Disclaimer : Rien n'à mwa ! Tout n'à elle ! Et je précise que l'idée de départ, celle de la Loi du Mariage par le Ministère de la Magie, me vient d'autres fics. En effet, j'ai vu dans la partie des fics HP anglaises qu'il existait pas mal d'histoires sur ce thème de « Law Marriage » (cela existe d'ailleurs certainement en français aussi). L'idée m'a séduite alors moi aussi, j'ai voulu m'y essayer !

A/N : Coucou à tous ! Me revoilà ENFIN pour une nouvelle fic qui ne sera pas très longue ! Situons-la après le tome 6 sans tenir compte du 7ème ! Ici, je suis bien loin du sérieux et du travail d'intrigue de mes précédentes fics à chapitres. Pour celle-ci, j'avais simplement envie de m'amuser à mettre en scène un couple improbable. C'est un peu tiré par les cheveux et ce sera très court, juste histoire de mettre en scène mon petit délire inspiré d'un fantasme (celui des mariages arrangés qui finissent par devenir romantiques malgré tout XD) donc voyons si cela peut donner quelque chose de sympa et de cohérent ! De plus, j'affectionne beaucoup le couple que vous allez découvrir dans ma fic, bien qu'il soit trèès rare :p Ne tient pas compte des derniers tomes. Sur ce, bonne lecture et bises féeriques à tous !


LES NOCES GALERES


1

L'Arrangement

Hermione ressentit comme un énorme coup dans l'estomac lorsqu'elle lut cette annonce, qui avait beaucoup fait parler d'elle ces derniers temps et qui finalement venait d'être acceptée en tant que loi officielle par le Ministère de la Magie.

« En vue de tous les problèmes de Mangemorts actuels dont les massacres d'enfants de moldus ne cessent d'augmenter, une mesure s'impose. Selon nos experts du Ministère en vieilles lois du sang magiques, il existe un moyen d'être protégé des Mangemorts pour un/e sorcier/e né/e de Moldus. En s'alliant par un lien sacré avec un Sorcier Sang-Pur, comme le mariage, le né-Moldus acquiert ainsi, magiquement parlant, le statut de son/sa conjoint/e, le rendant Sang-Pur aux yeux des Mangemorts qui ne peuvent ainsi plus repérer les nés-Moldus et donc les détruire. Afin de protéger un maximum d'enfants de Moldus, il faudra impérativement qu'avant la fin du mois prochain, tous les nés-Moldus majeurs du pays soient mariés avec un sorcier de sang pur. Dans le cas contraire, le Ministère se verra contraint de forcer les unions.

Rufus Scrimgeour, Ministre de la Magie. »

Hermione était ébahie. Tous les sorciers enfants de Moldus devaient se marier au plus vite… Cela signifiait… qu'elle, devait être mariée avant la fin du mois prochain ! Par Merlin… Mais ils ne pouvaient pas lui demander cela ! D'abord… qui épouser ?

–Je n'arrive pas à croire que cette fichue loi soit finalement passée ! s'exclama Hermione alors qu'elle venait d'arriver au Terrier, furieuse. Non mais vous vous rendez compte ? Forcer les gens à se marier ! Protection ou pas, c'est inhumain !

–Je comprends ta colère, Hermione, intervint Mrs Weasley avec sympathie. Mais… ne crois-tu pas que cela serait une bonne idée, finalement ? Ainsi, tu serais protégée contre les Mangemorts, toi qui es une enfant de Moldus…

–Je n'ai pas besoin de protection ! rétorqua Hermione avec humeur, furieuse. Et puis d'abord… qui épouser ? Je ne sors avec personne ! Cela fait des mois que je n'ai pas fréquenté un garçon ! Et je n'ai envie d'épouser personne ! conclut-elle d'un ton sans appel.

Les autres Weasley présents dans la pièce se regardèrent, gênés. Ils avaient tous eu la chance d'échapper à cette règle, étant des Sang-Purs. Mais hélas, Hermione n'appartenait pas à cette catégorie et c'était pourquoi elle se retrouvait dans ce pétrin.

