Dawn déteste les enterrements.

Pas qu'il y ait quelque chose de bizarre ou de remarquable à ce sujet. Quel genre de personne aimerait ça de toutes façons? Mais il y a quelque chose de différent dans la manière dont elle déteste l'enterrement auquel elle assiste aujourd'hui. Peut-être parce que c'est la troisième fois en deux ans qu'elle enterre quelqu'un qu'elle aime si chèrement. Elle est trop jeune pour assister à autant d'enterrements.

Alors elle déteste celui d'aujourd'hui avec une passion dévorante. Elle déteste tout de celui-ci.

Elle déteste la pierre tombale pour commencer. Comment se fait-il qu'ils n'aient rien trouvé à y faire graver? Juste un nom. Deux dates. Tara méritait mieux.

Elle déteste le discours du prêtre, même si elle ne l'écoute pas. Elle déteste les fleurs. Elle déteste le cercueil si ordinaire.

Elle déteste le temps qu'il fait. Il fait chaud, presque aussi chaud qu'un jour d'été et elle sent de la sueur se former dans son dos et sur sa nuque. Dans le lointain, elle peut entendre des adolescents crier et rire en sautant dans une piscine. Elle entend le bruit des éclaboussures. Elle les déteste eux aussi.

Elle déteste tous ceux qui sont là. A commencer par sa soeur, soi-disant toujours si disposée à la protéger de tout, mais incapable de protéger ce qu'elle chérit le plus.

Elle déteste Alex et la façon dont il combat des larmes si fort qu'il a l'air aussi droit et coincé que Buffy à coté de lui. Il y a tant de bonnes raisons de pleurer. Elle ne peut pas comprendre pourquoi ils se retiennent.

Elle déteste Anya qui a l'air si peu concernée que Dawn a envie de la frapper. Mais elle a été plutôt silencieuse ces derniers jours, alors Dawn se raisonne en se disant que c'est peut être sa façon à elle d'être bouleversée et elle se contente de lui jeter des regards noirs.

Elle déteste ces filles de l'Université, les seules personnes qu'elle ne connaît pas à assister à l'enterrement avec eux. Elle se demande qui elles sont, ce qu'elles ont à faire avec Tara. Au moins, plusieurs d'entre elles pleurent. Une plus que tout le monde. Dawn suppose qu'elle avait le béguin pour Tara. Dawn sait qu'elle ne devrait pas la blâmer pour ça.

Elle déteste aussi tous ceux qui ne sont pas là. La famille de Tara. Elle se souvient comment le père de Tara a répondu qu'il n'avait pas de fille quand Buffy s'est finalement résolue à les appeler.

Elle déteste Giles pour les avoir laissé au moment où ils avaient besoin de lui plus que jamais. Elle déteste qu'il ne soit pas resté pour les funérailles, qu'il ait pris Willow avec lui et soit reparti pour l'Angleterre aussi vite. Elle déteste Willow. Pour tant de raisons que sa tête lui fait mal si elle essaie de compter. Mais elle aurait du être là pour le dernier adieu à Tara. Dawn pense que c'est bien la moindre des choses qu'elle méritait après tout ce qu'il s'est passé. Mais Willow n'est pas là. Alors Dawn la déteste encore un peu plus qu'avant.

Elle déteste Tara. Tara devrait être là avec elle pour la soutenir dans un moment aussi terrible. Elle ne devrait pas être allongée dans une tombe à ses pieds. Elle n'aurait pas du se trouver sur le chemin d'une balle perdue. Son corps étendu sur le sol de la chambre de Willow et la sienne, apparaît soudain devant ses yeux pendant un bref instant. Dawn est sure qu'elle n'oubliera jamais les détails. La joie qu'elle ressentait en rentrant à la maison alors que les choses semblaient - encore - enfin rentrer dans l'ordre, le sentiment de terreur qui l'avait étreint quand elle avait trouvé la porte ouverte, la forme exacte de la tache de sang sur le sol juste à coté du corps sans vie de Tara. L'odeur des fleurs qui montait à travers la fenêtre brisée. Le brutal sentiment de vide dans sa poitrine qui ne l'a pas quittée depuis.

Mais plus que tout, Dawn se déteste elle. Elle se déteste pour n'avoir pas cessé pendant des semaines, peut-être des mois, d'essayer de convaincre Tara de pardonner Willow. De lui donner une chance. De rentrer à la maison. Elle déteste le bonheur qu'elle a ressenti en les voyant ensemble toutes les deux ce terrible matin.

Elle pleure. Elle n'essaie pas de se retenir. Pas qu'elle pourrait de toutes façons. Elle n'est pas sure de s'être arrêtée de pleurer ces derniers jours. C'est trop.

Dawn déteste les enterrements.