.o0O DOUBLE FANTASY O0o.


Disclaimer : Et rebelote… Tous les personnages présents dans ma fic appartiennent à JK Rowling-sempaï tout comme les chansons utilisées appartiennent à leur auteur et interprète. Je n'en tire aucun bénéfice financier.

Note : Hello ! Alors j'avais préparé une immense note d'auteur de 3 pages mais sur un coup de tête j'ai tout effacé car après tout, les petits résumés clairs valent mieux que de longs discours ennuyeux XD Eh bien mes amis, ceci n'est rien d'autre qu'un recueil de One Shot ! Et chaque OS sera basé sur un couple de la saga HP ; mes couples préférés en somme. N'hésitez pas à lire uniquement les OS concernant vos couples fétiches. Je sais que beaucoup espéraient une fic Draymione mais pas de soucis, ils seront dans ce recueil eux aussi, et ma prochaine fic quand j'aurais fini celle-là portera uniquement sur eux :) Je tiens à signaler que pour ce recueil le rating est M tout simplement parce que chaque OS contiendra du Lemon. Je sais qu'il y en a qui adorent comme il y en a qui n'apprécient pas ce genre alors ceux qui n'aiment pas ça, passez tout simplement votre chemin. Ceux qui me lisent habituellement doivent savoir que le Lemon est loin d'être mon genre favori et que les rares occasion où j'en écris, ça reste assez soft, mais ça se classe tout de même M je suppose. Même si je ne suis pas une Lemonière, j'ai eu envie de tenter le coup le temps de ce recueil qui contiendra 8 OS et j'espère que cela vous plaira ! Je précise aussi que chaque OS aura pour thème une chanson qui viendra évidemment illustrer toute la relation entre les deux personnages donc j'en ai choisi des adaptées à l'histoire et aux rapport entre les deux héros, à partir de chansons que j'aime beaucoup et il va sans dire que je vous conseille de les écouter en lisant ! Si vous ne les avez pas et souhaitez les entendre, envoyez-moi un MP ;) Toutes les chansons sont en anglais et traduites par votre dévouée Mely ;) RARS en mail comme d'hab donc les invités, n'oubliez pas de me laisser votre email en review ! Allez, bonne lecture ! Love, Sex and Music :D

Avertissement: Certains couples présentés dans ma fanfic sont conventionnels et existent réellement dans le monde de JKR alors que certains autres PAS DU TOUT. Et suite à certains commentaires désagréables que beaucoup d'auteurs reçoivent de shippers butés qui ne supportent pas qu'on «sépare» un couple conventionnel en les mettant avec quelqu'un d'autre, genre qu'on mette Hermione avec Drago au lieu de Ron, je tiens à préciser que je n'accepte pas ce genre de critiques. J'accepte volontiers toutes les critiques justifiées, de lecteurs qui trouveraient des faiblesses dans mon intrigue ou trouveraient que j'aurais pu mieux faire à certains endroits par exemple ; ces critiques sont les bienvenues tant qu'elles sont commentées. Mais les commentaires intolérants critiquant uniquement le COUPLE sur lequel j'écris seront directement et automatiquement supprimés.


A/N : Voilà la première OS-SgF du recueil ! C'est donc Hermione et Ron qui vont ouvrir le bal sur la chanson « Come With Me » de Phil Collins, traduction by me ;) qui est une chanson que j'aime beaucoup, toute cutie et toute tendre, et que j'imaginais bien pour le petit couple. Dans cette fic, Hermione se laisse enfin aller… et quel était le meilleur endroit pour ça sinon dans les bras rassurants de ce cher Ron ? ;)

RON & HERMIONE

"Come With Me"

Confortablement installée dans la Salle Commune de Gryffondor, un livre à la main, presque seule, Hermione était tranquillement en train de bouquiner dans un fauteuil en face de la cheminée lorsque la portée s'ouvrit à la volée sur Parvati et Lavande qui entrèrent en parlant très fort et en gloussant comme des poules.

