Tout d'abord : merci à Chocolatine, Llemaluna, Laura, Fanaloka, Jojo Potter, Arie Evans, Bezoard, Mzelle Lily, Lilou Potter, Earenya, Nolyssa, GaBy27, Lils&Drue, Sarah2405, Tchingtchong, Haliviia, Miss Butterfly 22, Lavande BP.

Donc voila le 11ème et dernier chapitre de ma fic', j'espère qu'il est à la hauteur de vos attentes !


Chapitre 12 : Le début de la fin ?

James

Voila ! Tout est prêt pour mon plan. Je sais que c'est quitte ou double ; tout va dépendre de la réaction de Lily et je redoute de m'être trompé. Et si elle ne ressentait vraiment rien pour moi ? Et si Alice s'était moquée de moi en me disant que je pouvais réussir ? Toutes ces questions emplissent mon esprit ; je n'entends donc pas Remus qui m'appelle depuis un bon moment vu son exaspération…

« James ! »

Je tourne la tête vers lui et daigne répondre :

« Oui ? »

« Bon sang ! » s'insurge-t-il « Tu es sourd ou quoi ? »

« Désolé, je réfléchissais… »

« Lily c'est ça ? »

Affolé, je la cherche du regard, mais rien à craindre, elle est avec Sirius et Léna. Je jette à mon interlocuteur un faux air exaspéré et lui dis : « Pourquoi faut-il que tu lises en moi comme dans un livre ouvert mon petit Mumus ? »

« Je te connais trop bien Jamesie. Tu as l'air préoccupé, qu'est-ce qu'il se passe ? »

« J'ai un plan. »

Il sait d'instinct de quoi ou plutôt de qui je parle et m'invite à poursuivre. Je lui raconte alors tout ce que j'ai sur le cœur : mon hésitation sur les sentiments de Lil's, mon plan qui pourrait ne pas marcher, sa réaction si elle m'en veut et bien sur que je suis prêt à tout pour la conquérir.

Remus semble réfléchir un moment puis déclare d'un ton doux : « Ecoute James, tu sais que mes sens sont plus aiguisés que la plupart des Hommes et je vais te dire ce qu'ils m'ont permis de voir chez Lily. » Intéressé, je relève la tête et l'écoute attentivement. « Elle ne sait plus où elle en est. Son opinion vis-à-vis de toi a énormément évolué : déjà, elle ne te déteste plus, elle t'apprécie même beaucoup… Je la sens hésiter profondément, elle est troublée par ta présence et son cœur bat beaucoup plus vite à tes côtés. Pour finir de te convaincre, je vais te poser une question : à ton avis, si elle ne ressentait rien pour toi, crois-tu qu'elle continuerait à dormir avec toi, à te laisser l'embrasser comme tu le fais tous les soirs aux bords des lèvres ? Si tu as un plan, applique-le ; il est bancal mais ça peut marcher, je te fais confiance là-dessus ! »

Mumus est un génie ! « Je te dois une fière chandelle là, jamais je n'aurai pu savoir tout ça sans toi ! »

Il sourit et réplique : « Ta dette est déjà remboursée » dit-il en tournant la tête vers Jade qui est en train de rire avec Alice.

« Ca va vous deux ? » je le questionne narquoisement.

« Je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie ; à part peut-être le jour où j'ai appris que vous étiez devenus Animagus pour moi… Je ne vous remercierai jamais assez de ce que vous avez fait, Lily, Sir', Pet' et toi. »

« Entre amis, c'est normal Rém' ; jamais on ne te laissera tomber. »

Puis, avec un regard de remerciement, il s'éloigne vers l'élue de son cœur. A peine arrivé, elle lui saute dans les bras tandis qu'il la serre tendrement contre lui. Jaloux, je ne vois pas Lily s'approcher de moi et s'installer à mes côtés.


Lily

Je détourne la tête, ne voulant pas voir Sirius enlacer tendrement Léna pour l'embrasser. Moi jalouse ? Nooon ! Bon, peut-être un petit peu alors… Alors que j'observe nonchalamment les environs, j'aperçois James fixant d'un air vide Remus et Jade ; apparemment, lui aussi est déprimé. Je vais aller lui tenir compagnie comme ça on sera deux dans cet état lamentable !

