Voici ma toute nouvelle fic HPDM. Contrairement aux autres celle ci fera simplement 4 chapitres presque finis ! J'ai dorée et j'adore toujours l'écrire et j'espère que vous aimerez autant la lire !

Angel MP

Auto-stoppeur prêt à tout

Chapitre 1 : L'accidenté

Drago Malfoy roulait à toute allure sur une route de campagne. Confortablement installé dans son siège en cuir, il fredonnait quelques paroles d'une chanson qui passait sur la radio de son 4X4 noir, au pare-choc anti-rhino argent qui brillait sous le soleil. Ses cheveux dorés voletaient autour de lui, portés par le vent qui s'engouffrait par les fenêtres grandes ouvertes. Les yeux gris du blond étaient cachés par des lunettes de soleil à la monture aviateur et sa chemise blanche était à moitié ouverte sur son torse imberbe et finement musclé. Quelques gouttes de sueur y roulaient, descendant la vallée qu'était son cou puis sa clavicule, pour se perdre dans le fin tissu de la chemise presque transparente.

Des milliers d'arbres et de grands champs regorgeant d'herbes hautes et d'animaux défilaient à toute allure de chaque côté du blond. Grâce au rétroviseur il pouvait voir les montagnes de poussière qui apparaissaient derrière les roues de son Land Rover.

Drago Malfoy roulait depuis maintenant plusieurs heures, en fin d'après midi et dans une chaleur étouffante, en direction du mariage de Blaise Zabini, son meilleur ami. Il n'avait pas vu Blaise depuis maintenant trois mois, trop occupé par ses études de médicomage. Il s'était donné corps et âme pour finir encore une fois premier à la fin de sa seconde année à la faculté de médicomagie de Paris, la plus prestigieuse (et la plus coûteuse) du monde. Malgré tout la vie à Paris n'était pas pareille. Le transplanage était interdit et tous les sorciers achetaient des voitures, voitures qui étaient modifiées par magie bien sur, pour se fondre dans la foule pressée et stressée de la capitale française.

Bref Drago avait enfin deux mois de vacances qui commençaient par le surprenant mariage de Blaise avec Ginny Weasley, la cadette des belettes. Bien que pessimiste, Drago avait finit par apprécier la Gryffondor au caractère de feu et au culot des Serpentards. Alors, des bagages plein le coffre, il avait voyagé jusqu'à l'Euro Tunnel et avait franchit la frontière de l'Angleterre. Traverser la France avait été éreintant et il s'était fait on ne sait combien de fois sermonner par Blaise pour ne pas avoir eut le courage de prendre l'avion.

- Je suis un Serpentard, Blaise, avait-il rétorqué. Donc je suis lâche et peureux. Je n'ai pas confiance en ces trucs moldus. Les voitures me conviennent très bien et avec elles ont ne risque pas de faire une chute de plus de deux mille mètres.

Malgré tout il ne regrettait rien. Contrairement à ce qu'il pensait auparavant, il aimait conduire, sentir l'imposante voiture répondre à tous ses gestes.

Alors qu'il prenait un sentier étroit et parcourut par des bosses, des trous et autres réjouissances à toute allure, son téléphone se mit à sonner. Drago sursauta et son pied écrasa le frein. Le 4X4 fit un dérapage et se stoppa créant un nuage de poussière qui se fraya un chemin dans la voiture. Drago décrocha, toussotant et râlant.

- OUI ? Cria-t-il en battant des mains pour repousser la poussière.

- Drago ? C'est Ginny !

- QUOUA ? Le mariage est annulé ? s'exclama le blond en redémarrant, le téléphone étant reliés aux haut-parleurs de sa voiture.

- Pardon ? Oh Dray voyons ne dis pas de bêtise ! S'extasia Ginny. Jamais je ne laisserais tomber Blaise il est trop bon au l...

- Oui bon ça va ! Coupa le blond alors que sa voiture reprenait de la vitesse, le ballotant dans tout les sens à cause des bosses. Pourquoi m'as-tu appelé ?

