Chapitre XX : Compétition

Miracle Spicy Marmelade a publié un chapitre.

Dans la forêt, Draco continuait à courir jusqu'à ce qu'il ne vît plus le château. Malgré sa grossesse, il était agile et rapide. Il s'arrêta que lorsqu'il fût fatigué. Les pas de la nymphe l'avaient guidé vers une cascade d'eau. La Forêt Interdite n'était pas aussi effrayante comme le disaient de nombreux professeurs et élèves. La Nymphe observa le lieu, l'eau semblait fraîche, la verdure était aussi douce que de la soie. Il s'assit sur un rocher, enleva ses chaussures, détacha ses cheveux, se déshabilla et plongea dans l'eau. Il jouait avec l'eau, en faisant en sorte que l'eau prenne des formes diverses. Aucun animal ne vint le déranger, quelques centaures observaient de loin ce spectacle interdit. Quelques licornes gambadaient mais se gardaient d'approcher du blond. Ce fut un centaure qui osa venir jusqu'à Draco qui sut qu'il fût une nymphe.

« Que fais-tu ici jeune Nymphe ? »

Le blond s'éloigna, forma avec l'eau une sorte de protection face à la créature.

« Je ne te veux aucun mal, jeune Nymphe. »répéta t-il

Draco sortit de l'eau, mit ses habits, le centaure continuait à l'observer et s'approcha.

« Je ne te veux aucun mal, je m'appelle Faust. »

« … »

« C'est la première fois en dix ans que je voie une nymphe se baigner dans ce lac. Quel est ton nom ? »

Le blond détailla le centaure, de couleur bleue sombre. A son tour, Draco s'approcha.

« Je m'appelle Draco…Mal…juste Draco. »

Il choisit de ne pas révéler son nom au cas où son père, son géniteur avait massacré des centaures lors de la guerre contre Voldemort.

« Eh bien, jeune homme que fais-tu ici ? Tu es un élève de Poudlard, je reconnais l'uniforme. »

« Je…voulais m'éloigner du monde magique pendant quelques temps… »

« Tu portes la vie. »fit-il en désignant du doigt son ventre

« Je… »

« Tu peux rester avec nous les centaures, tu ne dois pas rester seul Draco. La forêt abrite des créatures dangereuses. Tu es une Nymphe, fragile, et enceint…le monde magique est cruel pour nous. Même si Harry Potter, l'Elu a éliminé le Mage Noir, les sorciers sont des barbares. »

Lorsqu'il entendit le nom de son fiancé, ce dernier pleura encore plus. Faust s'approcha posa la main sur son épaule.

« C'est…Harry…c'est…mon…âme sœur. »pleura t-il

« Tu es fatigué, je t'amène dans notre domaine . »

Il se baissa pour que la Nymphe puisse grimper sur son dos, il s'assit en cavalière, entoura des mains sa taille. Faust galopa au moins dix kilomètres. Plus, il galopait, plus il s'enfonçait dans la forêt, bizarrement cette situation n'effrayait pas le blond. Il se sentait en sécurité auprès de Faust.

Arrivés dans une sorte de village, Faust alla jusqu'à ce qui semblait être leur village. Les centaures curieux s'étaient rapprochés, dévisageant Draco, ils remarquèrent que c'était une nymphe qui forma une barrière de protection avec le vent.

« Tu as vu ce qu'il fait ? »dit un centaure en le désignant du doigt

Faust revint accompagné d'un autre centaure , une femme aux cheveux noirs elle s'approcha de Draco en lui demandant de se calmer, ce qu'il fit avec méfiance.

« Je suis Shana la femme de Faust, mon mari t'a porté sur son dos. Il t'a trouvé à la Clairière des deux Lunes…Tu peux rester ici autant que tu le veux…cependant, je m'inquiète pour ta santé, tu habiteras dans notre modeste hutte. »

« Merci »

La nymphe suivit Shana jusqu'à sa hutte, ils avaient emménagé un lit. Une fois que sa tête touchât le lit, il s'endormit aussitôt. Ses rêves furent envahis d'images de son fiancé, la dispute, il passa une nuit difficile.

