Ca fait un petit moment que je l'ai sur mon pc, donc maintenant le voila!
Petite dédicace à Touraz qui adore le couple HP/SS


Ce poème se situe au moment de la bataille finale entre Harry et Voldemort.

Ce qui est écrit en Italique sont les paroles, gestes, ex... de Séverus le reste est la pensée de Harry ! Désolé d'avance si c'est un peu embrouillé pour la compréhension ! Bonne lecture !

Il l'aimait en silence,
Un silence trop pesant,
Puis ayant pris sa lance,
Il est parti vert l'avant.

Il était dans les premiers rangs,
Quand des bras l'enserrèrent,
Lui faisant quitter la terre,
Ces bras qu'il aimait tant.

C'était son amour,
Le seul qu'il aimerait,
Jusqu'à la fin de ses jours,
Même si celui-ci le détestait.

Pourquoi lui ?
Alors qu'il le dégoûtait,
Pourquoi lui ?
Alors qu'il le détestait.

Il essayait de l'étrangler,
Lui essayait de l'embrasser,
Il voulait le tuer,
Lui ne faisait que l'aimer.

Puis dans une dernière requête,
Il lui prit sa tête,
L'embrassant de tout son coeur,
Pour son plus grand malheur.

Il le relâcha d'un coup,
Avec un grand dégout,
Le regarda dans les yeux,
Où il vit qu'il était heureux.

Puis ne comprenant pas,
Il scella ses lèvres aux siennes,
Ne voulant pas,
Que l'on lui reprenne.

Lui aussi l'aimait,
Mais n'avait pas osé le dire,
Croyant à son dire,
Que l'autre le méprisait.

En cour il le rabaissait,
Ne voulant pas se l'admettre,
Que c'était lui qu'il aimait,
Et cela de tout son être.

Maintenant il comprenait,
Les regards qu'il lui jetait,
Qui n'était en fait que d'amour,
Et cela depuis toujours.

Ils en avaient marre,
Et c'est sous tous les regards,
Qu'ils se dirent je t'aime,
S'embrassant à perdre haleine.

Le Lord Noir
N'en revenait pas,
Son espion,
Embrassait SON pion.

Dumbledore laissa tomber sa mâchoire,
Et dans un grand bruit mat,
Ne comprenant pas,
Il se laissa choir.

Harry et Severus s'embrassaient,
Pour le déplaisir de ceux qu'ils connaissaient,
Et dans un silence de mort,
Ils partirent sans aucun remord.

La bataille avait repris,
Tous profitaient de cette inattention,
Pour enlever des vies,
Leur donnant une correction.

Ce fut les "Blancs" qui gagnèrent,
Mais dans leur coeur tous perdirent,
Ce souvenant de son rire,
Avant qu'il ne disparaisse.

Ils ne comprenaient pas,
Le traitant de lâche,
Ils les avaient trahis,
Et ça à leur merci.

Du côté des amoureux,
Ils vécurent longtemps heureux,
Se rappelant de temps en temps,
Se souvenant qu'il était temps.

Ils les avaient retrouvés,
Son amour ils voulaient le tuer,
Et lui, refusant de l'abandonner,
Il lui fit un dernier baiser.

Non il ne le laisserait pas,
Mais partirait avec lui,
Dans l'autre monde il l'accompagnerait,
Mais avant ils se lieraient.

Ils se marièrent sans que personne ne le découvre,
Firent longtemps l'amour
Avant de quitter cette terre,
Infester par la misère.

Dans un dernier baiser,
Ils avalèrent le poison,
Se faisant des confessions,
Se disant tout bas des"je t'aime".

imouto

Dites moi si vous avez aprécié ce poème et si oui laissez moi un message ! Vous pouvez aussi y mettre vos couples préférés au cas où j'aurais envie de faire d'autre dédicace !

Sur ce bouton GO !!!!