- Eh bien j'ai euh... un ami... qui est tombé en panne sur la route 69. Je me demandais si tu étais par là ?

- Je suis à dix minutes de la route 69, fit Drago en regardant rapidement son GPS.

- Super !! Tu peux aller le chercher alors ? s'écria la rousse. Oh merci Drago, tu m'enlèves un poids ! Tu le reconnaîtras facilement ne t'inquiète pas ! Et puis il n'y a pas grand monde sur la route ! On t'attend demain midi Dray et merci encore !

Sur ce, elle raccrocha, laissant Drago la bouche grande ouverte. Ce dernier soupira et raccrocha à son tour.

- Avec ma chance je vais tomber sur un Gryffy de mes deux, jura Drago entre ses dents. Et puis on crève de chaud dans ce bordel ! Ajouta-t-il en défaisant le peu de boutons qui maintenait encore les deux bouts de sa chemise.

Résigné il attrapa une bouteille d'eau fraîche posée sur la siège passager et la vida d'un trait avant de foncer à toute allure vers la route 69.

°0°0°0°0°HPDM°0°0°0°0°

Dix minutes plus tard Drago aperçu enfin la voiture accidentée. Le capot de la belle voiture rouge était ouvert et de la fumée inquiétante en sortait mais aucune trace du conducteur.

Haussant les épaules Drago reprit la route, pensant que l'ami de Ginny avait tenu à s'éloigner de la voiture pour faire du stop plus loin. La route 69 n'étant entourée que de prairie Drago n'aura aucun mal à le voir.

Il s'avança alors moins rapidement, à la recherche du mystérieux conducteur. Deux minutes après il aperçut une fine silhouette de jeune homme devant lui. Cette dernière semblait s'être tournée vers lui et avait levé le pouce vers le haut. Drago s'arrêta doucement à côté de l'auto-stoppeur qu'il détailla.

- Alléchant... souffla Drago.

Le jeune homme était vêtu d'un jeans bleu foncé tombant sur ses hanches étroites. Un t-shirt blanc moulait son torse musclé à la perfection où était écrit en gros " Just Do It" en bleu délavé et quelques mèches noires de jais s'échappaient sous la casquette d'une équipe de Quidditch universitaire. Des lunettes de soleil cachaient ses yeux mais Drago dévorait la moindre parcelle de cette peau dorée ouverte à son regard.

- C'est toi l'ami de Ginny ? Cria-t-il en passant ses lunettes de soleil derrière ses oreilles.

- Malfoy ?!

Drago fronça les sourcils. Le jeune homme le connaissait ? Le jeune conducteur s'avança vers lui et Drago sursauta. Il reconnaissait cette démarche.

- Potter !

Le conducteur retira ses lunettes de soleil et deux yeux émeraude firent leur apparition. Drago frémit, captivé par le regard flamboyant de son ancien ennemi de Poudlard. Son ancien ennemi qui l'avait fait horriblement fantasmer pendant sa dernière année de Poudlard.

Sorcier qui l'avait fait incroyablement fantasmer dans ses rêves les plus fous où le corps athlétique du brun et ses beaux yeux vert l'obsédaient. Drago était alors devenu de plus en plus entreprenant avec Celui Qui Avait Vaincu mais ce dernier l'avait toujours repoussé. L'heure de la vengeance était enfin arrivée...

Un rictus diabolique apparut sur les lèvres rosées et Harry frémit en voyant l'air malfaisant qu'abordait son "Sauveur".

- Tu vas aussi au mariage de Ginny et Blaise ?

Drago accentua son sourire en haussant la tête.

- Et j'imagine que c'est toi "l'amis de Blaise qui vient me sauver" ?

Drago hocha une nouvelle fois la tête, les yeux rieurs. Il regarda Harry taper du pied au sol, impatient.

- Je me demande Potter... Pourquoi devrais-je te laisser monter dans ma voiture ?

