons dû travailler ensemble il y a longtemps, et depuis, je ne peux pas m'en débarrasser. ~

« Je lui parlerai, il semblait connaître des histoires plutôt intéressantes sur toi. »

~ N'essayes même pas ! ~

Harry ne put s'empêcher de rire en voyant le visage paniqué de son gardien.

Avant qu'Arxeren n'ait pu répondre, il quitta le plan et revint à la réalité.

Il s'étira, son corps était un peu engourdi puisqu'il était resté deux heures dans la même position. Se levant, il regarda autour de lui. Enfin il essaya, puisqu'il faisait maintenant nuit noire.

Faisant un mouvement de main, il fit apparaître une petite boule de feu et retourna vers les nains.

Il entra dans leurs caves et alla directement vers celle où il avait laissé Teneb.

Il soupira de soulagement lorsqu'il les vit parler à voix basse dans un coin. Il devait admettre qu'il avait eu un peu peur de ce qu'il allait découvrir. Les nains n'appréciaient pas vraiment les elfes, les trouvant snobs et bien trop sûr d'eux. Ajouter à cela que ces elfes avaient refuser d'aider les nains durant leur guerre contre les trolls des centaines d'années avant, leur disant qu'ils souhaitaient rester neutre et qu'ils n'étaient pas des guerriers, ce que même le plus stupide des nains ne croirait pas, puisque l'on enseignait aux elfes l'archerie et le combat à l'épée lorsqu'ils étaient très jeunes. Les nains avaient réussis à gagner, mais le conflit s'était terminé avec un bain de sang des deux côtés. Ils avaient une énorme cité creusée dans une montagne de 80.000 habitants. Ils étaient tous morts lorsque la montagne s'était écroulée sur eux. Les Trolls avaient réussi à voler une sorte d'explosif, et avaient provoqué la chute de la montagne, tuant tous ses habitants.

La guerre s'était terminée quelques semaines plus tard, dans une épreuve finale, durant laquelle la plupart des protagonistes sont tombés morts au sol. Les Trolls avaient fui et les nains commencèrent à tout reconstruire. À partir de ce jour-là, les relations entre les elfes et les nains avaient toujours été très tendues. Les nains ne leur avaient jamais vraiment pardonné d'avoir refusé de les aider ou de ne pas au moins avoir fait un geste pour protéger leurs cités, comme ils l'avaient demandé.

« Harry, » dit Terio.

« Oui ? »

« Amènes-le ici demain et après-demain. Il en sait beaucoup mais il a encore des choses à apprendre. Je lui donnerai ses armes dans trois jours. »

« Même heure ? »

« Oui. »

« Merci beaucoup, Terio. »

Le nain lui fit un sourire.

« De rien, Harry. Reviens lorsque tu le souhaites. »

« Je le ferai, ne t'inquiètes pas. »

Ils se séparèrent. Teneb n'avait pas dit un mot depuis que Harry était revenu.

« Harry ? »

Le jeune sorcier se tourna vers l'elfe.

« Quoi ? »

« Depuis combien de temps le connais-tu ? »

« Quelques mois. »

« Il ne semble pas être comme les nains le devraient. »

Harry plissa les yeux.

« Je pense qu'il est temps que tu te fasses ta propre opinion sur quelque chose au lieu d'être d'accord aveuglément avec ce que les gens disent. Tu dois faire tes propres choix. »

Son ton était un peu dur mais il s'en fichait pour le moment. « A demain soir, même heure, même endroit. »

Il se retourna et laissa Teneb à ses propres pensées.

L'elfe regarda l'humain. À nouveau, il ne savait pas quoi penser. Que devait-il croire ? Ce qu'il voyait, ou ce qu'on lui avait enseigné ? …

Les deux jours qui suivirent furent identiques. Harry était encore puni, dans la soirée, il emmenait Teneb voir Terio et partait pour s'entraîner. Il n'était pas encore prêt à retourner au plan de l'âme donc il continua son entraînement d'Animagus. Il avait pratiquement terminé les transformations sur lui-même, ce qui était les premiers pas pour achever les formes Animagus. Il pouvait maintenant transformer des parties importantes de son corps en membres d'animaux en un battement de cœur.

