Vampire Heart

UA. Slash SBRL. Pas de monde sorcier. Sirius et James sont des vampires, Peter n'existe pas, Remus est toujours un loup-garou, Lily est humaine.

J'ai déjà lu une où Sirius et James étaient des vampires et une autre où Sirius était devenu un vampire pendant les vacances d'été mais où Remus n'était pas un loup-garou (d'ailleurs, si vous connaissez cette fic, ça me plairait car je ne la retrouve plus !). Depuis plusieurs jours j'ai cette idée en tête et voilà, je la couche sur papier (ou plutôt, je la tape sur Word).

Disclaimer : Les personnages, lieux, etc. appartiennent à J.K. Rowling sauf l'histoire en elle-même et mes personnages. Le titre de la fic appartient à HIM, la chanson Vampire Heart sur l'album Dark Light.

Prologue

Il fait nuit, un jeune homme se balade nonchalamment dans la rue sombre. Il tourne la tête vers l'origine d'un bruit de musique assourdie. Il avance dans la direction, un sourire venant s'installer sur ses lèvres. Il est grand, habillé tout de noir, T-shirt noir moulant, veste en cuir noir, pantalon de cuir noir moulant, bottes noires. Lui-même incarne l'idée de l'obscurité. Longs cheveux noirs, peau pâle, léger maquillage noir aux yeux. Seul dénote son regard, d'un gris d'acier.

D'un pas calme, comme mesuré et calculé à escient, il se dirige vers la boîte de nuit.

Personne ne surveille les portes et il entre sans difficulté.

Son entrée n'est pas remarquée, même s'il est un habitué des lieux.

Il respire l'air, comme s'il le humait, ferme les yeux comme pour se concentrer sur l'odeur. Alcool, sueur, fumée. Il rouvre les yeux, un sourire de prédateur aux lèvres. Il scanne la salle du regard, évaluant chaque occupant en un millième de seconde. Imperceptiblement, il s'insère dans la piste de danse et repère sa proie, une jeune fille brune, plus petite que lui.

Elle est complètement absorbée par la musique, comme en transe, elle danse les yeux fermés et remarque à peine qu'il s'est rapproché d'elle. A son cou pend une croix en argent, à ses poignets, une multitude de bracelets en plastique noir ou des piques en argent. Elle porte un simple T-shirt sans manche de groupe, une jupe noire, des bas résilles et des Doc Marteen's aux pieds. Sans qu'elle s'en rende compte, il danse avec elle et se rapproche de plus en plus, jusqu'à ce qu'il la frôle. Elle ouvre les yeux brusquement et est aspirée par son regard gris. Elle est comme figée sur place, pourtant, ses yeux l'incitent à continuer. Alors, elle continue de danser, ne pouvant détacher ses yeux de la forme devant elle.

Il lui sourit et passe un bras autour de sa taille. Elle se crispe, elle sent que quelque chose ne va pas, même si rien ne justifie son angoisse.

Ils dansent comme ça encore un moment. Tout d'un coup le garçon se penche vers son cou et respire son parfum, elle panique intérieurement et ne peut faire un geste.

Il relève la tête et sourit.

« Tu sens très bon. » murmure-t-il d'une voix basse et charmeuse.

Elle a de plus en plus peur, quelque chose ne tourne pas rond.

Il la regarde de haut en bas, un sourire appréciateur jouant sur ses lèvres, avant de remonter vers son visage.

« Et tu es très jolie. »

Elle devrait "merci" pour la forme mais n'arrive pas à se détendre et aucun mot de veut sortir de sa bouche. Elle a l'impression que sa langue, sa gorge, sa bouche sont aussi secs que le plus aride des déserts chauds.

Il vient cueillir un baiser furtif sur ses lèvres. Elle est complètement immobile, rongée par la frayeur. Des larmes d'impuissance et de désespoir roule sur ses joues, il les sent.

« Allons, ma belle, ne pleure pas. Ce sera bientôt fini. » dit-il en souriant.

Cette fois, il l'emmène à l'écart et sort de la boîte.

Une fois dehors, elle pourrait s'enfuir mais ses jambes refusent de lui obéir, elle est totalement sous l'emprise de son regard, de son charme et de sa voix.

« S'il vous plaît, ne me faîtes pas de mal, s'il vous plaît, s'il vous plaît, je vous en supplie, pitié, laissez-moi partir. » gémit-elle tout en pleurant.

« Chut, chut, calme-toi, laisse-toi faire, ce sera bientôt fini. » chuchote-t-il à son oreille avant de descendre vers son cou.

Il l'embrasse et elle est emprisonnée, pas par force mais juste par sa volonté, dans ses bras.

Tout d'un coup, elle sent des crocs pénétrer sa chair et pousse un cri étranglé. Elle le sent sucer son sang, elle sent sa vie s'écouler lentement dans sa bouche.

Sa vue s'obscurcit et elle perd connaissance.

Une fois le corps sans vie, il le relâche et le dépose délicatement contre le mur de la ruelle, entre les poubelles et autres cartons comme un objet sans plus aucune utilité.

Il essuie le sang de sa bouche, sourit et s'éloigne dans la nuit encore jeune, promesse d'autres chairs fraîches.

Il ne connaissait même pas son nom.


Atmosphère : Rebel Yell (Billy Idol cover) – HIM, 30 octobre 2006

Voilà, j'espère que ça vous a plu, ça fait longtemps que je n'ai pas écrit et je suis plutôt fière du résultat. J'espère que l'ambiance j'essaie de faire passer est bien ressentie. En tout cas, je confirme, ce sera une romance (Remus arrivera un peu plus tard...au prochain chap peut-être). En souhaitant que le prologue vous plaît, je vous souhaite bien le bonsoir ;)

Sorn The Lucifer's Angel