Bon, pour les satisfaits du drame, passez votre chemin!

Pour les autres, vous avez de la chance qu'en une journée, j'ai regardé une guimauve allemande (j'adore regarder des films pathétiques avec ma sœur), Chimères et Pour la vie!

Sam s'assit à une des plus grandes tables du café et sourit en constatant qu'elle était arrivée la première, ce qui était logique, vu qu'elle avait dix minutes d'avance. Ils avaient tous rendez-vous, toute l'équipe et le général O'Neill, qui était venu à Colorado Springs pour vérifier que tout le monde allait bien, selon ses propres mots. Les autres savaient bien que tout le monde voulait surtout dire une scientifique blonde. Daniel avait admis avoir appelé Jack et lui avoir demandé de venir. Officiellement, il avait dit que c'était en souvenir du bon vieux temps, mais Sam se doutait qu'il avait fait ça pour elle. C'était touchant. Vain mais touchant.

« Excusez-moi… »

Sam leva les yeux et vit une jeune fille aux cheveux teints noirs et au sourire communicatif. Elle tenait un cahier contre sa poitrine et un crayon derrière l'oreille.

« Oui?

-Ça va vous sembler bizarre, mais je peux vous poser une question? »

Sam, intriguée, leva un sourcil.

« Allez-y…

-Que pensez-vous de Chara?

-Qu'est-ce que c'est?

-Un prénom.

-Ho, c'est… très bien… Pourquoi? »

La jeune fille s'apprêtait visiblement à répondre, mais un serveur passa et Sam lui commanda un cappuccino. Elle sourit au garçon et répondit:

« En fait, j'écris un livre, j'en suis à l'intrigue et j'en ai assez d'appeler l'héroïne principale la fille! Je voulais quelque chose d'original.

-Je crois que vous avez trouvé! »

Le serveur apporta une tasse brûlante et s'en fut.

« Ho pardon, j'ai oublié de me présenter, je m'appelle Lilian, mais appelez moi Lily, c'est-ce que tout le monde fait. »

Les deux femmes se serrèrent la main.

« Sam., dit cette dernière.

-Sam?

-C'est comme ça que tout le monde m'appelle. »

Elles se sourirent et un vif courant de sympathie passa entre elles. La scientifique fit un signe et la jeune fille s'installa sur la chaise juste en face. Sam vit sa nouvelle amie observer le serveur. Lily détourna la tête et expliqua:

« C'est mon copain… Il travaille ici à mi-temps comme moi, mais notre patron ne veut pas qu'on ait notre service en même temps, il dit que ça nous déconcentre… Du coup, je passe le plus clair de mon temps ici. »

Elle eut un sourire aux derniers mots.

« Et vous? Vous faites quoi dans la vie?

-Je travaille à Cheyenne Mountain.

-Ah, scientifique?

-Et militaire.

-C'est vrai? Quel grade?

-Colonel.

-Ouah, c'est la première fois que je rencontre un colonel. J'ai un ami lieutenant, mais c'est pas la même chose. »

De nouveau, son regard s'égara en direction du comptoir et de son copain. Elle se tourna vers Sam et expliqua dans un mélange de bonheur et d'appréhension:

« Je vais emménager chez lui. »

Un sourire envahit le visage de Sam. Quelquefois, le bonheur fait plaisir à voir.

« En tous cas, ça ne doit pas être facile de vivre avec un colonel.», remarqua Lily.

Sam baissa la tête.

« En fait, je n'ai personne.

-Ah bon? »

Sam releva les yeux devant la curiosité de son interlocutrice.

« Excusez-moi… Michael me dit tout le temps que je serais adorable si je ne me mêlais que de ce qui me regarde. »

La scientifique ressentait néanmoins le besoin de se confier à quelqu'un qui ne la connaissait pas.

« J'ai été fiancée il y a quelques temps, mais ça n'a pas marché.

-Pourquoi? (voyant le regard de Sam, elle rajouta). Il paraît que ça aide d'en parler.

-Je me suis rendue compte que j'allais faire une erreur.

-Vous en aimiez un autre?

-Oui.

-Donc vous n'êtes pas célibataire…

-Si…

-Je comprends pas. Et ne me dites pas que ce n'est pas réciproque, je ne vous croirais pas! Vous êtes le genre de personnes que tout le monde aime.

-Ne croyez pas ça.

-Si, je le crois! C'est lui qui doit venir?

-Et des amis…

-Je m'en doutais…Pourquoi vous n'êtes pas ensemble?

-On est amis depuis longtemps, on a travaillé ensemble… C'est compliqué…

-Non.

-Pardon? »

Tout d'un coup, l'atmosphère s'était légèrement refroidi.

« Ce n'est pas compliqué. C'est nous qui rendons ça compliqué. Avant, j'étais comme vous. Je ne sortais pas avec Michael parce que j'avais peur de m'attacher à lui, je n'écrivais pas parce que je ne voyais pas à quoi ça m'avancerait et tout ça sous couvert que c'était trop compliqué. »

Lily paraissait tout de même avoir du mal à se confier et Sam lui fut reconnaissante de se forcer. Elle savait que si la jeune fille faisait ça, c'était avant tout pour l'aider.

« Et puis, un jour, j'ai arrêté de me prendre la tête. (elle cacha un sourire dans ses mains.) Et tout est allé beaucoup mieux. Je sais que ma vie peut paraître ridicule. Je passe mon temps ici entre le bruit et les effluves de café à écrire un livre qui ne sera peut-être jamais publié... Mais je suis bien. Vous voulez savoir pourquoi? »

Sam fit signe qu'elle écoutait.