–Tu sais, je suis sûre que beaucoup de personnes se retrouvent dans ton cas, Hermione, lui fit remarquer Ginny avec sympathie. Et le Ministère a promis d'organiser un club de rencontres express pour permettre aux personnes… comme toi, de trouver les sorciers de sang pur célibataires volontaires qui leur plaisent. Alors tu pourras vite rencontrer un garçon charmant qui…

–« Les sorciers de sang pur célibataires volontaires » sont certainement tous des horreurs ! répliqua Hermione. Pour se porter volontaire, franchement… c'est qu'ils sont désespérés et n'ont plus que cette solution pour se marier.

Ginny se mordit les lèvres. Hermione avait certainement raison.

–Mais j'y pense… Je peux toujours te proposer un de mes fils ! déclara soudainement Mrs Weasley, l'air enjoué.

–Non, Mrs Weasley, vraiment… intervint Hermione.

–Maman, tu as tellement de fils que tu as apparemment oublié qu'il n'y a plus vraiment de choix, lui fit remarquer Ginny.

–Oh, vraiment ? releva Mrs Weasley en regardant ses fils à tour de rôle dans l'ordre dans lequel ils étaient assis dans le salon. Voyons… Fred est avec Angelina, Bill est marié à Fleur, Ron sort avec cette petite Luna, et hum… George, rappelle-moi le nom de ta copine ?

–Cassie, répondit ce dernier, vexé que sa mère ait oublié le nom de sa petite amie à lui. Pourquoi tu n'oublierais pas Angelina parfois, pour changer ?

–Hé ! protesta Fred.

–Pourquoi ne pas demander à Harry, alors ? fit George.

–C'est ma main que tu veux dans la figure, toi ? le menaça Ginny, jalouse.

–Quant à Percy qui n'est pas là, il est à présent fiancé à Pénélope, ajouta Mrs Weasley d'une voix songeuse.

–Ah oui, ricana Ginny. Cette coincée du…

–Ginny ! la reprit sévèrement sa mère.

Soudain, alors que Ginny allait répondre quelque chose, Mrs Weasley bondit littéralement de sa chaise, l'air enjoué.

–Mais bien sûr… Charlie ! s'exclama-t-elle, radieuse. Le pauvre, comme il vient à peine de rentrer de Roumanie, je l'avais oublié… Dites-moi les garçons, ajouta-t-elle à l'intention de ses fils assis en face d'elle. Votre frère fréquente-t-il quelqu'un en ce moment ?

–Il me semble que non, répondit Bill. Mais…

–Alors c'est parfait ! l'interrompit sa mère en battant des mains. Allons lui demander son avis ! D'ailleurs où est-il ? CHARLIE ! appela-t-elle en se tournant vers les escaliers.

–Laisse-le dormir, maman ! intervint Bill d'un air de reproche. Charlie est à peine rentré hier soir de Roumanie. Il est fatigué et a le droit de se reposer un peu après tout ce qu'il a travaillé là-bas.

–Mais c'est important ! insista Mrs Weasley. CHARLIE ! répéta-t-elle.

–Ce n'est pas la peine ! s'exclama Hermione.

Bill secoua la tête en se laissant à nouveau tomber dans le sofa. Décidemment, quand sa mère voulait quelque chose, rien ne pouvait l'empêcher de mener à bien son projet.

–Je vais aller le réveiller ! déclara-t-elle en se levant.

–On parle de moi ?

Tous se retournèrent en voyant Charlie descendre les escaliers, l'air fatigué et les cheveux anarchiques.

–Désolé si elle t'a réveillé, frangin, lui dit Bill. Mais tu connais maman, quand elle veut quelque chose…

–C'était urgent ! se défendit cette dernière.

–Pas de problème, je venais de toute façon de me lever, assura Charlie avant de les rejoindre dans le salon. Que se passe-t-il ?

–La loi du Mariage des Nés-Moldus est sortie, lui apprit Ginny.

–Vraiment ? s'étonna-t-il. Je ne pensais pas que ce serait si tôt.

