SPOILER 8X04 (que dans ma note de l'auteur, pas dans la fic mdr)

N/A: Ceci n'est pas exactement ce qu'on pourrait appeler un drabble totalement GSR. Dans le sens où leur nom n'est cité à aucun moment. Et que c'est très...particulier lol.

Mais j'ai écris ce drabble après avoir l'épisode où Griss demande Sara en mariage (et qu'elle dit oui, SQUEEEE!), donc ça date un peu (juste octobre dernier XD) mdrrr. Mais ça m'avait fait planer très très beaucoup, donc j'avais écris ça :) C'était dommage de le laisser prendre poussière sur mon ordi :p

Donc voilà, même si leurs noms ne sont pas mentionnés, je me suis totalement inspirée d'eux, et de mon amour pour leur histoire. Enjoy, I hope :)


Laisse toi porter par le vent


Un être humain.

Une âme enfermée dans un corps lourd fait d'os et de chaire, de muscles et d'eau. Condamnée à endurer la douleur et la peine, prisonnière de cette enveloppe parcourut de nerfs qui ne laissent pas un instant de répit au cerveau, lui envoyant des centaines d'informations à chaque seconde qui s'écoule.

C'est dur d'être un être humain.

C'est douloureux, épuisant, parfois même désespérant.

Et pourtant, c'est ce que tu es.

Mais l'espace d'un instant, essaye de te détacher.

Imagine toi que tu n'as plus d'enveloppe, plus de système nerveux, plus de signaux incessants et éreintants.

Et laisse ton âme flotter.

Laisse-là glisser hors de ton corps, et laisse-toi guider par le vent.

A cet instant, tu peux être n'importe quoi. Une feuille d'automne qui vient de se laisser tomber, une plume se laissant porter par un souffle d'air, dansant et tournoyant. Ou bien encore un papillon déployant ses ailes pour la première fois, virevoltant dans les airs, happé par une brise chaude.

Sois ce que tu désires, du moment que ton âme se libère.

A présent tu te laisses guider par les courants thermiques ou par les variations du vent. Tu es transporté, tu voyages par-dessus terres et mers, et tu te sens bien. Tu peux te rendre n'importe où, mais tu préfères laisser ce choix aux hasard ou peut-être bien au destin.

Et finalement, tu trouves ce que tu cherchais sans en avoir vraiment conscience.

Deux âmes, qui t'attirent inexorablement.

Parce qu'elles sont comme toutes les autres, ces âmes, prises au piège dans une prison de chaire. Mais elles brillent d'un éclat rare et précieux, et surtout magnifique.

Elles sont sœurs, vois-tu.

Elles le savent, elles le sentent, et se recherchent, désespérément.

Mais enfermées dans un corps qui souffre et qui saigne, elles ont peur. Alors elles se renferment et se laissent pousser pour avancer.

Un jour, elles se trouvent. Et de ce fait, elles sont à jamais inséparables. Leur corps peuvent être loin l'un de l'autre, souvent, très souvent, trop souvent. Mais elles sont liées.

Tout comme le cœur, l'âme peut-être blessée. Et tout comme le corps, elle peut-être soignée.

Mais lorsque deux âmes sœurs se blessent mutuellement, la douleur est transcendante et incomparable.

Et lorsque deux âmes sœurs ses soignent, la fusion n'en ai que plus puissante.

Ces deux âmes que tu viens de trouver, elles sont destinées à se blesser un nombre incalculable de fois. Encore et encore jusqu'à ce qu'elles en saignent, alors qu'elles sont dénuées de sang.

Mais ne sois pas inquiet pour elles, seulement envieux. Car elles sont destinées à se soigner et à s'aimer.

Promet d'être silencieux à présent. Silencieux et discret. Si tu promets de l'être, tu pourras les suivre dans leur voyage, spectateur muet et invisible.

Maintenant, laisse toi porter.

Observe.

Et aime.