°0°0°0°0°0°HPDM°0°0°0°0°0°0°

- Pardon ?! S'étrangla Harry.

- Et bien oui. Même pour faire plaisir à Ginny et Blaise je ne pense pas être capable de te laisser monter.

- Mais ?... Malfoy ne joue pas ton salop et laisses-moi monter ! Cria Harry en empoignant la poignée de la porte passagère.

Mais celle-ci resta fermée, sous les yeux amusés de Drago qui tapotait négligemment de ses doigts son volant.

- Pour monter il faut payer... susurra Drago.

- Par Merlin, Malfoy t'as plus de fric que moi et en plus j'ai que cinq Gallions sur moi là, grogna Harry en retournant face à la porte du conducteur.

- Qui te dit que je parle de fric ? Souffla Drago en rapprochant son visage de celui d'Harry tout près de la fenêtre.

Harry fronça les sourcils et son pied tapa nerveusement le sol.

- Malfoy tu vas me dire ce que tu veux !

- Je veux te baiser, dit simplement Malfoy en souriant encore plus.

Harry vira au cramoisie et croisa les bras, énervé.

- Malfoy sérieusement ! Cria Harry.

- Mais je suis sérieux, dit calmement Drago. Je veux te baiser ici et maintenant, après tu pourras monter dans ma voiture.

Harry recula de la porte en hurlant :

- T'ES MALADE OU QUOI ??!!

- Non pas du tout. J'ai juste un peu chaud, répondit Drago.

- Malfoy arrête t'es pas drôle. Laisses-moi monter dans ta bagnole et on ira au mariage où on ne sera pas obligé de se parler, ni même de se regarder.

- Si tu ne veux pas tant pis... fit Drago en s'appuyant sur le dossier de son siège.

Sous les yeux médusés d'Harry, Drago démarra le moteur et commença à partir :

- Attends ! Putain Malfoy tu ne vas pas me laisser là ?! S'exclama Harry en courant à sa hauteur.

- Et pourquoi je ne le ferais pas ? Je n'y ai mis qu'une condition mais tu as refusé. Je suis sûr que tu te trouveras une bonne âme qui acceptera de t'emmener au mariage.

- Mais cette route est déserte !

- Ça ce n'est pas mon problème Potter ! s'exclama Drago en avançant lentement.

- Merde Malfoy ! Cria Harry alors que la voiture n'avait même pas fait un mètre. J'accepte !

Drago freina et tourna son regard vers Harry qui rougissait, croisant les bras comme mince protection. Potter détourna le regard gêné, mordillant sa lèvre supérieure en un geste très craquant que Drago adora.

- Tiens donc tu acceptes ?... Et il ne t'est pas venu à l'idée de transplaner ?

- Et toi ? Pourquoi t'es en voiture ? Cracha Harry.

- Et bien parce que je n'aime pas trop transplaner, avoua Drago.

Et c'était vrai. Transplaner avait toujours rendu Drago malade. Et les portoloins, trop utilisés illégalement, avaient été interdit depuis maintenant deux ans malgré toutes les grèves et les manifestations.

- Mais tu n'as pas répondu à ma question...

- J'habite en France... Et on n'a pas besoin de transplaner donc je n'ai pas passé mon permis...répondit Harry.

Drago leva les yeux et vit que la nuit commençait à tomber.

- Montes, ordonna-t-il. Il faut qu'on se trouve un motel et un restaurant avant que la nuit ne tombe complètement.

- Et ... Euh... Mes valises ?

- Mets-les dans le coffre.

Harry attrapa ses deux gros sacs et les tira jusqu'au coffre. Malfoy le suivait des yeux grâce au rétroviseur, un sourire moqueur collé au visage. Ce sourire qui se termina en rire lorsque Harry ouvrit le coffre et fut assommé par les bagages de Drago qui tombèrent du coffre.

- PUTAIN MALFOY !! Hurla Harry en se massant le sommet du crâne.

