Partie 6

Une grave décision.

Bra filait, tête baissée, à travers les nuages, parcourant des milliers de kilomètres sans réellement y prêter attention. Elle était tellement en colère contre Sangoku et ses amis, elle avait besoin de retrouver son calme. Pourquoi vouloir exterminé son père? C'était tellement injuste, surtout après tout ce qu'il avait fait pour eux, il n'avait pas hésiter à se sacrifier à de ne nombreuses reprises. Pour quoi? Pour que finalement ses meilleurs amis décident de le tuer parce qu'il y avait une possibilité, infime soit-elle, qu'il soit redevenu comme avant. Elle savait que dans le passé son père avait été un adversaire redoutable et dangereux, mais elle savait aussi qu beaucoup changé. Sa mère le lui avait dit, elle le lui avait même assuré.

Du revers de la main, la jeune fille essuya les quelques larmes qui roulaient le long de ses joues. Grimaçant pour ne pas s'abaisser à pleurer elle repensa à ce que son père disait souvent quand il la voyait dans cet état. « Une princesse ne pleurait pas, jamais. Montre toi fière! Et puis, tu es tellement plus jolie quand tu souris! » Bra prit une grande inspiration se répétant sans cesse ce que son tendre père lui murmurait quand elle était triste. Reprenant peu à peu contenance, elle finit par regarder autour d'elle. Elle soupira et se gratta la tête hébétée. Ce genre de choses n'arrivait qu'à elle. Elle était perdu.

« Quelle idiote je suis.. Je n'ai même pas regarder où j'allais… marmonna-t-elle, en regardant de tous les côtés. »

Elle sursaute en apercevant une silhouette qui lui était familière, arrivée rapidement sur elle. Trunk l'avait suivis. Il s'arrêta face à elle et lui souris tendrement.

« Alors petite sœur, on se promène? »

Rassurée, elle n'en était pas moins la fille de Bulma. Croisant les bras sur sa poitrine, elle fit une petite mine boudeuse, faisant mine de ne pas avoir besoin de lui.

« De quoi je me mêle! Et pourquoi tu m'as suivis? »

Trunk sourit. Il avait l'habitude, sa sœur avait de qui tenir il faut dire. Sa mère était aussi fière qu'elle et son père.. N'en parlons pas. Il mis ses mains dans ses poches et regarda les alentours, un joli paysage désertique. Il reporta très vite son attention sur sa chère et tendre petite sœur. Elle semblait fatiguée. Ce n'était pas surprenant, elle n'avait pas l'habitude de parcourir autant de kilomètres en volant et surtout en si peu de temps. Il lui aurait fallut un peu d'entraînement, mais ni lui, ni Vegeta n'avait envie de perdre du temps avec elle. Elle était aussi têtue et bornée que sa mère. On ne pouvait rien leur apprendre à ses deux là… Combien de fois Bulma et Bra avaient voulu apprendre à voler, à faire ci à faire ça… Les deux guerriers avaient abandonné depuis longtemps l'espoir de faire quelque chose d'elle. Trunk ne put s'empêcher de sourire. Il prit, sans un mot, sa sœur dans ses bras et fila à toute vitesse à la capsule corporation, où, il l'espérait, sa mère les y attendait encore. Mince espoir…

Le jeune avait vu juste. Comme il s'y attendait, Bulma était déjà loin avec sa nouvelle création: un superbe avion. Elle avait préférée partir seule. Il soupira. Au moins ça lui laissait le temps de se changer.

La scientifique se posa finalement, après une longue heure de vol, au beau milieu d'une clairière. Pas très loin, il y avait une forêt. C'était l'endroit idéal… Elle sortit de son avion et admira silencieusement le paysage, il était gigantesque. Elle soupira. Comment retrouver Vegeta dans un si vaste endroit?

« Autant chercher une aiguille dans une botte de foin! Marmonna-t-elle. »

Sangoku et les autres s'étaient réunis chez Tortue géniale. Ils devaient prendre une décision. Mais, quel choix faire? Laisser Vegeta sauf et l'aider à recouvrir la mémoire? Et s'il refusait? S'il se mettait à tuer tout le monde sur son passage? Avait-on le droit de prendre de ce risque? Il avait fait tellement de mal dans le passé. Sangoku ne se sentait pas à la hauteur. Si Vegeta avait franchis de nouveau la barrière, il serait impossible à arrêter. Hargneux, furieux… il n'aurait aucune limite. Et Sangoku devait bien l'avouer, Vegeta était bien plus malin que lui sur beaucoup de points… Si à première vue, on avait l'impression qu'il fonçait tête baissée, en réalité c'était bien plus compliqué que cela. Le guerrier avait une capacité d'adaptation et une rapidité de réflexions incroyable. Sangoku secoua la tête. Il ne devait pas partir vaincu dès le départ. Il soupira.

« Bulma est notre meilleure amie. On n'a pas le droit de lui faire ça… Vegeta est comme un frère pour moi. Laissons-lui une chance. »

Bulma soupira. D'après ses calculs, Vegeta devait être ici.. Mais elle ne le voyait pas. Criant à tue-tête le nom de celui-ci, elle progressa rapidement à travers la clairière, s'enfonça alors dans la forêt. Elle s'arrêta net. Elle avait juste. Il était juste à quelques mètres en face d'elle et semblait mal en point. Étendu par terre, il était en sueur. Ses muscles étaient secoué par de légers spasmes. Elle ne chercha pas à se protéger de lui, elle fonça tête baissée à ses côtés. De toute manière, il n'aurait même pas la force de créer la moindre de boule de feu.

« Vegeta, mon chérie… C'est moi, Bulma. »

Le prince Saiyen se releva brutalement en la repoussant. Cette femelle terrienne l'exaspérait au plus haut point. Ne pouvait-elle donc pas le laisser en paix? Il n'avait pas besoin d'aide.

« Ne fais pas l'enfant! Tes jambes te portent à peine… Laisse-moi t'aider mon chéri… »

Il fronça les sourcils. Pourquoi ne cessait-elle donc pas de l'appeler ainsi? Il ne chercha pas plus loin, elle avait raison. Ses jambes ne le soutenaient plus. Il posa un genou à terre, luttant désespérément pour rester debout… Bulma se précipita de nouveaux à ses côtés. Elle posa délicatement une main sur son torse et une autre dans son dos, elle accompagna alors sa chute, pour amortir au mieux le choc. Réaction prévisible du guerrier, il tenta une nouvelle fois de se défaire de son emprise. Il n'en avait malheureusement plus la force. La scientifique ne put s'empêcher de sourire. Ce scénario elle le connaissait bien. C'était ainsi qu'elle était tombée sous le charme du prince. Il avait involontairement fait sauté la salle de gravité spécialement conçue pour lui et avait été gravement blessé. Ils s'étaient retrouvés dans la même situation: lui dans ses bras, mal en point, elle veillant sur elle, morte d'inquiétude. Elle posa une main sur son front. Il avait beaucoup de fièvre, c'était inquiétant. Son corps avait du souffrir bien plus qu'il n'y paraissait lors de la destruction de Li Shenron. Il lui aurait fallut des soins rapidement, mais elle était incapable de le transporter, seule, pour le conduire dans son avion.