Esclaves des sens


Auteur : Mrs Boulette

Genre : Erotique/Romance/Humour

Rating : M (Triple M ou XXX au choix mdr)

Couples : Remus/Sirius


Disclaimer :Rien n'est à moi ! Tout est à JK.Rowling et l'idée de départ vient d'un défi !
Notes de môa : Le défi m'a été trouvé par MissJaD Elle m'a dit que si j'arrivais à en faire une fic à chapitres et non un PWP, chapeau bas ! Alors je relève le défi pour mon plus grand plaisir de sadique et perverse. Oui, oui j'assume entièrement chuchote je sais, ce n'est rien d'autre qu'un PWP géant mais elle n'est pas sensée le savoir.
Dédicace : A Tayplayrock pour ses encouragements et son aide très précieuse (relecture et conseils), et à MissJaD pour être toujours là quand j'ai besoin de délirer sur nos chouchous, qui traduit des fics géniales et qui m'a trouvé ce défi !!
Personnages inventés : Taylor McPhee, Serdaigle de 7ème année.

Idée de départ du défi : Remus est coincé au lit, Sirius veut le décoincer.


Chapitre 1 : On ne peut pas être doué dans toutes les matières

- Quoi ?! Tu peux répéter ?

- Sirius, protesta James. Ca fait trois fois que tu le fais répéter, tu ne vois pas que ça le gêne ? Regarde, il est tout rouge !

- Merci de ton aide James, marmonna Remus.

- A ton service Moony !

- Euh… et si j'ai bien compris, ça le dérange ? s'enquit craintivement Peter.

- Apparemment oui, soupira Remus.

Depuis que Remus avait confié son problème à ses amis, il arborait une teinte rouge en permanence. Le regard de Sirius n'arrangeait rien. Celui-ci semblait choqué et indigné en même temps.

- En gros, si tu ne deviens pas comme il veut, il te larguera ? fulmina Sirius.

- Non ! s'écria Remus. C'est juste que… ben c'était pas le pied quoi.

- Ben change de partenaire alors ! Merde quoi ! C'était pas terrible alors monsieur décide que tu n'es pas assez doué pour lui ?

- C'n'est pas une question d'être doué ou pas Sirius, s'énerva Remus. Je suis coincé au lit ! Faut que je te le dise en quelle langue ?

- C'est lui qui t'as dit ça ?

- Oui mais je n'ai pas eu besoin de lui pour savoir que j'avais un problème !

- Un problème ? Quel problème ? Bordel Moony ! Si c'était nul avec lui, ce n'est pas de ta faute ! Il faut être deux pour faire l'amour non ? Il devrait se remettre en question cet abruti !

- Merci Sirius, grogna-t-il. Sincèrement, merci pour ton aide précieuse !

- Excuse-moi Moony. Mais sincèrement, cette fois ce n'était pas terrible, ça ne veut pas dire que tu as un problème !

- Et moi je te dis que j'ai un problème !

- Ok ! Restons calme, intervint James. Ca ne sert à rien de s'énerver.

- Tout ce que je veux, c'est des conseils !

- Il existe des bouquins sur le sexe homosexuel, répondit Sirius. Mais à part des explications sur comment tailler une pipe ou lubrifier ta queue, tu n'apprendras pas grand-chose.

Automatiquement, Remus se mit à rougir. Il commença à se triturer nerveusement les mains tout en baissant la tête, extrêmement gêné par les mots crus de Padfoot. Les garçons le regardèrent, amusés par sa réaction immédiate. Remus grogna pour leur signifier de ne rien dire même s'ils en mourraient d'envies, leurs regards ne mentaient pas.

- Si rien que ce genre de chose te fait rougir, je comprends ce que tu veux dire par « c'était pas le pied », finit par dire James, en rigolant.

- Arrête c'n'est pas drôle !

- Ce qu'il te faut c'est quelqu'un qui sait s'y prendre… pour t'initier tu vois ? intervint Peter.