Drago descendit de la voiture et le rejoignit à l'arrière en riant de tout son soul.

- Tu trouves ça drôle ? Grogna Harry qui ne put s'empêcher de sourire au ridicule de la situation.

- Oh oui ! Tu es incroyablement risible Potter.

A deux ils rangèrent rapidement les bagages et ils remontèrent dans la voiture. Silencieux, Harry attacha sa ceinture, contrairement à Drago qui lui l'ignora en rallumant la musique.

- Dis Malfoy ?

- Ouais ?

- La... Condition... C'était pour rire non ?

Le regard que Drago lui lança répondit immédiatement à sa question...

°0°0°0°0°0°HPDM°0°0°0°0°0°0°

- Malfoy ! Tu ne peux pas aller moins vite ? Cria Harry pour couvrir le bruit du vent et du moteur, le teint pâle.

- Pourquoi ? S'étonna Drago qui, lui, s'amusait. Ce ne serrait pas marrant ! Et puis cette route est déserte !

Harry ne fit pas d'objection mais sont visage blêmissait au fur à mesure que Drago accélérait sur la route abîmée et irrégulière.

- On ne peut pas s'arrêter ? Malfoy arrêtes-toi !

Drago soupira et freina brutalement. Harry fut projeté en avant et sa ceinture lui coupa momentanément le souffle alors que Drago prenait appuis avec ses mains et son pied de libre pour se maintenir à sa place.

Harry se dépêcha de sauter à terre et s'empêcha d'embrasser le sol de nouveau sous ses pieds tremblants. Drago sortit doucement et plus élégamment. Il se dirigea vers Harry qui s'asseyait à terre.

Sans plus se préoccuper du brun Drago s'étira félinement, découvrant son torse dénudé au regard d'Harry. Ce dernier le fixait, comme hypnotisé par le torse finement musclé du blond. Drago était incroyablement beau avec son visage parfait, son torse parfaitement musclés et ses jambes parfaitement interminables.

- Je suis sur que même ses orteils sont un modèle de perfection à ce connard, grogna Harry entre ses dents.

- T'es qu'une petite nature Potter ! fit Drago en souriant.

Harry lui lança un regard noir et s'étendit sur l'herbe. Il ferma les yeux, éblouit par le soleil et humecta ses lèvres sèches. Sans savoir que juste devant Drago se délectait de la vue. Ses yeux qui fixaient auparavant la langue rose qui se pourléchait les lèvres, semblait maintenant bloquée sur le ventre d'Harry découvert par le t-shirt qui s'était remonté lorsque le Gryffondor s'était allongé.

Drago sortit de sa contemplation pour s'asseoir aux côtés de son plus vieil ennemi. Il avisa la casquette de l'équipe de Quidditch "Tigre d'Overa".

- Les tigres d'Overa, l'équipe de Quidditch universitaire de la faculté d'Auror de Paris, débita mécaniquement Drago en un souffle.

Harry ouvrit un œil et tourna sa tête vers Drago.

- Comment le sais-tu ?

- Les Éperviers d'Ivera ça te dit quelques choses ? répondit Drago avec un sourire suffisant.

- Non ! s'exclama Harry s'en pouvoir s'en empêcher. J'ai toujours rêvé de jouer contre eux ! J'ai entendu dire qu'ils avaient déniché un super attrapeur mais leur équipe est top secret... Comme la notre. Ce serra la surprise jusqu'au jour du match. Tu es un de leurs supporters Malfoy ? Ajouta-t-il avec un regard moqueur.

- Supporter moi ? fit Drago qui se sentait plus que fier des paroles inconsciemment flatteuses d'Harry. Oh non... Bien plus... Et toi ?

- Je fais parti de l'Université d'Overa. J'suis l'attrapeur, répondit Harry en relevant le menton.

- Oh vraiment ? Moi aussi je fais partit de l'université d'Ivera. Nos deux écoles sont ennemies Potter... Voisines mais ennemies...

