Titre : Aizen Game

Auteur : Anders Andrew

Inspiration : « Bleach » de Tite Kubo , « Game over » de Nanamy et Kyouki, et une review de Youkar à propos de « Game over ». Voilà, comme ça c'est clair…

Perso principal : AIZEN !! XD comme on pouvait le deviner rien qu'au titre…

Rating : K+ parce que je supporte pas de mettre une fic K, arf

Note de l'auteur : Vous trouvez pas qu'Ulquiorra ressemble à Ossatueur dans les pokémons ? Non…

C'est moi qui suis complètement allumée alors…

Note bene : Attention, spoilers sur l'arc Hueco Mundo. La plupart des espadas sont cités, vaux mieux les connaître, c'est plus sympa pour la compréhension XD

Pour ceux qui comme moi, ont du mal avec les noms, je récapitule : Grimmjow : cheveux bleus; Ulquiorra : casque + grands yeux verts qui pleurent XD; Noitora : …indescriptible…hem…toujours le big Smile et une espèce de parabole derrière la tête; Szayel : cheveux roses + scientifique timbré (fils caché de Mayuri…heu ça c'est une hypothèse by me); Hallibel : la seule nana de l'espada, la moitié du visage dissimulé, la moitié de ses seins à l'air; Baragan : le vieux; Stark : gros flemmard plutôt cool raoul; Arloniro : Kaïen-dono ?; Somarie : le black qui a des yeux partout…je crois que j'ai oublié personne ? On peut commencer !

PS : j'avais oublié Wonderwyce, l'arrancar préféré de Tôsen, une sorte de gosse blond aux yeux violets et qui aime bouffer des insectes. Il ne parle pas, il gazouille...

Tous les espadas sont rassemblés dans la salle de réunion. Ils attendent.

En fait, cela fait déjà une bonne heure qu'ils attendent.

Et certains commencent à perdre patience.

- Bon, c'est quand qu'il arrive, le boss ?, grogne Grimmjow, toujours aussi grande gueule.

Ce qui lui attire les foudres silencieuses d'Ulquiorra - toutes les menaces de mort que l'on peut lancer en un seul regard, c'est fou.

Pour la énième fois, Gin sert des tasses de thé à tout le monde pour détendre l'atmosphère - un bol pour Wonderwyce, qui n'étant pas un espada, n'est pas assis à table, comme les autres, mais assis aux pieds de son maître, le grand noir pacifiste.

D'ailleurs ce dernier a la main posée sur le manche de son zanpakutoh, prêt à dégainer si le besoin s'en faisait sentir, étant donné que les arrancars commencent à s'énerver.

- Mais qu'est-ce qu'il peut bien faire…, chuchota nerveusement Ichimaru à l'oreille de Tôsen.

Dans sa luxueuse chambre, assis sur son lit, Sôsuke Aizen jure :

- Putain de bordel de merde, j'ai failli l'avoir cette fois !

Puis avec un soupir d'exaspération, il continua de jouer à Pokémon sur sa game-boy.