- Quoi ? s'écria Remus, de plus en plus rouge.

- C'n'est pas bête, insista James. Il faut trouver quelqu'un qui puisse t'aider à ce niveau là. Les vacances de noël commencent dans trois jours, ça te laissera deux semaines pour… apprendre.

- N'importe quoi ! Je ne vais pas coucher avec quelqu'un d'autre pour apprendre à satisfaire mon petit ami !

- Et pourquoi pas ? insista James. Il t'a dit d'y remédier, d'essayer de te décoincer, non ? Quoi de mieux que d'apprendre avec quelqu'un d'expérimenté ?

- Admettons, abdiqua Remus. Et à qui je demande hein ? Qui voudrait m'apprendre à me décoincer au lit ?

- Moi, fit soudain Sirius, très calme.

Comme au ralenti, Remus se tourna vers Sirius, les yeux écarquillés de surprise. Aussitôt, des images de Sirius et lui, complètement nus, s'imposèrent à son esprit. Rougissant, il prit une grande inspiration.

- Je… Sirius…

James et Peter semblaient étonnés également. Pas choqués, mais surpris par la proposition de Sirius. Il avait beau être officiellement gay depuis l'année dernière, ils ne s'attendaient vraiment pas à ce qu'il se propose comme ça. James lui lança un regard bizarre comme pour essayer de deviner ses pensées.

- C'est comme tu veux Moony, dit Sirius, toujours aussi calme. Je ne te force à rien. C'est juste pour t'aider et je ne pense pas que les deux hétéros, qui me regarde comme si j'étais un troll des montagnes, ici présent se porteraient volontaires, ricana-t-il.

- C'est… euh… gentil mais… non. On est amis et…

- L'un n'empêche pas l'autre, le coupa-t-il. Ca sera l'aide d'un ami si tu veux. Je pourrais t'apprendre l'art du sexe, les jeux pour pimenter l'acte et ainsi, régler ton « problème ».

- Je me contenterai de ton magazine, répondit Remus. Mais merci Sirius. J'apprécie.

- Comme tu veux. Si jamais tu changes d'avis, tu me le dis.

Il prit le magazine dans sa malle et lui tendit. Remus le prit et rougit rien qu'en regardant la couverture.

- Oh tu déconnes Moony, on ne voit que deux mecs torses nus !

Remus fusilla Sirius du regard et cacha le magazine sous son oreiller. Pour clore cette discussion affreusement gênante, Remus leur proposa de descendre. Ca allait être l'heure de dîner. Proposition que James accueillit avec joie.

- Je pourrais manger un hippogriffe.


Deux jours plus tard,

Et, malheureusement, Remus dut bien admettre que Sirius avait eu raison concernant le magazine. Il n'avait pas appris grand-chose à part l'art de la fellation ou l'utilité du lubrifiant, il n'y avait rien.

Et il avait vraiment besoin d'aide. Déjà, sa première fois n'avait pas été terrible. C'était un moldu qu'il avait rencontré lors de ses vacances en Espagne. Ca avait été… Plat était le mot qui convenait le mieux. Agréable, certes, mais très ennuyeux. Mais Remus n'y connaissait rien, et il était trop timide pour tenter des poses ou gestes plus osés.

Il avait besoin de se désinhiber. Pour Taylor McPhee. Un beau Serdaigle de septième année avec qui il sortait depuis quelques temps. Deux semaines pour être exact. Ils avaient couchés ensemble une fois. Une seule fois, qui avait été aussi plate que sa première fois. Et Taylor lui avait dit que ça avait été bien mais que ça pouvait être mieux. Inutile de préciser à quel point Remus avait été mortifié. Et donc, il avait promis à Taylor qu'il s'améliorerait.