~ Harry ? ~

L'adolescent aux cheveux sombres faillit sortir de sa peau, puisqu'il s'était concentré sur la difficile métamorphose du visage.

-- Arxeren, je t'ai dit d'arrêter de faire ça ! --

~ Bien trop fun pour arrêter. Mais de toute façon, je pense que tu es maintenant prêt pour aller plus loin dans ton entraînement. ~

-- Vraiment ?--

~ Oui, comme trouver ta forme ? ~

-- Que dois-je faire ? -- répondit Harry, mourrant d'envie d'essayer. Achever sa transformation d'Animagus était très important pour lui.

~ Et bien, tu as besoin d'un peu d'eau, de Reania, de deux feuilles d'Ardailen et de trois gouttes de ton sang. ~

-- L'Ardailen est facile à trouver, je pense que j'en ai vu un buisson pas si loin de là. Il y a un peu de Reania dans la cuisine. Je peux le faire venir. De l'eau est facile à trouver, pareil pour le sang. --

~ Alors, qu'est-ce que tu attends ? ~

Aujourd'hui, Teneb aurait ses armes, donc, Harry savait qu'il aurait plus de temps pour s'entraîner.

Une demi-heure plus tard, tout était prêt. Tout ce qu'il devait faire, c'était d'ajouter le sang.

~ Très bien, Harry. Ce n'est pas la méthode utilisée communément, mais, pour une fois, tu dois mettre du sang là-dedans, cela va devenir d'une couleur argentée et cela te montrera ta ou tes formes. ~

-- Mes ? --

~ Vas-y ! ~

Harry haussa des épaules et fit tomber son sang dans la coupe qu'il avait fait apparaître.

Immédiatement, le mélange devint argenté, mais, Harry pouvait y voir des étincelles dorées. Oubliant cela, il regarda l'intérieur de la coupe avec attention. Les mouvements du liquide s'arrêtèrent soudainement, et tout devint clair comme du cristal.

Lentement, la silhouette d'un animal apparut. Harry poussa un cri. Il regardait un phoenix, puis l'image disparut et fut remplacée par un léopard, un corbeau et finalement un Sowaroc. Le dernier coupa le souffle de Harry.

~ Bien, deux créatures magiques, très bien… ~

-- Arxeren, comment puis-je avoir plus d'une forme ?--

~ Simple, tout le monde en a plus d'une, ce sont les formes que tu peux prendre, mais certaines te vont plus que d'autres. La seconde et les suivantes sont difficiles à prendre, en particulier si les animaux sont ennemis. L'esprit est contre cela. ~

-- Très bien, je pense que j'ai compris. --

~ Bien. Tu dois t'entraîner pour un enchantement, et tu as également une potion à faire pour parvenir à une des formes. ~

Le reste de la soirée fut passé à s'entraîner à l'enchantement et à commencer la potion.

Le jour suivant, Harry retourna en classes. Il resta silencieux toute la journée, essayant de rester dans les ombres.

Les cours avaient été suspendus à cause de la présentation, qui devait avoir lieu dans trois jours, et on allait leur enseigner la façon dont se déroulait la cérémonie.

Harry était mortellement ennuyé. Arxeren lui avait déjà expliqué cela. Il devait même conjurer sa propre tenue, puisque personne ne lui avait donné la sienne.

Cette nuit, Teneb recevra ses armes et ils pourront commencer un entraînement sérieux. Dans deux mois aurait lieu la cérémonie d'union. Cela durait deux jours : le premier était une compétition avec tous les étudiants. On s'attendait à ce qu'ils montrent tout ce qu'ils avaient appris. Une grande partie de la seconde journée était réservée à la méditation, le lien prendrait place en fin d'après-midi.

Il amena à nouveau Teneb voir Terio, mais cette fois-ci, il l'attendait. Ses potions avaient maintenant besoin de reposer pendant deux semaines avant d'ajouter le dernier ingrédient.

Une heure plus tard, Teneb revint, souriant et tenant ses nouvelles armes.

Terio les regarda tous les deux.

