Disclaimer: Tout est à JK!!!

Première neige

Le vent jouait avec ses cheveux, comme il le faisait avec les feuilles rougissantes des arbres. Sa peau constellée de taches de rousseur semblait attirer le soleil de cette tiède journée de septembre.

Il l'observait de loin, ébloui par la beauté de cette fille, qui, il y a quelques semaines à peine, n'était encore qu'une camarade d'école, l'ex-petite copine de son meilleur ami.

Elle parlait avec ses amis, ne se doutant pas qu'elle était observée attentivement par un garçon qui, depuis toujours, n'était pour elle rien de plus qu'un ami. Une remarque d'un de ses amis la fit éclater de rire. Il aurait tout donné pour être la cause d'un de ces rires, pour pouvoir la rendre heureuse.

Car en effet, elle n'était pas heureuse. Toute cette attitude joyeuse et rieuse n'était qu'un masque qu'elle revêtait depuis que celui qu'elle aimait était parti combattre.

Il aurait tant voulu la prendre dans ses bras, lui rendre son sourire, embrasser chacune de ses taches de rousseur…

Il semblait être le seul à voir ce qu'elle essayait de cacher. Tout le monde croyait qu'elle s'était bien remise de la rupture, mais en réalité, Ginny était malheureuse.

Seamus se sentait si impuissant quand, croyant que personne ne la voyait, elle se laissait aller à pleurer doucement, seule sous un arbre au bord du lac.

Les amis de Ginny se levèrent et partirent en direction du château. Elle leur avait probablement dit qu'elle les rejoindrait plus tard.

Seamus l'observa se diriger lentement vers le lac, enlever ses chaussures et ses chaussettes, avant de s'asseoir au bord, les pieds ballants dans l'eau. Elle resta un long moment à regarder l'eau, sans bouger, puis y lança un galet, comme si elle souhaitait troubler l'image qu'elle y voyait.

Seamus s'avança sans bruit vers elle et s'assied à ses côtés. Son cœur se serra à la vue des larmes qui roulaient sur le visage de Ginny.

Ils restèrent ainsi, silencieux, pendant un très long moment. Elle avait cessé de pleurer, mais fixait toujours le lac d'un air songeur.

Le soleil commençait à se coucher lorsqu'elle se leva finalement. Elle lui sourit sincèrement et pressa sa main en guise de remerciement avant de partir vers le château.

À partir de ce jour, Ginny et Seamus passèrent de longs moments seuls ensemble, apprenant à se connaître à travers leurs silences et quelques gestes.

Seamus se sentait mieux : il n'était plus aussi impuissant face au malheur de Ginny. Il savait que dès qu'elle se trouvait avec lui, ce qui arrivait fréquemment ces derniers temps, elle s'apaisait; ses problèmes lui semblaient beaucoup moins insurmontables et elle commençait à oublier celui qui l'avait laissée.

Avec novembre, l'automne laissait sa place à l'hiver et les deux amis se promenaient dans le parc sous les doux flocons de la première neige de la saison.

La neige qui fondait doucement dabs les cheveux de Ginny la rendait encore plus belle et désirable aux yeux de Seamus. Il tendit la main et caressa sa chevelure, sa joue, son cou, la faisant frissonner en s'attardant sur sa nuque. Les yeux de Ginny brillaient. Du bout du doigt, il frôla doucement ses lèvres, qui s'entrouvrirent. Il en profita pour l'embrasser comme il en rêvait depuis si longtemps. Après quelques minutes, elle mit fin au baiser, à regret. Elle leva les yeux vers lui, souriant comme elle ne l'avait pas fait depuis longtemps.

Elle se sentait enfin réellement heureuse.