Salut à tous!!

Enfin un chapitre bieeen plus long que les autres, où il se passe…euh…des choses… Eyh c'est quoi ces cris hystériques? (O.o') Nan mais tout de suite les grandes idées! (u-u') Soyez raisonnables enfin… :p

Un mot de plus pour dire que je ne considère pas vraiment la fin de DevilDevil comme une vrai fin… Trop de possibilités derrière… et donc autant à imaginer! J'essaierais juste d'être fidèle aux caractères des personnages de YûkiMiyoshi, ainsi qu'à leur histoire. A cause de cela, ma fic' sera assez longue, j'espère que vous me lirez jusqu'au bout. Mes propres personnages apporteront des informations basées sur ma vision personnelle des choses. J'aime lire des fics de DevilDevil pour avoir d'autres points de vue, et d'autres histoires de ce manga que j'adore. Je vous incite donc à vous emparer de votre imagination pour leur donner l'avenir que vous imaginez depuis que vous avez lu le 15ème et dernier tome de DevilDevil. Je ferais alors parti sans faute de votre public, ainsi que d'autres auteurs de cette partie. Merci à eux pour leurs histoires!!

Au fait, si l'un ou l'une d'entre vous a des informations sur une quelconque adaptation de DevilDevil en Anime, je suis preneuse :)

Bonne lecture à tous !

moe//, Nouille à la Tomate

/!\PS: A partir de ce chapitre, les pensées seront entourée de --


Chap. 4 - Tensions communes

-Sword?

Nanami s'inquiétait. D'habitude, il s'énervait et cassait quelque chose quand un problème du genre lui tombait dessus. Surtout si cela affectait son image de grand démon sadique et insensible. Elle se leva, et s'approcha de lui. Quand elle tendit le bras pour lui toucher gentiment l'épaule, il le lui attrapa brusquement et sa main serra si fort que la peau de Nanami vira au blanc. Elle poussa un petit cris de douleur, les larmes lui montant aux yeux. Jamais il ne lui avait fait aussi mal.

-Lâches-moi! Qu'est-ce qu'il y a? C'est cette histoire qui te pert…

-TA GUEULE!!!

Forte et rageuse, la voix du garçon n'avait rien à voir avec celle qu'elle avait l'habitude d'entendre de la bouche de Sôma. La surprise et la peur s'emparèrent d'elle. Et elle ne sut plus comment réagir. Ce n'était pas le gentil Sôma qui lui faisait face. Mais ce n'était pas non plus le Sword râleur et simplement grognon qu'elle connaissait. L'atmosphère était lourde, sombre, que c'était bel et bien, un démon issu des Enfers qui se trouvait dans ce corps. Le Mal à l'état pur. La souffrance et la rage bestiale de ces créatures maudites et rejetées par Dieu.

Après la peur, la panique. Elle l'avait toujours trouvé assez mignon dans ses réactions, comme un gamin boudeur s'il n'avait pas ce qu'il voulait. Elle avait toujours connu Garvera souriante. Vishnu, Sharo et tous les autres…Elle ne les avait jamais vraiment considéré comme des monstres, percevant une part d'humanité dans leur comportement. Mais le Sword qui la tenait loin de lui était différent. Son aura meurtrière presque palpable, elle se dit que même les colères de Kanna et de son groupe de copains loubards n'était rien en comparaison de celle véritablement démoniaque de l'homme qui se tenait assis devant elle. Il lui rappelait celui qu'elle avait tant redouté, dans ce rêve fait peu avant d'être au courant de toute l'histoire, et qu'elle n'avait jamais retrouvé en réalité, à son grand soulagement. Mais pourquoi? Etait-ce juste à cause de cette histoire? Ou suite aux commentaires de Shekil? Qu'est-ce qui avait bien pu le mettre dans cet état??!

Le bras toujours emprisonné, la douleur lui devint insupportable. Les larmes retenues s'écoulèrent de ses yeux agrandis par l'effroi. Sentant la pression se relâcher, elle le récupéra rapidement pour s'éloigner du danger. Sans ajouter un mot, elle courut hors de la chambre pour s'enfermer dans celle de Kanna. Elle s'effondra sur le lit pour se cacher sous les couvertures, sans remarquer que Garvera n'était pas dans la pièce.


Il s'était endormit comme une masse. Ses cheveux blancs en bataille recouvraient ses yeux, laissant voir une oreille ronde et des lèvres entrouvertes. Couché de côté, le bras droit passé sous l'oreiller bleu, il ressemblait parfaitement à l'image que l'on se fait d'un Ange. La couverture mal relevée laissait voir son torse musclé et son bras reposant négligemment sur sa hanche.

--Il peut parler pour la tenue provocante…--

Assise sur la plus haute marche de l'escalier, la Démone regardait Shekil allongé sur le futon placé juste en dessous de son perchoir.