S'apercevant alors de la présence d'Hermione dans la pièce et se souvenant du fait qu'elle était fille de Moldus, il lui sourit en disant :

–Alors, Hermione ? Je suppose que cela fait s'accélérer les choses entre ton petit copain et toi. Nous serons de la noce, au moins ?

Toi, oui ! lança Fred avec un regard vicieux et amusé.

–Hein ? fit Charlie sans comprendre.

–Je n'ai pas de petit copain, soupira Hermione.

–C'est pourquoi Hermione a besoin de ton aide ! déclara Mrs Weasley en en venant au sujet.

–Mrs Weasley, je vous en prie ! intervint Hermione, furieuse de voir tout le monde décider à sa place. Vous ne pouvez pas lui demander cela et de toute façon, je peux parfaitement me débrouiller toute seule !

Mais Charlie semblait toujours ne pas avoir saisi.

–Je ne comprends pas… pourquoi mon aide ? demanda-t-il. Et pour quoi faire ?

–Tu es le seul de la famille à être encore célibataire, n'est-ce pas ? lui demanda sa mère.

–Euh… eh bien, oui.

–Alors épouse Hermione !

La susnommée faillit s'étrangler. Quelle délicate entrée en la matière ! Mrs Weasley était décidemment la reine des demandes directes !

En entendant cela, Charlie parut surpris et mit quelques secondes avant de retrouver l'usage de la parole.

–Pa… pardon ? Moi, épouser Hermione ?

–Elle n'est pas si moche, pourtant, lança Fred. Fais pas ton difficile.

–Nous nous passerons de tes commentaires, Fred ! le reprit sévèrement sa mère. Ecoute, Charlie… Hermione est seule et désespérée. Si dans un mois, elle n'est toujours pas mariée, le Ministère lui imposera un conjoint. Alors ne vaut-il mieux pas qu'elle épouse quelqu'un qu'elle connaît et dont elle est proche de la famille ? Vous n'aurez pas à vivre réellement en tant que mari et femme, bien sûr ! Le fait de vivre sous le même toit et de vous être mariés légalement suffit aux yeux du Ministère. Votre vie privée vous appartient toujours. Et cela sera provisoire, juste le temps que la guerre finisse !

–Mrs Weasley, c'est très gentil de votre part de vous soucier de moi mais je n'ai pas besoin que l'on m'aide ! déclara Hermione qui commençait à perdre patience.

De plus, elle connaissait à peine Charlie… Mais ce dernier donna une réponse qui la laissa sans voix, de même que le reste de la famille Weasley.

–Eh bien… Dans la situation politique actuelle, il est vrai qu'il est plus prudent pour Hermione qui est fille de Moldus, d'épouser un sorcier de sang pur au plus vite, fit-il remarquer d'un ton sage. Alors puisque je suis célibataire également, eh bien… j'accepte, oui, si cela peut aider Hermione.

Un silence surpris suivit cette déclaration inattendue, Mrs Weasley elle-même semblant avoir perdu momentanément l'usage de la parole. Charlie Weasley avait toujours eu la réputation d'être un jeune homme facile à vivre et toujours prêt à aider les autres sans se faire prier. Mais de là à annoncer qu'il était d'accord pour se marier par intérêt de façon aussi nonchalante… C'en était surprenant !

–Je… je… balbutia Hermione.

Après cette déclaration plus qu'étonnante, elle ne savait plus quoi dire. Charlie était donc d'accord pour l'épouser…

Et finalement, en y réfléchissant, pourquoi pas ? Si elle ne trouvait pas de mari avant la fin du mois prochain, le Ministère lui en imposerait un. Par conséquent, mieux valait épouser Charlie qu'elle connaissait déjà un peu et appréciait, et qui était en plus membre d'une famille dont elle se sentait proche, plutôt que de se marier avec un inconnu qui pourrait se révéler être le pire des cauchemars.

