Pas à pas est un recueil de One-Shot, ayant pour acteurs principaux James et Lily et montrant certains jours, de leur vie. Je ne pense pas tenir compte de l'ordre chronologique des événements, mais, je pense que le titre reflètera bien l'idée de mes OS puisque tout se passera… Pas à pas

¤¤¤¤¤

Titre : Tout est une question de subtilité

Rating : K

Résumé : Le plus dur, ce n'est pas d'apprendre qu'on est enceinte... non. Pour Lily, le plus dur, c'est de l'annoncer à son mari. Mais elle a oublié que son mari était James Potter et qu'il faut s'attendre à tout avec lui.

¤¤¤¤¤

Tout est une question de subtilité

Elle ne lui avait pas annoncé de la manière la plus subtile qu'il soit.

« Chéri, je suis enceinte. »

Lily et James vivaient ensemble depuis la fin de leur septième année au Collège Poudlard. Ils s'étaient mariés l'an dernier lors d'une cérémonie merveilleuse.

« Rien n'est trop beau pour la femme que j'aime, » lui avait soufflé James alors qu'elle s'était émerveillée devant l'allée immensément fleurie du manoir des parents de son époux.

Et ce jour-là, Lily Potter venait d'apprendre qu'elle était enceinte. En fait, elle en avait plutôt eu la confirmation. Depuis une petite semaine, elle avait des doutes, des nausées et des étourdissements. Elle avait pris rendez-vous à l'hôpital Ste-Mangouste mais sans se réjouir trop vite. Elle voulait être sûre avant tout.

Trois jours.

C'était le délai à attendre pour avoir les résultats des examens qu'elle avait passé. Finalement les sorciers ne sont pas plus rapides que les moldus.

Un hibou avait toqué à la fenêtre de la cuisine un matin alors que James était encore sous la douche et qu'elle prenait son petit déjeuner seule. Son mari la délaissait pour aller disputer un match de Quidditch amical. Elle ouvrit la fenêtre et quand le hibou s'engouffra dans la pièce, elle reconnut aussitôt le sceau de l'hôpital bien en évidence sur l'enveloppe qu'elle attrapa et se dépêcha de dissimuler dans un tiroir de la cuisine. Elle nourrit le hibou pour qu'il reparte le plus vite possible.

Elle entendit des pas dans les escaliers et se rassit comme si de rien n'était. James entra dans la cuisine, les cheveux dégoulinants et une serviette autour des hanches en guise de vêtements.

- Chérie ?

- Oui ?

- Sais-tu où est ma tenue de Quidditch ?

- Bien sûr, là où tu l'as laissé quand tu es rentré de ton dernier match.

- Eclaire-moi, Princesse, j'ai oublié.

Il avait en réserve une multitude de surnoms pour elle. Elle les trouvait parfois ridicules mais, secrètement, elle les adorait.

James s'était approché d'elle. Lily pouvait presque sentir les gouttes d'eau tomber sur sa propre peau. D'ailleurs, elle dut se faire violence pour ne pas tirer sur la serviette.

- Bêta, je l'ai lavé et plié dans l'armoire.

- Tu es un amour.

- N'en rajoute pas trop, non plus.

Une demi-heure plus tard, James était parti et Lily reprit la lettre. Elle la contempla un instant mais, impatiente, elle l'ouvrit sans plus de cérémonie.

« Madame Potter,

blablabla blabla blablabla »

Une série de chiffres dont elle se fichait éperdument.

« Positif »

Elle était enceinte. Elle attendait un enfant. Elle allait être maman.

Lily ferma les yeux pour se laisser imprégner de la nouvelle. Elle sourit et posa une main sur son ventre encore plat.

Dès lors, la journée passa lentement, trop lentement. Elle prit un long bain et se pomponna gaiement, le sourire ne la quittait plus.

A l'heure du déjeuner, James n'était pas encore rentré. Le match devait perdurer.

Elle aurait bien été le voir, mais elle n'aimait pas le Quidditch qu'elle jugeait trop dangereux. Elle comprenait la passion de son époux et l'acceptait sans broncher mais il ne fallait pas lui demander d'aller le voir jouer. C'était au-dessus de ses forces et elle avait déjà assez donné à Poudlard. En plus, il faisait bien trop froid pour qu'elle mette le nez dehors.

Lily déjeuna donc seule. Elle lut et relut la lettre plusieurs fois. Elle fit un peu de ménage à la façon moldue pour s'occuper. Elle cuisina un gâteau. Elle bouquina près du feu de la cheminée et s'y assoupie.

- Chérie.

Lily se sentit légèrement secouée et entendit une voix d'homme qu'elle ne connaissait que trop bien, celle de James, grave et sensuelle malgré lui quand il s'adressait à sa femme. Elle ouvrit difficilement un œil puis le second et aperçut James penché au-dessus d'elle.

