Les alertes remarchent, yaho. Bon moi j'y poste, c'est le dernier chapitre. Comme on s'en doute la nouvelle fic est prête et 'jen ai commencé une autre. Me demande jusqu'où je vais aller. Merci pour les coms et bonne lecture.
" Mmmh ... Rizaa ..." gémit Roy en serrant son oreiller.

Il roula à droite, puis à gauche et ... BAM ! Tomba sur la pierre froide et si peu moelleuse.

" Han ! Oh la vache !"

Mustang se releva tant bien que mal. Lui et ses subordonnés avaient passé la nuit dans le temple dédié à la déesse des RedBrown Eyes. Le combat plus la fête de la veille avaient vanné les vaillants soldats. Roy s'assit, se passa une main dans les cheveux, et se releva. Il s'étira puis passa son uniforme. Tout en s'habillant il remarqua qu'il était le dernier levé. Même Edward n'était plus là. Il coiffa sa crinière brune avec les doigts, et sortit du temple.

" Oh colonel ! Bien dormi ?" lança Havoc en bas.

" Ma foi pas trop mal." répondit Roy en descendant les escaliers.

" Nous avons pris le petit-déjeuner dans une salle du temple, les RedBrown nous ont servi." informa Alphonse.

" Ah bon ?"

" Oui suivez-moi, je vais vous montrer."

Roy suivit l'armure à l'intérieur du temple. Ils perçurent soudain un chant mélodieux, provenant des prêtresses à genoux devant une statue. Al s'arrêta dans une petite salle, où trônait une longue table. Une RedBrown invita Roy à rentrer, et lui servit une tasse de thé avec des croissants.

" Merci. Au fait où est ton frère ?" demanda le brun.

" En conférence avec StarFire et le lieutenant Hawkeye."

" Tiens donc. Sais-tu pourquoi ?"

" Il tiens absolument à en savoir plus sur leur alchimie."

Roy hocha la tête en signe de compréhension. Il déjeuna tranquillement en compagnie du cadet Elric, puis tous deux rejoignirent les autres. Vato proposa une balade dans le village. Les RedBrown étaient pratiquement toutes occupées : certaines lavaient du linge, d'autres faisaient cuire du pain, quelques unes revenaient avec des corbeilles de fruits ou du gibier. Toutes dialoguaient dans une langue ancienne. Au détour d'une rue, Roy aperçut une fillette qui traçait un cercle sur le sol. Il reconnut avec stupeur celui qu'il utilisait.

L'enfant posa les mains dessus, et enflamma un bâton de bois planté à quelques mètres. L'adulte à côté d'elle la félicita.

" C'est très bien SwiftLioness."

D'autres petites filles étaient présentes également, assises sur des bancs en pierre. L'enfant regagna sa place. La RedBrown qui s'occupait d'elles affichait des mèches grises.

" Je rêve ! Moi à l'âge de cette gosse j'étais incapable de faire ça !" dit Roy.

" Apparemment elles connaissent votre alchimie ici." dit Breda.

" On dirait une école." ajouta Kain.

Les hommes continuèrent leur exploration du village. Un peu plus loin, des adolescentes s'entraînaient au combat, toujours sous la férule d'une adulte.


Pendant ce temps-là, Edward argumentait avec la chef de la tribu et la Grande Prêtresse.

" Comme je te l'ai dit Edward, notre alchimie ne peut être utilisée que par les membres de notre tribu. Tu ne peux donc pas l'apprendre. De plus, nous connaissons diverses formes d'alchimie." récapitula StarFire.

Edward était agenouillé sur un coussin devant elle, et Riza se tenait aussi à genoux à la droite de son chef.

" D'accord. Mais j'aurais voulu savoir si je pouvais retrouver ce que mon frère a perdu et aussi mes membres." insista le jeune.

" Je comprends ça. Nous ne dévoilons pas nos secrets aux étrangers, quels qu' ils soient."

Ed soupira. La discussion semblait sans issue.

" Toutefois, te faire retrouver tes membres est dans l'ordre du possible. C'est pour ton frère que ça risque d'être compliqué." reprit StarFire.

" C'est-à-dire ?" demanda Ed.

" Il a perdu son corps en entier. Je ne pense pas qu'il nous soit possible de le recréer."