« Bon, je m'attends à ce que vous preniez soin de vos armes… »

Harry sourit à son ami nain.

« Bien sûr. »

« Bien, revenez si vous avez besoin. » Il regarda Teneb de près. « Cela est aussi valable pour vous, jeune elfe. Tu n'es pas si mauvais que ce que je pensais. »

Teneb acquiesça.

Ils sortirent et pour le reste de la nuit, Harry et Teneb s'entraînèrent comme ils ne l'avaient jamais fait.

Le jeune sorcier avait décidé d'amener l'alfe à un niveau où il serait un défi. Durant les jours qui suivirent, ce fut la même chose. Levé à 4 heures du matin, entraînement, petit déjeuner, cours, déjeuner, cours, entraînement, lit.

Puis, un matin, Harry réalisa que c'était aujourd'hui que la présentation prenait place.

Tous les deux s'entraînèrent légèrement cette fois, Teneb travaillant sur son archerie. Harry souriait mentalement alors que Teneb levait son sourcil. À chaque fois que l'elfe avait son arc en main, il ressemblait à un enfant dans une boutique de bonbons.

Harry ne s'était jamais entraîné au tir à l'arc avec l'elfe, et il prit cette opportunité pour travailler son élément.

Une fois qu'ils eurent fini, ils se dirigèrent silencieusement dans la salle pour prendre leur petit déjeuner.

La cérémonie aurait lieu en fin d'après-midi dans l'antre du Dragon.

C'était une grande étendue, avec un stand érigé d'un côté, pour ceux qui voulaient regarder la cérémonie, ce qui signifiait la plupart des cavaliers.

Harry passa l'après-midi dehors, se baladant sur l'île avec Shadow. Ce n'était pas souvent qu'il avait une journée calme comme celle-ci, et pour une fois, il aimait la paix. Il s'arrêta à la falaise où il avait essayé de se tuer et regarda la mer. Le son des vagues se brisant à la base de la falaise était apaisant, ainsi que leurs mouvements hypnotiques. Harry s'emplit les poumons, appréciant le sel et la sensation fraîche de l'air, avant d'expirer profondément.

Il regarda vers Hogwarts, sa maison, se sentant à ce moment-là en paix avec lui-même. Il ne sentait pas le désespoir qu'il avait ressenti à Noël, il était maintenant sûr d'une chose. Une fois que la cérémonie d'union serait terminée, il retournerait dans son monde. Une fois qu'il serait lié, il aurait la permission de quitter l'île. La seconde année était principalement utilisée pour perfectionner l'habileté des cavaliers avec leur dragon avec l'aide de leur mentor et des autres cavaliers, mais, il savait qu'il aurait à apprendre cela seul. Et puis, Voldemort était encore là. Depuis la destruction de Londres, Voldemort avait continué ses attaques, progressant rapidement. Le Monde Sorcier, grâce à la stupidité de Fudge n'était pas prêt. Le Seigneur des Ténèbres était en campagne de tuerie. Il se fichait des Muggles maintenant. Il attaquait ouvertement, détruisant et tuant autant que possible. Harry savait cela trop bien, puisqu'il était témoin de tout. Il aurait encore craqué si le collier du Sowaroc n'avait pas été présent. À chaque fois qu'il se réveillait d'une vision, il le serrait, et lentement, les souvenirs s'effaçaient un peu. Ils ne disparaissaient pas mais étaient retenus afin qu'ils ne le hantent pas. Cela avait été la seule chose qui préservait sa santé mentale.

Une heure avant le commencement de la cérémonie, il retourna au Quartier Général, faisant attention à ce que personne ne le voit avec Shadow.

Il alla directement à son dortoir après s'être occupé de l'étalon. Il avait encore une demi-heure, et il resta dans son lit, rêvant. Quinze minutes avant la cérémonie, tous les autres Daryns partirent et il se leva. Il portait déjà la partie de la tenue requise pour la présentation, tout ce qu'il avait à faire, était de mettre la tunique blanche au lieu de son tee-shirt habituel.

Cinq minutes plus tard, il était prêt et il sortit du dortoir. Il passa quelques couloirs, quitta le bâtiment et avait fait quelques pas lorsque quelqu'un attrapa son bras. Il se retourna et fit face à un Garth souriant.