Je m'approche de son canapé (le meilleur, près du feu) et m'installe à ses côtés. Il ne semble pas remarquer ma présence ; je lui effleure le bras. Il frissonne, tourne la tête vers moi et m'apercevant, esquisse un sourire triste. Qu'est-ce qu'il se passe ? Intriguée, je lui demande :

« James, ça va ? »

Conservant son expression, il pose son regard sur Alice, Jade et Léna qui sont chacune dans les bras de leur petit ami respectif et me déclare d'un ton détaché :

« Physiquement, je vais bien… »

« Et mentalement ? »

« Je me déteste… »

« Quoi ?! Arrête de dire n'importe quoi James ! »

« Non pas dans le sens que tu crois… Je me hais d'envier mes meilleurs amis de la sorte ! Je devrais être heureux pour eux, pas devenir jaloux de leur bonheur ! Et je suis là, complètement déprimé à les regarder être heureux avec quelqu'un qui les aime… Lily, est-ce que je trouverai une fille qui m'aimera pour ce que je suis et non pas pour le capitaine vedette des Gryf' ? »

« Tu sais, moi aussi je suis pareil. C'est normal de ressentir ça nous, célibataires invétérés ! Et je suis sure que tu la trouveras ta perle rare, celle avec qui tu auras tant d'enfants que tu pourras monter une équipe de Quidditch toute entière! »

Il rit, ses yeux verts pétillent de nouveau. Il est tellement beau comme ça ! Et oui, vous avez bien compris, je me suis enfin avouée que je ressentais plus que de l'amitié pour James ; j'ai mis plus de six ans à m'en rendre compte… Sa perle rare, pffff ! En fait, je meure d'envie de l'être mais je ne veux pas devenir un de ses trophées de chasse ! Pourtant Remus m'a déjà dit et répété que ce n'était pas le cas mais j'ai tellement peur de m'engager ; James n'y est pour rien là-dedans. C'est une blessure plus profonde qui meurtrit encore mon cœur : c'était il y a deux ans, je suis tombée amoureuse d'un garçon qui semblait éprouver les mêmes sentiments que moi. Il me surnommait 'mon ange', 'mon cœur'… et j'y ai cru, de toute mon âme ; je l'aimais plus que tout. Mais, et je n'ai jamais compris pourquoi, cet homme a choisi une autre fille, surement plus belle, plus intelligente, plus…plus que moi ! Mon cœur s'est déchiré à cet instant et je ne peux m'empêcher de croire que James fera pareil, qu'il choisira une belle fille et qu'il me laissera tomber, me faisant souffrir à nouveau… Vous devez vous demander alors pourquoi je suis sortie avec Diggory et pourquoi je ne laisse pas une chance à James ? Tout simplement parce que je ne ressentais rien pour Amos, qu'il ne représentait rien pour moi ; alors que James tellement plus… Voilà pourquoi je ne veux plus souffrir, voila pourquoi j'ai enfermé mon cœur, voulant à tout prix me protéger. Juste me protéger, au risque de dépérir…

-------------

Environ une semaine plus tard, je discute tranquillement avec Remus qui m'asticote à propos de James depuis déjà une demi-heure tandis que ce dernier est dans la salle commune avec Sirius je crois… Exaspérée par ce harcèlement moral, je décide de tout lui raconter : mon histoire, mes sentiments grandissants, mes doutes à propos de son meilleur ami … A la fin de mon récit, il prend un air horrifié et souffle : « Faut que je l'empêche de… » avant de descendre les escaliers à toute vitesse.

Interloquée, je décide de le suivre et arrivée en bas des marches, je me fige, horrifiée par le spectacle qui se déroule devant moi. Sur le grand canapé où James une fois m'a embrassée sur le coin de la lèvre, où nous discutons à chaque fois que la salle est vide, où il s'est passé tellement de choses, se trouve le capitaine de Quidditch accompagné d'une fille, qu'il embrasse à pleine bouche. Juste sous mon nez.