-Tu es sûre que ça va marcher ? s'enquit Lavande. C'est risqué, quand même…

-Absolument, fais-moi confiance ! lui assura alors Parvati entre deux gloussements.

-Il est trop beau ! s'extasia Lavande en poussant un petit cri suraigu.

Fronçant les sourcils, Hermione leva les yeux de son livre et se tourna vers les filles.

-Qu'est-ce qui vous arrive ? Vous ne faites rien d'illégal, j'espère ?

-Oh, nooon, rirent Lavande et Parvati d'une seule voix.

-Tant mieux, parce que je suis Préfète-en-Chef et…

-Rassure-toi, Hermione la Préfète-en-Chef, rit Lavande, ce n'est rien qui te concerne.

Et sur un dernier rire, elles montèrent en courant jusqu'à leur dortoir tandis que Hermione levait les yeux au ciel, exaspérée par tant de puérilité.

Puérilité, peut-être, mais au moins, elles, elles s'amusent, lui siffla une petite voix narquoise dans sa tête.

Et elle, avec qui s'amusait-elle ? Personne. Toutes les filles ici avaient des petits amis, des flirts, une personne spéciale à leurs yeux. Et elle, elle était seule. De toute sa vie, elle n'avait eu qu'une relation très platonique avec Viktor Krum qu'elle n'avait embrassé qu'une seule fois, et ce McLaggen avec lequel elle s'était simplement rendue à une soirée dans le but de rendre Ron jaloux. D'ailleurs, ce dernier était sorti plusieurs mois avec Lavande et niveau expérience, il était plus qu'évident qu'il en savait bien plus qu'elle… Même Harry, le plus jeune, qui à présent, ressortait avec Ginny. Ah, et Ginny ! Ce n'était même pas la peine d'en parler : depuis sa quatrième année, elle était très populaire et collectionnait les conquêtes.

Ne restait qu'elle qui restait toujours seule. Elle devait bien le reconnaître : elle n'avait aucune expérience et même si elle avait prétendu s'en moquer jusque là, à présent, à dix-huit ans, elle commençait à se sentir frustrée et mal à l'aise. Elle se demandait quel était son problème, ce qui n'allait pas chez elle… Etait-elle moins jolie que les autres ? Moins attirante ? Tellement sérieuse et travailleuse qu'elle dégoûtait tous les garçons ? Et les rares qui lui avaient demandé de sortir avec elle ne lui avaient pas convenu. Elle avait besoin de quelqu'un de doux, d'attentionné, qui prendrait soin d'elle et la rassurerai suffisamment pour qu'elle accepte de se donner à lui…

Le retour de Parvati et de Lavande dans la Salle Commune, gloussant plus fort que jamais, l'arracha à ses pensées. Elles paraissaient très contentes et tout excitées.

« Apparemment, elles ont réussi ce qu'elles voulaient faire » songea la jeune fille, agacée. « Bon, je vais aller me coucher… »

¤¤¤

Le lendemain, en pénétrant dans la Grande Salle pour le petit-déjeuner, Hermione était de mauvaise humeur. Elle avait mal dormi. Parvati et Lavande n'avait pas arrêté de chuchoter et de rire ce qui l'avait empêché de trouver le sommeil. Elle rejoignit Harry, Ginny et Ron à la table des Gryffondors et se laissa tomber sur une chaise.

-Ça ne va pas, Hermione ? s'enquit Ginny. Tu es toute pâle.

-Mauvaise nuit ? s'enquit Harry.

-Oui, grommela Hermione qui n'avait pas envie de parler.

-Pourquoi ? C'était avec qui ? la taquina Ginny en riant.

A ces mots, Ron s'étrangla avec son jus de citrouille.

