Ma première histoire en français: un poème pour les frères Kaibas. Yu-Gi-Oh n m'appartient pas. Aussi, le français n'est pas ma langue maternelle -donc soyez gentil svp. ;)

(Si vous preferiez le lire en anglais, c'est le fic "Sleep Well, Little Brother.")

ATTN: J'ai amelioré un peu mon français, et j'ai refait cette histoire! :) Encore une fois.


Ton main sur le mien.

Tu t'es endormi comme ça.

En voiture ce soir.

Tu relâchais tes épaules, et j'ai su.

Quel bon pour toi, petit frère.

Je ne pourrai pas dormir, même si je voulais.

Et je voudrais bien.

Il serait bon, d'oublier le monde.

De temps en temps.

Encore plus bon si je pourrais dormir dans les bras de quelqu'un d'autre.

Une personne qui m'aime.

Tu m'aimes, mais je ne pourrais pas le demander de toi.

Peux-tu m'aider?

Ce travail est uniquement le mien.

La plupart de mon travail est comme ça.

Tu veux m'aider?

Non.

Je veux que tu joues, comme les autre jeunes.

J'espère que quelq'un me dira quelque chose ça.

Mais personne ne va.

Bonne nuit, petit frère.

Je ne vais pas te reveille.

Ou m'endormir.

Non, je m'occupe de toi.

Est-ce que qu'il y a quelqu'un qui s'occupe de moi?

Car il serait bon, d'oublier le monde.

De temps en temps.

Encore plus bon si je pourrais dormir dans les bras de quelqu'un d'autre.

Une personne qui m'aime.

Tu m'aimes, mais je ne pourrais pas le demander de toi.

J'aime te dire que notre vie est heureuse.

Parce-que tu me crois.

Et tu penses que c'est vrai.

J'espere que quelqu'un me le dira.

Mais personne ne va.

Et je ne croirerais pas.

Parce que c'est un mensonge.

J'espere qu'elle sera heureuse eventuellement.

Et toi, qu'en penses-tu?

Rien - car tu me crois.

Et tu dors.

La voiture s'arête, petit frère.

Mais tu ne dois pas te reveiller.

Je peux t'emmener.

La lumière dans le batiment va te reveiller.

Mais ça va.

Tu peux aller aux toilettes et laver le visage avec de l'eau froid.

Et tu peux t'endormir encore.

Je vais travailler.

Non, tu ne peux pas travailler avec moi.

Non, je ne vais pas me détendre avec toi.

Mais j'aimerais bien le faire.

Il serait bon, d'oublier le monde.

De temps en temps.

Encore plus bon si je pourrais dormir dans les bras de quelqu'un d'autre.

Une personne qui m'aime.

Tu m'aimes, mais je ne pourrais pas le demander de toi.