Pour Lizou : AU où James est glacial et Lily adorable

Cette fic est entièrement dédiée à Lizou parce que d'une :

-Elle n'arrêtait pas de me dire qu'elle aimait les James glacial

-Elle ne cessait de me répéter que Besoin de toi était sa fic préférée parmi les miennes et je me suis promis de faire mieux que Besoin de toi !

-Elle m'a fait dédié son Bonus dans son OS « Atchoom » donc voilà ce que je lui offre !!!

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Résumé : Le patron de Lily est un être froid, autoritaire et très méchant. Il ne supporte pas les bavardages autour de lui, ne salue presque pas ses employés et les ignore. Lily ne l'aime pas, mais elle essaye de faire bonne impression. Mais lorsqu'ils se retrouvent coincés dans un ascenseur, cela va sans doute changer !

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Mon patron, James Potter

- Lily, le patron te demande de terminer au plus vite les dossiers qu'il t'a donnés.

Ladite Lily leva les yeux vers sa collègue qui venait d'arriver, un café à la main et qui prenait place derrière son bureau. Elle but une gorgée avant de relire ce qu'elle avait dû noter dix minutes plus tôt sur son ordinateur portable.

Elle soupira et but une nouvelle gorgée en jetant un coup d'œil à Lily.

- Tu sais à quel point il peut être furieux lorsque les dossiers ne sont pas rendus à l'heure ?
- Je sais je sais, répliqua Lily, de toute façon, il est toujours furieux.

Sa collègue se mit à rire.

- Tu devrais parler plus doucement, lui conseilla sa collègue, tu sais qu'il voit et entend tout. Et puis, après ce qui t'est arrivée la semaine dernière, tu devrais te méfier.

Lily hocha la tête. Il est vrai qu'elle avait parlé sur son patron alors que celui-ci se trouvait juste au seuil de la porte. Elle l'avait regretté mais elle ne le savait pas non plus.

Sa collègue, Emilie et elle, étaient en train de prendre une pause devant un bon thé brûlant. Elles avaient d'abord commencé par parler de leur week-end, puis chacune de leur enfance, et le sujet avait, elles ne savaient comment, dérivé sur leur patron froid et autoritaire.

- Bien qu'il soit froid de nature, la moindre des politesses est quand même de saluer ses employés, non ? A croire que nous ne travaillons pas pour lui, il nous ignore presque, commença Lily.
- Tu as raison. Le pire c'est qu'il a une manie de nous faire passer des messages via ces hiboux. Non pas que cela soit dérangeant mais les hiboux ont cette manie de vouloir toujours tomber sur mon thé. Et changer à chaque fois, c'est très embêtant.
- Et d'ailleurs, on m'a dit qu'il n'aime pas les bavardages. Je me demande quel genre de vie il mène ? Je plains sa femme et ses enfants. Tu imagines…

Un petit coup de pied de la part de sa collègue et Lily comprit qu'elle devait se taire. Elle se retourna cependant pensant qu'il s'agissait d'un de ces employés qui ne supportaient pas que l'on parle sur le patron mais … Horreur … Il s'agissait de son patron.

Lily se leva brusquement, manquant de faire tomber le thé de sa collègue sur elle en prenant son sac à main et quitta la pièce en murmura un :

- Excusez-moi !

Elle l'avait échappé belle. Elle avait cru qu'elle serait virée. D'ailleurs, il y avait eu, à ce qu'il paraît, une discussion à son sujet dans le bureau de son patron mais son ami, un certain Monsieur Remus Lupin avait pris sa défense. Son travail était efficace et il ne pourrait trouver meilleure employée.

Le patron avait dû abdiquer sous la joie de Lily.

Pourtant, elle reçut tout de même un avertissement de la part de Monsieur Sirius Black. Il ne tolérait pas que nous prissions une pause pour parler méchamment du patron.

Elle s'était excusée plusieurs fois avant qu'il ne lui ordonnât de retourner travailler.

Du coup, à partir de ce moment-là, le patron n'arrêtait pas de lui donner du boulot, elle écopait des tâches de presque deux ou trois employés. Ce devait être sa punition ou une question de vengeance.

Lily n'avait jamais vraiment rencontré son patron. Elle ne l'apercevait que bien vite quand il passait devant leur bureau ou juste quand il rentrait chez lui. Et puis, la fois où elle avait parlé sur lui.