- Tu dois connaître l'attrapeur alors ? Comment il est ?

- Je ne te dirais rien Potter... Comme tu l'as dit se serra surprise...Mais il est canon.

Harry ne dit rien mais ses yeux brillèrent à l'information de Drago. Ce dernier, plus qu'heureux de mener Harry en bateau fut pourtant piqué à vif par cette étincelle.

Le Gryffondor détourna le regard et referma les yeux. Drago lui, décida de se mettre en action. D'un mouvement de hanche il se coucha sur Harry qui sursauta. Le brun voulut le repousser et répliquer mais ses poignets furent plaqués de part et autre de sa tête et sa bouche prise par une autre incroyablement quémandeuse.

- Mal... Foy... articula Harry sous la bouche vorace de Drago.

Drago n'y fit pas attention et sa langue vint retracer les contours des lèvres closes d'Harry. Le Gryffondor lui ne savait plus où se mettre. Son corps se réchauffait au fur et à mesure que le corps de Drago se frottait contre lui et les lèvres si douces et douées de l'ex-serpent l'embrassaient merveilleusement bien. Les dents du blondinet allèrent mordiller la lèvre inférieure d'Harry qui gémit. Drago enleva une de ses mains, maintenant les poignets du brun que d'une main. Sa main libre glissa sur le bras droit relevé d'Harry et le caressa doucement de toute sa longueur. Il continua sa course, flattant les côtés du brun qui vaincu avait laissé une langue pénétrer dans sa bouche.

Leurs langues se trouvèrent, se caressèrent immédiatement, entamant un ballet effréné. Drago continua à caresser le flanc du brun qui frissonnait de plaisir sous lui.

- Drago... souffla Harry lorsqu'ils reprirent leurs souffles.

La bouche du blond se glissa au creux de son cou où il déposa un baiser avant de prendre un peu de la peau douce entre ses lèvres. Il la prit entre ses dents et s'appliqua à marquer cette peau trop douce pour son propre bien.

Le nez dans son cou, il respirait l'odeur d'Harry, si particulière. Il sentait le savon, un savon sucré. Harry sentait bon tout simplement, il sentait une odeur sucrée, presque fruitée oui... il sentait bon, tout simplement.

Drago se laissa complètement aller, marquant rageusement la peau d'Harry. Il relâcha les mains prisonnières qui, timides, se posèrent sur son dos. Bientôt, lorsque la bouche de Drago reprit le sienne, le brun caressa le dos de l'autre, passant ses doigts le long du creux que formait la colonne vertébrale du blond. Ils gémissaient, soupiraient. Alors Harry écarta doucement les jambes, permettant à Drago de mieux s'installer, frottant son érection contre la sienne.

- Drago... souffla Harry.

- Mmm...? Fit Drago en déposant une myriade de baiser sur la mâchoire du brun.

- Il fait nuit... murmura Harry. On devait partir trouver un motel non...?

Drago grogna et cessa son baiser.

- Toujours aussi chiant, grommela Drago.

- Mais j'ai raison, protesta Harry. Le prochain motel est encore à une demi-heure d'ici.

- Pourquoi tu es fatigué ? demanda Drago en haussant un sourcil amusé. Ou...qui sais tu es peut être pressé...

Harry rougit au sous-entendu.

- Je ne coucherai pas avec toi Malfoy, rouspéta Harry en détournant le visage.

- Là tu vois ça va être difficile...rétorqua Drago. Tu me l'as promit.

- Je croyais que tu te moquais de moi ! Se défendit Harry. Tu oserais vraiment me faire ce chantage ?!

- Et tu demandes ça à un Serpentard ? Je croyais que tu avais été accepté à Overa ? Se moqua Drago.

- Oui et je viens de finir premier de ma promotion pour la deuxième année de suite ! Cracha Harry. Ne te moques pas de moi comme ça Malfoy, je ne coucherai pas avec toi !