Donc, à moins de trouver un homme parfait, libre et Sang-Pur en un moins ce qui était pour ainsi dire impossible, Hermione était coincée. Et puis, cela n'avait rien d'horrible d'épouser Charlie. C'était un gentil garçon et de toute façon, ils n'auraient aucun devoir conjugal l'un envers l'autre, il n'y aurait rien de romantique entre eux. Ils vivraient tout simplement ensemble de manière officielle et leur mariage ne serait que de la paperasse. Rien n'allait véritablement changer, dans le fond.

–Donc si cela peut te rendre service… je suis d'accord, conclut Charlie à l'intention d'Hermione.

–Je…

–Hermione, c'est ta vie qui est en jeu ! argumenta Mrs Weasley.

–Ma foi… d'accord, finit par lâcher Hermione dans un soupir. Jusqu'à la fin de la guerre, ce qui j'espère, ne tardera pas à venir. Et…

Mais tout le monde ne l'écoutait déjà plus, tous déjà tout émoustillés par cette nouvelle de mariage entre Hermione et Charlie.

–Bienvenue dans notre meeerveilleeuuse famille, petite sœur ! lui lança Fred en lui serrant le cou à l'étouffer.

–Champagne ! s'égaya George. Yiha !

–Eh bien, félicitations, comme on dit, déclara Bill en souriant.

–Oh… Ma petite Hermione ! s'exclama Mrs Weasley en la serrant contre elle. Je savais bien que d'une manière ou une autre, tu finirais par devenir une Weasley !

–Mrs Weasley, vous savez bien que ce n'est que provisoire, lui rappela Hermione avec sérieux. Il n'y a rien de romantique entre Charlie et moi, précisa-t-elle tandis que ce dernier approuvait de la tête.

–Bien sûr… Mais cela n'est pas une raison pour ne pas profiter de l'occasion pour se réjouir ! fit valoir Mrs Weasley en embrassant une dernière fois le petit couple.

Une fois le moment des félicitations et des embrassades terminé, Mrs Weasley en vint à un point important.

–Il reste le problème du logement à régler… Si nous cherchons maintenant, nous pourrons sans doute vous trouver quelque chose de…

–C'est déjà réglé, intervint Charlie. Je ne t'en avais pas encore parlé, maman, mais étant donné que je suis définitivement revenu de Roumanie et que vingt-six ans, c'est un peu vieux pour vivre encore chez ses parents, je me suis trouvé un petit appartement près de Londres grâce à un ami. Je comptais d'ailleurs y emménager dès la semaine prochaine.

A cette déclaration, Hermione sentit son cœur s'affoler. Tout allait tellement vite… Mais ce n'était qu'un simple arrangement, ils ne seraient pas mariés pour de vrai, elle n'avait pas à s'en faire. Ils ne seraient que colocataires, finalement.

–Eh bien… voilà qui est parfait ! conclut Mrs Weasley, ravie.

–Et donc, je pense que nous ferions bien de… d'effectuer la chose au plus vite, dit Charlie en coulant un regard vers Hermione. Ensuite, Hermione pourra venir s'installer… chez moi.

–Oui, murmura cette dernière.

La jeune fille se laissa tomber sur une chaise, l'air affreusement mélancolique.

–Depuis toute petite, fit-elle d'une voix triste, j'imagine mon mariage. J'ai inventé des centaines de scénarios différents, mais jamais dans ma tête, je n'ai pensé à un mariage arrangé.

–Ce n'est qu'une formalité, Hermione, la consola Ginny en passant une main autour de son épaule. Un jour, tu te marieras par amour ! Ne considère pas ton mariage avec Charlie comme un vrai mariage. Il n'y aura d'ailleurs rien de passionné, n'est-ce pas ? Vous signez, et vous vous en allez, c'est tout.

C'est tout

–Oui, affirma Charlie. Et le moment venu, je suis certain que le Ministère nous permettra d'annuler le mariage sans problème. Considère-nous comme de simples colocataires unis par un lien un peu bizarre juridiquement parlant, Hermione, déclara-t-il avec un rire forcé.

–Tu as raison, répondit Hermione avec un faible sourire. Alors oui, marions-nous, puisqu'il le faut.