Note d'auteur : Désolé si j'ai été longue, léger manque d'inspiration !!!


Chapitre 5 : S'effondrer au restaurant

Le choc de la nouvelle passé, Luke descendit comme si de rien n'était dans le resto pour continuer à travailler et bizarrement, la journée passait encore moins vite qu'avant. Quand vint enfin le temps de fermer, Luke renvoya Lane se reposer chez elle et s'occupa de la fermeture. Et alors qu'il lavait la cuisine, la clochette au-dessus de la porte retentit.

« C'est fermé », cria-t-il.

En n'entendant pas la porte s'ouvrir à nouveau, il sortit de la cuisine pour voir qui avait l'audace de ne pas lui obéir ce soir-là.

« Êtes-vous sourd, j'ai dit que c'était… fermé », avait-il terminé en voyant qui était dans le resto.

« Lorelai… , chuchota-t-il alors qu'une vague d'angoisse l'envahissait.

- Salut.

- Salut

- Il te reste du café? J'ai eu une grosse journée… et …

- Bien sûr, assis-toi ».

Il se retourna pour lui servir une tasse. Elle avait l'air fatiguée, ses yeux rouges et cernés lui montraient qu'elle avait pleuré, elle semblait ne pas avoir dormi depuis quelques jours.

« Ça va ? Demanda-t-il prudemment.

- J'imagine que tu as entendu la nouvelle ».

Luke ne dit pas un mot, mais ravala sa salive et fit oui de la tête en évitant son regard.

« Tu sais… euhm… il est parti pour de bon… je ne crois pas qu'il reviendra de ci-tôt.

- C'est habituellement ce qui arrive quand tu divorces. Vous divorcerez, non?

- Ouais, nous… nous allons divorcer… oh mon Dieu, je vais être une divorcée, 'bonjour, je m'appelle Lorelai Gilmore et je suis divorcée' … maintenant, dans les sondages, je pourrai dire que je suis divorcée. Wow, c'est ma mère qui va être contente.

- Elle va comprendre.

- N'oublie pas que c'est d'Emily Gilmore dont on parle ici.

- …Ouais, j'avoue qu'à réfléchir… »

Les deux se mirent à rire, un rire franc et court. Aussitôt, l'hystérie passée, Lorelai soupira, définitivement, ce n'était pas suffisant pour la réconforter.

« Je suis désolé, finit-il par sortir.

- Oh, ne sois pas désolé pour moi! Ce n'est pas comme si tu ne m'avais jamais averti d'une certaine façon. Et puis, tu ne l'as jamais aimé de toute manière. Tu devais être drôlement content quand t'as entendu ça ».

Luke soupira et prit une inspiration. Il sentait une colère monter en lui.

« Comment peux-tu croire que je pourrais être aussi égoïste ?

- Luke…

- Mais tu as du front tout le tour de la tête !

- Luke…

- Comment peux-tu penser que je puisse te souhaiter du mal comme ça. Après ce que j'ai traversé avec Nicole… après ce qu'on a traversé ensemble.

- Tu aurais tous les droits de me souhaiter du mal, après ce que je t'ai fait ».

Luke leva les yeux. Elle regardait sa tasse de café, se mordant les lèvres pour s'empêcher de pleurer à nouveau.

« Si tu savais combien je voudrais revenir un an en arrière, Luke. Avant que je gâche tout, que je me mette à me taire alors que j'aurais du parler, que j'ai enduré au lieu de te secouer. J'aurais dû attendre au lieu de… Je regrette Luke, je regrette tellement ».

Et elle éclata en sanglots. Elle pleurait sur le comptoir du resto et Luke ne savait pas quoi faire. Il n'osait pas la consoler, mais ça lui brisait le cœur de la voir ainsi. Elle avait l'air si triste, si dégoûtée d'elle-même, mais Luke, désemparé, restait immobile derrière son comptoir.

« Tu sais, le pire dans toute cette histoire ? Je t'ai perdu comme ami. Tu as toujours été le meilleur ami qu'une fille pouvait demander d'avoir et je t'ai blessé, je t'ai heurté, je t'ai humilié. J'ai fait ce qui m'avait le plus dégoûté chez Nicole.

- Arrête ça, Lorelai, dit-il d'une voix des plus rauques qu'elle n'avait jamais entendus chez lui.

- Je ne mérite même pas d'être assise ici, dit-elle en se levant et en se dirigeant vers la porte.

- Lorelai !

- …

- Lorelai !

- Je ne mérite même pas de te regarder.

- Voudrais-tu arrêter de dire des conneries deux secondes et revenir t'asseoir ici? » Cria-t-il.

Lorelai s'arrêta net. Elle se retourna timidement vers Luke et le regarda droit dans les yeux. La sincérité y avait remplacé la colère. Elle prit donc une inspiration avant de se rediriger vers le comptoir.

« Écoute Lorelai, dit-il sur un ton plus calme. Oui, je t'en ai voulu, et je te mentirais si je te disais que ça ne me faisait pas un peu plaisir de le voir parti pour toujours… ou en tout cas pour ce qui est de toi et lui. Parce que peu importe ce qui se passe, il restera le père de Rory, il restera toujours dans le portrait. Mais, je suis passé par-dessus, j'ai tourné la page.

- Tu as… tourné la page?

- Ouais, je veux dire je ne t'en veux plus, je ne veux plus prendre un bat de base-ball et briser tout ce qu'il y a autour de moi quand je pense à toi et ça c'est déjà un bon développement. Je peux vivre une vie à peu près normale, maintenant, et April m'aide beaucoup… Et tu sais c'était pratiquement autant de ma faute… Je t'ai négligé... je t'ai délaissé au point où tu croyais que je ne t'aimais plus… je ne m'ouvrais plus à toi, je m'étais complètement fermé, c'était autant de ma faute que de la tienne… »

Puis, il se tut. Un certain malaise s'était installé entre les deux, réfléchissant à la manière dont leur relation avait terminée, à la manière dont les choses auraient pu finir si un des deux avait pu marcher sur sa fierté et dire à l'autre ce qu'il ressentait. Ils avaient honte de ce qu'ils avaient fait et de ce qu'ils n'avaient pas fait. Ils souhaitaient tous les deux revenir un an auparavant et changer les choses avant que tout tourne au vinaigre. Lorelai fut la première à briser le silence.

« Est-ce que tu crois… que dans un futur plus ou moins rapproché… tu pourrais ressentir quelques sentiments pour moi ? Je sais que tu n'en ressens pas ce moment, je comprends… et je comprendrais si tu me disais non. Mais, le fait que je sois ici le lendemain de ma demande de divorce prouve bien que je suis toujours amoureuse. Mais toi ?

- Lorelai…

- C'est ok… c'est ok… je comprends. Bon, je vais y aller, j'avais promis de rappeler Rory hier, elle doit attendre mon appel à cette heure-ci. Bye Luke.

- Bye Lorelai, » fut la seule chose pertinente qui réussit à sortir de sa bouche. Son cerveau tournait à cent milles à l'heure et il ne savait plus quoi penser…

Lorelai, de son côté, se redirigea vers la porte et sortit du restaurant en tentant d'étouffer les sanglots qui envahissaient son corps. Elle hésita à sortir son téléphone cellulaire, mais décida que ce serait probablement une meilleure idée d'être retournée chez elle avant de s'effondrer à nouveau. Elle prit une grande respiration et entreprit d'un pas décidé le chemin de la maison.

Alors qu'elle marchait hors de la portée de vue de Luke, elle entendit son nom crié derrière elle.

« Lorelai! »

Elle se retourna et vit Luke pratiquement courir vers elle.


À suivre