- Tu rentres tard, dit-elle en étouffant un bâillement.

- Je sais mais j'ai eu des problèmes à attraper le vif d'or.

Il l'embrassa et Lily noua ses bras au tour de son cou pour prolonger le baiser. Ensuite, James alla prendre une douche et se changer.

Lily n'avait pas bougé du canapé, dans sa tête, elle cherchait le meilleur moyen de l'annoncer à James. Mille questions arrivaient en même temps.

« Chéri, tu vas être papa. »

Non, trop direct. Avec James, il fallait privilégier la douceur, sinon, il risquerait de ne pas s'en remettre.

« Mon amour, que penserais-tu d'avoir un enfant ? »

Un éclair de panique traversa le regard de la jeune rouquine. Ils n'avaient encore jamais parlé du fait d'avoir un enfant. Du moins pas tout de suite avec les temps qui courent. Elle ne savait pas si son mari était prêt à en avoir un maintenant.

Ou bien, elle lui faisait lire la lettre de l'hôpital.

Lily était perdue. Elle décida finalement de laisser faire les choses et alla préparer le dîner. James redescendit, désormais frais et se jeta sur les plats.

- Tu n'as pas mangé, s'étonna Lily.

- Pas eu le temps.

- Pas du tout ?

- Un petit pain pendant un temps mort.

Le jeune femme secoua la tête, son mari était inconscient.

- Qu'est-ce que tu as fais aujourd'hui ? lui demanda-t-il pour changer de sujet.

- Rien.

James ne continua pas. il avait vu que sa femme n'était pas très bavarde ce soir. Elle semblait ailleurs.

Après le dîner, Lily alla s'installer devant le feu avec une tisane et un livre et James rangea la cuisine d'un coup de baguette de magique. Il n'était pas un as du rangement mais il aimait sa femme. Chacun d'eux faisait des concessions.

- Qu'est-ce qu'il y a Lily ? Demanda-t-il doucement en prenant place à ses côté et en l'attirant contre lui, un bras autour de ses épaules.

- Rien. Pourquoi ?

Elle n'avait pas fermé son bouquin ni même levé les yeux pour le regarder.

- Tu m'en veux de t'avoir délaissé toute la journée ?

- Bien sûr que non, mon chéri.

Cette fois, elle avait quitté son livre de yeux.

- Alors dis-moi, je sens que quelque chose ne va pas.

- Si tout va bien.

C'était le moment, elle sentait qu'elle devait lui dire. Maintenant.

- Chéri, il y a certaines choses dont on n'a jamais vraiment parlé…

- Comme ?

- Je ne sais pas moi, avoir un bébé, par exemple.

- Ma chérie, la coupa James.

- Oui ?

- Pourquoi tu ne me dis pas tout simplement que tu es enceinte ? Chuchota-t-il à son oreille.

- Comment tu…

Elle était abasourdie. Elle s'était creusée les méninges toute la journée pour trouver le bon moyen de lui annoncer la nouvelle et voilà que monsieur avait déjà deviné.

Mais depuis quand son mari savait-il ça ?

- Si tu penses que je n'ai pas remarqué tes nausées matinales depuis une semaine et le recul que tu as devant certains aliments, tu te trompes, ma chérie. Ça m'a semblé louche et comme j'en avais déjà entendu parler et que je ne savais pas trop comment te l'expliquer, je suis allé voir ma mère pour lui demander conseil.

Les hommes et leurs mamans ! Même à l'âge adulte, ils avait besoin de leurs conseils.

Lily sourit.

- Chéri, je suis enceinte.

Il n'éclata pas de rire devant ce manque de subtilité évidente, il la regarda comme si elle était ce qu'il y avait de plus précieux au monde et l'embrassa avec douceur et tendresse en glissant une de ses grandes mains sur son ventre.

- Elizabeth, dit James en se détachant des lèvres de Lily.

- Pardon ?

- Si c'est une fille, elle s'appellera Elizabeth.

- Et si c'est un garçon ?

- Ce sera une fille, assura James.

- Je sens plus que ce sera un garçon.

- Et comment peux-tu sentir ça ?

- Je te signale qu'il se trouve dans mon ventre, répondit Lily avec malice.

- Alors imaginons que ce soit un garçon. C'est une pure hypothèse…

- Bien sûr, mon chéri, une simple hypothèse, sourit Lily.

- Comment voudrais-tu l'appeler alors ?

Lily réfléchit un instant.

- Harry, dit-elle en caressant son ventre.

Ce geste n'échappa pas à James qui la serra encore plus contre lui.

- Va pour Harry, souffla-t-il. Mais notre prochain enfant sera une fille avec des cheveux roux et elle s'appellera Elizabeth.

Lily sourit et se retourna dans les bras de son mari pour l'embrasser plus librement et plus intensément jusqu'à prolonger le baiser et l'approfondir…