" Oui en effet. J'en reviens toujours au même point." dit Ed en baissant la tête.

Un ange passa. Riza parla soudain à son chef dans la langue de la tribu. StarFire acquiesça, et demanda à l'adolescent de sortir. Il regarda Riza, qui hocha affirmativement la tête. Ed se releva, salua et sortit de la maison. Il tenta d'acouter ce qui se disait entre les deux femmes.

" Zut ! Elles parlent pas ma langue !" pesta-t-il.

" On écoute aux portes FullMetal ?" lança Roy en approchant.

" Ah c'est vous."

" Alors ? Tu as pu obtenir ce que tu voulais ?" demanda Kain.

" Je ne sais pas encore. D'après elles, elles pourraient me faire retrouver mes membres, en revanche pour Alphonse ... c'est encore un point d'interrogation." expliqua Edward.

" Il y a au moins une bonne nouvelle." dit son petit frère.

Ed ne dit rien, et demanda aux autres ce qu'ils avaient fait.

" Nous avons fait le tour du propriétaire." répondit Jean.

" Et alors c'est comment ?" interrogea Edward.

" On vraiment l'impression d'être dans un autre monde. Je crois que leur mode de vie n'a pas tellement varié depuis le fondement de leur tribu." répondit Falman.

" Edward !" appela soudain Riza depuis l'intérieur.

" Oui !"

Il se précipita dans la maison, et reprit sa place sur le coussin.

" Shekina m'a raconté ce que tu as traversé, et nous avons cherché une solution à ton problème." commença StarFire.

Ed attendit la suite, curieux de savoir.

" Nous savons comment te rendre à toi et ton frère ce que vous avez perdu. Mais il va falloir mériter cette faveur."

" Je vous écoute."

" Suis moi, FullMetal." lui répondit Riza.

Elle se leva et sortit de la maison. En passant elle salua ses collègues. Edward la suivit jusqu'au temple. Riza le conduisit dans une pièce spéciale, fermée avec de l'alchimie. L'alchimiste admira le procédé de fermeture, qui nécessitait trois sortes d'alchimie. En entrant à la suite de la militaire, il découvrit une salle décorée de fleur et parsemée d'encens. Des voiles légers étaient suspendus aux fenêtres, et les murs étaient décorés de fresques aux couleurs éclatantes. Elle l'amena devant une grande statue féminine en or, tout au fonds.

" Voilà Nérishthê, notre déesse. Observe ses yeux." dit Riza en désignant la sculpture de la main.

Edward leva les yeux vers la tête de la statue en or. Elle avait des yeux d'un rouge éclatant.

" Je ne vois rien de très spécial." avoua le jeune homme.

" Et pourtant, ses yeux sont très particuliers. Car ce sont deux Pierres Philosophales." révéla Riza.

Ed la regarda avec des grands yeux, puis se tourna à nouveau vers l'imposante statue. Les pierres avaient l'air assez grandes.

" Comment puis-je les obtenir ?" demanda-t-il.

" Tu va devoir me battre petit. Dans un combat régulier." répondit Riza en croisant les bras.

Ed fronça un peu les sourcils. Un combat contre une RedBrown, réputée comme étant de redoutables guerrières.

" C'est la seule façon pour te donner satisfaction. Si tu veux quelque chose il faut le mériter. Si nous jugeons que tu as bien combattu, tu obtiendra une de ces pierres." précisa Riza.

" Et je retrouverais mes membres et le corps d'Al ?" reprit Edward.

" Ca me paraît évident."

" J'accepte le combat."

" Rendez-vous dans notre arène d'ici une heure. Digger te conduira."

" Très bien."

Ils quittèrent le temple. Edward retrouva les militaires et son frère. Tous n'eurent qu'un seul mot :

" Alors ?"

" Alors, elles peuvent me donner ce que j'attends. Mais il y a une condition." répondit Edward.

" Et qu'est-ce que c'est ?" interrogea Roy.

" Je dois combattre la Grande Prêtresse."

Un silence suivit cette information. Les soldats échangèrent un regard.

" Ouais. Ca va pas être simple, les RedBrown sont des spécialistes du combat rapproché. Et vu la position du lieutenant, ce doit être une des plus fortes." dit Falman.

