Titre: En attendant ton retour

Couple: Draco/Harry

Résumé: 'Je t'aime...' 'Ah oui? Tu ne devrais pas...'

Rating: K

Disclaimer: Rien n'est à moi, tu le sais, je le sais alors on est d'accord!

Hey cher lecteur qui t'aventure par ici:D

Me revoilà avec un Os, sur un couple inédit pour moi! J'espère que ça vous plaira!

Bonne lecture alors!


En attendant ton retour

T'avais pas le droit tu sais…

De partir.

En ne laissant qu'une éphémère marque dans mon cou, des draps froissés, une légère flagrance sur l'oreiller. Les traces de ton affection, de te douceur, peut-être même de ta tendresse…

Mais ne parlons pas d'amour veux-tu ? Car celui à sens unique n'est pas beau à raconter, encore moins à écouter…

L'oubli a déjà fait de la place dans ton cœur. Tu es reparti papillonner comme cette petite bête magnifique et pourtant si fragile. Et surtout, prends garde : ne te brûle pas les ailes ; elles te permettent de me quitter sans un bruit, sans même un regard…

T'aurais pas du tu sais…

Me laisser.

Ton passage n'a pourtant pas laissé de trace ; à part peut-être une cicatrice de plus gravée en moi. Une blessure qui ne se referme pas ; que je ne peux, ou plutôt ne veux pas guérir.

'Ah oui ? Tu ne devrais pas...' Tels ont été tes mots lorsque j'ai murmuré la chose que je cachais depuis si longtemps en moi. Cette phrase que je retenais depuis une éternité en moi a jailli, comme une rivière trop longtemps bridée, comme un fauve enfermé : 'Je t'aime Harry'.

Comment quelques petits mots, quelques petites lettres peuvent-elles faire aussi mal ? Comment…

Je ne peux effacer mon geste, celui qui t'a fait fuir… Peut-être.

J'ai regretté tu sais…

Ton retour.

Tout aurait été plus simple si ce n'avait été qu'une simple nuit ; un bref instant. Peut-être alors que je ne serais pas tombé amoureux… ? Mais, chaque mois, au moins une fois, tu réapparaissais.

Dans le silence de la Nuit, éclairé par la Lune, tes yeux remplis d'étoiles, je ne pouvais te repousser. Même si ça me faisait mal. Même si je savais que ce n'était qu'éphémère. Après tout, comment aurais-je pu refuser ce qui me rendait heureux ?

Comment aurais-je survécu si tu étais parti ? Tu étais devenu trop important. J'avais peur du lendemain. Peur du jour où tu ne serais plus là, le jour où tu ne me rejoindrais plus.

Cela fait six mois que tu n'es pas revenu.

J'aurai voulu tu sais…

Te graver en moi.

Rester une Nuit entière éveillé juste pour dévorer du regard tes traits ; pour les inscrire en le lettres de feu dans ma mémoire, dans mon cœur. J'ai toujours su que ce n'était qu'un rêve, une magnifique utopie d'un monde meilleur mais ce que je ne savais pas, c'est que tu ne me préviendrais pas. Que tu ne reviendrais pas. Que je n'étais rien pour toi.

Oui, j'aurais aimé fixer jusqu'à en devenir aveugle, jusqu'à en mourir d'épuisement, tes yeux, ta bouche, tes mains… Mais je n'ai pas pu. J'ai cru que tu m'appartenais, que tes sourires n'étaient dédiés qu'à moi, que tu ne partirais pas.

Je me suis trompé.

Dis, est-ce que je te manque ?

Est-ce que tu penses à moi parfois ?

Est-ce que tu reviendras ?

Dis, est-ce que tu m'aimes, rien qu'un petit peu ?...

Ce soir, le Serpentard a perdu sa splendeur.

Je ne suis plus rien… Sans Toi,

Le Lion qui a brisé mon cœur sans le vouloir.

Car ce n'était pas ton but ; un Gryffondor est gentil, n'est-ce pas ?


Et voilà, en espèrant fort que ça vous ait plu!

Votre avis?

Nouni