Il ne fut pas le seul qui passa une nuit désagréable. Harry qui était trop têtu et fier s'était rendu dans la tour d'Astronomie. Il fixait le lac , la Forêt Interdite. Il n'arrêtait pas de penser à Draco et sa colère. Pour lui, son fiancé avait tord de faire confiance à cet aristocrate. Il n'avait pas du tout aimé que son blond l'enlace même si c'était pour le remercier Geoffroy. Il admira les étoiles priant le retour de sa Nymphe. Fatigué, il s'allongea et dormit sous les rayons de la Lune murmurant le prénom de son bien aimé.

Le lendemain, Harry descendit les yeux entourés de cerne. Il croisa au passage Pansy qui grondait un Poufssouffle qui avait ramené un objet de la boutique Fred et Georg. Dès qu'elle vit son ami Gryffondor elle se précipita vers lui , enleva au passage 35 points à la maison la moins respecté du château.

« Dis-moi que tu as trouvé Dray ? »

« Non…je ne m'inquiète pas et… »

Il ne put finir sa phrase que la Serpentarde le giffla violemment. Les élèves restèrent sans voix, quelqu'un avait donné une claque à leur héros national : pas sa mère, ni son père mais son amie.

« Vous là qu'est-ce que vous regardez ?! Du vent ou je vous donnerai des retenues jusqu'à la fin de votre scolarité à Poudlard ! »

Les élèves effrayés partirent immédiatement sans demander leurs restes. Elle ouvrit la première porte, prit violemment le bras d'Harry, le jeta sur une chaise tandis qu'elle s'asseyait sur une table.

« Tu es con ou quoi Harry ? Draco est enceint, il est parti je ne sais où. Nous avons cherché de notre côté dans le château, pas une trace ce qui veut dire qu'il est dans la Forêt Interdite. Sais-tu ce qu'il y a là-bas ?! »

« Pansy, ne hurle pas. Je ne suis pas sourd. »

« Tu n'es pas sourd hein ?! Tu es inconscient, irresponsable, égoïste, et immature ! Tu es son fiancé, son futur mari ! Il est normal que vous vous disputez. »

« Je sais tout ça Pansy ! »

« Alors, arrête de jouer les imbéciles et va le chercher…Imagine si sa mère veut le voir ? »

Harry soupira réalisant son erreur.

« Pansy, je sais tout ça…j'ai agi comme un imbécile moi et ma jalousie…je ne devrais pas m'en faire, on partage un lien…C'est juste que j'en ai marre des petits cons pédants qui défilent pour avoir Dray. Il est à moi, rien qu'à moi. »

Pansy posa la main sur son épaule montrant son soutien tout en souriant.

« Allez viens, je vais t'aider à le retrouver…à vrai dire tu es le plus apte à retrouver ta princesse. »rassura Pansy

En chemin, ils croisèrent Geoffroy qui avançait vers Harry d'un pas décidé, il pointa sa baguette sur le Survivant.

« S'il arrive quoi que ce soit à mon petit bébé, je te refais le portrait!. »

« Si Voldemort et ses sbires n'ont pas pu me tuer, son Altesse royale ne peut rien me faire ! Dégage, nous sommes liés magicalement parlant, et aussi physiquement. »dit il en se léchant les lèvres.

Harry eut le plaisir de voir le visage décomposé de Geoffroy.

« J'ai fait appel à mes meilleurs gardes pour le retrouver, ils sont en ce moment même en train de ratisser la Forêt. »exposa t-il en marchant rapidement à la hauteur du Sauveur

Pansy retint son ami impulsif de lui mettre un coup de poing sur sa petite tête d'aristocrate.

« Quel manque de courage ! Si tu l'aimes tant alors, tu irais dans la Forêt Interdite, sans garde du corps, sans aide, sans crainte des représailles du corps enseignant... »déclara narquoisement la Serpentarde

Le Survivant se tourna ahuri vers son amie de toujours, l'emmenant dans un coin sombre. Pansy avait perdu la tête, c'était lui accepter de lui donner Draco, renoncer à ses fiançailles. Celle-ci lui répondit en souriant qu'il n'avait rien à criandre, les gens de son espèce ne prennnaient aucun risque, contrairement à Harry.

« Va le chercher...tu as plus de chance de le retrouver, et puis tu ne crians pas les créatures magiques, de plus, nous avons des alliés dans la Forêt. » fit Pansy

Harry la remercia et partit direction la Forêt, priant pour qu'il ne rencontrât aucun professeur. Fort heureusement, il ne coisa personne, formula un ACCIO Eclair de Feu, le balai arriva rapidement, il enfourcha puis entra dans la Forêt Interdite.