-Je plaisantais, lui précisa sa sœur avec un clin d'œil complice à Hermione. Bon, je vous laisse, j'ai cours dans la Tour d'Astronomie alors autant partir en avance. A tout à l'heure, ajouta-t-elle après avoir embrassé Harry et fait signe de la main à Ron et Hermione.

Le trio finit bien tranquillement son petit déjeuné et alla ensuite en cours. Ils venaient juste de revenir s'installer pour le dîner lorsque deux fusées passèrent à toute vitesse à côté d'eux pour rejoindre la table des Serpentard. Lavande et Parvati.

-Bizarre, ça, fit remarquer Harry.

-Encore en train de draguer ces deux-là, je me demande quel garçon de Poudlard elles n'ont pas encore eu, l'une ou l'autre, ricana Ron. Enfin, à part toi, Harry…

-Je suis quand même allé avec Parvati au bal de Noël, répondit Harry en haussant les épaules.

-Pour répondre à ta question, Ron, je dirai Blaise Zabini, déclara Hermione en montrant ce dernier du doigt.

En effet, Parvati, tout sourire, se tenait derrière Blaise et Lavande qui discutait avec lui en battant des cils et en secouant sa crinière blonde tout en gloussant. Et encore un qu'elle aurait. A se demander comment ces deux-là faisaient…

-La nouvelle cible de Lavande n'est quand même pas ce naze ? s'effara Ron. La honte pour moi si elle se met à sortir avec lui : j'aurais un point commun avec Zabini, berk !

-Elle lui offre même à boire, fit remarquer Harry.

-Hum… Oh ! Apparemment, elle a mal dosé ! On dirait qu'il fonce vomir ! s'exclama Ron en éclatant de rire.

En effet, Blaise venait de déguerpir de la Grande Salle à toute vitesse, une main devant la bouche, apparemment écoeuré par la gorgée qu'il venait d'avaler.

-N'importe quoi, soupira Hermione en levant les yeux au ciel. Bon, je vous laisse, les garçons. Je dois aller faire des recherches en Arithmancie à la bibliothèque.

-Aussi tard ? Bon… Alors on se voit demain, dit Harry.

-A plus tard, ajouta Ron en la regardant s'en aller.

¤¤¤

Après être montée chercher quelques livres, avant d'aller à la bibliothèque, Hermione passa par les toilettes du premier étage. Mais en entrant dedans, elle vit une tête aux cheveux bruns immobile, plongée dans un lavabo, l'air de lutter pour essayer de vomir, sans succès. C'était Blaise Zabini.

Bien qu'elle ne se soit jamais entendue avec Blaise, comme avec la plupart des Serpentard, Hermione s'approcha lentement de lui, se disant qu'en tant de Préfète-en-Chef, elle se devait d'intervenir.

-Ça va, Zabini ? s'enquit-elle. Tu veux que j'aille chercher Mrs Pomfresh ? Qu'y avait-il dans ce verre que t'a donné Lavande ?

Pour toute réponse, il se tourna lentement vers elle, l'air comateux et soudain, son regard s'illumina et il reprit des couleurs.

-Hermione Granger ? fit-il avec un grand sourire.

-Euh… oui ? répondit-elle, surprise.

Il se rapprocha alors d'elle sans quitter son grand sourire béat.

-Je n'avais jamais remarqué…

-Quoi ? s'enquit la jeune fille.

-A quel point tu étais mignonne, répondit-il tout en continuant à avancer.

Sans prévenir, il saisit la main d'Hermione et l'attira contre lui.

-S'il te plaît, sors avec moi.

-Ça va pas ! s'exclama la jeune fille en se dégageant vivement. Qu'est-ce qui te prend, Zabini ?

Soudain, elle comprit. Mais oui, c'était tellement évident ! Comment n'avait-elle pas pu le voir avant ? Ces idiotes de Parvati et Lavande avaient concocté un philtre d'amour sous forme liquide pour que Blaise tombe amoureux de Lavande et à présent, voilà qu'il se mettait à l'aimer, elle, car elle était la première personne qu'il avait vue depuis !