« J'ai les consos à moitié prix. »

Sam rit.

« Sérieux! Comme je travaille ici, le patron me baisse les prix! », continua la jeune écrivain, très pince-sans-rire.

La scientifique, elle, sentait quelque chose de très doux se réveiller près de son cœur. Comme un chocolat qu'on laisserait fondre sur sa langue. Le tout avait un goût d'espoir.

Et la légère tristesse que Lily avait cru déceler dans les yeux bleus de son interlocutrice avait l'air de s'effacer.

« Je sais ce qu'on dit, on peut mourir demain, etc., mais… On peut vivre encore trente ans. Ça fait plus de… dix mille neuf cent jours. C'est très long! »

Elle dit la dernière phrase en riant et Sam rit avec elle. Cette dernière vit Daniel et Vala entrer dans le café et s'approcher de leur table.

« Salut., dit l'archéologue.

-Salut Daniel, salut Vala! »

Lily se leva et leur fit un signe amical de la main. À Sam, elle fit un discret signe de tête en direction de Daniel. Elle lui répondit par un léger sourire et un non tout aussi léger. Daniel s'apprêtait à demander à quoi rimait tout ça lorsque Sam le devança.

« Où sont les autres?

-Ils sont allés chercher une place de parking, ils ne nous supportaient plus…, répondit Vala.

-La supportait plus, corrigea Daniel. Je vais finir par croire que je suis le seul à y arriver.

-Ah, ça, c'est l'amour! », lança Lily.

L'archéologue la regarda d'un air mi étonné, mi choqué, Sam rêvait de se cacher sous la table pour y rire plus à son aise. Quant à Vala, elle observa la jeune fille, franchement amusée. Daniel, légèrement sous le choc, s'assit à côté de Sam et Vala prit place à côté de lui. Cameron et Teal'C arrivèrent à ce moment-là.

« Salut, Sam.

-Salut, les gars! »

Petit raclement de gorge de Lily et rapide coup d'œil en direction des arrivants. Nouveau sourire et négation de Sam.

« C'est quoi, ces signes?,demanda Cameron.

-Cameron, Murray, je vous présente Lily, écrivain en herbe. »

Cette dernière leur serra la main.

« J'aime beaucoup la formulation, je m'en resservirais!

-Où est le général?

-En retard! Vous savez bien qu'il adore se faire attendre! »

Lily sentit qu'elle commençait à être de trop.

« Bon, je vais devoir y aller, j'ai un déménagement en cour… J'ai été contente de vous connaître, Sam.

-Moi aussi. »

Elles se sourirent amicalement et Lily tourna les talons. Elle fit un signe à Michael et elle put lire sur ses lèvres un à ce soir qui lui fit penser qu'elle était sans le moindre doute la fille la plus heureuse du monde. Elle l'observait servir une table lorsqu'elle passa la porte du café et buta ainsi contre quelqu'un.

« Excusez-moi.

-C'est de ma faute, je n'étais pas dans votre champ de vision. »

Elle sourit et leva la tête pour tomber sur deux beaux yeux marrons. Elle suivit l'homme des yeux jusqu'à la table où étaient réunis Sam et ses amis. Il s'assit en face d'elle et elle sourit immédiatement. Le sang de Lily et elle-même d'ailleurs ne fit qu'un tour. Elle fonça vers la table et se mit soigneusement derrière Jack. Elle fixait Sam.

« Vous n'auriez pas vu mon portable? »

Elle lâcha Sam des yeux pour lui faire un signe discret.

« Non., fit Daniel, qui avait eu la gentillesse de chercher.

-Vous êtes sûr?

-Oui., dit Sam, répondant aux deux questions.

-Je le savais! Attendez. (elle déchira un bout de feuille de son cahier et inscrivit quelque chose dessus.) Tenez, c'est mon numéro de téléphone, vous m'appellerez et vous me raconterez la fin de l'histoire…

-D'accord.

-Je dois avouer que j'ai un faible pour les drames. Vous savez, du sang, des larmes, des vies brisées… Mais je préfèrerais un happy end pour cette histoire. »

Sam eut un rapide coup d'œil pour Jack et sourit.

« Je vais tout faire pour.

-Et vous y arriverez, j'en suis sûre! »

Elle s'apprêta à partir, mais se retourna une nouvelle fois.

« Oh et permettez-moi de vous dire que vous avez un goût excellent. (elle se rendit enfin compte que toute la tablée la fixait.) Le cappuccino est… délicieux! »

Sam se retint de rire tandis que Lily eut un sourire gêné et s'enfuit.

« C'était quoi, ça?, demanda Jack.

-Une longue histoire.

-Vraiment?… »

Sam hocha la tête. Daniel regarda son amie puis la porte par laquelle était sortie la jeune fille. Il se demanda ce qu'elle avait bien pu lui dire pour lui redonner ce que lui n'avait pas su… Le sourire et l'Espoir… Mais au fond, quelle importance? Sam était rayonnante et elle était heureuse.

Soudain confiant en une nouvelle vie, Daniel sourit et plaisanta avec ses amis.

Fin (pour de bon, cette fois?)

Je m'excuse pour le temps que j'ai mis, j'étais un peu occupée et j'ai pas eu beaucoup d'opportunités d'aller sur mon ordi…

Je sais, mes excuses sont vaseuses. Si certains d'entre vous ont commencé à lire ma fic 'cette nuit-là', sachez que le chapitre deux arrivera bientôt sur internet, promis!