Il paraît que c'est mieux de le mettre alors je vais m'y habituer

Disclameur : Ils sont à Tokita/Yadate/tomino je les emprunte et j'essaye de ne pas les abîmer, en tout cas, ils ne se sont encore jamais plaints.

Genre : UA, Chibi G-boys.

Auteurs : Tenshimizu et BernieCalling.

Après avoir fait le volume deux de la trilogie, nous nous attaquons au volume un, le volume trois est en préparation, je me répète, mais quand deux folles se rencontrent, parfois, ça donne des idées complètements folles, mais surtout ça ne fait pas les choses comme ça devrait

oups, pour ceux qui n'ont pas lu l'odyssée salvatrice, Shini et Fukistu Gami sont interprété par Duo Maxwell, pour une fois il n'est pas schizophrène, il est juste dédoublé.


La croisée des chemins


Quand tout commence !


Les deux enfants étaient dans les bras l'un de l'autre, ils avaient eut très peur. Voir leur maison brûler n'avait pas été facile pour eux, ils le savaient que leur mère était morte dans le feu. Ils se retrouvaient seuls dans ce monde.

L'aîné des deux avait traîné son frère dans une grotte tout près de leur ancienne maison. Le plus jeune tremblait dans les bras de l'autre, ce demandant ce qu'ils allaient devenir.

Soudain un bruit se fait à l'entrée de la grotte. Et deux louveteaux d'un peu près 2 mois apparaissent, Shini pousse un cri de frayeur, et un des deux louveteaux se sauve. L'autre porte son regard sur les deux enfants, avec un grognement, il ressort pour revenir une demi-heure après avec un lapin qu'il dépose devant l'aîné.

- Merci murmure le plus jeune mais en dévisageant quand même le lapin.

Après un temps de réflexion.

- Grand frère, on va devoir le manger comme ça ?

- Oui. Nous ne savons pas faire du feu donc...

- Mais ça va être cru ! Dit dégoûté le plus jeune.

Le plus grand soupir, lui non plus il n'avait pas envie de manger ce lapin comme ça, mais il y était obligé. Alors il prend le couteau que son père lui avait donné et commence à couper le lapin, son frère crie quand il voit du sang sortir de la bête.

Prenant une bonne aspiration il continue à couper, puis tend un morceau à son petit frère.

- Non j'en veux pas Futsu, j'en veux pas ! Je vais pas manger ça, c'est trop dégoûtant. Je préfère ne pas manger, comme ça je retrouverais maman et papa.

Fukitsu soupire une fois de plus, et sort de la grotte, il voit encore un peu de fumée qui s'élève de son ancienne maison.

- Je vais ramasser du bois mort et voir si je trouve du feu.

Fukitsu revient avec un tas de bois, il avait été jusqu'à la maison pour voir s'il y avait encore un peu de feu ou des cendres qui pourraient faire prendre feu à son tas mais il n'y avait rien.

Fukitsu lâche le tas de bois aux pieds de son frère et s'apprête à ressortir quand il entend

- Tu m'en veux ?

- Non, Shini mais tu devrais manger comme je l'ai fait. Nous n'allons pas rester longtemps ici.

- Justement je mangerai au village alors.

Fukitsu pousse encore un soupir son frère n'y mettait aucune volonté. Mais il se demandait si son frère n'avait pas raison après tout, les soldats reviendraient et ils ne seraient plus en sécurité et cette fois ils n'hésiteraient pas à les tuer.

Shini regarde toujours son frère dans les yeux, en se demandant ce qu'il pensait vraiment, il reprend le morceau de lapin, il adorait son frère, mais de là à manger ça, alors que Maman était un cordon bleu.

Sans s'en rendre compte, le plus petit des louveteaux était venu se mettre tout près de Shini, avec son museau, il poussait la main du gamin vers sa bouche, comme pour l'obliger à goûter cette viande.

- Un tout petit bout alors pour vous faire plaisir, mais tout petit, dit Shini en le mettant dans sa bouche avec une grosse grimace.

C'est à ce moment que l'autre louveteau rentre dans la grotte en grognant. Fukitsu prend la main de son frère et l'entraîne rapidement vers le fond de la grotte et met son autre main sur sa bouche pour l'empêcher de crier. Shini déglutit et dû donc avaler le morceau qu'il avait en bouche lui confirmant que se n'était pas bon du tout. Il vit de nouveau le petit louveteau venir vers eux, Fukitsu le plaque plus contre la paroi afin d'essayer de se fondre dans l'ombre mais rien n'y fait le bébé loup continuait d'avancer vers eux.