-Bon, écoute-moi, Zabini, tu…

-Ne me repousse pas, Hermione, murmura le jeune homme en l'attrapant par les épaules. S'il te plaît.

-Lâche-moi, ordonna-t-elle.

Plus moyen de reculer ; elle était contre le mur et Zabini s'était pratiquement collé à elle. A présent, il la prenait dans ses bras et tentait de l'embrasser.

-Arrête ! s'exclama-t-elle. Arrête ça, Zabini ! Tu as bu un phil…

-Hermione, je suis tellement amoureux de toi… gémit-il en noyant son visage dans ses cheveux. Si tu savais…

Malgré les protestations de la jeune fille, il commença à l'embrasser dans le cou, imperturbable.

-Laisse-moi, tranquille, Blaise ! s'écria Hermione en tentant de se dégager.

Mais elle commença réellement à paniquer lorsqu'elle sentit les mains du jeune homme venir se poser sans vergogne sur ses fesses tout en claquant la porte des toilettes avec son pied.

-Lâche-moi ! hurla-t-elle en se débattant comme un beau diable. Au secours !

-Hermione… je t'aime tant… continuait de chantonner Zabini en couvrant son visage de baisers tandis qu'elle hurlait pour échapper à sa prise.

Mais hélas, il était bien plus fort qu'elle et la maintenait toujours immobile contre le mur.

-Blaise… murmura-t-elle au bord des larmes. Je t'en prie, lâche-moi…

-Non, jamais…

Tout à coup, la porte s'ouvrit à la volée, faisant sursauter Zabini.

-Ron ! s'exclama Hermione.

Jamais elle n'avait été aussi heureuse de le voir. En découvrant les mains de Zabini sur le corps d'Hermione, Ron vit rouge et se rua sur le Serpentard.

-DE QUEL DROIT TU OSES LA TOUCHER, SALAUD ! s'écria-t-il en le poussant contre une cabine. HEIN !

-Arrête, Ron, ce n'est pas de sa faute, Lavande lui a fait boire un philtre d'amour qui a fait effet sur moi ! s'exclama Hermione en lui retenant le bras.

Il se tourna alors lentement vers elle et la regarda droit dans les yeux.

-Il n'avait pas à te toucher.

-Ça va, c'est fini, soupira Hermione. Laisse-le, ce n'était pas sa faute.

Ron lança un dernier regard écoeuré à Zabini qui à présent dégurgitait son philtre d'amour sur le sol.

-Laissons-le comme ça, déclara Ron en faisant sortir Hermione.

Les deux jeunes gens sortirent des toilettes en silence jusqu'à ce que Ron remarque que la tempe gauche d'Hermione saignait légèrement.

-Hé ! s'exclama-t-il. Qu'est-ce que c'est que ça ?

-Oh… murmura Hermione en s'en apercevant à son tour. Ça doit être du à ma lutte contre Zabini, j'ai probablement dû me faire ça toute seule, ajouta-t-elle avec un petit rire.

Mais Ron la regardait sévèrement.

-Bon, on va arranger ça. Viens avec moi.

¤¤¤

Une fois dans son dortoir, Ron se mit à fouiller furtivement dans son sac de voyage.

-Je suis certain que maman m'en a envoyé, marmonna-t-il. Ah, les voilà !

Tandis que Ron mettait un sparadrap magique sur la tempe ensanglantée d'Hermione, celle-ci ne put pas s'empêcher de remarquer à quel point il avait mûri, depuis l'an passé.

-Voilà qui est fait, dit-il une fois la plaie d'Hermione cicatrisée grâce au sparadrap magique.

-Merci, répondit-elle. Mais dis-moi, qu'est-ce que tu fabriquais dans les couloirs, si tard après dîner ?

-Tu oublies que je suis Préfet-en-Chef comme toi, déclara Ron. Et comme on est vendredi, aujourd'hui c'est un jour de ronde pour moi. J'étais au deuxième étage quand j'ai entendu crier.