- A vraiment ? Bien dans ce cas tes bagages n'ont plus rien à faire dans mon coffre, répondit Drago en se levant brusquement.

A grandes enjambées il s'approcha du coffre de son imposante voiture et l'ouvrit précautionneusement sous les yeux médusés d'Harry.

- Malfoy ! N'y penses même pas ! s'écria Harry en sautant sur ses pieds.

- Faut savoir ce que tu veux, dit Drago en haussant encore un sourcil moqueur.

- Je te hais ! Cracha Harry en croisant les bras. J'ai l'impression d'être une pute... Sans commentaire Malfoy ! Cria-t-il quand il vit Drago ouvrir la bouche sûrement pour lancer une quelconque moquerie.

La bouche de Drago se referma et le blond sourit, avisant le suçon violacé dans le cou d'Harry. Ce dernier trépignait de rage. Ses yeux voulaient tuer Drago sur place.

- Je te propose un duel Malfoy. Si tu gagnes je couche avec toi, mais si tu perds... Tu m'emmènes au mariage sans plus jamais me toucher.

- Pourtant ça ne t'as pas déplût notre petite fête tout à l'heure... se moqua Drago.

- Ce n'est pas la question, répliqua Harry en rougissant. Alors ?

- Non. Tu n'es pas en position de force pour négocier.

- Je te hais Malfoy, répéta Harry qui malgré lui était vaincu.

- Ça te dégoûte tant que ça de coucher avec moi ? demanda Drago vexé dans son fort intérieur. Pourquoi ? Parce que je suis un mec ?

- Non, je suis gay, avoua Harry. Et ton corps ne me dégoûte pas. C'est juste que je suis en train de vendre mon corps je te signal !

- Après le calendrier que tu as fait je ne pensais pas qu'une coucherie de rien du tout ne te dérangerait.

Harry grimaça. L'hiver dernier, il avait participé à un projet de calendrier pour gay où les hommes étaient plutôt dénudés.

- Non tu l'as vu ?! S'étonna Harry. Pourtant c'est un calendrier moldu.

- Je sais, j'ai quand même adoré. T'es très sexy quand tu veux tu sais ? Ajouta-t-il. Je ne te croyais pas capable de faire un tel acte... Si différent de Saint Potty.

Harry lui jeta un regard noir.

- Ne m'appelle pas comme ça. Et si je l'ai fait c'est parce que le photographe était mon mec du moment. Tu peux parler toi ! M. Sous-vêtement !

- Ah tu as vu les affiches ?

- Comment ne pas les voir ? Elles font trois mètres de long et deux de large.

- J'ai adoré faire ça. Être mannequin c'est franchement plaisant.

- Ouais... souffla Harry. C'est pas mal. Comment tu en es arrivé à faire ça toi ?

- J'ai rencontré des gars qui font du mannequinât. Ils m'ont fait rencontrer des photographes qui subjugués par ma beauté m'ont tout de suite supplié d'être un modèle. Surtout qu'avec le cachet qu'ils me proposaient... On ne peut pas vraiment refuser ça...

Harry sourit. Malgré tout il ne le regrettait pas. Il avait beaucoup aimé et pensait recommencer... Un jour.

- Bref je ne suis pas là pour parler de ma vie, aussi subjuguante soit-elle, reprit le blond. Revenons où on en était. Tu couches avec moi ou tu dégages. C'est plutôt simple non ?

- Putain Malfoy t'es vraiment qu'un sale con tu le sais ça ? Lâcha Harry avant d'ajouter du bout des lèvres : Puisque je n'ai pas le choix...

- Oui mais un con hyper sexy, rectifia le blond. Alors ?

- J'accepte, grommela Harry.

- Super ! Alors monte !

Harry monta dans la voiture et boucla sa ceinture en silence.

- Allez sourit Potter, ce soir tu vas te faire le meilleur coup de ta vie alors garde le sourire, susurra Drago à son oreille avant de démarrer le moteur.