Enlevant la main de Fukitsu de sa bouche il murmure

- Il veut peut-être ça !

Fukitsu acquiesce et prend le morceau de lapin pour le lancer. Un gémissement retentit

- Tu l'as touché dit Shini d'un ton désolé.

Puis le loup, le museau avec un peu de sang dessus, s'avance de nouveau vers les deux enfants. Suivit bientôt de l'autre louveteau

- C'est peut-être des orphelins comme nous, dit alors Shini. Puis ils ne doivent pas être si méchant que ça, ils nous ont amenés de la nourriture continue de murmurer Shini, tout en regardant le louveteau qui grognait venir se mettre près de lui.

A ce moment là, Fukitsu entend des cris.

µµµ

- Je te dis que j'ai vu un de ses deux diablotins, qui traînait par ici, dit un soldat.

- Qu'est-ce que tu veux qu'ils deviennent tout seul dans cette forêt, en plus ils ont dû se noyer dans le lac, c'est la dernière fois qu'on les a vus

- Tu sais bien que Treize Khushrenada veut les enfants.

Les soldats finirent par passer devant l'entrée de la grotte.

- Et là dedans

Le plus petit des louveteaux jappe craintivement.

- Restons pas là, c'est la tanière d'une louve, si elle nous voit ici, je ne donne pas chère de notre peau.

µµµ

Les deux enfants soupirèrent en entendant les soldats partir, Shini lui attrape un des deux louveteaux pour le serrer contre lui

- Merci. Tu vois, Futsu, ils sont pas méchant, dit avec un sourire Shini alors que le petit louveteau jouait avec ses doigts les mordillant légèrement.

L'autre ne grognait plus mais assis en retrait, il regardait les deux enfants. Fukitsu quant à lui c'était lever pour reprendre le morceau de lapin qu'il avait lancé, il le coupe encore une fois, mais pour en donner des morceaux aux deux animaux. Il voit son frère sourire avant qu'il ne commence à s'endormir.

- Dis, Futsu, tu crois que les loups nous accepteraient ? Tu crois que les animaux voudront de nous alors que les hommes pas ?

- Je ne sais pas, Shini. Dors maintenant, si tu ne veux pas manger de la viande crue, on ferait mieux de retourner vers un village. En plus si on ne veut pas se faire repérer, on ne peut pas faire du feu

- Ce n'est vraiment pas bon. Mais je peux manger des fruits, dit-il en baillant.

µ

Au matin, les louveteaux étaient toujours au près d'eux ce qui avait l'air de confirmer ce que pensait Shini, qu'ils étaient quatre orphelins à devoir se débrouiller tout seuls.

Shini pendant que son frère dormait, avait été ramasser des myrtilles, des framboises, ainsi que quelques racines que sa maman préparent toujours crues.

Quand son grand frère ouvre les yeux, il lui sourit.

- Tu sais Futsu, si on changeait de contrée, on ne tomberait plus sur les soldats de tonton Treize.

- Ne l'appelle pas comme cela Shini il ne le mérite pas.

- Mais Tonton Ouja disait qu'il fallait dire aussi tonton Treize que quand je l'appelais comme ça il souriait.

- Si tu veux, on changera de lieu alors, dit Fukitsu pour changer de sujet. Tu comptes les emmener avec nous ? Demande t-il quand il voit Shini prendre le louveteau dans ses bras et se pencher vers l'autre.

- On va pas les laisser tout seul ! Dit immédiatement Shini

- Ce sont des loups ils sont capables de se débrouiller.

- Mais...

- D'accord mais dès qu'on voit une louve, on les laissera.

- Tu as entendu, tu vas bientôt avoir une nouvelle maman dit Shini avec un sourire à celui qu'il avait dans les bras

µµµ

A huit ans, la forêt est quand même effrayante, mais comme l'avait dit Fukitsu, c'était des loups, et c'était plutôt, eux qui leur montraient le chemin et qui leur disaient quand il y avait du danger. Il y avait maintenant plus d'un mois qu'ils avançaient à la recherche d'un endroit où ils seraient bien.

Entre les lapins ramenés par loups, et les fruits ramassés par Shini, ils ne pouvaient pas dire qu'ils avaient faim.

Un matin, ils avaient eu la joie de voir du feu à côté de leur couche, comme tous les soirs Shini avait ramassé du bois, et à l'aide d'un bout de bois dans une planche il avait essayé de faire du feu, sans succès.

En rage contre la viande qu'il allait encore devoir manger cru, il était allé se coucher, et au matin le feu était là, ni lui, ni Fukitsu n'avaient pu en deviner la cause.