Dans le camp des centaures, Draco mangeait quelques fruits entouré de petits centaures, quelques fois, il montait sur le dos d'un aîné pour attraper des fruits, ou il leur montrait sa magie de nymphe épatant les jeunes centaures, il s'amusait à former des bulles d'eau avec ses mains. Il s'était lié d'amitié avec l'un d'entre eux Amara. Celle-ci était brune aux yeux verts lagons, beaucoup de centaures mâles lui conter fleurette mais elle les envoyait paître. Ele s'approcha de la nymphe qui observait de jeunes centaures en train de se battre.

« Tu devrais rentrer...au château. »

« ... »

« Tu n'as pas ta place ici, tu t'ennuies de ton fiancé. Il a commis une erreur ...et... »

Draco se tourna vers Amara monta sur son dos en cavalière. Ils quittèrent le village, allant vers la clairière où Faust l'avait trouvé à la Clairière des deux Lunes.

« Pourquoi les hommes sont-ils idiots? »

« Le tien est... »

« Un abruti, un imbécile, un débile, un crétin, un écervellé, un ....

« Il n'empêche que tu as choisi l'homme le plus convoité du monde sorcier. »

« Il est bête! Ai-je dit qu'il était bête? »

« Si cela peut te rassuré, ils le sont tous. »

« Je suis enceint de lui, fiancé avec lui que veut-il de plus? »

Et c'est parti, je dis des méchancetés sur mon petit futur mari, pour ensuite lui jeter des fleurs. Je savais que les femmes enceintes étaient pénibles mais lui c'est la crème des crèmes, le pire du pire.

« Il est arrogant, possessif, fonceur . Il a un égo démesuré, tout ça parce que Geoffroy nous a aidé ma mère et moi ...imbécile...cependant...Harry est brave loyal et... »

« blablabla...Comptes-tu rester encore longtemps chez nous? »

Draco n'eut le temps de répondre qu'un attroupement de sorciers apparut et les encerclaient. Ces derniers portaient une cape rouge écarlate, un pantalon noir avec un pullover de la même couleur, des bottes, et des gants . Amara chuchota à la nymphe de s'accroché fortement à sa taille.

Les sorciers ne bougeaient pas, armés de leur baguette ils visaient le centaure. Celle-ci se tenait à une bonne distance, elle remarqua que certains tremblaient, bon signe pour elle. Ils ne l'attaqueront pas.

« Que faites-vous sur les terres des centaures? Les sorciers ne sont pas les bienvenus à part quelques privilégiés. »dit froidement Amara

« Nous sommes les gardes du corps du Prince Geoffroy De la Rose suis Rémi Grandt chef de garde du prince et vous? »demanda Rémi

« Amara .Il est interdit de souiller les terres des Centaures...nous avons nos lois, nous sommes des parias à vos yeux et à nos yeux vous n'êtes que des bipèdes irréfléchis. »

ne se laissant pas effrayé par le centaure, Rémi continua sur sa lancé.

« Grâce à la famille Royale De la Rose Robertson, tout type de créature peut circuler librement dans le monde magique. »

« Cela ne s'applique pas aux centaures, nous avons toujours vécu en forêt. »

« Je parle de la Nymphe....Draco notre Prince vous attend... »

« Et moi, j'attends Harry, il viendra je le sais. »

Amara comprit que Draco ne démordrait pas, il attendrait coûte que coûte son imbéilede Gryffondor, personne d'autre à part lui ne réussira à le ramener à Poudlard.

« Bien, la discussion est close, veuillez quitter nos terres ou vous aurez affaire à la colère des centaures. »prononça Amara en s'en allant vers le village

Cependant, Rémi n'était pas enclin de laisser partir la Nymphe, il avança en dépit de l'avertissement, Amara siffla une quarantaine de centaures armés d'arc les viser.

« Je vous conseille fortement de rentrer si vous ne voulez pas qu'on vous envoie à l'hôpital au pire des cas au cimetière. Vos sorts n'ont aucune efficacité face à notre agilité et notre rapidité. La Nymphe a dit qu'elle attendrait son mari, nous l'attendrons revoir Rémi Grandt au plaisir de ne pas vous revoir. »finit Amara en galopant

Rémi la regarda s'éloigner.