A vrai dire, il ne savait pas pourquoi il lui avait promis ça. Il ne l'aimait pas. Pas d'amour en tout cas. Il l'aimait bien, sans plus. Mais bon, dans son esprit, il n'avait pas le droit d'être amoureux. Alors, à quoi bon attendre le grand amour ?

Et, pour ajouter à son désarroi, depuis deux jours, il ne cessait de repenser à la proposition de Sirius. Il était diablement tenté, inutile de le nier, mais, en même temps, c'était un de ses meilleurs amis. Si ça se passait mal, ça risquerait de gâcher cette amitié. Ils seraient gênés en présence l'un de l'autre.

Mais, en étant totalement honnête, il devait bien avouer qu'il avait découvert son homosexualité en fantasmant sur son ami. Sirius était le genre à faire fantasmer une nonne pure et dure. Beau, drôle et ultra sexy, Sirius était l'idéal masculin de tous les gays et les filles de Poudlard.

Que devait-il faire ? Assis sur le rebord de la fenêtre de la salle commune, le regard perdu sur le ciel gris et orageux, Remus ne savait plus quoi faire. En étant clair, deux choix s'offraient à lui.

Le premier, dire oui à Sirius. Le laisser lui apprendre le b-a-ba du sexe et pouvoir satisfaire son petit-ami.

Le deuxième, prier pour qu'il se décoince tout seul et essayer d'arrêter de rougir. Il avait deux semaines pour y arriver, et quand Taylor reviendrait, il serait prêt. Enfin, il l'espérait.

- Qu'est-ce que tu fais Moony ? s'enquit soudain Peter.

Le dit-Moony sursauta et se tourna vers son ami. Il tenta de ne pas rougir pour ne pas que Peter ne sache ses pensées.

- Rien, je regardais dehors c'est tout.

- C'est l'heure de dîner, tu viens ?

- J'arrive.

Il sauta du rebord et suivit Peter jusque dans la grande salle, où les attendaient Sirius et James.


Le lendemain matin,

Le hall était en effervescence. Des élèves, toutes années confondues, couraient dans tous les sens. Les vacances de noël étaient enfin là. Les sourires pleuvaient, ainsi que les chaleureuses accolades d'au revoir. Les maraudeurs, assis dans la grande salle, prenaient leurs petits déjeuners, indifférents à l'évènement.

- Ca va être chouette c't'année, s'enthousiasma Sirius.

- Ouep, acquiesça James. Pratiquement pas d'élèves, un château presque désert, j'adore. La seule chose que je regrette c'est Snivellus. Lui aussi il part.

Sirius et Peter éclatèrent de rire, tandis que Remus soupirait en levant les yeux au ciel. Il ne les changerait jamais.

- Qu'est-ce qu'on pourrait…

- Remus !

Taylor McPhee était entré dans la grande salle, et venait d'interpeller Remus d'une voix forte, interrompant la question de Sirius. Il se renfrogna en le voyant arriver.

- Voila monsieur je suis le dieu du sexe, grogna-t-il.

- Sirius ! s'écria Remus, choqué. Arrête ça ! Et James, arrête de rire ! Je ne veux aucune remarque sur lui. Taylor !

- Ah te voilà ! Je te cherchais ! Je dois y aller alors je voulais te dire au revoir.

- Au revoir, répondit Sirius, l'air de rien.

Il continua de manger, comme si de rien n'était, comme s'il n'avait pas le regard noir de Remus fixé sur lui. Remus finit par se lever et s'éloigna un peu avec Taylor, non sans lancer un énième regard tueur à ses amis.

- Qu'est-ce qu'ils ont ? s'enquit Taylor en les désignant d'un bref coup de tête.

- Leurs règles, grogna Remus. Ne t'occupe pas d'eux. Tu m'écriras ?

- Bien sur ! Je pourrais aussi t'envoyer quelques surprises.

- De quels genres ?

- Des trucs très utiles qui pourraient t'apprendre beaucoup de choses sur… la chose.

- Oh.