Garvera avait fait l'erreur de passer par les toilettes avant d'aller se coucher. Elle avait donc trouvé porte close après son détour. Comme elle s'en foutait un peu, elle s'était mise là pour réfléchir au problème Sharo, qui de toute façon l'avait empêché de dormir convenablement durant la première partie de la nuit. Où était donc la princesse? Elle possédait nombre d'ennemis et le savait assez pour ne pas fuguer sans raison… Aux dernières nouvelles, Elle n'était pas en Enfer, et il ne restait que quelques endroits non vérifiés sur Terre. Vishnu et Kumin s'occupaient avec un escadron de finir le quadrillage de l'Europe occidentale, pendant queGarvera laissait ses hommes chercher en Chine, s'occupant personnellement du Japon… Mais où était-elle bon sang?

Son regard s'était soudainement posé sur l'Ange endormit, après avoir erré dans la pièce. Elle interrompit le cours de ses pensées pour l'observer. A la réflexion, c'était bien la première fois qu'elle voyait un Ange endormit... Immobile, il ignorait les rêves visitant les humains en cette heure de la nuit. Tout comme il ignorait les potentiels dangers.

--Trop confiant…--

Grande différence entre les Démons et les Anges. Entre elle et lui. Les premiers, habitués à tuer pour survivre dès leur plus jeune âge… Elle n'échappant en rien à la règle, et même assez douée pour devenir la plus jeune exécutrice des Enfers. Les autres, élevés dans une tour d'ivoir et de bonheur, sans autres problèmes que celui de sourire et d'être heureux, jusqu'à une mission céleste ordonnée par le «Seigneur»… Chose qui n'arrivera plus étant donné la disparition de celui-ci…

La rage de cette injustice gronda en elle, comme à chaque fois qu'elle était en sa présence. Se contrôlant habituellement pour ne pas causer de tort aux humains qu'elle avait finit par plus qu'apprécier, elle laissait en ce moment cette douleur aussi vieille qu'elle reprendre le dessus. Oh qu'elle avait envie de trancher la gorge de cet insouciant! De faire taire à jamais ses commentaires de prêcheur! De faire couler son sang rouge sur cette peau trop claire!

Ses ongles s'allongèrent en silence, lentement, progressant vers ce dos offert si ostensiblement à son envie de vengeance. Les pointes aiguisées frôlèrent doucement la peau de la nuque de Shekil. Une goutte de sang perla lorsqu'elle les passa au niveau de la carotide… Cette envie de sang… ce plaisir de tuer et ce dégoût d'elle-même mêlés si habituels augmentaient son adrénaline et la poussait à vouloir aller plus loin, à l'égorger sur place…

Le visage souriant de Sharo apparut alors dans son esprit, rappelant des paroles prononcées peu avant sa disparition:

«J'aimerais tant permettre une paix durable avec les Anges! C'est le rêve de mon père, mais aussi le mien. Ce serait merveilleux n'est-ce pas, que plus jamais les jeunes démons ne soient forcés de tuer, de souffrir, et d'être obligé d'agir de manière à se dégouter eux-mêmes de leur propre existence?»

Les ongles de Garvera reprirent leur taille normale.

A la vue du léger filet de sang qu'elle avait fait sortir du corps de l'Ange, elle eut un sursaut proche du rejet. Elle réussit à garder son dîner dans son estomac, mais se recula avec dégout vers le mur. Ne pouvant bouger de sa marche, elle se maudit elle-même de n'avoir pas pu résister à cette tentation. Tout ce qu'elle voulait, c'était le bonheur de Sharo. Bonheur que l'ex-exécutrice n'avait pas connu avant ce séjour sur terre, et qu'elle se refusait de perdre à présent. «Ce serait merveilleux n'est-ce pas?» Oui, ce serait merveilleux… Mais comment faire pour réduire à néant toutes ces différences qui nous font nous haïr? «Je le sais ça! Père m'en avait parlé. Mais pour réussir il me faudra l'aide de…» C'est cela, Sharo était partie chercher quelqu'un qui pourrait l'aider à réaliser son rêve… Il fallait juste..qu'elle se… rappel… qui…

Rompue par la fatigue de ses nombreux jours de recherche, Garvera s'endormit recroquevillée contre le mur sur le première marche de l'escalier, la tête posée sur ses genoux.

Cette nuit là, elle fut la seule à dormir.


Merci de continuer à me lire! Postez-moi des reviews, ça me motiveras à avancer!

A partir du prochain chapitre (déjà en cours d'écriture), les choses commencent (enfin, oui bon d'accord désolée éè) à bouger!!

A la prochaine, mais le plus vite possible !

moe//, Nouille à laTomate