« Que fait-on Rémi? »

« Même si cela m'arrache de l'admettre, Draco est en sécurité avec les centaures... »

« Mais chef il... »

« Les centaures sont plus dociles envers les créatures magiques tels que les veelas, sirènes,vampires, elfes...ou même des demi sangs...en revanche, en ce qui concerne les sorciers ils nous méprisent. De plus, le chercher sur leur terre...c'est du suicide. Nous avons signé un traité enfin les sorciers Anglais. Vois-tu cette clairière c'est la limite du domaine des centaures. »

« On peut la franchir et... »

« Sam tu es fou, entrer dans leur royaume, c'est signé ton arrêt de mort. Une fois que tu foules tes pieds dans leur domaine, saches qu'ils ont tous les droits, ils peuvent te tuer...c'est arrivé à plusieurs sorciers qui ont voulu chercher le trésor des Fées de Belm. »

« Ce n'est pas une légende Chef? »demanda un autre

« Non, il existe bien . N'avez-vous pas eu de cours de légendes dans votre parcours? Bande d'ignorants! Les Fées de Belm sont les alliés des centaures, elles pratiquent la magie instinctive, la magie primaire ou émotive ou dite sans baguette les sorciers pratiquent entre 1 an et 11 ans, on déplace des objets, ou on les fait disparaître. Tous les sorciers arrêtent de la pratiquer, notre baguette devient notre canalisateur d'énergie...Un sorcier sans sa baguette, nous sommes vulnérables. Pourquoi me direz-vous qu'on cesse d'utiliser cette magie, notre baguette n'est pas compatible avec cette magie, elle la rejette complètement...Cependant, il existe un cas où cette magie est toujours utilisée, cette personne nous a sauvés. La baguette d'Harry ne rejette pas la magie instinctive, elle grandit en lui....je ne saurai l'expliquer. »

« Et le trésor? »demanda avidement Sam

« En fait, on ne sait pas trop certains disent qu'il s'agit de la pierre philosophale, d'autres le grimmoire de Merlin, le Grimmoire de la Fée Morgane, le Grimmoire des quatre Fondateurs de Poudlards, des Formules secrètes...de toute façon il est impossible d'y accèder, je vous conseille fortement d'oublier vos petites idées...Seule une fée de Belm peut vous conduire à ce trésor, mais vous ne pouvez le toucher...Ces Fées n'en font qu'à leur tête un peu comme des farfadets ou des lutins. Pour finir, c'est elle qui assure que les sorciers ne franchissent pas la limite des terres des centaures. »finit il en jeter une pierre vers le lac qui explosa.

« Maudites créatures! »souffla Sébastien

Rémi se précipita rapidement sur Sébastien et lui donna un coup de poing qui lui fit perdre l'équilibre.

« Ne les insulte pas! Ces maudites créatures nous ont aidés durant de nombreuses guerres. »

Sébastien se releva avec difficulté.

« Nous les sorciers avons été cruels envers eux...nous leur devons la vie. »exposa Rémi

Harry survolait la forêt, se concentrant sur le lien avec son âme soeur, il était plus au Nord ce qui signifiait les terres des centaures, ils ne pouvaient pas rejoindre les licornes,au moins il ne se trouvait pas dans avec les vouivres des serpents ailé au corps de flammes qui crachent un venin mortel, ou les Griffons des êtres semblables aux hippogriffes, seulement ils avaient le corps d'un lion, la tête, les ailes et les serres d'un aigle. Ils étaient moins gentils que les hippogriffes. Ses yeux passèrent en revue le paysage, il aperçut quelques licornes qui buvaient, des araignées...Il frissonna en pensant à sa deuxième année où Blaise et lui avaient dû affronter les enfants d'Aragog.

« Sale bestiole! » dit il

Tout à coup, son regard fut attiré par un groupe de sorcier, il reconnut la troupe de l'autre prince de je ne sais quoi. Il attérit non loin d'eux, s'approcha le plus discrètement possible du groupe. Il parlait à voix basse, malheureusement, ils n'avaient pas ses oreilles à rallonge. Il avança prudemment baguette en main, lorsque soudain un des garde l'attaqua par derrière aussitôt alerté par le bruit, les autres se dirigèrent vers Harry.

L'Elu réussit à se débarasser d'un des gardes en lui donnant un coup de coude et le désarma de sa baguette. Rémi se précipita vers son collègue, harry était près à frapper de nouveau.

« Il suffit Monsieur Potter, je suis Rémi Grandt, Samuel cesse donc de te battre contre lui. A vrai dire, j'attendais votre visite... »

Harry lançait des regards noirs à ce Samuel.