-Merci de m'avoir aidée, murmura la jeune fille.

-Ben de rien, je n'allais quand même pas laisser ce Zabini violer quelqu'un ! Encore moins toi…

Il se mordit alors la lèvre inférieure, comme si ces dernières paroles lui avaient échappé.

-Merci, Ron, répéta-t-elle.

Ils restèrent un instant à se regarder en silence, comme ils ne l'avaient jamais fait. Mais au bout de quelques secondes, Hermione ne put plus soutenir son regard et se détourna légèrement.

-Où sont Harry, Neville et les autres ? demanda-t-elle pour changer de sujet.

-A la soirée nocturne à Pré-au-Lard, marmonna Ron l'air morose. Parfois, je déteste être Préfet-en-Chef. Tu sais quel était le rôle de ma ronde cette nuit ? Surveiller s'il n'y avait pas de petits malins qui essayaient d'aller à Pré-au-Lard par un passage secret !

A ces mots, Hermione réprima un sourire.

-Un peu comme nous il y a quelques années.

-Ouais… Quoique, on n'a pas beaucoup changé depuis, rit-il. A part quelques centimètres en plus.

-Mais… on a changé sur certains points, non ? risqua Hermione d'une petite voix.

Ron la regarda alors sans comprendre. Hermione, gênée d'avoir dit cela, resta silencieuse un moment jusqu'à ce que Ron brise le silence.

-Aah, bonne vieille, Hermione ! lança-t-il soudain en lui tapotant légèrement le dos. Bon, allez, moi je vais aller faire un somme. Bonne nu…

-Est-ce que je peux rester ici cette nuit ? demanda-t-elle très vite, les joues en feu.

Elle devint aussitôt aussi flamboyante que les cheveux de Ron, honteuse d'avoir dit cela. Elle allait passer pour une idiote à présent. Mais était-ce de sa faute si le seul garçon avec lequel elle se sente vraiment bien était Ron ?

-Euh… eh ben… si tu veux, oui, répondit alors le jeune homme.

Hermione bondit de surprise et commença à paniquer.

-Tu veux prendre le lit d'Harry ? De toute façon, ils passent la nuit dans une auberge à Pré-au-Lard.

… Panique qui retomba aussitôt à plat. La jeune fille était à présent agacée. Une fois de plus, il ne voyait rien.

-Je plaisantais, déclara-t-elle en s'apprêtant à sortir. Bonne nuit, Ronald.

Mais au moment où elle allait franchir la porte, Ron bondit devant elle.

-Non. Il faut qu'on discute d'abord.

-Qu'on… discute de quoi ? murmura-t-elle.

-De toi ! En général, quand tu m'appelles Ronald, c'est que tu es énervée. Alors dis-moi ce qui ne va pas.

-Rien…

Il était si beau dans son t-shirt qui semblait se fondre avec son torse et avec ses mèches rousses rebelles devant ses yeux bleu. Et là, elle ne tint plus et sous l'impulsion, elle lui vola un baiser avant de tourner les talons pour sortir en courant mais la main de Ron la retint fermement.

-Hermione… murmura-t-il alors. Je…

-Désolée, murmura-t-elle, honteuse. Ecoute, je ne sais pas ce qui m'a pris. Oublie ça, d'accord ? Et moi, je vais…

Mais les lèvres de Ron sur les siennes la firent taire en une seconde. Il l'embrassa doucement et tendrement, ce qui fit frissonner la jeune fille.

Son frisson se prolongea lorsqu'elle sentit les bras de Ron venir encercler sa taille et l'attirer contre lui.

Le jeune homme inséra alors sensuellement sa langue dans sa bouche pour un baiser plus passionné auquel Hermione y répondit timidement avant de se laisser aller pour ce qui était son premier véritable baiser. Avec Ron.

