-1- Arrêtez, s'il vous plaît !

- M'arrêter Izuru ? C'est-ce que tu veux vraiment ?

Le blond lieutenant hocha la tête, les yeux fermés d'appréhension. Les longues mains de son capitaine sortirent lentement de son kimono. Mais il sentait toujours sa respiration tout près de son oreille.

- Il m'avait pourtant semblé que tu appréciais mes attentions. Me serais-je trompé ?, chuchota Ichimaru avec sarcasme.

Cependant, Kira sentît l'une des mains de son supérieur s'emparer de son entrejambe, pour en constater la dureté.

- Oh oh, Izuru, tu es sûr de vouloir arrêter ?

Le jeune homme déglutît; les doigts fermes de Gin commencèrent à le caresser à travers le tissus du hakama.

- S'il vous plaît, laissez-moi !, gémit le blondinet, les jambes tremblant sous lui.

- Pourtant c'est bon non ? Si bon…

La caresse s'accentua. Kira sentît ses joues s'embraser.

- Je vous en prie !, fit-il en se courbant un peu plus en avant, sur le bureau. C-ce n'est pas bien…je ne veux pas !

- Oh si tu veux, tu veux même beaucoup, répliqua Ichimaru, les lèvres toujours collées à son oreille.

- P-pourquoi vous faites ça ? Je suis votre lieutenant !

- Ne joue pas à ça avec moi !, siffla l'albinos en resserrant la pression entre les cuisses de son subordonné, qui avait refermé ses jambes sous lui. Je sais bien que ça t'excite…

- C-c-c'est faux !, s'exclama le blond.

- Menteur, chuchota son capitaine en lui léchant l'oreille.

- Ah !

Kira se cambra; la jouissance l'avait pris par surprise. Il se tendit, en attendant que la sensation de contentement s'évanouisse.

Gin éclata d'un rire moqueur.

- Je crois bien que tu devrais filer te changer, dit-il, son éternel sourire plaqué aux lèvre, et il quitta la pièce.

Le jeune homme poussa un soupir de soulagement à son départ; il avait craint de devoir supporter l'humiliation de son regard quand il se serait remis au travail dans cet état.