Titre: Âme à la dérive

Auteur: Deiya

Genre: sorte de parcours initiatique, tentative de angst, yaoi, très peu d'humour…

Résumé: Ichigo ne maîtrise plus son Hollow, Byakuya est chargé de le surveiller. Leur relation évolue peu à peu, tandis qu'Ichigo apprend à comprendre son double.

Couple: ByakuyaXIchigo, un peu de HichiXBya et HichiXIchi.

Rating: M pour cause de semi-lemon à venir

Disclaimer: Bleach appartient à Tite Kubo (si, si, puisque je vous le dis!).

Chapitre 1

- Entrez, Kuchiki-taichô. Je vous attendais.

Byakuya s'exécuta, les pans de son manteau se soulevant au rythme de ses pas, et s'arrêta à quelques mètres en face du commandant Yamamoto. Il attendit patiemment qu'il lui explique l'objet de sa convocation.

- Vous ne devez pas avoir beaucoup de travail ces temps-ci, commença simplement le vieux shinigami. Depuis la défaite d'Aizen, tout est tellement plus calme… Cela doit vous sembler bien ennuyeux.

- Pas du tout, sôtaichô, répondit poliment Byakuya. J'accomplis juste mon devoir.

Le capitaine de la sixième division ne voyait pas où son supérieur voulait en venir, mais il était bien trop respectueux pour lui poser directement la question.

- Vous n'ignorez pas, Kuchiki-taichô, que nous avons remporté cette guerre en grande partie grâce au shinigami remplaçant.

Byakuya acquiesça d'un signe de tête. Malgré son habituelle imprudence, Kurosaki Ichigo était effectivement parvenu jusqu'à l'Espada sain et sauf. Les renforts envoyés par le Soul Society - dont Byakuya faisait partie - l'avaient rejoint, lui et ses amis, à ce moment-là. La suite avait été très rapide: les Espada étaient tombés les uns après les autres, puis ça avait été le tour des trois ex-capitaines, jusqu'au coup final porté, non sans mal, à Aizen par ce même Kurosaki Ichigo. Il fallait avouer que celui-ci avait énormément progressé depuis l'acquisition de son nouveau pouvoir.

La voix de Yamamoto tira le capitaine de ses réflexions.

- Grâce à l'aide des Vizards, Kurosaki Ichigo a passé le cap le plus difficile dans la maîtrise de son Hollow intérieur. Cependant, contre toute attente, il demeure très instable et ses apparitions sont mêmes devenues brusquement plus fréquentes. Le shinigami remplaçant ne pouvait faire de nouveau appel aux Vizards, puisqu'ils ont disparu dans la nature après qu'il ait refusé définitivement de se joindre à eux. Comme il représente désormais un danger non seulement pour lui-même mais aussi pour son entourage, il s'est donc décidé à demander notre aide.

Yamamoto fit une pause et fixa Byakuya, qui resta impassible. On en arrivait enfin à la raison de sa présence ici.

- Kurosaki Ichigo devra demeurer au Soul Society, sous surveillance constante, jusqu'à ce que nous trouvions une solution à son problème. Kurotsuchi-taichô travaille déjà sur l'affaire, en collaboration exceptionnelle avec Urahara-san. Yoruichi-san sert d'intermédiaire.

Byakuya écoutait, sans un frémissement. Il commençait à entrevoir ce que l'on attendait de lui.

- Je voudrais que vous vous chargiez du shinigami remplaçant, Kuchiki-taichô. Le plus pratique serait qu'il loge chez vous.

Il n'était évidemment même pas question de refuser. Cependant, Byakuya ne put s'empêcher de demander, tout en prenant soin d'effacer toute trace de curiosité dans sa voix:

- Pourquoi le confier à ma garde en particulier?

Yamamoto lui répondit avec complaisance:

- Soi Fong, Unohana, Komamura et Hitsugaya ont déjà leurs propres obligations. Kurotsuchi sait quel rôle il doit jouer dans cette affaire. Ukitake est trop malade pour s'en occuper. Enfin, je ne pense pas que ce soit une bonne idée de le confier à Zaraki ou même à Kyoraku. De plus, sous votre surveillance, il pourra côtoyer Kuchiki Rukia et Abarai Renji, dont il semble particulièrement proche.

Le commandant marqua un temps avant d'ajouter:

- En cas de crise incontrôlable, je compte sur vous pour l'arrêter.

Byakuya se contenta d'hocher la tête en guise de réponse.