" Dans combien de temps a lieu le combat ?" questionna Alphonse.

" Une heure."


Une heure ... ça passait très vite. Le moment venu, Digger vint chercher le FullMetal, et le conduisit dans une arène. Il y avait quelques gradins, et l'aire de combat était sablée. Des RedBrown étaient déjà sur place. Elles paraissaient âgées, et formaient un groupe d'une vingtaine de personnes. StarFire et Riza étaient là également. D'autres guerrières ayant eu vent de l'affrontement arrivèrent, et prirent place dans les gradins. Les militaires et Al s'installèrent également. Le FullMetal confia son manteau et sa veste à son frère, et descendit dans l'arène.

Riza y alla à son tour, atterrissant d'un bond. Les RedBrown Eyes aux cheveux gris ou blancs prirent place sur des gradins. StarFire se leva :

" Bien ! Aujourd'hui un invité va affronter notre Grande Prêtresse. L'enjeu est énorme : pouvoir utiliser un de nos bien les plus précieux. Tous les coups sont permis, et l'alchimie est également permise. La fin du combat sera signifiée par un coup de gong. Celui qui sera immobilisé à ce moment-là aura perdu. Vous êtes prêts ?"

" Oui !" répondirent-ils d'une même voix.

" Alors allez-y !"

Riza et Edward se jaugèrent du regard.

" Je vous préviens, je ne vais pas vous faire de cadeaux." avertit Edward.

" Parce que tu crois que moi je vais t'en faire ?" répliqua Riza.

" Oh alors dans ce cas !"

Il attaqua en premier, courant vers elle. Riza ne bougea pas d'un millimètre. Elle se contenta d'esquiver habilement les coups. Cela dura cinq bonnes minutes avant qu'elle ne se décide à riposter. C'est ainsi qu'Edward reçut un coup de poing sans savoir d'où il venait.

" Tu te débrouille plutôt bien." commenta-t-elle.

" Vous aussi dites donc !"

Il envoya un coup de pieds qu'elle évita de justesse. Puis elle lui attrapa la jambe et le fit virevolter. Ed se réceptionna sur les mains, et lança un coup de pieds qui atteignit Riza au ventre. Elle recula. Le combat continua. Riza pirouettait souplement autour d'Edward. Ce dernier décida d'utiliser l'alchimie. Il frappa dans ses mains pendant qu'elle était en plein saut, et transmuta une corde qui la saisit à la cheville. Mais si la RedBrown fut surprise, elle ne tarda pas à réagir. Le sol trembal sous les pieds d'Edward.

Il bondit juste à temps pour ne pas se retrouver le pieds coincé dans une crevasse. Riza en profita pour se libérer et charger. Roy était impressionné de voir à quel point elle savait bien se battre. Elle bondissait aussi agile qu'un félin, évitant les coups avec aisance. Il savait qu'il était difficile de la battre, au Q.G ça étonnait toujours tout le monde. Maintenant il savait pourquoi. Et son alchimie paraissait redoutable : Riza en utilisait plusieurs sortes, dont celle du feu.

Soudain, Edward crut qu'il avait réussi à l'immobiliser. Tout à coup, il se sentit soulevé de terre.

Riza venait de transmuter une liane qui l'avait saisit par la taille. Elle fit tournoyer ses jambes pour se relever. Edward fit jaillir sa fameuse lame de son bras métallique, et se libéra. Il aperçut la blonde lui foncer dessus. Le jeune n'eut plus qu'à contrer ses coups, et répliquer. Il jeta un oeil au sablier posé près de StarFire. Le combat allait bientôt prendre fin. Ed devait en finir, sinon adieu la pierre. Pendant les quelques instants qui suivirent, il eut l'avantage. Puis brusquement, il se retrouva le nez dans le sable. GOOONG !

La fin du combat. Ed ferma les yeux et serra son poing. Il était au sol, et la militaire le maintenait solidement. Le jeune sentit les larmes lui piquer les yeux. Il avait perdu. Roy ferma les yeux, et soupira.

" Bon sang mais pourquoi ne l'a-t-elle pas laissé gagner ? Oh Riza, je n'aurais pas cru ça de toi." pensa-t-il.