Au bout de ce qui semble une éternité, ils se séparent enfin et j'identifie avec stupéfaction (et un mélange d'horreur) Mélissa qui me lance un sourire victorieux qui veut dire : 'Tu vois, c'est bien moi qui l'ait eu avant toi !' Au bord des larmes, je me retourne et remonte précipitamment les escaliers de la tour, sans écouter les appels de James et sans voir Remus l'attraper par les épaules et lui chuchoter d'une voix pressante quelques mots avant de partir avec lui dans un coin isolé. Je m'enferme dans la salle de bains des Maraudeurs et, me laissant tomber le long du mur, j'éclate en sanglots douloureux.

Une vingtaine de minutes se passe et les larmes ne sont toujours pas taries, elles coulent silencieusement sur mes joues et finissent par mourir dans mes cheveux. Je me déteste de pleureur pour James, je me déteste d'être tombée amoureuse de lui et surtout, je me déteste d'avoir cru qu'il m'aimait… L'histoire s'est de nouveau répétée et l'homme que j'aime est parti dans les bras d'une autre ! J'aurais du lui avouer mes sentiments, j'aurai du me battre pour lui, j'aurai du être amie avec depuis le début, j'aurais du… Un bruit de pas interrompt mon flot de pensées déprimantes et la porte s'ouvre sur l'objet de ma souffrance : James Potter en personne.


James

Merde ! Merde ! Merde ! Qu'est-ce que j'ai fait ?! Mon plan DEVAIT marcher mais je ne me doutais pas que Lily me cachait des choses concernant son passé… Remus m'a tout raconté et j'ai fait preuve d'une bêtise totale en draguant Mélissa (ce qui n'a pas été bien dur !) mais je ne pouvais savoir qu'elle portait encore une blessure dans son cœur comme ça ! Je pousse un cri de rage et grimpe en courant les escaliers menant à ma chambre ; le silence règne dans la pièce mais je sais que Lily se trouve dans la salle de bains. J'ouvre la porte, la dévisage quelques instants (elle me lance un regard noir, très noir !) et m'installe à ses côtés. Je baisse la tête et marmonne : « Désolé… »

Elle relève la tête et me lance froidement (je sais qu'elle va tout faire pour que je me rende compte combien elle a souffert…) : « Mais il n'y a pas de quoi ! Tu peux sortir avec qui tu veux, on n'est pas ensemble à ce que je sache ! »

Je serre les dents à cette remarque et me lance dans une explication : « Lily, je ne savais pas que quelqu'un t'avait fait souffrir ainsi. Si je voyais ce mec, je le tuerai pour avoir osé te faire du mal ; je t'aime Lily, tu le sais. Te lâcher pour quelqu'un d'autre, c'était vraiment odieux ! Ce n'est qu'un… »

Elle me jette un regard brulant de rage et réplique : « Un salaud ? Un enfoiré ? Si tu te regardais dans une glace, tu verrais que tu es comme lui ! Tu te rends compte qu'au moment où on se rapprochait, le jour même où je m'avouais enfin que je t'aimais, tu fais ça ! » Elle s'arrête brusquement, apparemment interloquée par ses paroles ; je suis dans le même état : alors elle m'aime ? Mais…mais… Elle se remet et me balance ses derniers mots : « Tiens, le sortilège a pris fin ! Me voilà enfin débarrasser de toi ! Oh et s'il te plait, cesse de me dire que tu m'aimes car je ne croirai plus ne serait-ce qu'un traitre mot de ce que tu me raconteras et je te conseille de ne plus jamais me parler ou m'approcher ! Tu m'entends : JAMAIS ! »

Et, toujours aussi belle malgré sa colère, elle s'éloigne d'une démarche fière, les larmes roulant sur ses joues… Me précipitant vers mon lit, je me jette dessus et verse pour la première fois depuis mes dix ans des larmes brulantes qui noient mes joues ; comment ai-je pu être aussi stupide ?! La porte s'ouvre à la volée et Remus ainsi que Sirius courent vers moi pour me consoler à leur façon. Débordant de rage, j'hurle : « Laissez-moi seul ! » Ils s'éloignent, meurtris par mes paroles ; je sais que je suis odieux et que je regretterai plus tard mes paroles envers mes meilleurs amis mais pour l'instant, je n'en ai cure.