- Très bien, conclut Yamamoto. Après que Kuchiki Rukia ait accompagné notre jeune ami jusqu'ici, je l'ai envoyée lui préparer une chambre dans votre demeure. Kurosaki Ichigo nous attend dans la pièce voisine. Si vous voulez bien me suivre…

Le vieil homme conduisit Byakuya à une porte située à l'opposé de celle qu'il avait empruntée pour venir. Dans la deuxième salle, le shinigami remplaçant était assis sur une banquette, le dos courbé, apparemment entièrement absorbé par la contemplation du parquet ciré. Au bruit qu'ils firent en entrant, il leva brusquement la tête vers eux.

Byakuya pensait de Kurosaki Ichigo qu'on pouvait s'attendre à tout et n'importe quoi de sa part. Surtout à n'importe quoi, en fait. C'est pourquoi il n'aurait su dire comment Ichigo allait les accueillir. Avec un chaleureux sourire? Un froncement de sourcil? Un regard moqueur, ou même carrément hostile? Oui, Byakuya s'attendait à tout de la part de Kurosaki Ichigo, à tout sauf à ça.

Ce fut son regard qui le frappa en premier. Ses yeux marron, d'ordinaire si expressifs, étaient à présent affreusement ternes. De larges cernes violacés marquaient ses traits. Ses épaules semblaient s'affaisser sous un poids immense. Tout dans son attitude criait, non, hurlait sa lassitude.

Le faible sourire qu'il leur adressa acheva d'horrifier le capitaine. La lutte contre son Hollow devait être particulièrement intense pour le mettre dans un état pareil.

Avec l'automatisme de l'habitude, Byakuya confinait soigneusement ses réactions derrière la barrière de son crâne. Seule une légère dilatation de ses pupilles témoignait de son remous intérieur. Il continua de fixer l'adolescent de son regard vide pendant que Yamamoto lui expliquait ce dont ils avaient convenu. Enfin, le commandant se tourna à nouveau vers lui.

- J'ai pensé que vous pourriez lui confier quelque chose à faire dans votre division. Une aide supplémentaire ne sera de toute façon pas de trop lorsqu'Abarai Renji deviendra officiellement capitaine, ce qui ne saurait tarder.

Byakuya acquiesça. L'entrevue était terminée. Il fit signe à Ichigo de sortir en premier. Lorsqu'il passa à son tour devant Yamamoto, celui-ci lui souffla, en dernière recommandation:

- Soyez prêt à intervenir à tout moment.

xXxXx

Une fois à la sixième division, Byakuya avait demandé - ou plutôt ordonné - à Ichigo de l'attendre un instant dans le couloir. Il était entré dans un bureau et en était ressorti quelques minutes plus tard accompagné de Renji.

Bien que son capitaine l'ait mis en garde, le shinigami aux cheveux rouges sentit sa gorge se nouer en constatant l'état déplorable de son ami. Malgré tout, il plaqua sur son visage un large rictus et lança d'un ton enjoué:

- Oi, Ichigo! C'est sympa d'être venu me donner un coup de main!

A l'instar de son capitaine peu auparavant, Renji eut l'impression que son cœur se serrait à la vue du sourire livide qu'il reçut en guise de réponse. Il prit sur lui pour ne rien laisser paraître de son émotion et saisit le bras de l'adolescent, afin de l'entraîner à sa suite dans son bureau.

- Viens par là, je connais une pile de papiers impatiente de te rencontrer!

Ichigo le suivit docilement, son sourire semblait déjà s'être affermi. Byakuya ne pouvait rien faire de plus et décida qu'il valait mieux les laisser seuls. Il s'éclipsa discrètement dans son propre bureau.

xXxXx

- Alors, il paraît que tu vas bientôt être capitaine?

Renji regarda Ichigo presque avec émerveillement. Celui-ci paraissait reprendre un peu plus du poil de la bête à chaque seconde qui passait. Peut-être son état n'était-il pas aussi grave qu'il l'avait pensé, finalement. Quitte à s'être inquiété pour rien, Renji était soulagé d'avoir fait une erreur de jugement.

- Oui, c'est vrai, répondit-il un peu gêné. Je n'étais pas trop d'accord au début, mais comme je suis le seul vice-capitaine à maîtriser le Bankai et qu'il manque toujours trois capitaines, c'est tout juste s'ils ne m'ont pas menacé pour que j'accepte!

Ichigo rit doucement.

- Tu seras dans quelle division?

- La cinquième.

- Avec cette fille, Hinamori, c'est ça?

A ce nom, Renji s'assombrit et son regard se perdit un moment dans la contemplation du document posé devant lui.

- Hinamori… Aizen l'a vraiment bien conditionnée. Quand il est mort, ça a été un rude choc pour elle. On a perdu tout espoir qu'elle atteigne le niveau du Bankai et, vu son état d'esprit, elle va même probablement être destituée de son poste de vice-capitaine.