Il la serra fort contre lui et caressa doucement son dos, puis ses cheveux dans lequel il enfoui son visage pour respirer profondément l'odeur qu'ils dégageaient.

Hermione sentit un long frisson lui parcourir l'échine lorsqu'elle le sentit se durcir contre elle. D'instinct, elle recula, même si elle s'était bien des fois laissée allée à penser à ce moment. Car elle avait peur.

-Pourquoi tu trembles ? chuchota le jeune homme, sur ses lèvres.

-Je… je… balbutia-t-elle.

Elle recula légèrement. Ron, surpris, lui lança un regard interrogateur.

-Hermione ? Mais qu'est-ce que tu as ? J'ai l'impression que tu as peur de moi.

Pour toute réponse, elle baissa les yeux.

-Enfin, Hermione, c'est moi !

Il se rapprocha alors d'elle et la prit doucement dans ses bras.

-Tu n'as pas besoin de me craindre, murmura-t-il en l'embrassant sur la joue. Je veux prendre soin de toi. Et il n'y a aucun problème. Nous ferons ce que tu voudras.

-C'est vrai ?

Ron soupira alors en la serrant plus fort contre lui.

-Bien sûr que oui, enfin. Je ferai n'importe quoi pour toi, Hermione ! N'importe quoi… Demande-moi ce que tu voudras.

Apaisée par ces mots, Hermione se hissa sur la pointe des pieds pour embrasser à son tour Ron encore plus passionnément et langoureusement que lui-même l'avait fait. Elle sentit alors le désir monter en lui comme en elle.

-Pitié, Hermione, chuchota-t-il, les yeux clos. Si tu ne veux pas, ne me tente pas comme ça… Tu ne peux pas savoir à quel point j'ai attendu ce moment…

-Alors ne me laisse pas le gâcher… répondit Hermione entre deux baisers en posant elle-même les mains du jeune homme sur ses hanches, le sentant sincère et prêt à tout pour la rendre heureuse.

I'll try to make the sunshine brighter for you

(J'essayerai de rendre l'éclat du soleil plus lumineux pour toi)


I will even play the fool if it makes you smile

(Je ferai même le pitre si ça peut te faire sourire)

Etourdi de volupté, Ron la pressa plus fortement contre lui et noya ses doigts dans la toison châtaine d'Hermione qui laissa échapper un soupir de bonheur. Dans ses bras, elle se sentait enfin en sécurité, heureuse, flottante et légère, comme si plus rien d'autre n'existait… Elle n'était bien qu'à ses côtés, qu'avec Ron… même si elle avait encore peur.

I'll try to make you laugh if there's a tear in your eyes

(J'essayerai de te faire rire s'il y a une larme dans tes yeux)

Le jeune homme, lui, était déjà complètement transporté et ne songeait qu'à ne faire plus qu'un avec elle, sans chercher à retenir les quelques bribes de réalité qui venaient parfois s'immiscer dans son esprit enfiévré.

-Merlin… Je suis complètement amoureux de toi, Hermione… chuchota-t-il sans cesser de l'embrasser. Si tu savais depuis combien de temps j'attends ça…

After all is said
(Maintenant que tout est dit)

After all is done

(Maintenant que tout est fait)


I'll do anything for you.

(Je ferai n'importe quoi pour toi)

Ron souleva alors légèrement le pull de la jeune fille pour glisser ses mains en dessous et caresser son ventre plat pour remonter lentement mais sûrement vers sa poitrine. Prête à défaillir, Hermione le laissa faire et se cramponna au cou de Ron, incertaine que ses genoux puissent encore la supporter longtemps.

Il la souleva alors de terre et la porta délicatement à son lit pour l'y allonger avec douceur. Il l'y rejoignit ensuite pour reprendre là où il s'était arrêté.

Le jeune homme finit par découvrir sa poitrine et la caressait tout en promenant sa langue dans son nombril, au creux de sa poitrine puis finalement sur ses pointes durcies par le plaisir ce qui arracha à Hermione un petit cri de plaisir.