- Je ne veux pas partir d'ici, Futsu, il y a de l'eau, un village pas trop loin, j'en ai marre de marcher.

- Shini cet endroit pourrait être dangereux. Nous ne savons pas qui a fait ce feu et ce n'est certainement pas tes loups.

- Si c'était quelqu'un de méchant, on serait déjà auprès de papa et maman, répond alors son frère.

Fukitsu savait que son frère avait raison mais il n'arrivait pas à se faire à cette idée. Pour lui la personne qui les avait "aidé" n'était qu'un ennemi potentiel de plus.

Quelqu'un qu'ils ne connaissaient pas et qui avait été assez doué pour que les deux louveteaux ne le repèrent pas.

- Louveteau ne t'approche pas, crie Soudain son frère.

- Shini je t'ai déjà dit de ne... mais le jeune garçon se tût en voyant devant son frère, un soldat aux cheveux roux

Il sortit rapidement son couteau pour protéger son petit frère.

- C'est comme ça que tu me remercies pour avoir fait du feu cette nuit? Je vous amène en plus de la nourriture. dit le soldat

- Pourquoi avoir fait ça ? Demande agressivement Fukitsu en faisant reculer Shini derrière lui.

- Je vous ai vu rentré dedans hier soir, ce n'est pas courant deux enfants et deux louveteaux, avec un drap remplis de "je ne sais quoi" et un lapin dans la gueule des animaux. Je m'appelle Otto, mes parents habitent ce village, je suis de passage.

Shini tremblait dans le dos de son frère.

- Vous n'avez pas la conscience tranquille on dirait pour avoir peur comme ça? Où sont vos parents ?

-Papa est mort l'année passée, Maman il n'y a pas longtemps, répond Shini, malgré les yeux noirs que son frère lui jette.

Même si Fukistu lui avait lancé un regard noir, il savait parfaitement que son petit frère répondrait à la question, pour Shini c'était dans l'ordre des choses, si on te pose une question tu dois répondre. Oncle Ouja avait toujours répondu à ses questions, Shini faisait pareil, pour lui tout ceci était naturel.

- Vous êtes tous les deux orphelins alors ? Demande le soldat

- Non, répond une fois de plus Shini

- Mais tu viens de dire que...

- Non, pas que deux, répond Shini.

- Quatre, reprend t-il en prenant son louveteau dans ses bras.

- Oh ! Fait avec un sourire le Soldat

Fukitsu ne put s'empêcher de penser que Shini avait encore conquit quelqu'un mais peut-être que le charme de son frère allait pouvoir réussir, après tout cet Otto ne savait pas qu'ils étaient vraiment.

- Cela ne va pas être commode pour vous trouver une famille, pour quatre, sourit Otto.

- On n'a pas besoin de famille, on va retrouver celle qui nous reste, dit Fukitsu.

- C'est vrai, et où ? Demande innocemment Shini.

Otto éclate de rire devant la tête désespérée que fait celui qui à l'air le plus âgé.

- Donc vous êtes deux frères, et c'est toi, l'aîné, je suppose, dit Otto en désignant le gamin aux cheveux relâchés

Shini hoche la tête, pour répondre se rendant compte un peu tard que son habitude de ne pas mentir lui valait une belle bourde une fois de plus.

- Il y a combien d'années de différences ? Demande Otto en fixant Shini pour que ce soit lui qui lui réponde.

- Deux, finit par répondre Shini en regardant le sol

- Deux années, il ne me semble pas qu'il y ait autant

- Deux minutes, avoue Shini

Le soldat éclate de nouveau de rire. Décidément ses deux gamins n'étaient pas communs.

- Pourquoi n'es-tu pas aux courrant du reste de ta famille alors? Demande Otto.

Le plus jeune allait répondre et Otto devait savoir si il devait emmener les deux gosses à l'orphelinat du village suivant ou s'il pouvait les conduire au village où ils devaient se rendre.

- Ben je sais pas, Futsu il était plus souvent avec les grandes personnes. Maman lui disait beaucoup de chose, répond Shini

Ayant confirmation il se retourne alors vers l'aîné

- Et où se trouve le reste de ta famille ? Je vais vous y conduire.

- C'est après la forêt, dit Fukitsu. On n'est plus très loin, ça va aller maintenant,

- Merci pour la nourriture, et le feu, dit avec un sourire Shini

- Vous avez de la chance, je dois justement m'y rendre, pour voir s'il y a moyen de construire un château tout près de là. Je vais faire le reste du voyage avec vous.

A Suivre…