Remus dut se mordre l'intérieur de la bouche pour ne pas rougir. Il acquiesça, gêné qu'il remette ça sur le tapis, alors que ses amis n'étaient qu'à quelques mètres à peine.

- En tout cas, j'ai hâte d'être à dans deux semaines. Tu vas t'y préparer ?

- C'est en cours.

- Parfait ! J'ai hâte alors !

- Moi aussi, mentit Remus.

Il n'avait pas aussi hâte, non. Il était terrifié à l'idée de ne pas être la hauteur. Taylor l'embrassa sur les lèvres mais, avant qu'il ne puisse approfondir, Remus se recula, rouge de gêne. Il n'avait rien contre les baisers, bien qu'il n'en soit pas vraiment fan, mais surtout pas en public. Il n'aimait pas ce genre de démonstration avec des élèves autour. Même si les seuls élèves c'était ses amis.

- Ok, sourit Taylor. A dans deux semaines alors !

Remus acquiesça doucement, encore rouge. Il le regarda partir, avec toujours cette question qui trottait dans son esprit. Que devait-il faire ?


Le soir,

Assis sur son lit, Remus était très stressé. Il se triturait les mains, les yeux fixés dessus, ne sachant pas quoi dire d'autres. Il venait d'accepter la proposition de Sirius, enfin il avait bafouillé son accord pour être exact.

- Tu es sûr de toi ? insista Sirius, assis sur son propre lit, en face de lui.

- Je… Oui…

- Tu peux encore faire machine arrière Remus !

- Tu… tu ne veux plus ?

- Si bien sur. Je suis ton ami et je t'aiderai. Mais je ne veux pas que tu te forces ou que tu m'en veuilles derrière.

- Tu m'aides, je ne vois pas pourquoi je t'en voudrais.

- On ne sait jamais.

- J'en suis sûr Sirius. J'ai tourné le problème dans tous les sens. Tu es le seul qui puisse m'aider.

- Moony…

- Dis une seule fois que le problème c'est lui et j'annule tout !

- Okay ! J'ai rien dit !

- Bien… euh… on… je…

- On commence quand ?

- Ouais…

- Quand tu veux Moony.

- Je… On a deux semaines et… comme j'y connais rien euh…

- Ok. Laisse-moi le temps de régler quelques petites choses et on pourra commencer. Après-demain c'est bon ?

Remus, incapable de parler, hocha la tête, le regard toujours fixé sur ses mains. Ca y était. Les dés étaient lancés. La partie pouvait commencer. Une boule se forma dans sa gorge tandis qu'une impression étrange s'imprima dans son esprit. Pourquoi avait-il l'impression qu'il venait de s'embarquer dans une grosse galère ? Sa conscience lui hurlait que tout ça finirait mal et Remus ne put que gémir d'appréhension… et d'excitation.


¤ A suivre… ¤


Je sais, c'est court. Mais c'est normal, rassurez-vous. Ce n'est que le premier chapitre. Il est juste là pour mettre « l'histoire » ou plutôt le semblant d'histoire en route. Une sorte de prologue en fait !

J'espère que ça vous a plu. Pour ceux qui veulent la suite, je vous dis :

A bientôt pour le deuxième chapitre intitulé « Pourquoi le copiage est autorisé dans les dortoirs ?» !

Je tiens à préciser que tous les titres des chapitres ont été trouvés par MissJaD

Ja ne ! Gros bisous

Mrs Boulette


ESPACE PUB :

Je sais que ce n'est pas autorisé, mais il existe en ce monde une contrée lointaine qui s'appelle FanFic-World, cette communauté de folles à récemment déménagé ici http :// fanfic-world . fansforum . info / index . php (enlevez les espaces)

Venez nombreux et nombreuses nous rejoindre et faire vivre la communauté ! Merci XD

Que la force Sessuelle soit en vous

Publié le 9 mars 2008, 69ème jour de l'année... bande de veinards ! Bonne fête Sessuelle à tous !