Levant les yeux, il vit tous le gang se tenant derrière lui : Xjahl, Vlad, Ribor et Chrisianne.

« Où penses-tu aller, humain ? » dit le jeune Magis malicieusement.

« Cela ne te regarde pas, laisse-moi partir. »

Le Magis ricana.

« Je ne pense pas. »

Harry se tourna pour faire face au petit groupe.

« Laissez-moi partir. »

Il n'allait pas supporté cela plus longtemps. Sa discussion avec ses parents lui avait donné une chose, de la confiance. Ils étaient fiers de lui et ils ne le laisseraient pas tomber.

« Tu penses vraiment que tu peux aller à la présentation. Tu es vraiment stupide tu sais, tu vas seulement te rendre stupide. Renonce, tu es inutile. Admet-le. »

Harry le regarda avec des yeux froids.

« Maintenant que vous avez fini votre petit discours, pouvez-vous me laissez partir. Je crois que vous allez être en retard. »

Il n'attendit pas sa réponse, et libéra son bras, s'éloignant.

Il n'alla pas très loin.

« Petit… ! » Il entendit des bruits de pas derrière lui et il eut juste le temps d'éviter le poing de Garth.

Agissant par pur réflexe, Harry prit une posture défensive. Il vit l'air surpris sur le visage de Garth. Mais cela ne dura pas longtemps, puisque les jeunes Magis se jetaient sur lui. N'étant pas vraiment d'accord pour leur faire du mal, il se retint pour la cérémonie d'union. Harry ne fit que parer les coups ou les éviter.

Garth devenait de plus en plus fou. Finalement, il explosa.

« Tu n'es rien d'autre qu'un trouillard, comme tu l'as toujours été ! Tu ne peux même pas combattre. »

C'était là. Avant qu'il n'ait pu ajouter quelque chose, le poing de Harry rencontra son nez, le brisant.

Il regarda l'humain, levant sa main vers son nez et regardant le sang dessus, un air de choc inscrit dans ses traits.

« Comment as-tu osé ! »

Il se tourna vers son petit gang.

« Attrapez-le ! »

« Avec plaisir. » répondit Ribor.

Puis Harry tomba dans une série de coup - évite- coup - pare - répond - évite.

Il frappa Vlad à la tempe, le mettant KO. Chrisianne fut bientôt jetée dans un arbre ce qui l'assomma. Il frappa Ribor dans l'estomac avant de le faire tomber. Le grand Elemental s'écrasa sur Garth. Seul Xjahl restait. Ils se firent face.

« Tu es meilleur que ce que je pensais, humain, mais tu es encore trop faible pour nous. »

Harry ne répondit pas.

L'elfe lui sauta dessus, il évita un poing mais fut frapper à l'épaule.

« Faiblard, » dit Xjahl.

Harry répondit immédiatement, mettant en pratique ce qu'il avait appris, il frappa l'elfe à la poitrine, puis prit avantage du choc pour attraper son bras et l'envoyer au sol. Xjahl tira sur son bras, essayant de le faire tomber, mais Harry se libéra. L'elfe réussit à se remettre sur ses pieds, un peu mal, pour être frappé à la tempe, le rendant ainsi inconscient.

Harry soupira et recommença à marcher, lorsque soudainement, il sentit une douleur aiguë et impossible dans son dos. Il se retourna et vit Garth souriant, un couteau ensanglanté dans sa main droite.

Il se sentit engourdit. Tout tournait.

« Tu n'iras nulle part, humain. » cria-t-il vicieusement. Il s'approcha de lui, et attrapa son col, l'envoyant dans l'arbre le plus proche, faisant crier Harry alors qu'une vague de douleur traversa son dos.

Mais l'attention de Garth fut attirée par une lueur doré.

« Où as-tu trouvé cela ! »

Il le prit dans ses mains et le retira.

« Tu ne le mérites pas. »

Ce fut la dernière chose qu'il entendit avant que les ténèbres ne l'engouffrent.