Alors que je désespère et me maudis de tous les noms, une chanson me vient en tête ; c'est Lily qui me l'a faite écouter un soir (elle avait trouvé le moyen de faire fonctionner une 'cradio' /je crois que ça s'appelle comme ça/ dans Poudlard) en disant qu'elle était sa préférée mais aussi la plus triste qu'elle ait entendue…

You're beautiful. You're beautiful.
You're beautiful, it's true.

Oh oui, elle était belle sa panthère ; surtout lorsqu'elle dormait. Son visage fin encadré par sa chevelure flamboyante était si détendu, si paisible. J'avais eu la chance immense de dormir avec une fille comme elle ! Je me rappelle que parfois, je me réveillai en pleine nuit juste pour vérifier qu'elle était bien là, que ce n'était pas un rêve…


There must be an angel with a smile on her face,
When she thought up that I should be with you.

Elle a cru en 'nous' mais j'ai tout foutu en l'air avec mon 'plan' soi-disant parfait ! Je l'ai faite souffrir à nouveau, alors que tout semblait possible. Mon ange, si tu pouvais me pardonner…


But it's time to face the truth;
I will never be with you.

Je ne serai jamais avec elle. La rendre heureuse restera pour toujours un songe, une utopie d'un monde où il n'y aurait que nous, simplement elle et moi. Et pourtant, cela aurait pu être la réalité…

--------

Vingt jours. Cela fait vingt longs jours que Lily ne m'adresse plus le moindre mot, le moindre regard. Je ne pensais pas tomber aussi bas : je déprime, je ne mange presque plus, les Maraudeurs ont arrêté leurs blagues sans moi, tout le monde s'inquiète, mais pas la seule fille qui m'intéresse. Lily. J'ai discuté avec Alice il y a peu de temps à propos d'elle.

Flash back

J'étais dans ma chambre lorsque Franck est arrivé accompagné d'Alice. Ils ne pensaient surement pas me trouver là, le regard vide. Franck a voulu s'approcher mais sa copine l'a arrêté d'un geste et l'a chassé de la chambre gentiment. Elle s'est assise à mes côtés et m'a demandée : « James, tu vas bien ? »

Ignorant sa question, j'ai dit : « Comment Elle va ? »

« Pas fort. James, je ne vais pas te faire la leçon mais… »

« Alice, je sais très bien que ce que j'ai fait était complètement stupide, irréfléchi, immature… Je ne savais pas qu'elle avait souffert par le passé, je ne pouvais pas savoir… Je suis tellement désolé mais elle ne veut pas m'écouter quand je le lui dis ! »

« Elle ne veut pas t'écouter car elle croit que tu vas lui faire encore plus mal. Elle croit que tu as joué avec elle depuis le début. »

« Mais je l'aime ! Comment peut-elle penser ça ? » Après un regard significatif d'Alice, j'ai secoué la tête et continué : « Oui bon d'accord, elle peut le penser ! Enfin, Mélissa n'est qu'une p… ! Lily croit vraiment que j'aime ce genre de filles superficielles avec un QI d'oisillon ?! »

« Je ne sais pas. Tu sais bien qu'elle ne se confie pas beaucoup ; elle a mis beaucoup de temps avant de nous parler de ce qui s'est passé ce soir-là ! Ecoute, je… »

« Que dois-je faire ? Je ne peux pas vivre sans elle… A chaque fois que je la vois, j'ai envie de la consoler tellement elle a l'air d'être malheureuse ; avant de me rappeler que je suis la cause de son chagrin. J'ai tout fait foiré, jamais ça ne s'arrangera entre elle et moi… »

Alice m'a pris dans ses bras avant de me chuchoter : « Va la voir et oblige-la à t'écouter ; et si ça ne marche pas, attends le bal de Noël… »

« Le bal de Noël ? », me suis-je exclamé, incrédule.

« Fais-moi confiance. » A-t'elle énoncé avant de sortir de la chambre et de me laisser à nouveau seul.