Ichigo considéra Renji avec compassion. Il savait que la jeune fille avait été une amie proche de lui. Mais Aizen était arrivé, l'avait manipulée, comme un nouveau jouet qu'on lui offrait, et l'avait rendue, irrémédiablement transformée. Aujourd'hui, la poupée n'avait plus de maître et quelque chose s'était brisé en elle, la coupant définitivement de son entourage.

Ichigo ne pouvait qu'imaginer ce que ressentait Renji et non le comprendre, aussi préféra-t-il poursuivre la conversation plutôt que de s'appesantir sur le sujet.

- Et pour les deux autres divisions?

Renji secoua un peu la tête, comme pour chasser de sombres pensées.

- Hisagi-senpai est pressenti comme prochain capitaine de la neuvième division, reprit-il plus gaiement. Il aura bientôt achevé son Bankai et dès que ce sera fait, il sera officiellement nommé à son nouveau poste. Quant à la troisième division, Kira s'en sort plutôt bien tout seul, alors ils ne sont pas trop pressés de trouver de nouveau capitaine.

Le shinigami aux cheveux rouges eut un rictus moqueur avant d'ajouter:

- En tout cas, Ikkaku-san a de la chance que peu de personnes soient au courant pour son Bankai, sinon on l'aurait sûrement obligé à monter en grade!

- On peut obliger Ikkaku à faire quelque chose? demanda machinalement Ichigo.

La question, qui n'avait pourtant rien de comique, fit rire Renji. Il prit ensuite l'air de celui qui va faire des confidences qu'il ne devrait pas faire.

- Pour en avoir la preuve, il suffit de le voir avec Yumichika. Des années qu'il le tanne pour qu'il accepte de sortir avec lui et Ikkaku-san a fini par en avoir marre. Ils sont ensemble depuis une semaine et il tire une tronche de deux mètres de long, tu verrais ça!

La découverte du penchant de Renji pour les commérages n'étonnait pas Ichigo outre mesure. Cependant, il avait beau rester attentif à ce que lui racontait son ami, le son de sa voix lui semblait tout à coup venir de très loin. Dans le même temps, sa vue commença à se brouiller, son sang à battre à ses tempes.

Il reconnut les symptômes avec horreur, juste avant qu'un voile noir ne l'aveugle et qu'il ne sombre dans l'inconscience.

xXxXx

Il cligna des yeux plusieurs fois avant de les ouvrir totalement. Sa vision était encore floue, mais il reconnut sans peine le visage préoccupé de son amie penché au-dessus de lui. Rukia eut un soupir de soulagement en le voyant revenir à lui.

- Tu te réveilles enfin, vaurien!

Ichigo ne répondit pas mais se redressa légèrement. A présent, il distinguait de nouveau nettement ce qui l'entourait. Il constata qu'il se trouvait dans une chambre inconnue, sobrement meublée d'une commode, d'une table basse, d'un fauteuil et d'un lit, dans lequel il était allongé. Il se tourna vers Rukia, qui l'observait sans mot dire.

- Que s'est-il passé? demanda-t-il enfin.

Rukia haussa un sourcil, incertaine.

- Tu veux dire… après que…?

- Après que le Hollow ait pris ma place, compléta Ichigo d'un ton sec.

- Eh bien… Renji n'a pas réfléchi - ce qui, pour une fois, était une bonne chose - et t'a assommé avant qu'il ne puisse arriver quoi que ce soit. Et nii-sama t'a transporté jusqu'ici.

Ichigo ne releva même pas, déjà perdu dans ses pensées. Une fois de plus, tout avait été très rapide, il ne l'avait même pas senti venir. Une chance que Renji ait de bons réflexes. De la chance, ça, il lui en avait fallu beaucoup pour ne pas avoir provoqué de catastrophe dans le monde des humains. Il ne restait plus qu'à espérer que sa chance ne le laisserait pas tomber en cours de route…

Il se sentit tout à coup incroyablement pesant, à tel point qu'il dut reposer sa tête sur l'oreiller. Sa vue se brouillait de nouveau, ses paupières étaient lourdes. Rukia sourit et le borda gentiment.

- C'est juste le contrecoup, tu devrais dormir maintenant. Je vais aussi aller me coucher, il commence à se faire tard. Nii-sama et moi dormons dans les chambres voisines, si tu as besoin de quoi que ce soit n'hésite pas à appeler.

Ichigo la regarda fermer la porte derrière elle d'un air songeur. Est-ce qu'il parviendrait à ne pas les réveiller?

A suivre…