Il ne venait jamais les voir à leur pause et encore mois déjeuner avec eux à la cantine de l'entreprise.

Cela ne dérangeait pas Lily vu qu'elle ne l'appréciait guère.

- Lily, si tu passes ton temps à rêver, tu ne finiras jamais tes dossiers.
- Et alors ? Je les lui rendrais quand j'aurais terminé et je ne compte pas passer à la vitesse supérieur.
- Lily …
- Qu'il me vire !
- Et tu sais qu'il ne le fera pas !
- Alors, je démissionnerai.
- Et tu sais que c'est ce qu'il veut !

Lily grogna. Elle n'avait pas tord. Depuis ce fameux jour, son patron faisait peut-être tout pour qu'elle en ait marre et qu'elle démissionne. Vu qu'un des patrons n'était pas d'accord pour qu'elle quitte le travail, il faisait en sorte que ce soit elle qui décide de partir mais Lily n'avait pas envie de perdre aussi facilement. Mais parfois, cela l'énervait.

- Dépêche-toi de lui rendre au moins un des dossiers aujourd'hui, il sera content.

L'haussement de sourcil de Lily l'obligea à rajouter cette dernière phrase.

- Enfin je pense. Il doit bien être content parfois dans sa vie. Et si ce ne sont pas nos commérages, ce doit bien être ces dossiers.

Lily pouffa aussitôt de rire.

Comme Emilie, elle imaginait son patron comme un homme qui ne connaissait le bonheur qu'avec ces dossiers. Il devait être heureux et presque faire la fête juste parce qu'on lui rendait les dossiers à l'heure.

- Bon et maintenant, au boulot !

Emilie but une dernière gorgée de son thé et se remit au travail. Lily se força à l'imiter mais maintenant que sa collègue venait de lui dire que son patron voulait rapidement le travail fait, elle n'avait plus aucune motivation. Le fait de l'embêter ou même de rendre ces fichiers à la dernière minute juste histoire de le savoir en train de paniquer la faisait rire et la rendait joyeuse.

oOoOo

Lily consacra tout son après-midi à terminer ces fichus dossiers qu'elle devait rendre à 18h00 précise au bureau de son patron sinon il allait venir personnellement dans son bureau pour les lui réclamer. Et s'il venait, il ne serait pas très content de voir les petites photos qu'elle avait collées sur une feuille puis accrochées au mur, ni les petits gadgets qui trônaient sur son bureau et qui lui servaient quand elle était énervée, ni … beaucoup trop de choses.

Emilie était déjà partie car elle avait déjà fini son travail, un travail qui lui avait été donné depuis deux jours, alors qu'elle, on le lui renouvelait chaque matin même si elle n'avait pas fini celui de la veille. Foutu patron !

Lily s'activa lorsqu'elle vit la pendule indiqué qu'il était bientôt 17h30. Beaucoup de gens étaient déjà partis et d'autres étaient encore là pour finir leur travail.

Lorsque enfin, elle eut terminé, il était 17h50. Elle poussa un cri de joie avant d'éteindre son pc et ranger quelques objets qui traînaient sur son bureau. Elle mit son manteau et son écharpe, prit son sac à main et les dossiers.

Elle referma la porte de son bureau et traversa le long couloir.

Elle jeta un bref coup d'œil aux autres bureaux sinistres. Elle était donc la seule encore dans cet étage !

Elle arriva devant l'ascenseur et appuya le bouton pour qu'il la mène au troisième étage. Lorsque les portes s'ouvrirent, elle entra.

Lorsqu'elle fut arrivée à destination, soit en haut, les portes s'ouvrirent de nouveau et elle se dirigea vers le bureau de son patron. Elle vit la lumière à travers la vitre se demandant s'il était seul ou avec un de ses amis.

Elle frappa à la porte.

- Entrez !

Lily ouvrit la porte et vit alors son patron qui la détailla du regard avant de jeter un coup d'œil à sa montre.

- Vous avez une minute de retard.
- Désolée.

Il tendit sa main pour prendre ses dossiers et Lily les lui rendit.

Elle s'apprêtait à partir mais :

- Attendez ! Il faut que je vérifie si cela me convient.

Elle hocha la tête ! Mais au fond d'elle-même, elle avait une envie folle de le tuer. Elle chassa cette image de peur que son patron ne lise ses pensées. Il était après tout un sorcier redoutable.

