La Retour

La note d'ecrivain : Ne me tuez pas ! Le français n'est pas ma langue maternelle et je sais qu'il y a beaucoup d'erreurs. J'apprends cette langue depuis quatre ans et c'est le prèmier fois que j'ai ecrit une histoire en français.

Il inspect l'atelier calciné avec un petit sourire sur sa visage. Je lui regarde. Je lui connais mais il n'est pas le même que l'homme qui a parti ce village l'année derniere. L'homme qui a parti était perdu et brisé. Je sais bien parce-que j'ai mis au monde son petit fils mort. J'étais la prèmier personne qui est arrivée à sa maison après il à découvert sa femme. Elle a se pendu au chevron par le cou. Il a hurlé et il a failli devenir fou de chagrin. Ils ont lui enfermé mais il était libéré après sa femme était enterrée.

Ensuite, il a tué son frère, le prêtre du village, et il a brulé son atelier. Je ne sais pas pourquoi. Je suis certaine qu'il a eu un bon raison. Personne aime le prêtre de toute façon Puis, il a disparu. Tout le monde a cru qu'il est mort, jusqu'à ce que nous avons appris qu'il était le chevalier qui défendait la Ville Sainte. Nous étions fiers et un peu étonné ; notre forgeron était un chevalier saint et courageux!

Maintenant, il rentre avec une belle femme. Ils disent qu'elle était la reine de Jerusalem. Il n'est perdu ni brisé. Ça, c'est Balian, le baron d'Ibelin, le chevalier parfait, le forgeron du village, et mon neveu.

Donnez-moi une critique:)