« Laissez-moi deviner, vous êtres les larbins de à sa Majesté Guenon. »

« Respectez Le Prince Geoffroy! »cria Samuel

« Je le respecterai quand ce petit con pété de tune ne s'approchera plus de mon fiancé, et ce n'est pas dans les projets du petit con au cerveau atrophié! »siffla Harry

« Je ne vous.... »vociféra Samuel

« Silence Samuel! »ordonna Rémi

« Mais chef... »commença Samuel

Il se tut immédiatement lorsqu'il vit le regard de son supérieur.

« Nous avons vu Draco, il est avec les centaures et... »expliqua Rémi

« Comment avez-vous fait pour le trouver? »demanda curieusement Harry

A ce moment précis, Samuel bomba son torse, fier comme un paon.

« Nous sommes une troupe d'élite et... »débuta Samuel

« Nous avons demandé une carte de la forêt Interdite au directeur Dumbledore, c'est un humain qui est très respecté par la communauté sorcière et par les créatures. Cette carte (montre la carte)quadrille les différents secteurs où se trouvent les créatures. Les Nymphes évitent de se mettre en danger, sa magie nymphale l'a conduit dans ce lieu sûr, les centaures ont un grand respect pour elles. »expliqua un autre garde du nom de Léo

Samuel perdit de sa superbe, lorsqu'il entendit ces explications, ce qui fit rire Harry.

« Il n'empêche que vous êtes en retard. »contra Samuel

« J'ai pris mon balai, je ne transplane pas je n'ai pas encore passé mon permis, je suppose que Dumby a lévé l'interdiction de transplaner pour vous?! »fanfaronna Harry

Rémi prit immédiatement la parole empêchant son collègue de se ridiculiser.

« Nous ne pouvons aller sur le territoire des centaures à cause... »commença Rémi

« Des fées de Belm, je sais... les centaures ont une aversion pour les sorciers. Soyez contents d'être toujours en vie. »termina Hary blasé par cette conversation

Il se dirigea vers la frontière invisible,la traversa sans la moindre difficulté. Il les salua, fit un doigt donneur à Samuel et partit en direction de son amour. Enfourchant, son balai, il vola vers le village de Faust un bon ami de la famille. Il fallait mieux qu'il commençât par lui. En effet, le territoire des centaures étaient l'un des plus grand de la Forêt Interdites, environ 450000 centaures vivaient. Il y avait dix chefs plus ou moins associaux. Le premier village était celui de son ami Faust.

« J'arrive Drake. »

Au château, le professeur de potion remarqua tout de suite l'absence d'Harry et de Draco. Il jubila intérieusement.

« Je vois que notre couple n°1 Gryffondor ne se donnent pas la peine d'assister à mon cours. Baissez la main Miss Granger, ou je vous la coupe, n'ouvrez pas la bouche, je ne veux pas entendre vos explications de pacotille! »sourit Severus

La préfète baissa rapidement la main, craignant pour son bras. Severus était plus désagréable enceint, pour une fois tous les élèves de Poudlard en voulaient à l'ancien maraudeur d'avoir transformé le Terrible professeur de Potion en Maître Absolu du mal.

« Bien, alors combien je vais leur enlever 100 points...(Hermione mit la main sur la bouche s'empêchant de crier) chacun. Ce n'est pas parce qu'on a sauvé le monde qu'on devrait prendre ses aises, et venir quand on a envie. Pauvre Draco, il semblait sain parmi tous ces écervellés de Gryffondor(regard assassin des Lion), mais depuis que Potter l'a touché il est tout aussi bête que vous autres...bien aujourd'hui nous allons faire un cours théorique. La Potion Révélatio Amoris découverte en...

Draco sentait son âme soeur s'approchait de plus en plus, allongé sur le lit de fortune il se retournait cherchant une bonne position pour dormir. Il se leva , s'avança à la fenêtre, il vit harry encore plus débraillé que d'habitude. Sa chemise légèrement ouverte laissait apparaître le début d'un torse imberbe, ses cheveux noirs en bataille, il transpirait légèrement. Harry sentit le regard de sa moitié, il le fixa puis lui sourit ce qui le fit rougir. Il se dépêcha de rentrer dans sa hutte. Quelques centaures femelles le suivaient en gloussant.

