Encore un jour comme un autre pour notre adorée Miss Parker, une journée passé à courir après sa « proie préféré » sans bien sûr parvenir à mettre la main dessus. Même si aujourd'hui elle en était vraiment à deux doigts, mais peut-être était-ce seulement parce que le caméléon avait quelque chose à lui délivrer…C'est vrai que cette journée n'est pas si ordinaire qu'elle y paraît au premier abord, après tout on est le 3 janvier, autrement dit le jour d'anniversaire de la Miss. Voilà donc la raison du cadeau du p'tit géni, que la jeune femme conserve dans ses mains depuis qu'elle l'a trouvé. Elle tient précieusement la petite boîte, sans vraiment s'en rendre compte, entre ses doigts, sous les regards intrigués de ses deux compères, Broots et Sydney. Ils sont tout les trois sur le chemin du retour, dans un jet du Centre. Ils ne leur restent environ qu'une demi heure de trajet, mais la miss ne semble vraiment pas prête à rompre le silence qui s'est installé dans la cabine, et ses collègues ne veulent pas se risquer à signer leurs arrêts de mort. Cependant, le psy est plus courageux qu'il n'y paraît et tente sa chance.

- Miss Parker ? Vous comptez ouvrir ce paquet de Jarod ? demande t-il guettant la réaction de la jeune femme.

- Bien sûr Syd ! répond-elle en sortant de ses pensées. Je n'ai pas pour habitude de ne pas ouvrir les paquets surprises de votre protégé !!

- C'est juste que…

- Que quoi ? Je l'ouvrirais quand ça me chantera Dr Freud !! ajoute t-elle d'une voix ferme et déterminée, ce qui fait se recroqueviller l'informaticien présent sur lui même.

- Très bien.

La jeune femme brune reprend sa contemplation du petit paquet. Deux mois qu'elle n'avait pas eu de nouvelles de Jarod, et voilà qu'aujourd'hui, le jour de son anniversaire il lui envoie un cadeau. Bien sûr elle était persuadée qu'il le ferait, il le fait tout les ans, mais cette fois c'est différent. Tout a changé depuis Carthis…plus de nouvelles, plus de petits secrets, plus de petits jeux, plus d'appels nocturnes, en fait une prise de distance conséquente. Néanmoins, rien a changé dans la tête de la Miss, elle croit toujours avoir fait le bon choix, pour lui, pour elle…Tout cela ne les mèneraient à rien, elle en est persuadée, donc autant continuer le jeu du chat et de la souris. Ils en ont apprit tout les deux les bases, et ne risquent pas de se brûler les ailes à un jeu qu'ils connaissent si bien et qu'ils pratiquent depuis plusieurs années. Carthis était bel et bien un moment de faiblesse…la petite boîte en carton, finement décoré dans les mains de la miss le prouve. Le jeu est loin d'être fini…

Sydney et Broots l'ont bien comprit lorsque la lueur carnassière de chasseresse de la jeune femme s'est réveillée dans son regard à la vue de Jarod. Le psy avait soupiré, ayant cru un instant que quelque chose de capital c'était passé sur l'île, où les deux jeunes gens qu'ils considèrent comme ses enfants, étaient restées coincés, mais non…

- Alors Jarod…Qu'est-ce que tu m'offres cette fois ? murmure t-elle à voix haute pour elle-même.

Ses collègues ne lui font pas de remarques quand au fait qu'elle parle toute seule, ils ont prit l'habitude de l'entendre marmonner après le caméléon, notamment lorsqu'elle essaie de comprendre ce qui se passe dans sa tête de génie. Le jeune femme ouvre délicatement le carton, pourtant on peut voir une sorte d'excitation et d'appréhension transparaître dans ses yeux. Elle écarte lentement les deux pans de la boîte, qui, elle en est certaine renferme quelque chose qui va la toucher, comme chaque chose que lui offre Jarod pour les grandes occasions, enfin si on peut appeler l'anniversaire de la Miss une grande occasion. Elle retient son souffle, retirant doucement le fin tissus blanc qui entoure l'objet de son attention. Une fois celui-ci retiré, Miss Parker à les larmes aux yeux, Sydney et Broots l'observe alors qu'elle retire le précieux cadeau. Un magnifique petit journal, relié de velours rouge, et dont les lettres dorées « Catherine Parker » sont encrées sur la couverture. Le journal intime de sa mère…La miss remercie Jarod intérieurement, alors qu'elle continue de contempler l'ouvrage, il ne pouvait pas lui faire plus plaisir qu'en lui offrant un objet ayant appartenu à sa défunte mère. La jeune femme aperçoit un petite carte dans le fond de la boîte, elle s'en saisit et lit ce qu'il y a d'inscrit : Joyeux Anniversaire Miss Parker. J. Elle sourit légèrement, sans vraiment s'en rendre compte, ce qui n'échappe bien évidemment pas à ses deux acolytes, qui sont parvenus à lire par dessus son épaule la petit mot.

- Jarod vous envoie un cadeau d'anniversaire ? interroge Broots surpris.

- Il paraîtrait oui ! et dans tout les cas ce ne sont pas vos oignons Broots !! Depuis quand je peux empêcher le p'tit géni de faire ce qu'il veut ? rétorque t-elle sur un ton sans appel.

- Que vous a t-il envoyé ? demande Sydney, loin de se préoccuper de l'air menaçant de sa collègue.

- Je…Le journal intime de ma mère…, souffle t-elle plus doucement tout en regardant le petit livre posé sur ses genoux, dont elle caresse la couverture négligemment.

- Ca ne ressemble pas aux énigmes que Jarod vous envoie d'ordinaire, constate le psy.

- Jamais le jour de mon anniv…, commence la miss sans réfléchir. Oh votre protégé doit avoir une idée derrière la tête ! se rattrape t-elle.

- Ce n'est pas la première fois que Jarod vous offre un cadeau le jour de votre anniversaire, n'est-ce pas ?

- Même si c'était le cas, ce ne sont pas vos affaires Sydney ! Ces cadeaux sont juste la preuve que la chasse continue, affirme t-elle.

- Oui bien sûr…

Mais le réducteur de tête fut interrompu par le pilote qui leur apprend que le jet va bientôt atterrir. La Miss semble pousser un soupir de soulagement, ravie apparemment d'échapper à cette discussion sans but. Elle range soigneusement son nouveau bien dans sa boîte, tout en faisant bien attention d'y mettre la carte aussi, et la garde en main.


Avis sur ce chapitre...