La jeune fille s'était totalement renversée sur le lit, la tête et les bras penchés en arrière, les yeux clos pour mieux sentir la magie s'emparer de son corps, ses cheveux châtains balayant le bord du lit.

Ron reprit alors ses lèvres qu'il aurait pu dévorer sur place tant elles étaient belles et appétissantes. Hermione sembla alors retrouver l'usage de ses bras qu'elle venait de placer autour du cou et sur le dos fort de Ron qui répondit par une étreinte à en perdre haleine.

Mais soudain, alors que leurs baisers et caresses se faisaient plus profondes et intimes, Ron ressentit soudain une nouvelle réticence de la part de la jeune fille qui tempéra son ardeur. Oui, elle le voulait. Elle voulait faire l'amour avec Ron, mais avant, elle devait être sûre. Sûre de lui, d'elle-même, de ses émotions qu'elle ne parvenait plus à contrôler.

Comme s'il avait lu en elle, il embrassa d'un geste très doux ses doigts fins dans les siens et murmura :

-N'aies pas peur. Je ne te ferai jamais de mal. Je prendrai soin de toi, je te le promets…

Come with me, close your eyes
(Viens avec moi, ferme les yeux)

Hold my hand, it'll be alright
(Tiens ma main, tout ira bien)

Une passion grandissante s'emparait de Ron seconde après seconde mais il tentait de tempérer ses ardeurs afin de ne pas la brusquer. Retirant d'une main ses propres vêtements tout en continuant à caresser le corps fébrile d'Hermione de l'autre, il entreprit ensuite d'aventurier sa main brûlante à l'entrée de son intimité. Hermione eut alors presque l'impression de le voir rougir. C'était tellement inattendu, et ils avaient été amis tellement longtemps…

Gémissant doucement, Hermione enfonça ses ongles dans le dos de Ron tandis qu'elle sentait, chancelante, glisser sur ses hanches sa culotte.

Don't be scared, don't be shy

(N'aie pas peur, ne sois pas timide)


Lift your head it's gonna be alright

(Lève la tête, ça se passera bien)

-Ron… murmura-t-elle en rouvrant les yeux. J'ai peur…

-Tu veux qu'on arrête ? chuchota-t-il sagement, l'air un peu gêné, bien que ses gestes de plus en plus intimes signifiaient tout le contraire. Rien qu'un mot, un geste, et j'arrête, Hermione. Je ferai ce que tu voudras.

-Non… continue, Ron…

Avec une tendresse infinie dans ses gestes et ses paroles, Ron acheva de déshabiller Hermione qui, cramponnée à lui, caressant à présent d'une main timide son torse et sa nuque, semblait plus en confiance.

I'll try to make the star shine brighter for you

(J'essayerai de rendre la lumière des étoiles plus brillante pour toi)


And I'll take you on my shoulders, hold you way up high

(Et je te prendrai sur mes épaules, te tenant bien haute)

Toute la réticence exprimée dès le début sembla alors quitter progressivement la jeune fille que l'ardeur de leur étreinte chassait au fil des secondes.

I'll even chase the rainbow hanging in the sky
(Je pourchasserai même l'arc-en-ciel suspendu dans le ciel)

Au bout de quelques minutes, n'y tenant plus, Ron vérifia une dernière fois si elle le voulait bien et entra en elle, lui arrachant un petit gémissement étouffé.

Coz after all is said

(Car maintenant que tout est dit)

After all is done

(Maintenant que tout est fait)


I'll do anything for you
(Je ferai n'importe quoi pour toi)

Et il lui fit l'amour avec tendresse et passion, doucement au début, mais avec une passion grandissante, venant de lui comme d'elle, d'un désir partagé. Envolée, transportée au-delà de ses rêves les plus fous, Hermione était loin, grisée, amoureuse et le corps emplie d'une passion brûlante, ses doutes et ses peurs disparaissant totalement grâce à Ron…


Come with me, close your eyes
(Viens avec moi, ferme les yeux)

Hold my hand, it'll be alright
(Tiens ma main, tout ira bien)

Don't be scared, don't be shy

(N'aie pas peur, ne sois pas timide)


Lift your head it's gonna be alright.