Harry rougit et reporta son attention au paysage.

HPDM

Harry n'avait pas ouvert la bouche depuis qu'ils avaient repris la route. La musique ne laissait pas le silence s'interposer, tout comme les murmures de Drago qui semblait connaître toute les chansons du moment par cœur. Cependant une question le turlupinait.

- Pourquoi moi Malfoy ? demanda Harry, le visage toujours tourné vers la vitre. Pourquoi veux-tu coucher avec moi ?

- Je pense que c'est un très bon moyen pour faire exprimer notre haine qu'on garde à l'intérieur de nous. Tu m'as manqué tu sais Potter ? Nos engueulades me manquaient. C'est comme arrêté de fumer, il faut le remplacer... Et moi je replace tout par le sexe.

Enfin ils quittaient la campagne pour entrer en ville. Les lumières plus vives éblouirent leurs yeux, habitués à la noirceur de la nuit. Ils entrèrent dans un quartier commercial. Ils dépassèrent plusieurs magasins fermés avant d'arriver à un parking d'un hôtel dont le hall était éclairé.

Drago se gara puis jaugea la bâtisse du regard alors qu'Harry se détachait.

- L'hôtel ne te plait pas ? Grogna Harry mécontent que Drago ne se bouge pas.

- S'il y avait un voiturier ce serait déjà mieux mais ce n'était pas à ça que je pensais. Tu n'aurais pas envie de te dégourdir les jambes ? demanda-t-il en lui montrant les lumières vives d'une boite de nuit derrière l'hôtel.

- Malfoy on a un mariage après demain.

- Potter on a plus que cinq heures de route. Ce n'est pas grave si on arrive dans l'après midi plutôt qu'à midi non ? Et puis je ne comptais pas dormir cette nuit... ajouta-t-il avec un regard lubrique.

- Arrête ça, gronda Harry en descendant la voiture.

- Alors tu me suis ? demanda Drago en descendant à son tour de la voiture.

- Ouais j'te suis, marmonna Harry en s'étirant.

Il avait eut tout le temps de se reposer dans sa voiture et lui aussi tenait à se dégourdir les jambes avant d'enchaîner encore toute une matinée de conduite.

- Aller viens on va se la chercher cette chambre ?

Harry et Drago pénétrèrent dans l'hôtel. Le hall avait une décoration sobre mais moderne. Sur les côtés se trouvaient des canapés en cuir blanc et devant des tables basses de verres. Le comptoir était entièrement blanc comme le sol. Seul les murs ajoutaient de la couleur, d'un bleu ciel très calme.

- Une chambre, demanda Drago alors qu'Harry regardait des prospectus dans un coin. Avec un seul lit double.

- Bien, répondit le réceptionniste, un jeune homme plutôt mignon.

Harry s'approcha alors, sortant son portefeuille.

- On partage Malfoy ?

- Je t'invite Potter, fit Drago en sortant sa carte bleue moldue.

En France il n'y avait pas de quartier magique. Les boutiques sorcières étaient cachées, seulement indiquées par des panneaux que voyaient juste les détenteurs de la magie. C'était pour cela que le transplanage était interdit.

Harry fronça les sourcils puis haussa les épaules.

- Si tu veux... soupira Harry en rangeant son portefeuille.

Son regard croisa celui du réceptionniste qui lui sourit timidement. Harry lui renvoya un sourire charmeur, trouvant le jeune homme craquant avec des cheveux châtain clair, retombant sur ses yeux bleu clair et sa peau dorée. Le jeune homme d'environ 19 ans rougit légèrement sous le regard dégoûté de Drago qui avait été spectateur des regards charmeurs échangés.

- Potter, va chercher tes affaires. On les monte et puis on y va.

- Oui oui...