-

Teneb regarda autour de lui. Pour le moment, la journée avait été bonne. Les cavaliers s'étaient installés dans les stands, et les dragons avaient commencé à venir et atterrir. Teneb les regardait avec admiration.

Même les cavaliers étaient surpris de voir un Sowaroc et un Emnag. Ces dragons venaient rarement puisqu'il était rare qu'ils se lient avec quelqu'un.

Les écailles dorées du Sowaroc lui rappelèrent le collier de Harry. Se renfrognant, il regarda autour de lui.

Il n'était pas là, Garth et ses amis non plus. Son froncement se renforça et il se tourna vers Inir.

« Hey, est ce que tu sais où sont les autres ? »

Inir regarda autour de lui, et haussa des épaules.

« Aucune idée, mais ils devraient bientôt arriver. »

« Je les ai entendu parler de l'humain. » interrompit Arnelle.

« Vraiment ? » Teneb était maintenant légèrement inquiet.

« Oui, pour lui enseigner quelque chose. »

Teneb n'aimait pas beaucoup l'humain, mais il ne voulait pas qu'il souffre plus qu'il n'avait déjà souffert.

« J'ai oublié quelque chose dans le dortoir, je serai de retour dans une minute. »

« Dépêches-toi. » dit Malisa. « Cela va commencer dans quelques minutes. »

« Ne t'inquiètes pas. »

Teneb fonça vers le Quartier Général lorsqu'il entendit un grand bruit.

Il prit la direction du bruit, et ce qu'il découvrit le choqua.

Garth et ses petits amis entouraient Harry, le frappant, et il vit le collier de Harry dans les mains de Garth.

« Teneb ! » s'exclama Vlad, le voyant.

Il sourit un peu, mais l'elfe fut surpris par le regard froid sur son visage alors qu'il regardait Harry.

Des bleus commençaient à apparaître. Mais il pouvait voir que les autres avaient également des blessures.

« Que s'est-il passé ? » il fut un peu choqué par le ton dur de sa voix.

« Oh ! Et bien, l'humain voulait aller à la cérémonie, et nous l'avons arrêté. »

« Vous… l'avez arrêté ? » répéta Teneb, levant un sourcil.

« Et bien, il ne nous a pas obéi, donc nous avons dû utiliser la force. »

Teneb regarda durement Vlad. C'était de bons combattants, mais Harry était bien meilleur.

« Et ? »

« Tu ne vas pas nous croire ! Il nous a battu. Il nous a assommé et était sur le point de partir lorsque Garth a réussi à se lever. »

« Vraiment, je pensais que vous étiez out. »

« Et bien, je ne l'étais pas. » dit Garth. « Je me suis levé, et je l'ai transpercé dans le dos. Cela lui apprendra à ne pas jouer avec nous. »

Teneb n'entendit pas la fin de la phrase. Il regarda la silhouette de Harry sur le sol, remarquant que les autres le regardaient. Effectivement, il vit du sang sous l'humain. Il l'approcha et s'agenouilla à ses côtés, le roulant doucement sur un côté.

Un cri s'échappa des lèvres de Harry et Teneb cria. La blessure était profonde, et Teneb savait que Garth devait avoir frapper la colonne vertébrale. L'humain semblait également avoir une hémorragie interne.

« Que fais-tu Teneb ? Allons ! Tu vas être en retard pour la cérémonie. »

« Je vérifie, » dit-il, regardant les jeunes, qui se tenaient maintenant à quelques mètres de lui.

« Pourquoi ? » demanda Chrisianne, un peu surprise.

« Parce qu'il meurt ! »

« C'est un être vivant ! » Teneb était de plus en plus en colère.

« Qu'est-ce qu'il te prend ! S'il meurt, et bien, bon débarras, il ne manquera à personne ! Allez maintenant, tu ne veux pas rater la présentation simplement parce que cette humain est suffisamment stupide pour nous désobéir. »

Teneb la regarda. Que devait-il faire ? Il pouvait les suivre, laissant Harry à son Destin, ou il pouvait rester ici, et l'aider comme les elfes étaient supposés le faire. Que devait-il faire ? Qu'est-ce qui importait le plus ? Ce qu'on lui avait dit ? Ou ses morales ? »

« Tu dois faire ton propre choix. »

Les mots de l'humain sonnaient dans ses oreilles.