Amara vint à sa rencontre, elle le gifla puis lui demanda de le suivre en silence et ordonna aux autres centaures de retouner à leurs occupations. Elle était bien plus grande que lui avoisinant les 2m10.

« Vous les sorciers, vous êtes stupides! Draco était très en colère contre toi bipède. »

« Je sais... »

« Abruti de bipède! »

Harry préféra ne pas répondre aux risques de se prendre un coup de sabot.

« Je suis Amara, j'ai veillé sur Draco bipède! »

Arrivé à la hutte du chef, Harryfit une sorte de révérence.

« Bonjour, je suis Faust chef du village. Nous avons recueilli Draco hier, il était très fatigué...je suppose que tu veux le récupérer bipède. »

« Faust, c'est moi Harry tu me reconnais. »

« Quand tu agis comme un con, ce sera bipède! »sourit Faust

Amara rit discrètement.

« J'ai été aveuglé par ma jalousie, je suis parano. Drake est irrésistible surtout lorsqu'il est nu, les lèvres rougies, le souffle erratique, ses jambes écartes qui sont une inviatation à la débauche et qu'il.... »

« Harry! Epargne-moi, cette vision! Dois-je te rappeler que je suis un excellent empathe. »souffla Faust exaspéré par le comportement d'Harry

« Tu m'as appelé bipède, ça fait mal. On se connait depuis au moins 7 ans. »

« Petite punition de ma part. »

« Où est Shana? »demanda Harry à l'aise

« Ma femme est dans la forêt, elle recupère des ingrédients pour des potions curatives. Tu sais où il se trouve, va t'excuser. »déclara doucement Faust

Harry sortit rapidement, Amara voulut le suivre mais Faust l'en empêcha.

« Il doit régler cela seul sans toi Amara...Tu es trop protectrice ma chère fille, il me tarde d'être grand-père. »

« Papa! »

Harry marcha rapidement vers la hutte, il ouvrit doucement la porte et la referma derrière lui. La Nymphe tremblait légèrement à chaque pas que son fiancé faisait, dos à Harry il ne pouvait voir son visage, il sentit son lit s'affesser, le souffle de sa moitié sur le cou.

« Dray...regarde-moi... »

Ce dernier soupira, se tournant vers lui.

« Je suis désolé...je deviens parano dès qu'un mec te regarde, te tourne autour...je suis un idiot, je n'aurais jamais dû douter de ton amour. Tu m'as choisi pas lui...s'il te plaît pardonne-moi. »

« Harry, tu es un idiot...je t'aime idiot. »

Harry sourit, se pencha pour embrasser les lèvres de son aimé. Leurs ne restèrent pas inactives, Draco déboutonna sa chemise tandis que les mains d'Harry s'aventurait vers le Sud.

« Tu m'as manqué hier soir. » confessa Harry avant de plonger la tête dans son cou.

La nymphe gémit pour réponse écartant plus les jambes. Le Prince des Lions s'y glissa, Draco enleva avec difficulté la chemise de son amant, alors qu'Harry invoqua la magie sans baguette pour enlever tous les vêtements du blond.

« Je ne peux pas attendre, je veux t'entendre gémir, crier, hurler de plaisir. »

Harry sourit sadiquement, il lança un sort informulé qui fit que Draco se retrouve attaché, un bandeau sur ses yeux.

« Harry ?...s'il te plaît... »

Ce dernier l'embrassa passionément comme si sa vie en dépendait, oubliant tout le reste, Poudlard et oubliant de jeter le sort de silence.

Review?

Merci à ma ma merveilleuse Bêta et à mes reviewers anonymes.

Sadique tu coupes le lemon( le lemon sera dans le chapitre suivant avec peut-être un lemon yuri je suis en train de lire pas mal de fic avec du lemon yuri en anglais.) Je publierai sûrement en Février ou Mars 2010 le prochain chapitre.

Pour le Secret des Black, je vous avoue que je bloque, pas de syndrôme de la page blanche.J'essaye de réecrire les chapitres surtout que j'ai perdu ma clé USB qui contenait mes chapitres avec l'épilogue mais je suis de plus en plus démotivée. C'est à peine, si j'arrive à écrire une ligne sans penser à cette maudite clé USB perdue et mes chapitres finies.

Bonne année à tous et à toutes.

Je vous offre ce court chapitre.

Je ne sais pas quand je publierai un nouveau chapitre j'essayerai d'en publier un par mois.