Alors, bien entendu, j'ai tenté de l'approcher, de lui parler, j'étais même prêt à me mettre à genoux devant elle ! Je n'ai eu le temps de rien dire qu'elle s'est éloignée en toute hâte ; je l'ai poursuivi mais maintenant que je lui ai montré tous les passages secrets de cette école, elle est capable de semer n'importe qui, même un Maraudeur ! Avant sa fuite, je n'ai aperçu que ses yeux qui brillaient tristement et des larmes silencieuses coulant sur ses joues. Ca m'a fait tellement mal de la voir souffrir comme ça… Je ne sais quoi faire et décide donc de suivre le conseil de sa meilleure amie (je ne devrai pas puisque la dernière fois que je l'ai fait, c'était une grosse boulette !) et d'attendre le bal.


Remus

Nous sommes le 25 Décembre et c'est l'effervescence dans la tour Gryffondor ! En effet, le bal commence dans une demi-heure et c'est le branle-bas de combat. Partout l'on voit des filles courant chercher leurs habits, des mecs vérifiant si leurs cavalières sont bien là (en général, ils ne les trouvent pas puisque ces demoiselles sont enfermées dans leur chambre en plein préparatif !)…

Et moi, je suis déjà prêt, installé bien confortablement dans un fauteuil en compagnie de mes meilleurs amis. Nous discutons en attendant de gagner le hall, où nos cavalières nous attendront. Sirius ira avec Léna bien sur, moi avec Jade, Peter avec une jolie Serdaigle et James avec une 'fille sans intérêt' m'a-t'il dit. Il aurait préféré y aller tout seul mais les élèves sont obligés d'être accompagnés donc il a choisi une élève au hasard (celle-ci n'en revenait pas d'aller au bal avec 'Jameschouu, le plus beau' !)

Je sonde rapidement ses pensées et ce que j'y lis me serre le cœur : il est mal, très mal. Cette histoire avec Lily l'a complètement changé : le James joyeux, farceur et bon vivant a disparu au profit d'un zombie, un automate. Il va en cours, joue au Quidditch mais ne semble ressentir aucun plaisir, aucun ennui, aucun sentiment en fait. J'ai essayé de discuter avec Lil's mais rien n'y fait : elle croit dur comme fer que James n'a fait que jouer avec elle depuis le début ! Ah si j'avais su cette partie de son passé, jamais je n'aurai conseillé à mon meilleur ami d'appliquer son plan… Mais ce qui est fait est fait. J'espère en tout cas que ça va s'arranger car voir deux amis déprimés me casse le moral à moi aussi ; heureusement que Jade est là ! D'ailleurs, il me semble que Sirius a un plan pour rendre le sourire à James. Le connaissant, ça va être d'une grande envergure ; rien n'est trop beau pour faire rire son frère de cœur…

Soudain, vingt heures sonnent et nous descendons dans le hall. Il y a ici une centaine d'élèves qui discutent avec entrain, ce qui donne un vacarme assourdissant. Jetant un coup d'œil vers l'escalier, je me fige de stupeur. Ma cavalière s'avance vers moi, magnifique dans sa robe bleu océan, ses yeux gris étincelant sous les lumières. En fait, ce sont toutes les filles de Gryffondor qui sont sorties en dernier et tout au fond, se trouve Lily mais je n'ai d'yeux que pour ma petite amie qui s'avance nonchalamment vers moi, embarrassée par tout ce monde. Elle se glisse dans mes bras et je lui chuchote : « Tu es magnifique », ce à quoi elle répond par un petit sourire.


Alice

Oulala ! Le bal commence dans dix minutes et Lily n'est toujours pas habillée, c'est la catastrophe ! J'enfile ma robe verte en toute hâte et me précipite vers ma meilleure amie qui est allongée sur son lit, fixant le mur avec intensité.

