Titre : un brushing fait toute la différence
Auteur : ylg
Fandom: Angel†Sanctuary
Personnages/Couple : Katan, Rosiel
Rating : PG / K+
Disclaimer : Yuki Kaori

pour Daphbpl dans le cadre de fic sur demande : ce couple en tordu mais pas en angst. Ok, défi relevé !
365 mots.

oOo

« Katan. »
Cette voix, impérieuse, impossible d'ignorer son appel, impossible de désobéir au moindre des ses ordres, si absurdes qu'ils puissent être parfois. Mais Katan n'a aucune envie de se soustraire au service du seigneur Rosiel, et il se refuse à admettre son absurdité, quoi que son maître exige de lui.
Présentement, Rosiel tourne le dos à son serviteur, occupé qu'il est à se mirer dans le reflet d'une vitre, sans se soucier du paysage qui s'étale au-delà.

« Katan, que penses-tu de mon apparence ?
-Maître, vous êtes la plus belle personne qu'il me soit donné de connaître.
-Tu ne trouves pas mes cheveux un peu… plats ?
-Plats ? Non, ils sont splendides. Si légers et si brillants…
-Gentil garçon… »
Rosiel replonge dans le silence et la contemplation, entortillant pensivement une mèche desdits cheveux autour de son doigt.

« Mais ne crois-tu pas je pourrais être encore plus beau ? »
À cela, Katan ne sait que répondre : non, il ne pense pas que ça soit possible, le seigneur Rosiel est déjà sublime tel qu'il est. Mais en même temps, y a-t-il quoi que ce soit qui lui soit impossible ? Il pourrait bien… ça dépasse juste son imagination.

« Redis-moi que je suis beau, exige Rosiel. Mes cheveux, Katan, comment sont-ils ?
-Magnifiques, Maître. Ils retombent sur vos épaules admirables en vagues de lumière.
-Vagues... »
Le regard de Rosiel se fait distant. Katan craint d'avoir prononcé un mot de travers.

« C'est ça ! des vagues. Tu vas m'aider à les faire boucler. Pas question de me laisser éclipser par cette fadasse de Sevoth-Tart et sa tignasse tout raide et toute blanche. Je veux du mouvement et des reflets éclatants ! Suis-moi jusqu'à ma chambre, je veux que tu m'aides à me coiffer.
-Mais… Maître, je ne sais pas…
-Je t'apprendrai. Ne discute pas et viens ! Tu sais que tu es le seul à avoir le droit de toucher mon corps… »

Les ordres du Seigneur Rosiel sont sans appel, toujours, même les plus déraisonnables. Surtout les plus déraisonnables. Après tout, à sa demande, Katan s'est déjà livré à bien pire sur ce corps offert à toutes les excentricités…
« Comme il vous plaira, Maître. »

oOo

(note : et pour me faire plaisir, j'en ai également fait une version angsteuse tout plein, publiée pour vous ici à la suite.)