Titre : Heero Yuy était le soldat parfait. Enfin...

Auteur : Iroko

Genre : Humor

Disclamer : Je crois qu'il est content de ne pas m'appartenir

Blabla de l'auteur : Un ch'tit délire en attendant les chapitres que j'ai pas tapé et que j'espère que cet # d'internet va remarcher ce soir. vous vous rendez compte ? Une semaine de vaccances sans internet et quand je rentre : connexion excellente mais je ne peux pas accéder au moindre site ! Heureusement qu'y a le bahut. Sauf que je suis en plein partiel la vie est trop injuste !

Heero Yuy était le soldat parfait. Enfin...

Heero Yuy était le soldat parfait. Efficace et obéissant, il exécutait toujours parfaitement ses missions. Ayant le sens des responsabilités, il abordait toute chose avec le plus grand sérieux. Consciencieux, il travaillait même pendant ses congés. Génie de l'informatique, il créait les virus les plus efficaces et s'introduisait dans les systèmes les mieux gardés sans que personne ne s'en aperçoive. Précis, il ne commettait jamais la moindre erreur. Résistant, il ne craignait ni la torture, ni les conditions météorologiques. Concis, il ne prononçait jamais un mot de trop. Serviable, il ne refusait jamais un service. Séduisant, il savait jouer de son charme pour soutirer des informations ou une aide à quelqu'un. Entraîné, il savait se battre d'une vingtaine de manières différentes. Autoritaire, il faisait un parfait meneur d'hommes.

Oui, Heero Yuy était le soldat parfait et il n'avait peur de rien. Sauf d'une petite boule de poil avec de grandes oreilles, deux dents proéminentes et un pompon en guise de queue. Oui, Heero Yuy avait peur des lapins. Plutôt risible, n'est-ce pas ? Mais hélas pour lui, c'était instinctif. Aussi mignonnes que soient ces petites peluches vivantes, la peur lui nouait les entrailles dès qu'il les apercevait. Ce qui n'arrivait pas souvent à son grand soulagement. Il craignait plus que tout que quelqu'un découvre son terrible secret. Enfin il craignait quand même un peu plus les lapins. En plus ces horribles monstres mangeaient des carottes et Heero tenait beaucoup à la sienne.

OWARI

Qui a laissé les lapins s'échapper ?