Le patron feuilleta les pages des dossiers et Lily remarqua les petites grimaces qu'il faisait. Son travail avait sans doute été mal fait, il avait peut-être vu des erreurs et elle n'avait pas envie qu'il lui demande de recommencer parce qu'Elodie l'attendait pour préparer le dîner. Elles avaient décidé de passer la soirée ensemble et elle détestait que Lily soit en retard.

Il ne lui demanderait sans doute pas de recommencer maintenant, mais il lui montrerait ses erreurs.

- Très bien ! C'est parfait ! Vous pouvez rentrer chez vous.

Lily sortit du bureau et respira un bon coup.

Elle avait bien cru quelques secondes qu'elle serait terriblement en retard pour Elodie. Lily fouilla ses poches à la recherche de son portable. Son portable était inutilisable dans des endroits magiques mais une fois sortie dehors, il serait de nouveau en marche. Elle le serra dans sa main. Dès qu'elle serait sortie, elle préviendrait Elodie.

Elle observa les autres bureaux. Sombres. Ils étaient déjà tous partis.

Elle repéra tout au fond l'ascenseur qui l'attendait.

Elle serait bientôt chez elle et elle retrouverait son lit douillet.

La jeune femme pressa le pas et arriva devant l'ascenseur. Elle appuya le bouton et attendit qu'il vînt. Lorsqu'il arriva, elle y entra et quelques secondes plus tard son patron l'imitait, juste un peu essoufflé. Ils se regardèrent une seconde avant que Lily ne se décidât à appuyer l'autre bouton pour les mener au rez-de-chaussée, vers la sortie de l'entreprise.

Ils ne s'adressèrent même pas la parole et au bout de quelques secondes, l'ascenseur s'arrêta brusquement et Lily faillit tomber de l'avant.

- Qu'est-ce qui se passe ? demanda-t-elle aussitôt.

James ne lui répondit pas et se contenta de taper sur les portes de l'ascenseur puis de toucher sur des boutons.

- Qu'est-ce qui se passe ? risqua de nouveau Lily.

James était trop concentré dans la manipulation de boutons pour l'écouter. Au bout de quelques secondes, ce fut le silence complet.

- Qu'est …
- Ca ne veut plus fonctionner.
- Comment ? Je … Qu'allons-nous faire ? Comment se fait-il que cela ne fonctionne plus ? Avait-il déjà des problèmes ?
- Je ne sais pas.
- Vous ne savez pas ? Vous devez bien savoir si c'est utilisable ou non ? Sinon vous devriez mettre une pancarte pour dire …
- J'utilise tous les jours cette ascenseur, et il marche parfaitement, la coupa son patron.

Lily recula et se posta sur un coin de l'ascenseur.

- Qu'allons-nous faire désormais ?
- Cela me fait du mal de le dire mais … Nous n'avons plus qu'à attendre et supporter mutuellement nos présences.

Lily grimaça.

Etait-il obligé de lui rappeler leur petite haine alors qu'ils étaient enfermés ici.

- Jusqu'à quand ? Enfin je veux dire … j'ai un dîner là.

Il se retourna pour la fixer.

- J'ai dû mal à croire que vous puissiez être intéressée par des gens.

Lily rougit. S'il savait que c'était avec une fille qu'elle avait un dîner. Elle n'osa pas le contre-dire sinon il aurait encore une de ses répliques cinglantes à lancer. Et elle n'était pas d'humeur à le contrer.

Son patron s'adossa alors à l'opposé d'elle et croisa ses bras. C'est alors qu'il prit son attaché-case et en sortit des dossiers qu'il se mit à consulter.

« Comment pouvait-il être aussi calme et normal face à une situation pareille, pensa Lily. »

- Vous ne pensez pas que vous devriez faire quelque chose, demanda Lily, au lieu …
- Il n'y a rien à faire à part attendre.
- Attendre quoi ?
- Attendre que quelqu'un nous sorte de là.
- Mais ils sont déjà tous partis.

Là son patron referma ses dossiers.

- Tous ?
- Oui ! Et bien, je crois que nous allons attendre longtemps.

Et il rouvrit ses dossiers.

Lily pensa qu'il était inutile de poursuivre la discussion. Cela n'ouvrirait jamais les portes de ce fichu ascenseur.