« Lily, bouge-toi ! »

« Je n'y vais plus. »

« Quoi ?! Mais pourquoi ? »

Elle daigne enfin me regarder et murmure : « Parce qu'Il sera là, avec une superbe fille et que moi je suis bien trop moche pour Lui plaire… »

« Ecoute, toi tu vas à ce bal avec un mec sexy (elle est accompagnée d'un préfet de Poufsouffle). Il faut que tu ailles, prouves-Lui que ça ne te touche pas, que tu ne ressens rien pour Lui… »

Une flamme bien connue s'allume dans ses yeux émeraude tandis qu'elle se lève, s'habille, se maquille et se coiffe tout en marmonnant : « Pas besoin de lui… Va voir… »

Ca y est ! Tout le monde est prêt et nous rejoignons les garçons dans le hall. Un silence s'installe tandis que nous descendons les marches à pas comptés puis nous rejoignons nos cavaliers respectifs qui nous attendaient visiblement avec impatience ! Franck est trop mignon dans sa robe couleur pourpre…


James

Soudain, c'est le silence dans le hall gigantesque auparavant rempli de rires et de cris. Je relève la tête et vois arriver les filles de septième année de Gryffondor. Elles avancent une par une devant moi en essayant d'attraper mon regard mais il n'est destiné qu'à une seule personne : Lily. Elle apparaît devant moi, dans une robe noire magnifique qui lui arrive au dessus des genoux et à son cou trône un collier serti de lys en cristal. Elle marche, la tête haute, passe près de moi et ne semble pas pouvoir s'empêcher de me jeter un regard troublé très intense. Qu'est-ce que ça signifie ?

Interrompant mes pensées, une blonde décolorée entre dans mon champ de vision et je suis obligé de détacher mes yeux de l'élue de mon cœur. Je baisse la tête et dévisage une fille canon mais trop maquillée, engoncée dans une robe rose tout à fait provocante. Je m'apprête à lui demander sèchement ce qu'elle fait là lorsque je me rappelle qu'elle est ma cavalière ce soir ! On se demande comment ai-je pu oublier un détail comme ça…

Je cherche Lily du regard et la trouve avec un Poufsouffle que je trouve trop beau et trop intelligent pour son bien (les Maraudeurs sont au complet ce soir et une petite farce me tente bien contre cette larve puante !). Elle se retourne et m'apercevant avec ma 'cavalière', détourne tout de suite le regard.

Mumus sourit et me chuchote : « Elle crève de jalousie Corn' ! Un conseil : essaie ce soir mais te loupe pas car c'est ta dernière chance… » Il se détourne, embrasse Jade et entre dans la salle avec elle.

Sirius me lance un clin d'œil encourageant et hurle avant de disparaître avec Léna : « Pourquoi dans ce foutu bal n'accorde-t-on pas les gens qui vont ensemble ? Ca éviterait de se retrouver avec un blaireau stupide ! » J'explose de rire et pénètre à mon tour dans la grande salle en compagnie de… comment elle s'appelle déjà ? Ah oui ! Elodie.


Lily

Ca devrait pas être permis d'être aussi beau ! A peine arrivée, je ne vois que James ; d'ailleurs il ne fait que me fixer depuis que je suis arrivée. Non, je me fais des idées, il regardait sa cavalière, la belle Elodie qui se trouvait à côté de moi. De toute façon, elle est bien trop jolie et trop bien habillée, je ne fais pas le poids… Je me détourne et accueille mon cavalier d'un regard froid ; il me dévisage avant de s'exclamer : « Ouaaah Lily t'est trop belleuuuh ! » Pathétique n'est-ce pas ? J'ai accepté d'aller à ce bal avec lui simplement parce que James était là à ce moment là et je voulais lui prouver que je me fichais de lui… Son regard jaloux et énervé valait le coup d'œil mais ça ne m'a pas suffi, j'aurai juste voulu y aller avec lui et non avec ce… ce…

Juste avant de rentrer dans la salle, j'entends Sir' hurler quelque chose comme : 'blaireau stupide' et je refoule une envie de rire grandissante. C'est vrai, mon cavalier est plutôt mignon mais franchement, il n'est pas mon style (bien trop sage et trop imbécile !) donc l'insulte de mon toutou préféré est la bienvenue pour supporter la présence du Poufsouffle !

---------

La fin du bal approche et il ne reste que deux ou trois danses. Depuis le début, James et moi n'avons fait que nous dévorer des yeux, oubliant même nos cavaliers respectifs. (Elodie s'accroche à son bras en gémissant : 'Jameschouuu, danse avec moi s'il te plait !' tandis que Marc, mon cavalier est parti avec ses amis depuis que je lui ai dit d'aller se faire voir après qu'il ait mis ses mains sur mes fesses !)