(Lève la tête, ça se passera bien)

Au fil des minutes, le rythme de leur ébat amoureux s'accélérait, guidée par Ron au rythme de ses va-et-vient de plus en plus forts, faisant haleter la jeune fille, grisée par le plaisir qui s'immisçait lentement en elle. Elle voulait qu'il continue, qu'il accélère, qu'il ne s'arrête jamais…

Through the eyes of innocence

(A travers les yeux de l'innocence)


You will find, you will see

(Tu trouveras, tu verras)

-Ron ! Oh, mon Dieu, Ron…

There'll come a time it all makes sense

(Viendra un moment ou tout prendra sens)


And you won't know, but it will show inside, deep inside…

(Et tu ne sauras pas, mais tu le sentiras à l'intérieur, profondément à l'intérieur…)

Ardente comme jamais, totalement abandonnée, Hermione se mordit les lèvres au moment où le plaisir l'eut à sa merci. Ron s'en rendit compte en sentant qu'elle se dérobait sous lui et il déposa alors comme une plume un baiser sur ses lèvres sans cesser ses assauts qu'à présent, totalement sous l'emprise du désir, il ne contrôlait plus.


Come with me, close your eyes
(Viens avec moi, ferme les yeux)

Hold my hand, it'll be alright
(Tiens mes mains, tout ira bien)

-Oh, Hermione… je n'en peux plus…

Don't be scared, don't be shy

(N'aie pas peur, ne sois pas timide)


Lift your head it's gonna be alright.

(Lève la tête, ça se passera bien)

Retournant la jeune fille sur lui, il libéra toute sa passion en poussant un gémissement, relâchant doucement son étreinte qu'ils auraient voulu ne jamais finir. Hermione tremblait tellement que si Ron ne l'avait pas rattrapée, elle serait certainement tombée du lit. Elle observa alors en souriant le visage de Ron en dessous du sien, ses yeux clos sous l'effet du plaisir qui finissait progressivement, sa bouche entrouverte sous sa respiration encore saccadée et ses cheveux collés à son front trempé qu'elle caressa avec amour.


I'll try to make the days last longer for you

(J'essayerai de prolonger les jours pour toi)


From the daybreak, 'til the sunset, 'til the end of time
(De l'aube au coucher de soleil jusqu'à la fin des temps)

I'll keep you safe, away from the heartache

(Je te garderai en sécurité, loin des peines de cœur)

-Je t'aime, Mione, dit-il simplement avant de l'attirer dans ses bras pour qu'elle se blottisse contre lui. Je ne suis peut-être pas parfait, loin de là, et peut-être très maladroit, mais je te jure que je te rendrai heureuse, Hermione Granger. Je ferai tout pour ça. Tout.

-Moi encore plus, répliqua-t-elle en posant sa tête entre le torse et le bras du jeune homme.

Coz when all is said

(Car quand tout est dit)


And when all is done

(Et quand tout est fait)


I'd do anything for you

(Je ferais n'importe quoi pour toi)

Elle ne regrettait pas d'avoir attendu. Elle avait trouvé en son ami de toujours ce dont elle avait besoin. Un amour sincère.

FIN


A/N : J'espère que cela vous a plu ! Le prochain couple sera… non je vous laisse la surprise hihihi ! Par contre pour une fois, mes uploads seront irréguliers je pense bien que le recueil ait déjà été complètement écrit, je vais certainement partir pour tout l'été sans le net alors ne vous inquiétez pas si vous n'avez plus de nouvelles de moi pendant un temps, je suis toujours là gniark ! Sur ce, à la semaine prochaine !