Harry sortit, Drago à sa suite, les clefs en poche. Ils montèrent et Harry crut mourir en voyant l'unique lit qui avait l'air très confortable. La chambre était comme le hall, simple et moderne. Le lit bas en bois noir prenait la plus grande part de l'espace. Ils avaient ajouté deux fauteuils de cuir blanc et un guéridon du même bois que le lit. La moquette blanche était impeccable et les murs recouverts d'un papier peint gris perle. La salle de bain entièrement blanche possédait une grande cabine de douche et deux éviers ainsi que des étagères pour y poser leurs affaires.

En rangeant ses affaires, Harry eut la sensation d'être en couple avec Malfoy.

- Je descends, dit-il au blond. J'ai besoin de me changer les idées.

Avant que Drago ait le temps de sortir un propos qu'Harry aurait deviné d'indécent, il referma la porte sur lui et descendit les escaliers ayant la ferme attention de sortir prendre un peu d'air frais.

Cependant, lorsqu'il vit le réceptionniste, dos au comptoir en train de regarder un petit poste de télévision, il changea d'avis. Un peu de drague sans conséquences lui ferait du bien. Il s'approcha et s'accouda au comptoir.

- Ça fait longtemps que vous travaillez ici ? fit brusquement faisant sursauter le jeune homme qui se retourna.

Le jeune homme rougit en le reconnaissant et Harry lui fit un sourire confiant.

- En faite l'hôtel est à mes parents, répondit le jeune homme.

- Oh et bien il est très bien décoré, fit Harry. A qui ai-je l'honneur ? Ajouta-t-il.

- Euh... Cameron.

- Enchanté Cameron, répondit Harry en tendant une main. Moi c'est Harry.

Cameron lui sourit et Harry le trouva encore plus craquant. Ils se mirent à discuter, et tout deux se sentirent en confiance.

- Célibataire ? S'étonna Cameron. Et l'homme qui...

- Ah lui... C'est une connaissance. Je suis tombé en panne et il m'emmène au mariage de nos amis communs.

- Oh...Mais...

- Le seul lit ? fit Harry en réfléchissant à un mensonge puisqu'il n'avouerait jamais la vérité. Disons qu'on est déjà intime donc pourquoi s'encombrer d'un deuxième lit ?

- D'accord, répondit Cameron avant de reprendre gêné. Tu n'aurais pas... Enfin... Tu n'aurais pas posé pour un calendrier pour gay ?

Harry secoua la tête en rigolant.

- Oui, c'est bien moi. Et le gars qui m'accompagne est l'égérie d'une marque de sous-vêtement masculin.

- Je me disais bien que je vous avais déjà vu quelques part ! s'exclama Cameron.

Harry rigola Cameron le suivant jusqu'à que Drago fit son apparition. Il fronça les sourcils et la jalousie le prit aux tripes. Cameron l'avait vu mais pas Harry qui continuait son numéro de drague. Il s'avança discrètement mais fermement. Il abattit une main sur l'épaule d'Harry qui sursauta.

- Malfoy ?! Tu m'as fait peur ?!

- On y va ? demanda-t-il froidement, dévisageant Cameron.

- Vous allez où ? Parce que je connais une boite gays super pas loin d'ici. Juste derrière en faite. J'y est rendez-vous dans une demi-heure avec des amis, fit Cameron, inconscient du regard noir que Drago posait sur lui.

- Super c'est là qu'on va ! On se retrouve dans une demi-heure Cameron, ajouta Harry sur un ton charmeur.

N'y tenant plus Drago lui attrapa solidement le bras et le tira vers la sortie.

- Tu es à moi pour toute la soirée Potter, grogna Drago. Tâches de t'en souvenir.

- Je ne suis pas à toi, grogna Harry en se dégageant.

Drago ne répondit rien et silencieusement ils s'avancèrent dans la nuit.


Alors ? J'espère que ça vous plait et rendez-vous au prochain chapitre !

Angel PM (http://xXx-AngelOfDream-xXx. pour plus d'infos sur mes fics et mes projets)

PS : Merci à Love Gaara Of The Sand pour avoir corrigé ce chapitre ! Merci miss !