Il reste deux danses… Remus m'invite et j'accepte avec plaisir ; le rythme est assez rapide mais nous sommes trop occupés à discuter pour nous concentrer sur la musique. Mumus me chuchote : « Lily, arrête ! Tu envoies des ondes de jalousie à quinze kilomètres à la ronde ! »

Je rougis mais réplique : « Mais pas du tout ! Ouais bon ok, je suis jalouse. » j'avoue après un regard scrutateur du lycan.

« Tu attends quoi alors ? »

« Il a joué avec moi ! Je ne suis rien pour lui ! »

« Lily, tu sais bien qu'il a fait ça pour te rendre jalouse et rien de plus… »

C'est ce que tout le monde me dit depuis un mois mais je ne peux m'empêcher de réfléchir au passé et de me dire que je ne suis assez bien pour personne… C'est pourquoi je lui dis avant de me détacher de ses bras : « Merci pour cette danse Remus »

---------

Soudain, Dumby se lève et annonce : « C'est la dernière danse chers élèves ! Je crois que c'est également une dernière chance pour certains. Et n'oubliez pas : il faut toujours pardonner… » Encore une phrase sibylline, apparemment à mon intention vu le clin d'œil qu'il m'adresse quelques instants plus tard.

Les premières notes d'un slow sont jouées… James se débarrasse de sa cavalière d'une réplique cinglante (enfin je suppose vu qu'elle s'en va en pleurant !) et s'avance vers moi, majestueux. Plus que quelques pas. Il tend sa main et déclare : « M'accorderiez-vous cette danse Miss Evans ? »

Un combat se joue en moi : est-ce que j'écoute mon cœur ou ma raison ? Et en un instant, le doute s'évanouit et c'est dans un sourire que je lui prends la main en disant : « Avec plaisir Mr Potter. »

Il m'emmène sur la piste de danse, pose une main dans mon dos et laisse l'autre entre mes doigts. Tandis que bougeons au rythme de la musique, il me chuchote : « Lily, je suis tellement désolé… »

Etonnamment sure de moi, je réponds : « Je sais James, je sais. »

« Et puis, tu sais, c'était Mélissa, celle qui m'appelle Jameschou, celle qui dirige mon fan-club, celle qui met des mini-jupes en hiver, celle qui… »

Je ris et continue sa phrase : « Qui te colle depuis le début d'année, celle qui ne sait même pas jeter un 'Alohomora' sans faire exploser sa baguette, celle qui t'a servi dans ton plan… »

Je me niche dans ses bras tandis que sa main quitte la mienne pour enserrer ma taille avec tendresse. Il me dit ensuite : « Celle qui a tout fait foiré entre nous à cause de ma stupidité… »

« Tu es tout sauf stupide James ! Tu ne pouvais pas savoir ce qui m'était arrivée, je suis sure que ça aurait pu marcher si il ne s'était pas passé certaines choses auparavant. » Je lève la tête vers lui, le regarde dans les yeux et avoue enfin : « Tu sais que les semaines où nous étions sous l'influence du sort ont été les meilleures de ma scolarité ? Et surtout que je ne me suis jamais sentie aussi bien que dans tes bras ? »

Il me fait un sourire éclatant et demande, presque timidement : « Alors tu acceptes qu'on reprenne tout depuis le début ? »

Je lui jette un regard espiègle et réponds : « On était pas si mal partis que ça ! » avant de me mettre sur la pointe des pieds et de poser mes lèvres sur les siennes…


James

J'ai un peu de mal à assimiler ! Lily Evans, MA Lily m'embrasse ! Réagis merde ! Alors qu'elle se recule, rouge de honte, je reprends possession de ses lèvres et le baiser qui suit est le plus beau de toute mon existence ! C'est comme un feu d'artifice qui explose en moi et me laisse tout ébahi.