La RedBrown relâcha son adversaire, qui se releva la tête basse. Il tourna rapidement le dos, et rejoignit les autres. Riza de son côté, alla voir ses congénères.

" Al ... je suis désolé. J'ai vraiment été nul. Tu avais la chance de retrouver ton corps, et j'ai tout gâché." dit-il.

Kain lui posa sa veste noire autour des épaules.

" Tu as fait de ton mieux, Ed, ne te sens pas coupable." répondit Alphonse en posant une main sur son épaule.


StarFire parlait avec les autres guerrières.

" Qu'en pensent les Anciennes ?" demanda-t-elle.

Elles se concertèrent un moment, avant que la plus âgée ne donne sa réponse. Riza hocha la tête, et s'en alla. Les militaires faisaient de leur mieux pour consoler Edward, qui retenait ses larmes. Riza s'avança vers eux.

" Tiens." dit-elle.

Il leva les yeux, pour trouver une pierre rouge grosse comme un oeuf dans sa main. Il regarda Riza avec surprise.

" Vas-y prends la. Tu en as le droit." continua Riza.

" Mais ... mais j'ai perdu !" s'étonna-t-il.

" Je t'ai dit : si nous jugeons que tu as mérité cette pierre, alors tu l'auras. Les Anciennes et le chef ont trouvé que tu t'étais bien battu. De plus, je leur ai raconté ton histoire, et elles ont toutes pensé que tu pouvais avoir cette piere." répondit Riza en souriant.

Edward prit la Pierre Philosophale avec hésitation. Il la regarda un instant, et se jeta dans les bras de Riza. Elle en fut surprise, puis sourit doucement en lui passant une main dans les cheveux.

" Merci ... snif ... merci beaucoup !" sanglota-t-il.

" Mais de rien voyons. Tu l'as amplement mérité. Ton voyage est enfin terminé, et toi aussi Alphonse."

" Je n'arrive pas à y croire ! C'est vraiment une Pierre Philosophale ?" dit l'armure.

" Oui. Nous l'avons depuis des siècles. Tu peux t'en servir pour retrouver vos corps, s'il en reste tu nous la rendra en revanche." expliqua Riza.

Ed résolut de l'essayer sur-le-champ. Riza lui conseilla de demander des habits pour Alphonse à StarFire. Le petit partit comme un boulet. Roy se tourna vers sa subordonnée qu'il regarda tendrement.

" Je vous reconnais bien là, Riza. Mais pourquoi ne pas l'avoir laissé gagner ?" demanda-t-il.

" Parce que les Anciennes s'en seraient aussitôt aperçues, et auraient décidé de ne pas lui permettre d'utiliser la pierre. Mais je savais bien qu'il obtiendrait satisfaction."

Quelques instants plus tard, ils virent revenir le Fullmetal qui tenait un garçon lui ressemblant par la main. Alphonse bien évidemment. Tout le monde le salua avec chaleur, heureux qu'il aie retrouvé son corps. Tout deux remercièrent le lieutenant une bonne centaine de fois minimum, et rendirent le reste de la pierre.

" Nous allons devoir partir." annonça Roy.

" Oui ... je vous reverrais plus tard." répondit Riza.

" Comment ça vous ne venez pas avec nous ?" s'étonna Havoc.

" Eh non ! Il me reste encore des congés !"

" Ah oui c'est vrai."

Roy attendit un peu que ses hommes s'éloignent, pour se rapprocher d'elle.

" Hm dites-moi ... je risque de me sentir un peu seul dans le bureau du généralissime. Vous ne voudriez pas ... être ma secrétaire ? " demanda-t-il.

" Pourquoi pas, il faudra bien quelqu'un pour vous faire bosser."sourit Riza.

" Excellent, on se revoit dans quelques jours alors."

" Et que tout soit nickel quand j'arrive, autrement ..."

Roy soupira et sourit, et rejoignit les autres. Riza raccompagna son équipe et les enfants en-dehors des terres RedBrown, et après les avoir salués y retourna finir ses vacances. Roy l'attendit dans son nouveau bureau. Il était ravi de l'avoir pour lui tout seul, et à présent qu'il était au sommet, les choses allaient pouvoir enfin avancer entre eux.