« Qu'est-ce qui ne va pas avec moi ? Je suis simplement en train de lui sauver la vie ! »

« Est-ce que tu vas bien ? Tu es en train d'aider un humain ! » Le dégoût était évident dans le ton du Magis.

« Oui. »

« Est-ce que tu sais ce que tu fais ? » demanda Garth d'un ton menaçant.

« Je le sais. »

Le Magis prit quelques pas dans la direction de Teneb mais fut arrêté lorsque Teneb invoqua son épée, et lui pointa la lame.

Il regarda l'arme, puis Teneb.

« Traître. » cria-t-il. « Saleté de Traître. »

« Venant de toi, je prends cela comme un compliment. »

Garth le regarda avec dédain, avant de reculer de quelques pas. Il s'éloigna, mais, s'arrêta, se tournant vers Teneb.

« Oh ! Enterre ça avec lui. » Il lui jeta le collier de Harry.

Teneb rencontra ses yeux avec un regard de pierre.

Ils partirent après quelques secondes, fonçant pour la présentation. Il reporta son attention sur Harry, vérifiant son pouls et essayant de stopper le saignement. Sentant un faible pouls, il commença à paniquer.

« Harry, réveille-toi ! Réveille-toi ! »

Soudainement, le jeune sorcier arrêta de respirer.

Teneb le regarda, choqué. Il baissa la tête, et prit lentement la main de l'humain, y mettant le collier.

« Puisses-tu reposer en paix. »

Soudainement, le collier brilla d'une lueur dorée. Surpris, Teneb fit quelques pas en arrière, fixant la silhouette brillante de Harry.

Soudainement, il entendit quelqu'un derrière lui.

Il poussa un cri.

Devant lui se tenait le magnifique Sowaroc, son corps entier luisant, mais il ne put s'empêcher de remarquer la colère qui irradiait du dragon.

~ Que s'est-il passé ?!~

-

Une minute avant :

Garth et ses amis étaient arrivés. Ils s'étaient soignés sur la route vers l'antre du Dragon. Ils s'approchèrent des autres Daryns. Soudainement, un rugissement put être entendu d'un dragon.

Tous regardèrent dans cette direction. Soudainement, le Sowaroc sauta dans les airs et disparut. Les autres dragons étaient agités.

Soudainement, le Emnag suivit le Sowaroc, disparaissant également.

« Daryns, nous allons maintenant commencer la cérémonie. Ceux qui ne sont pas présent rattraperont lorsqu'ils arriveront. »

Se calmant un peu, la cérémonie commença.

-

~ Que s'est-il passé ?! ~

Teneb trembla légèrement.

Le dragon le regarda, et se calma un peu.

~ Parles sans aucune peur, petit. ~

Rapidement, Teneb lui raconta tout. Une fois qu'il eut fini, il put voir que le Sowaroc était vraiment en colère.

Secouant sa tête dorée, il s'approcha de Harry, qui était toujours entouré d'une lumière dorée.

« Pouvez-vous le sauver ? »

Le regard dur du dragon se tourna vers Teneb.

~ J'ai besoin de ton aide, petit, ainsi que le support d'un de mon espèce. Il est allé très loin, et je ne sais pas si je serai capable de le ramener à temps. Mais j'essayerai. ~

Alors qu'il finissait de parler, un Emnag apparut à côté d'eux.

Elle se tourna vers Teneb, ses yeux le transperçant.

~ Veux-tu nous aider, petit. ~

Teneb n'hésita pas.

« Oui. »

~ Très bien, simplement pour que tu le saches, nous t'emmenons dans les profondeurs de son esprit. Es-tu prêt à faire face à ça ? ~

« Je le suis. » fut la réponse de Teneb. Il n'était pas très sûr, mais il voulait aider.

~ Et bien, dans ce cas, entre en transe, et fais-nous confiance.

Quelques secondes, Teneb fut dans une transe profonde, et il se sentit tiré quelque part. Puis, il pénétra l'esprit de Harry.