C'est Lily qui se sépare la première avant de se serrer contre moi tandis que les dernières notes retentissent dans la grande salle, devenue silencieuse. Mais je ne vois rien, n'entends rien, juste le cœur de l'amour de ma vie qui bat contre le mien et son parfum si particulier. Me baissant légèrement, je lui murmure à l'oreille : « Je t'aime ma Lily »

Elle relève la tête, me lance un regard étincelant de joie avant de déclarer : « Moi aussi je t'aime James. »


Sirius

Montant sur une table, j'hurle : « Yaouuuuuuuh ! Jameschou est casé, Jameschou est casé ! » avant de sauter dans les bras de mon frère qui revient avec Lily. Je le prends à part accompagné de Mumus tandis que les filles font pareil avec Lil's ; je lui donne une tape sur l'épaule avant de m'exclamer : « Bravo Corn', ça c'était du grand art ! » et Remus lui dit : « C'est pas trop tôt ! »

Prenant un air conspirateur, je lui annonce : James, je crois que tu vas bien rire sous peu ! » Il me jette un regard perplexe et j'ajoute : « Il y avait un petit quelque chose dans le jus de citrouille ! »

Il éclate de rire et demande : « C'est pour ça que tu nous as dit de ne pas en boire ? » (En effet, tout le monde en a bu sauf les Maraudeurs ainsi que Lily et ses amies…)

« Effectivement frérot ! » dis-je dans un sourire avant de rejoindre Léna. James retrouve Lily et la serre dans ses bras ; ils sont enfin ensemble, dire que j'ai cru que c'était définitivement foutu ! Il ne faut jamais sous-estimer un Maraudeur ! J'interpelle la Panthère : « Lily, voici un petit cadeau qui t'aidera à supporter Jameschou jusqu'à la fin de ta vie ! » Elle rougit mais esquisse un sourire radieux à mon intention (ouais, elle est plutôt tournée vers James mais bon… Je vais faire comme si il m'était destiné ; mon ego ne survivra pas de ne plus être le centre du Monde sinon !)

Attention ! Il est minuit moins une, dans 30 secondes, ça sera bon… 10… 5… Les douze coups sonnent et un POP retentissant explose dans la salle, accompagné d'un nuage de fumée. Celui se dissipe… Ce qui nous permet de constater que les quelques cinq cents élèves de cette école ont disparu, laissant place à des centaines d'animaux de toute sorte ! Y'a pas à dire, je suis un génie ! Je constate avec satisfaction que Rogue est devenue une charmante limace, l'ex-cavalier de Lily un péquinois et que Mélissa et Elodie se sont transformées en petits cochons tout rose !

Nous explosons tous de rire et je constate avec étonnement que Dumby est toujours égal à lui-même, ses yeux bleus pétillant derrière ses lunettes en demi-lune ; ce mec est trop fort, il avait déjà deviné !

Il me regarde et me fait signe d'approcher. Interloqué, je m'avance vers la table des professeurs et il me dit : « Mr Black, je tiens à vous féliciter pour ce tour de magie exemplaire ! »

Je le salue bien bas et réponds : « Mais c'était un plaisir Monsieur… »

« Je voulais également vous parler d'autre chose : le sort d''Amor Magia' est un sortilège qui demande beaucoup de talent… Je ne doute pas que vous ferez une carrière brillante Monsieur Black… » ajoute-t-il en regardant James et Lily qui sont assis sur une chaise en train de se dévorer du regard.

Je mime un air effaré et me défends : « Mais, je n'aurai jamais osé faire ça professeur et sous votre nez en plus ! »

« Ah ? Bien. Vous direz à celui qui a lancé le sort que je n'aurai pas fait mieux, voulez-vous ? »

« Je n'y manquerai pas ! » dis-je avant de m'éloigner d'un air guilleret vers mes amis. Décidemment, Dumby devine toujours tout ! Je crois que le sort 'Amor Magia' est une des plus grandes réussites made-in-Maraudeur, réalisé par le grand, le génialissime, l'incroyable Sirius Black !

Mais cela, personne ne le saura jamais…

FIN


Waouuh ! Ecrire ces trois dernières lettres me fait plaisir et en même temps me rend triste car mon histoire s'achève déjà !

Enfin, un long chapitre final, qui j'espère vous a plu !

Je m'en voudrai d'avoir foiré le dernier chapitre de ma fic'…

Votre avis ?

Nouni.